S’excuser devant l’ennemi, c’est un signe de faiblesse

Les Français ont appris, depuis une vingtaine d’années, à apprécier Éric Zemmour pour plusieurs raisons. D’abord son authenticité, son amour de la France, ses qualités de débatteur, son franc-parler et surtout sa capacité à affirmer clairement les choses, et à dire leur fait à ses interlocuteurs, y compris quand cela est désagréable.

Certes, cela lui a valu le qualificatif de « polémiste », comme si défendre la peine de mort, le fait de porter des prénoms français, de citer les origines des délinquants, de combattre l’immigration, d’être favorable à la discrimination, d’estimer l’islam incompatible avec la France, de refuser d’épouser le discours féministe, de combattre la dictature des minorités étaient des points de vue honteux.

https://www.francetvinfo.fr/societe/debats/les-cinq-sorties-les-plus-polemiques-d-eric-zemmour_596123.html

https://www.slate.fr/story/215535/eric-zemmour-pire-citations-multiples-condamnations-proces-discrimination-raciale-provocation-haine-injures-racistes

Bien souvent, nombre d’hommes politiques, de journalistes, voire même de sportifs, confrontés à des polémiques de ce type, suite à leurs propos, ou l’interprétation biaisée de leurs paroles, s’effondrent en quelques heures, et demandent piteusement pardon à leurs détracteurs, croyant ainsi se racheter une santé. C’est une triple erreur. C’est d’abord capituler devant la dictature du politiquement correct. Ensuite, ils sont marqués à jamais par les propos qu’ils ont tenus, et classés dans la catégorie des suspects. Enfin, ils encouragent les maîtres-censeurs, par leur capitulation, à aller toujours plus loin contre la parole libre.

Jamais Éric Zemmour n’est tombé dans ce travers. Il a toujours, les yeux dans les yeux, avec un courage exemplaire, assumé ses propos, et les a défendus, y compris sur les plateaux de télévision, voire devant les tribunaux. Il n’a jamais sombré dans des formules minables, dans le style « Si j’ai blessé mes interlocuteurs, je ne l’ai pas fait exprès, je leur présente mes excuses ».

Cela a toujours été notre ligne, devant les tribunaux, quand nos contributeurs y sont traînés plus souvent qu’à leur tour. Dans le dessin, Ri7 a représenté tous ceux qui nous ont poursuivis. Même si cela nous a coûté cher, nous avons gagné presque tous nos procès, d’où les croix en rouge sur nos ennemis. Et nous espérons d’autres croix en rouge, notamment sur la tranche de l’islamo-gauchiste écolo LGBT Pierre Serne et de l’islamiste Mourad Ghazli. Pierre Cassen a toujours dit, face à des juges éberlués, qu’il ne regrettait absolument pas ce qu’il a dit ou écrit, et que si cela était à refaire, il ne changerait pas une virgule à ses propos. Christine Tasin a toujours tenu le même discours, tenant tête à des procureurs souvent agressifs, et à des avocats antiracistes teigneux et provocateurs. La dessinatrice Ri7, interrogée par un juge, n’a jamais cédé aux intimidations qu’elle a subies. Le psychiatre Thierry Michaud-Nérard, poursuivi par l’ancien otage Nicolas Hénin, a assumé le propos « Syndrome de Stockholm », qui lui valait de se retrouver devant les juges. Josiane Filio, poursuivie, elle, par le pathétique préfet Boucault, a maintenu le droit qui était le sien de le juger comme « incompétent ».

De tout temps, tous nos avocats ont tenu cet axe de défense. Et nous savons que Maître Pichon, qui assume à présent la défense de l’ensemble de nos dossiers, restera sur cette ligne. Nous ne nous excuserons jamais devant l’ennemi, nous ne demanderons jamais pardon pour ce que nous avons fait et écrit, nous assumerons l’ensemble de nos propos et de nos actes, et nous garderons la tête haute.

10 procès en attente, 3 livres pour 25 euros, dons : encore un effort, svp !

Nous n’agissons pas ainsi par bravade ou pour afficher un panache de circonstance, mais tout simplement parce que c’est d’abord notre tempérament, que nous savons qu’au-delà de nos petites personnes, c’est la cause et celle de la France que nous humilierions en faisant profil bas, et que nous désespérerions encore davantage ceux qui nous suivent tous les jours, et nous soutiennent.

