Sevran : un gentil médiateur CPF agressé par un méchant policier…

Publié le 13 septembre 2019 - par - 2 572 vues
Share

Illustration : le campus de Bobigny , son « beffroi-minaret » et un amphi très… multiculturel

L’histoire classique du méchant policier et du gentil médiateur dans le village gaulois de Sevran. Rien que la présentation prête à sourire, parce que vous êtes habitué chers lecteurs, à ce type de présentation qui pullule dans nos journaux télévisés des 20h.

Les terroristes sont de braves gens, de gentils voisins, et nul n’aurait imaginé qu’il en fût autrement !

Le dealer est un pauvre petit égaré du fait de la société injuste à laquelle il est confronté !

Les policiers sont des voyous planqués derrière les uniformes !

Les commissariats sont des repères de miliciens dignes « des heures les plus sombres de notre histoire », etc.

Les gentils black-beurs, quasi tous d’un niveau intellectuel plus près du bac à sable que du bac scolaire, ne demandent rien à personne. En fait, ils ne souhaitent que faire du rodéo en pleine nuit, avec des scooters et motos volés chez les riches bourgeois des villes, et s’amuser en bande dans les caves, ou faire des tournantes avec des gamines qui adorent se faire peloter, se faire violer par toute une flopée de mecs en rut ! La preuve, si elles ne le voulaient pas, elles auraient porté le voile, le signe fort que la gamine n’est pas une pute ! CQFD.

S’ils brûlent des voitures, c’est, au choix : parce qu’ils n’ont rien d’autres à faire, ou pour protester contre une présence policière qui, bien entendu, les harcèle sous prétexte qu’ils feraient le guet pour le caïd du coin ! Ah les méchants policiers…

Sur cette affaire de Sevran, ville bien connue pour son art de vivre islamique, c’est un gentil médiateur qui gare sa voiture en travers de la route pour discuter gentiment avec de délicieux gamins qui sont, « sans le faire exprès », dans une zone de fortes ventes de drogue. Les pauvres petits, ils ne savaient pas, vous dis-je !

De même, le médiateur avait mis sa voiture en travers par inadvertance ! Il est victime d’un malentendu au mieux, d’une persécution au pire. Il faut dire que Sevran est la ville communiste qui bat des records d’islamisation au même titre que celui de la violence. Certaines mauvaises langues disent même que ce territoire est hors de France ! Sûrement des racontars de « fachos », des commentaires d’extrême-droite !

Mais bon sang, qu’est-ce qui lui a pris, à ce policier, de vouloir remettre les choses en place ! D’où la prise de tête au sens propre comme au sens figuré !

Voilà un épisode de plus à mettre à l’actif de nos politiques qui ne sont au courant de rien bien sûr, ou ne savent pas comment faire, mais s’accrochent à leurs fauteuils de maires, députés, sénateurs, présidents de département ou de régions ! Que la fête continue !

Ne nous étonnons pas si certains cherchent des moyens de contrer l’ambiance le plus légalement du monde, en s’autocensurant parfois, tandis que d’autres veulent aller plus loin et seront de plus en plus tentés par des actions plus violentes !

Un diplomate français mis en examen pour «terrorisme» visant la communauté musulmane

La police est efficace contre ceux qui veulent mener des actions fortes, que je désapprouve par ailleurs. Mais, de plus de plus de Français prennent conscience que les deux poids, deux mesures de la justice sont de véritables bombes à retardement !  

Des peines de prison pour avoir mené une action pacifique dans les Alpes, et des peines modestes pour avoir voulu tuer un policier dans sa voiture !

Sévérité envers des militants jugés d’extrême droite, et libérations pour des clandestins violeurs ! Des peines légères pour des agressions pour cause de « déséquilibre », si ce n’est des rappels à la loi !

Des compréhensions policières et judiciaires envers les gauchistes pourris d’Antifas et autres Black Blocs ! Non la France n’est pas une terre d’asile psychiatrique.

Il y a peu, j’ai appris que des étudiants exercent une véritable dictature sur des étudiants juifs à la fac de médecine de Bobigny. Ils classent les Juifs en fonction de leurs aptitudes à courber l’échine. Des étudiants que l’on dira « français » se laissent aller à des réflexions de véritables merdes nazies.  Les autorités de la fac, policières et judiciaires proposent en réponse à cette étudiante de quitter la fac de Bobigny. Pire, devant sa volonté de médiatiser, la justice exige qu’elle se conforme à un examen psychiatrique, incluant même ses relations sexuelles !

Fac de médecine de Bobigny : plainte classée et examen psy pour l’étudiante juive harcelée !

 Pendant ce temps, on fait la chasse aux propos jugés racistes, homophobes sur les stades, et on surveille les réseaux sociaux ! On fait tout pour faire taire les sites d’alertes et de réinformation en demandant à Google de déréférencer les plus gênants !

Déjà que la France est le pays ou Facebook exerce une véritable épuration des messages à la demande du Gouvernement français.

La France, patrie des droits de l’homme ? C’est une foutaise…

Gérard Brazon

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.