1

Série : les origines françaises de Joe Robinette Biden (2)


Peu de gens dans le monde le savent – et les Américains encore moins –, mais le candidat démocrate anti-Trump, Joe Biden, de son nom complet Joseph Robinette Biden, a du sang français.
Que l’on se rassure. Pas sur les mains. Du moins, pas à notre connaissance. Mais dans les veines. Ça lui est resté de sa grand-mère paternelle, Mary Elizabeth Biden (née Robinette) qui descend de huguenots français ayant émigré en Angleterre puis en Pennsylvanie.
Les huguenots sont des protestants qui ont fui la France à la suite de troubles religieux et de persécutions, principalement après la Saint-Barthélemy à Paris en 1572 , puis, un siècle plus tard, lors de la révocation de l’Édit de Nantes, en octobre 1685.
Ils disposent actuellement d’une importante organisation aux États-Unis appelée « The Huguenot Society of America », fondée en 1883.

« Robinette » n’apparaît pratiquement jamais dans le nom de Biden. Ça doit le déranger. Ça fait plomberie. Plomberie démocrate… Ça fait aussi salle de toilettes… Ou WC, comme on dit en anglais. On se demande d’ailleurs si Biden ne s’appelait pas plutôt « Bidet » à l’origine. L’orthographe des noms de famille a toujours évolué avec le temps. Il suffit de prononcer « Biden » en français, avec un « i » plutôt qu’avec un « aï » anglais… Il n’y a qu’une seule lettre qui change. En tout cas, « Bidet » va mieux avec « Robinette ». Si la grand-mère de Joe s’appelait Robinette, il n’y a aucune honte à ce que son rejeton s’appelle « Bidet »…

Joseph Robinette Biden n’est plus un protestant comme ses ancêtres huguenots français. Il a renié cette religion. Il est aujourd’hui catholique. C’est un homme qui peut tout renier. Demain, il reniera le catholicisme pour se convertir à l’islam. Il deviendrait alors Youssef Biden-Allah…
Il ne pourra pas compter sur le vote des huguenots…
Par contre, notre Macron bien-aimé compte sur lui pour faire tomber le trublion Trump. Il est vrai que notre Président n’aime pas les héros historiques de la France et les rejette, mais il serait fier d’avoir un demi-compatriote qui aura terrassé le Minotaure qui occupe le labyrinthe de la Maison-Blanche et qui terrorise le monde entier depuis quatre ans.
Il est certain que si Robinette passe cette année, lui aussi passera en 2022.
Il ordonnerait de mettre les portraits de Robinette aux côtés du sien dans les ministères, les administrations, les mairies, les ambassades, les consulats, le métro, les toilettes publiques, les bars, les bordels et même sur les masques obligatoires… Ça pourrait lui porter chance pour les élections de 2022.

Il pourrait même aller lui faire un câlin intime pour le récompenser pour son exploit d’avoir mis hors de combat le sanguinaire Trump. Il lui ferait « ça » dans le Bureau ovale de la Maison-Blanche. Il pourrait s’asseoir là où Monica Lewinsky s’offrait au cigare du Président démocrate Clinton. On appellerait ça une « Visite de travail à bouche ouverte ».

Biden pourrait refuser l’« offrande » de notre Président et se contenter de chatouiller l’intimité de notre jeune Emmanuel avec le même cigare de Clinton conservé au musée de la Maison-Blanche. Ça ferait honneur au président des Français. Et de toute la France…
Tout se passerait, bien sûr, à l’abri des regards. Mais notre Macron ferait éventuellement une déclaration à J.J. Bourdin de BFM TV à la fin de l’« entretien ». Il ne pourrait pas s’en empêcher… Il aime faire savoir aux Français qu’il est « apprécié » partout dans le monde, tant en Algérie, aux Antilles que dans le Bureau ovale de la Maison-Blanche… On aurait peut-être même des photos, comme celles prises aux Antilles…
Certes, le vieux Robinette n’est pas le genre d’homme de notre mignon Président qui aime surtout les jeunes et vigoureux Martiniquais. Il les aime parce que dans « Martiniquais », il y a « niquais ». Il les appelle les « Martiniquez-moi »…
Il faut d’ailleurs souligner que tant Macron que Robinette partagent le même amour pour les Martiniquais.

Robinette a recruté comme conseillère principale une Afro-Américaine née en Martinique, Karine Jean-Pierre. Une belle lesbienne mariée à une journaliste de CNN, Suzanne Malveaux, qui a, elle aussi, des origines françaises.
Il est vrai que Robinette Biden, à 78 ans, serait plutôt ravi de s’offrir la Première dame de France. Ça lui rappellerait sa grand-mère. Il pourrait en faire la demande à Macron qui ne lui refuserait pas cette faveur. Beaucoup de huguenots proviennent d’Amiens, le lieu de naissance de Macron et de son épouse.

C’est extraordinaire comme les destins de Macron et de Robinette se rejoignent.
La mondialisation de la pourriture a commencé bien plus tôt qu’on ne le pense.
Si Robinette et Macron sont élus, ils iraient passer leur lune de miel en Martinique. Ils seraient alors unis pour le meilleur et pour le pire sous le slogan islamique : « Marti-niquons le monde des mécréants »…
Il y a juste un hic. Robinette risque de ne pas passer et d’être envoyé dans un home tant ses facultés cognitives semblent altérées.
Et Macron pourrait suivre. Il irait rejoindre les poubelles de l’Histoire.
Dans un sac non recyclable…

Messin’Issa

Article précédent :
De la COVID-19 au COBIDEN-20 – https://ripostelaique.com/serie-joe-biden-le-candidat-des-tenebres-qui-a-une-tete-de-covid-1.html

Prochain article : Les troubles psycho-cognitifs de Joe Biden (1ere partie)