Nos gouvernants sont forcément achetés par les barbares

Publié le 21 juillet 2016 - par - 13 commentaires - 967 vues
Share

HollandelegionhonneurNous sommes de culture occidentale. Le monde entier doit tout à cette culture. C’est grâce à elle que nous sommes sortis, chez nous de l’agression perpétuelle (enfin seulement jusqu’à présent hélas), et chez tous les humains des atteintes des épidémies et de la pénurie permanente. C’est malheureusement aussi à cause de nous que les plus arriérés des humains se reproduisent à présent sans frein dans des pays sans ressources pour les soutenir.

La civilisation occidentale a commencé avec les anciens Grecs, s’est mûrie par les Romains puis l’apport judéo-chrétien, a pris sa forme actuelle grâce aux philosophes des siècles des Lumières. Mais elle nécessite encore des ajustements dans le sens de la liberté et de l’égalité. Tout ce qui va dans ce sens est bienvenu tout ce qui nous en éloigne doit être combattu et supprimé, du moins chez nous.

Un écrit qui dit tout, n’importe quoi et son contraire ne conduit qu’à égarer la pensée. Une croyance qui ne prône ni la liberté, ni l’égalité et dont les fêtes consistent à publiquement torturer à mort un animal n’est évidemment qu’une barbarie. L’engagement dans des pratiques qui conduit les hommes à soumettre et maltraiter les femmes et insiste sur la pratique de la pire intolérance, indique une secte nocive. Une philosophie qui pousse à occire ses semblables, pour quelque raison que ce soit, est simplement meurtrière et criminelle. Tout cela ensemble ne forme qu’une secte barbare meurtrière. Une telle secte n’a rien de commun avec notre culture occidentale, elle en est l’antithèse absolue. Son application, ses actions, ne conduisent qu’à entraver l’évolution positive de notre culture occidentale à laquelle elle n’a nullement, jamais, participé.

Le fait que la majorité des adeptes d’une telle secte barbare et meurtrière ne soit pas consciente de cette évidence, ou refuse de la voir, n’en change pas la réalité, car c’est l’action de ses forces agissantes (forcément minoritaires, toujours) qui s’impose en définitive. Le nombre, même très grand, de ses adeptes ne saurait en rien être une excuse ou une raison d’absolution. L’ancienneté d’un tel irrationnel criminel plaide, lui, contre son existence même, lorsqu’on observe la traînée de sang qui le suit.

Notre civilisation occidentale ne peut que rejeter sans appel les préceptes d’une telle secte barbare criminelle. Notre civilisation n’a rien à gagner à inclure les idées d’une telle secte. Plus encore elle ne doit en aucun cas la tolérer sur son sol car elle peut être contaminante. On l’observe déjà chez les plus nocifs d’entre nous, parmi ceux qui ont été condamnés et sont emprisonnés. Si c’est de personnel pour nos entreprises dont nous pourrions avoir besoin, nous pouvons le trouver ailleurs en Europe ou dans les autres pays chrétiens. Mais avec trois à cinq millions de sans emploi et exclus, nous n’en avons, c’est évident, nul besoin. Tout à l’inverse nous devons nous débarrasser d’un trop plein handicapant et nocif. Confondre l’évidente nécessité de nous débarrasser de ces nocifs avec du racisme est un grossier abus de langage propagandiste tentant de nous culpabiliser et nous égarer.

Les incapables qui chez nous n’utilisent le pouvoir que les urnes leur ont inconsciemment accordé n’ont dit qu’une vérité : nous sommes en guerre. Ils l’ont dit, mais cette guerre ils ne la conduisent pas. Comme en 40, ils sont immédiatement entrés dans la collaboration la plus ignoble ! La seule explication à cette attitude suicidaire c’est qu’ils ont été achetés par les potentats barbares qui veulent nous voir soumis à leur secte répugnante. De toutes façons, une réponse molle comme celle que les barbares se voient opposée par nos ‘élus’ ne peut que les inciter à répondre encore plus furieusement. Ce sont des barbares, ils ne connaissent que la brutalité. Le seul fait de les laisser prêcher chez nous quand ils nous interdisent de le faire chez eux est considéré par eux comme une faiblesse, et en effet c’en est une. Les traiter de façon civilisée les convainc absolument de notre incapacité face à eux. Nos aimables traitements ne leur sont que des motivations à nous frapper toujours plus fort.

Une secte criminelle enflamme d’abord son propre territoire. C’est inévitable lorsque la surpopulation qu’elle a orchestrée les conduit à s’entre-tuer. Les rats, font de même dans la même situation. Mais quand le résultat qu’on en observe est une déferlante de soi disant migrants sur nos territoires, c’est que cette situation a été volontairement créée dans le but justement de nous submerger. Et ça marche !

