1

Seule Marine Le Pen possède les qualités pour redresser le pays

ChaupradeMarine2Décidément, 2017 se présente mal pour les patriotes qui voient leur pays sombrer, croulant sous une dette colossale, submergé par un tsunami de migrants déshérités, exposé au terrorisme sanglant des fous d’Allah et rongé par un islam radical qui conteste non seulement la loi républicaine, mais entend imposer partout sa vision moyenâgeuse de la société. La charia règne déjà dans les zones de non droit, oubliées depuis des lustres par des dirigeants capitulards, sans courage ni volonté. La France est à l’abandon depuis trente ans, soumise à la dictature d’une élite auto proclamée, seule détentrice de la vérité et pour qui les mots patriotisme et fierté d’être Français n’ont aucun sens.

Telle une vieille dame touchée par la maladie d’Alzheimer, la France a oublié qu’elle fut une grande nation. Une des rares nations millénaires, dont les origines remontent à Clovis, premier chef barbare baptisé chrétien en 498.

La France a oublié qu’à l’apogée de son empire colonial, son drapeau flottait sur les cinq continents, de Dakar à Hanoi et de Nouméa à Cayenne. Elle a oublié son oeuvre civilisatrice, son action sociale et culturelle à travers le monde, pour ne retenir que les pages sombres de son histoire. Elle a oublié qu’en 1950, un sondage INSEE auprès de lycéens préparant le baccalauréat, montrait que 85% d’entre eux étaient fiers de l’oeuvre accomplie par la France dans ses colonies.

Que donnerait un tel sondage aujourd’hui chez nos lycéens, soumis au matraquage quotidien de la repentance ?

La France a oublié ses personnages illustres qui ont pourtant fait sa grandeur au fil des siècles. Et après avoir fait rayonner ses idées à travers le monde, elle se montre aujourd’hui totalement incapable de défendre son identité, ses racines et sa culture.

Parmi les candidats qui briguent la magistrature suprême, seule Marine Le Pen possède les qualités requises pour redresser le pays. Courage, sincérité, volonté, amour de la  France. Hélas, enlisé dans un combat sans fin entre sa présidente actuelle et son fondateur, le FN risque de laisser bien des  plumes lors des prochaines consultations électorales. C’est fort regrettable car deux régions étaient gagnables pour les marinistes, avant la rupture interne au parti.

Quant aux capitulards de gauche comme de droite, qui ont littéralement bradé notre patrimoine culturel et trahi les Français qui se voient  dépossédés de leur propre pays, ils ont suffisamment démontré leur incompétence et leur capacité de nuisance. Le pompon revient d’ailleurs à la droite, qui déclarait en 1990, lors des assises sur l’immigration  de Villepinte, que l’islam était incompatible avec la  République et qu’il fallait revenir à une immigration zéro.

Déclarations aujourd’hui reniées à l’unanimité par des leaders sans conviction, devenus encore plus immigrationnistes et islamophiles que la gauche depuis les accords de Schengen. On a même vu un Juppé, le premier de la classe champion des sondages, déclarer que l’islam était parfaitement compatible avec la République, tout en reconnaissant qu’il n’avait jamais lu le Coran ! C’est tout dire !

Nul doute que ce bâtisseur de mosquées aura le vote musulman de son côté en 2017. Quant à la France, elle continuera de s’enfoncer un peu plus dans la médiocrité, le déclassement et le communautarisme. Ça s’appelle un suicide collectif.

Jacques Guillemain