C’est pourquoi nous sommes un peu irrités, mais surtout tristes, de l’attitude de Michel Houellebecq, qui, sans doute mal conseillé, a cru bon de revoir ses propos, suite aux menaces du recteur de la Grande Mosquée de Paris.

C’est pourquoi nous serions consternés si Éric Zemmour avait agi ainsi, ce qui, fort heureusement, n’est pas le cas. Soyez certains que lors des dix procès qui nous attendent cette année, notre président et l’ensemble des futurs inculpés de notre rédaction tiendront ce cap.

S’excuser devant l’ennemi, c’est un signe de faiblesse, mais en période de guerre, c’est une capitulation, voire une trahison.

image_pdfimage_print
58

55 Commentaires

  1. La capitulation en rase campagne mérite le mépris lorsqu’il s’agit d’un renoncement en temps de guerre. Quoiqu’il en soit elle peut s’appliquer à un renoncement idéologique. On mesure ici la puissance de la pression des médias qui s’exerce sur ceux qui ont le courage de s’opposer aux comportements iniques de la dictature des censeurs et de leur comportement mortifère; Il est vrai que Houelbeck a capitulé devant l’ennemi alors que jusque-là il avait montré bien plus d’énergie dans ses propos …

  2. « Les Français ont appris, depuis une vingtaine d’années, à apprécier Éric Zemmour pour… » ah, ah, ah… et ils l’ont d’ailleurs tellement apprécié, qu’il a été plébiscité par 7 % des français… tandis que méluche lui, a obtenu 22 %. Donc méluche, tout pourri qu’il est, est 3 fois plus apprécié que Zemmour. Sinon je suis entièrement d’accord, on ne s’excuse pas devant un ennemi… on le tue !!

  3. zémmour, celui qui ne se dédie pas, ose affronter ses détracteurs collabos et surtout ne jamais capituler, merci éric de nous défendre bec et ongles

  4. Ne pas s’excuser certes mais encore faut-il identifier et éventuellement nommer l’ennemi ! Or j’en vois aujourd’hui des bien-propres-sur-eux dans des partis soi-disant « patriotes » dire qu’ils n’ont pas d’ennemis en politique actuellement . Entendu ce matin sur BFM ….Soit ils le pensent et c’est affligeant soit ils mentent et c’est pitoyable . Mieux vaut se taire parfois au minimum ou dire les choses autrement

  5. Il n’a jamais sombré dans des formules minables, dans le style « Si j’ai blessé mes interlocuteurs, je ne l’ai pas fait exprès, je leur présente mes excuses ».

    Mon passage préféré de votre brillant éditorial. Le coeur du combat. Et le coeur de la victoire. « Never complain never explain » était une des devises de la reine Elizabeth II.

  6. Nous vivons sous une dictature qui ne dit pas son nom, la dictature de la pensée idéologique d’une gauche pervertie depuis longtemps, et manipulée par les communautarismes de toutes engeances et par une gauche et une extrême gauche conduite par des névropathes insatisfaits et vindicatifs, dont on peut se demander par quel cheminement psycho-affectif ils sont passés. Mais le pire est que les partis modérés qui se disent de droite sont eux dominés par la pensée gauchiste, ce qui fait que le gouvernement actuel qui est sans doute le plus ignorant et inepte que la France ait connu, nous mène tous vers une régression civique et sociétale sans précédent, et dont personne n’ose imaginer quels en seront les effets d’ici moins de 40 ans.

    • Bien moins de temps. Une des caractéristiques rédhibitoires des lanceurs, ou relayeurs, d’alerte est de toujours repousser les échéances à beaucoup plus tard, comme on repousse le moment d’affronter une épreuve qui fait peur. A l’autre extrémité, il y a les dépressifs de chez « C’est plié, c’est foutu », mais qui ne peuvent pas s’empêcher de faire part aux autres de leur dépression. Sans compter les professionnels de la sape de moral. Bien payés, je l’espère pour eux.

    • @breer

      Sans vouloir être indélicat avec vous, ce que vous dites se résume en une petite phrase :

      Nous assistons à la chute de l’occident, notre civilisation.

      Nous connaissons les causes, à nous de jouer, et intelligemment.

      Cordialement.