La propagande assommante organisée en sous main par l’adversaire et assénée lourdement et grossièrement par ceux-là mêmes qui, chez nous, devraient être chargés de la combattre, parvient à imposer ses vues aux électeurs ainsi décervelés. Car du côté de l’adversaire, il faut le reconnaître, la guerre est bien menée. L’avant garde est entrée insensiblement au fil de l’eau pendant 50 ans jusqu’à former 10 % de notre population. Puis leurs forces spéciales se sont glissées comme des poissons au sein de cette eau bien implantée. Ces derniers viennent terroriser non seulement notre population, mais surtout nos dirigeants qui s’aplatissent sans combat. Une agression permanente à coup de foulards odieux et autres outrances vestimentaires, comportementales, soi disant festives et même architecturales tend à nous imposer insensiblement leur présence qui a cependant tout pour nous être insupportable. Dés le départ, les fonctionnaires de ‘l’éducation nationale’, sous la contrainte des collaborateurs au pouvoir, conditionne systématiquement nos enfants à se soumettre. Enfin, le gros de leurs troupes, formé de soi disant migrants, vient compléter le dispositif qui nous écrasera. Tout ce que nous observons, de la part de ceux à qui nous croyions naïvement pouvoir confier notre sécurité, ce sont les ‘pas d’amalgame, bienvenue’ des irresponsables qui soumettent notre bien public à leurs intérêts propres et qui font que l’adversaire se positionne au mieux !

Nous ne pouvons donc plus faire la moindre confiance aux élus ni même, malgré eux, aux électeurs. Mais nous ne baissons pas les bras ! Nous savons comment prendre le relais. Nous sommes en guerre hélas et si ceux que nous payons si cher pour la conduire s’empressent de la perdre, avant même de l’avoir livrée, nous la conduirons nous-mêmes.

Mais aussi qui sont ils ? Les élus du parti le plus opportunément démagogique. Une ex patronne de la justice qui nous hait au point de nous brûler en effigie sous la forme de notre drapeau. Un minable petit juriste, maire de village, parvenu à la position de ministre qui tape sur les troupes policières, qui lui ont été confiées, dés qu’elles ont le malheur de remplir leur fonction et souhaite la bienvenue à l’adversaire. Un roquet hystérique moitié espagnol et moitié suisse méprisant les Français, qui, toute son enfance, a vu encenser les potentats barbares qui faisaient la fortune de sa famille. Et par dessus tout la limace répugnante qui n’a rien compris des devoirs de sa charge et n’en retient que les avantages qu’il s’est auto accordé pour lesquels il s’accroche au pouvoir bien que constatant qu’il n’y fait rien de bon.

Face à ce constat affligeant qui voyons nous se lever ? Un parti qui a eu amplement l’occasion de montrer son incapacité au pouvoir et a d’ailleurs largement participé à nous conduire où nous sommes. Un autre parti montant qui prétendait vouloir changer la donne mais qui, à présent, parle le même langage que ceux qu’il dénonce et prône l’application d’un programme économique irréaliste et pénalisant à terme. De toutes façons, comme d’habitude, ce sera celui qui dépensera le plus en campagne qui sera élu. Et il peut dépenser autant qu’il le veut puisqu’en fin de compte c’est nous, les contribuables, qui payeront.

Nous ne disposons pas des mêmes moyens mais notre détermination est supérieure. Puisque nous sommes ainsi forcés de réagir et que nous n’avons pour cela, hélas, plus qu’une seule voie, prenons là. Il est temps, juste temps, de l’engager ce moyen ultime. Nous parlons là de l’entrée en résistance. Aussitôt que possible en résistance armée. Souvenons nous que la résistance, justement, a su largement participer à nous débarrasser de la barbarie fasciste. Elle saura nous débarrasser de la barbarie tout court.

Nous ne devons plus tolérer sur notre sol aucune secte criminelle. Le seul choix à imposer à ses adeptes c’est la valise ou l’abandon de leur secte s’ils entendent rester chez nous (changement de leur nom, leurs enfants éduqués en dehors de leur secte, etc…). S’ils refusent les deux, alors qu’ils tombent sous nos coups ! Qu’ils ne restent parmi nous que lorsqu’ils crieront sincèrement :  Vive la liberté, vive l’égalité, vive l’Occident et la France.

Combattons ! Isolément ou en groupes, frappons les barbares sans pitié et sans répit, comme ils osent nous frapper et aussi longtemps qu’ils continueront à nous agresser. Quant à leurs complices, les convertis, les traîtres au pouvoir, qu’ils subissent le même sort !

Georges Favier

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Drakkar

Combattons ! Isolément ou en groupes, frappons les barbares sans pitié et sans répit, comme ils osent nous frapper et aussi longtemps qu’ils continueront à nous agresser. Quant à leurs complices, les convertis, les traîtres au pouvoir, qu’ils subissent le même sort !
En avant !
Et les musulmans adorateurs du pédo-pseudo-prophète et leurs complices collabos occidentaux de l’isslam, qu’ils soient maudits pour 10 générations, que le cul leur pèle et qu’ils aient les bras trop courts pour se gratter !

