1

Si ce n’était qu’un sentiment de grand remplacement

                                  Le tueur de Londres

Le titre d’un article de Georges Dumas, ce matin m’a arraché un sourire… Eh oui, les Français apparemment, ne réalisent pas encore qu’ils vivent en réalité le Grand Remplacement.

Nul besoin de se balader dans les artères des villes françaises pour constater les changements radicaux de sa population.

« Le jour de l’Aïd el-Fitr, dans les rues d’Aubervilliers, on réalise que les diverses communautés et ce multiculturalisme qui nous est tant loué par les politiques se fondent en réalité dans l’oumma ».

Qu’est-ce que l’Oumma ? Communauté regroupant l’ensemble des musulmans, sans prendre en compte la nationalité ou l’ethnie de l’individu. Aujourd’hui reprise par des mouvements panislamiques, l’idéologie qui en découle est née vers le 7e siècle.

« Ce matin, comme tous les matins de grande fête musulmane, c’était un sentiment de submersion qui l’emportait, car, tant par le nombre de personnes rassemblées que par l’effort vestimentaire consenti, il y avait l’effet de masse, de groupe, de foule qui jouait à plein ».

Allait-il admettre enfin que le grand remplacement est de facto présent en France ?

Et oui, très intellectuellement il déclare : « Je n’ai pas rêvé ces centaines de personnes rassemblées, je ne les ai pas fantasmées), c’est le contraste avec ses propres références culturelles qui nourrit l’impression d’un changement radical et d’une profonde remise en cause des valeurs de notre pays ».

Mais oui, mon ami, la France d’hier ne sera plus celle de demain… et ses valeurs, son régime, ses mœurs seront irrémédiablement surpassés et remplacés par ceux de ces hordes que vous avez si bien voulu intégrer en votre sein et qui deviendront demain vos dirigeants, vos chefs d’Etat démocratiquement élus.

Vous n’avez jamais vécu dans un pays musulman… vous verrez bientôt la division des femmes et des hommes dans les autobus, dans les trains, dans les salles de théâtre…Et la Charia dans la justice.

Vous aurez la langue arabe obligatoire dans vos écoles, l’étude du Coran dans certaines institutions… Le Hallal est déjà présent en France, le voile, le hijab, le burkini, les piscines pour les femmes et celles pour les hommes… la séparation s’est imposée de gré ou de force… des muezzins, des mosquées. Les prières de masse dans les rues n’ont été que les signes avant-coureurs du grand remplacement qui se prépare sous vos yeux, à l’heure actuelle.

Vous avez déjà des maires musulmans dans des villes et vous aurez aussi des ministres dans votre gouvernement, tout comme chez nous en Israël. Et quand la terreur frappe, vous aurez les mains liées et votre justice devra fermer les yeux sur les infractions des musulmans, comme c’est déjà le cas, chez vous tout comme chez nous, afin de ne pas attirer leur colère et leur vengeance.

Soyez certains, à chaque petite étincelle, c’est le vandalisme, le banditisme, les émeutes, les incendies… les coups de feu, vous savez, nous vivons cela chaque jour, chaque heure, partout, dans toutes nos villes…

Nul besoin de révolvers… Un couteau, une hache, droit sur le crâne. On ne compte plus nos morts, nos blessés, et nos orphelins…  C’est, en un mot simple, l’import de la bestialité et de la barbarie…

Le vivre ensemble est une malédiction… et le multiculturalisme une erreur fatale pour tous.

Thérèse Zrihen-Dvir