  7. Caroline Fourée par sa copine au moyen d’un manche à balai de chiottes, n’est qu’une petite frustrée qui va un jour se prendre une bonne baffe dans sa tronche de petite broute-minous. Ânesse Go-go-girl, trop nulle et faux-cul et le Darma vilain nain de jardin font la paire de traitres. Pour tous les autres, qui sont tellement insignifiants, je les balance tous dans un gros sac et en mettant un monstre coup de pied avec élan dedans, je suis certain que j’aurai touché un salopard ou une salope.

  8. « L’ennemi » ? Et quel « ennemi » !
    Encore faut-il le nommer ou , au minimum , en être conscient ….
    Ce ne semblant pas être le cas du « gentil » Bardella ce matin sur BFM exemple même du toutou apprivoisé incapable de nommer « l’ennemi » et aux dents limées

    • Vous ne comprenez pas, c’est une grosse ruse. Derrière il y a le plan secret de la mort dont on ne peut pas parler mais qui sera la solution à tous nos problèmes. Mais d’abord et surtout : Votez pour moi ! 🙂

  9. Tous les Fouquier-Tinville bobos islamo-fascistes qui nous méprisent et nous insultent depuis des décennies, je rêve de les voir un jour mis à genoux devant des enfants et le drapeau français, pour qu’ils demandent pardon pour tout le mal qu’ils ont fait à notre pays !

  10. Totalement d’accord avec l’article et la plupart des commentateurs. Les islamosocialistes se mettent le doigt dans l’oeil quand ils croient que les maures feront grace à ces collabos, voyez ce qui s’est passé en Algérie, mon pays de naissance : tous, oui, tous les cocos, les socialos, les francs-macons qui appuyèrent l’indépendance furent radicalement effacés une fois celle-ci concédée par De Gaulle, ils n’ont pas fait long feu, ils durent rentrer en France, la queue entre les jambes: ceux du PCA, les copains des fellouzez etc…. C’est que la soi-disante République Populaire Socialiste Algèrienne n’est ni populaire, ni socialiste ni république, mais c’est bien la France qui l’a porté sur les fonds batismeaux à sa naissance en 1830….Inch Allah !!

  11. j’apprends que Jordan Bardela trouve excessifs les propos de M H.
    on ne s’en sortira jamais! avec Le Pen père on n’en serait jamais arrivés là.

    • La citation célèbre de Giuseppe di Lampedusa reprise dans le film « Le Guépard » de Visconti et traduite approximativement par « il faut que tout change pour que rien ne change » trouve une fois encore une illustration flagrante. Le remplacement de Marine par Jordan que l’on nous a présenté comme plus ferme et plus intransigeant est une nouvelle imposture puisqu’il se désolidarise déjà des propos de Michel Houellebecq dont on nous dit qu’il les juge « excessifs » !… Excessifs, vraiment ?!… Moi je les trouve plutôt « modérés ». Comme disait Cyrano de Bergerac dans sa fameuse « tirade du/des nez » : « On pouvait dire… oh ! Dieu ! … bien des choses en somme. En variant le ton,—par exemple, tenez :… » à chacun de compléter… Bref, le chef change pour que rien ne change !

  12. Christine Tasin, Pierre Cassen, Eric Zemmour, Josiane Filio et la plupart des auteurs qui s’expriment sur RL sont des personnalités convaincues qui gardent le cap quoiqu’il arrive ce qui impose une reconnaissance absolue des patriotes, admiration, respect et soutien.
    Sans eux, la France serait une chienlit qui ferait l’affaire d’une certaine caste dirigeante prête à garder le pouvoir en s’affranchissant de toute règle démocratique.

  13. Quelqu’un qui s’excuse, d’abord par politesse doit  » demander qu’on l’ excuse « , est quelqu’un qui reconnait avoir tort et demande à être pardonné. Mais qui doit demander à être excusé ? Zemmour qui, comme il est noté précédemment, ne fait que désapprouver tout ce qui peut nuire à la France, devrait demander qu’on l’excuse ? Les rôles sont inversés : Il serait plus juste que ce soit nos dirigeants qui demandent des excuses à Zemmour pour haute trahison de leur part.

  14. Nous devrions rebaptiser ce gros TDC de Askolovitch en Ahceconleriche ça lui conviendrait mieux et son nom serait un peu plus français. Ce gratte-papier minable se rappellerait en signant ces articles débiles à quel point il est con !