BALT

100000 dollars au soleil du Qatar ou d’autres monarchies du pétrole (en fait c’est plus que ça),pour les sarko, villepin etc…pour vendre son pays.

hathoriti

D’accord avec vous monsieur Favier ! Je ne fais pas confiance aux électeurs ! Je suis sûre qu’aux premiers affrontements (sanglants comme il se doit avec les répugnants débiles accueillis indûment sur notre sol) le gouvernement s’enfuira exactement comme les socialos en 40, qui ont fui en Espagne, la queue entre les jambes et la trouille au ventre, après avoir installé à leur place un vieillard de 85 ans…Bien sûr que la submersion migratoire est voulue et organisée, planifiée…reste à savoir par qui…Ces parasites doivent quitter la France, ils ne sont pas solubles dans notre société, ni dans notre civilisation… lire la suite

favier

Hélas, hélas, hélas

Monsieur Favier je suis d’accord avec la grande partie de votre analyse mais je regrette que vous vous en preniez au Front National quand à leur capacité de régler le problème immigration sans effusion de sang!Quand à votre attaque du programme économique du Parti Patriote j’attire votre attention que nombre d’économistes mondialement connu sont de sont avis!Donc je déduis qu’une partie de cette analyse provient du fait que vous suivez bêtement les on dis de la caste ou tout simplement vous essayé de torpiller le seul mouvement politique qui est en mesure de sauver notre pays!!

favier

Je fais amende honorable sur le sujet d’un programme que j’avoue ne pas avoir suffisamment étudié. Cependant je ne peux pas accepter de ce parti qu’il commence à caresser dans le sens du poil nos agresseurs. Je comprend le besoin électoral mais c’est inacceptable.

Garay

Difficile effectivement de s’imposer en France sans y avoir été invité. La culture francais associe systématiquement le FN aux nazis et rejetteront ce parti sous la pression des fascistes de gauche. Eux aussi ont su manier la communication comme les salafistes qu’ils défendent ; c’est peut-être déjà ici leur point commun et cette « protection » mutuelle qu’ils se renvoient.

audiophile

Modifions tout d’abord notre approvisionnement énergétique :
Gaz Russe et Bolivien.
Pétrole Venezuelien.
Utilisation du pétrole de schiste : Il existait une mine a AUTUN en Bourgogne et les réserves sont énormes.
Procédé Makaroff pour le charbon.

Oui, il y a moyen de ne plus acheter de produits pétroliers aux pays Musulmans.

A moyen terme, il va falloir redevelopper le nucleaire et exploiter le petrole et le gaz de schiste (n’est ce pas étrange que Nicolas Sarkozy est interdit non seulement l’exploitation mais aussi la recherche de ses ressources en 2011?). De plus, il va falloir à plus long terme développer toutes les énergies renouvelables et les économies d’énergie massives. Pour en revenir à ses deux pays, même si la France ne leur achete plus de pétrole cela ne règle pas le probleme de leur prosélytisme en Europe et dans le monde. Et la, qu’elle solution? A titre personnel, dans l’immédiat, je… lire la suite

Malheureusement pour nous ses pays sont gorgés de pétrole et de gaz, ils utilisent cette argent non pas pour se développer mais pour répandre l’islam dans sa forme sans doute la plus rétrograde (même si il n’y a qu’un seul islam) le wahabisme. D’ailleurs, ces pays et leurs dirigeants laissent dans va bien des cas crever leurs coreligionnaires mais leur obsession est de nous submerger car nous représentons avec la Russie, les pays qui leur barront la route de l’ancien monde et les seuls espaces autour de la méditerranée non islamises. Notre classe politique corrompue ne peut que collaborer avec… lire la suite

ROY

vous avez de bons arguments, mais vos solutions sont en l’état: irréalisables. Essayons de positiver, pour vaincre les forces et les malédictions, aucune religion fut elle bien intentionnée n’en sera jamais capable, bien au contraire, nous en avons les preuves, seules les sciences humaines connues ou à découvrir en auront les capacités.

CROIRE, n’est pas une tare, mais vouloir faire croire aux autres est une véritable « calamité » tant que nous n’aurons pas compris ça rien de positif ne pourra se faire , les hommes naissent égaux en droit et en devoirs!! à méditer.

Les derniers phrases de mon commentaire sur l’empire romain d’orient sont ironiques… Je ne parle pas spécialement de religion chrétienne, je voulais juste mettre en lumière qu’il n’y a pas que les pays musulmans sunnites qui produisent beaucoup de pétrole. D’ailleurs, on pourrait se fournir chez les iraniens chiites. Mais venir à bout de l’influence des ces deux pays wahabisme sur les musulmans vivant en France n’est pas irréalistes, il faut juste de la volonté politique et surtout ne pas céder aux sirènes des valises de billets. D’ailleurs, en 2012, qui dénonçaient la collusion de Sarkozy avec le Qatar, à… lire la suite

Garay

Le Venezuela semble au plus mal non ?