  15. Tout le monde ne s’appelle pas Éric Zemmour la preuve Houellebecq qui a édulcoré ses propos face à la pression et menace d’un procès
    Je le croyais plus courageux ce qui m’a vraiment déçue
    Plus vous montrez cette faiblesse plus on vous méprise
    Certaines populations ne respectent que la fermeté et la force
    C’est une grossière erreur que de se flageller en permanence

  16. Écoutez les lamentations
    Monter de ce peuple opprimé
    Par une Europe en perdition
    Au nom de la communauté

    Ses citoyens désargentés
    Sous le poids de nombreux impôts
    Ne peuvent que désespérer
    Devant un triste scénario

    Alors que leurs pauvres enfants
    Subissent la faim et le froid
    Dans leur palais les gouvernants
    Font bombance comme des rois

    Parce qu’ils ont été élus
    Ils estiment avoir tous les droits
    Leur reprocher est malvenu
    Et de mauvais goût de surcroît

    Regardez les dans leur splendeur
    Jouer les bons samaritains
    Profitant de votre labeur
    Pour mieux vivre leurs lendemains

    Les politiciens sont menteurs
    Bien naïfs sont ceux qui les croient
    Leurs seuls intérêts sont les leurs
    Tout comme les Seigneurs d’autrefois

    Telle est l’Europe nouvelle
    Qui nous promettait le bonheur
    Dans la douce ritournelle
    D’un avenir aux jours meilleurs

    Méry-sur-Ourthe, le 11 décembre 2022

    • Poème magnifique et de circonstance; vous avez la grande classe de rester élégant pour faire connaître votre dépit et votre colère à l’égard de cette France qui est tombée à genoux devant l’ennemi. J’espère, et continue à croire, qu’il arrivera un jour où vous pourrez écrire un autre poème, pour célébrer la reconquête d’une France qui aura enfin maté et chassé ceux qui ont eu l’outrecuidance de penser qu’ils pouvaient nous envahir et nous dominer. Je suis né optimiste.

  17. Parlez-nous de ce qui se passe au Brésil ! Si seulement c’était en France…

    • moi je trouve qu’ils font parfaitement le job pour lequel ils ont été élus.
      Les franCONS qui ont voté pour ça devraient avoir des comptes à rendre mais ils sont si nombreux que ça passera à l’as; et si ça tourne mal plein de ces gens là diront qu’ils n’ont jamais voté macron ; ni pour leur clique aux législatives.

  18. Pour ceux qui ont connu la France blanche la vraie France, voir ce qu’elle est devenue est un véritable déchirement
    Nous en sommes au point que des étrangers que nous avons jamais invités à venir, mais qui se sont imposés nous menacent de procès si nous osons dire que la France est notre pays pas le leur, la double nationalité est une aberration
    A quoi ont servi tous ces morts de 14/18 et 39/45, dont on peut lire les noms sur les monuments aux morts dans les cimetières, à rien !
    Un Peuple de lâches, voilà ce que nous sommes devenus

    • Bonjour Jean, propos au combien partagés, mais encore trop pusillanimes !, nous avons affaire à la plus grande trahison depuis les collabos de 39/45, mais plus loin que cela, alors que les collabos (premiers agitateurs frénétiques de drapeaux Français à la libération)faisaient profil bas pendant la guerre, nos traitres modernes affichent ouvertement leur haine envers la France et ne cessent de vanter les mérites de nos envahisseurs, comme lobotomisés, n’ayant plus le moindre libre arbitre dans leur reflexion !
      La propagande et l’éducation nationale ont fait de la belle ouvrage depuis 50 ans, il sera difficile de réintégrer Charles Martel dans les livres d’histoire des écoliers!

      • La France se relèvera seulement s’il y a la volonté politique de le faire !

        Force est de constater que cette volonté est pour l’heure inexistante…

  19. Aux courageux hommes que vous citer, il convient d’ajouter Renaud Camus qui n’a pas été épargné par les hyènes du politiquement correct. Lui non plus ne sait jamais excusé. Il a été condamné par cette justice de larbins et ne s’est jamais renié.

  20. Il est un axiome enseigné dans les écoles coraniques : « Allah n’aime que les forts. »
    Par leur lâcheté, leurs tergiversations, leurs excuses, leurs faiblesses, les Kouffars confirment les mahométans dans leur certitude de nous être supérieurs, justifiant leurs prétentions à nous asservir.

  21. Pourquoi faudrait-il s’excuser devant des gens qui insultent, calomnient, menacent et intimident par tous les moyens à leur disposition quiconque professe des opinions contraires aux leurs ?! Eux-mêmes mentent, comme dernièrement ce triste sire nommé Askolovitch, manipulent les esprits crédules, trafiquent et tordent la vérité sans scrupules, sont capables de toutes les bassesses et n’hésiteraient certainement pas à nous jeter dans un cul-de-basse-fosse sans autre forme de procès s’ils en avaient la possibilité. Ou bien, préféreraient-ils peut-être organiser des procès de type stalinien et à grand spectacle pour humilier leurs adversaires et les livrer à la vindicte populaire, ce serait bien dans leurs sales manières. Ni oubli, ni pardon !

  22. et des faibles voir collabos parmi nos politiciens francais nous en avons des bennes entieres en France,autant que chez les journalistes,la collaboration est bien une spécialité francaise !

  23. Nos dirigeants n’ont pas de courage, ce sont tous des lâches sans personnalité. J’ai honte pour eux de les voir se soumettre aux envahisseurs. L’islam est une terrible tragédie et un fléau pour l’humanité. Pire que toutes les pandémies qui ont existé. Jamais je ne demanderai pardon pour mes commentaires anti-muzz. Je les hais et j’en suis fier. L’islamophobie est un devoir citoyen et ne doit en aucun cas être assimilé à du racisme. Jusqu’à preuve du contraire être athée et trouver que les religions sont un poison n’a rien à voir avec une race. Seuls les imbéciles veulent nous faire croire qu’une religion est une race. Quel connerie !

    • Il est vrai que les muzz ont une conception raciste, et même raciale de leur « religion »… en oubliant que le plus grand pays musulman dans le monde n’est pas arabe !

      • Je pense que vous faites mention à l’Indonésie qui abrite plus de 250 millions de musulmans, mais peut-on les comparer aux autres extrémistes tels que ceux qui vivent au Pakistan, Afghanistan etc. et au moyen-orient ainsi qu’autour du bassin méditerranéen et en Afrique ? Je ne pense pas, les indonésiens pratiquent un islam homéopathique. C’est ce que j’appelle, l’exception qui confirme la règle.

  24. L’islam est certes incompatible avec la France, mais pas avec la ripoublique néo-maçonnique et laïque, fruit empoisonné de la rivolution anti-française de 1789 dont s’accommodent très bien les importateurs de matériel exogène qui ont décidé de changer le peuple français par des individus venus d’ailleurs en surnombre.
    Les gauchos-socialopes ont une responsabilité écrasante dans le délitement inéluctable du pays qui touche le peuple catho-monarchiste au premier chef.
    Foutez-moi cette ripoublique pourrie au panier et tout rentrera dans l’ordre christique qui n’aurait jamais du quitter le pays de mes ancêtres immémoriaux.

    • J’adhère totalement à votre commentaire, cette république de malheur a tout détruit sur son passage maçonnique. La révolution Française est comparable à la shoah où l’on assassinait les gens à la chaîne à commencer par le Roi martyr Louis XVI. Qu’avait donc t il fait de si mal le Roi comparé à la catastrophe dont est responsable celui qui est actuellement à la tête du pays?

      • Bonjour Jérôme,
        Ne dites pas « shoah », mais utilisez plutôt les mots : déportation par les nazis…

    • islam compatible avec ripoublique neo-maçonnique et laïque ? les maçons et laïcards se verraient éliminés en un rien de deux. ils fantasment complètement.

    • La 5ème république au panier ?? Certainement pas, mais au contraire, faisons là APPLIQUER ! Ce qu’il manque aux français, enfin ce qu’il en reste, c’est de révolutionner…à nouveau, pour nettoyer ces institutions, devenues des pots de chambre, depuis que les français,…encore eux, se sont laissés voler leurs droits fondamentaux, au profit des « juges », qui chapeautent des politiques, aux ordres de l’étranger ,et de cette UE fédéraliste, qui écrase les peuples, jusqu’à vouloir les remplacer !

      • Il faudrait alléger la constitution d’octobre 1958, en la débarrassant de tout le fratras pleurnichard progressiste et pro-européen qui mettent nos gouvernements pieds et poings liés devant les délires de la finance mondialiste !

Les commentaires sont fermés.