1

Si Griveaux avait de l’honneur, il se ferait discret…

“Février 2020, un scandale sexuel percute la campagne municipale. Pour la première fois, les Français vivent une affaire à l’anglo-saxonne. La vie privée d’un ancien ministre se mue en quasi affaire d’État”. Le documentaire Cinq ans  retrace le quinquennat de Macron, revenant sur l’affaire Griveaux, advenue lors de la campagne des municipales de 2020.

À l’époque, des vidéos et des captures de messages à caractère sexuel, adressés à une jeune femme avec laquelle il avait une liaison, Alexandra de Taddeo, circulent sur les réseaux sociaux. Quarante-huit heures plus tard, le 14 février, l’ancien porte-parole de Macron se retirait de la course à la mairie de Paris, remplacé par Agnès Buzyn…

Dans Cinq ans, l’indécent Griveaux raconte son vécu…  Il dit comprendre “immédiatement que la campagne s’arrête” lorsque ses équipes l’alertent. “Je ne l’annonce pas d’ores et déjà mais il est évident que je ne pourrai pas continuer à porter une candidature”. Il démissionna de son mandat de député en 2021 pour créer un cabinet de conseil en stratégie dédié aux dirigeants d’entreprises. Actuellement, il  présente aussi  une émission, sur “Smart & Strat”, la chaîne économique B Smart. Ce minable n’a honte de rien!

 “Votre intimité exposée…Comment on vit ça?”, lui est-il demandé: “C’est d’une très grande violence”, “La première réaction est de la colère contre moi-même. J’ai évidemment manqué de vigilance. Ça, c’est la colère du responsable politique”, “Et puis il y avait la colère du mari et du père de trois enfants, celle là, je la garderais pour moi”.

Et il ose ajouter:  “l’absolue violence à laquelle sont prêts des opposants politiques pour détruire la vie privée, la personne et non les idées des personnes”, “Ce qui est inacceptable et ce que, je crois, les Français dans leur immense majorité n’accepteront jamais”.

St Griveaux pense ainsi attirer la compassion des Français, il se trompe. Cette anecdote mémorable n’ayant engendré que dégout et ricanements.

Filmant ses parties intimes pour envoyer les vidéos à une jeune femme, ce salace savait ce qu’il faisait et en a pris tous les risques. Comme toutes les célébrités, un homme politique sait qu’il est surveillé par des adversaires. Malgré tout, nombreux sont ceux qui se permettent n’importe quoi… Ayant l’habitude de toutes sortes de transgressions, quand ils se font piquer, tel Cahuzac, ils assument fort mal. Oser dissimuler sa faute derrière la violence d’adversaires politiques plus que ridicule est indigne, comme il est lamentable de témoigner de cette histoire sordide dans un documentaire. Il est sa propre victime, victime de ses pulsions, victime de son inconséquence. Comme toute la garde rapprochée de Macron, il est incompétent, lâche, présomptueux.

Si Benjamin Griveaux avait un semblant d’honneur, il se ferait très discret. Cet imbécile accepte d’évoquer face caméra de cette ignoble affaire, probablement, pour revenir sur le devant de la scène.

En février 2020, il avait fait beaucoup rire, en janvier 2022, il fera ricaner bien davantage, écornant plus encore l’image du si vulgaire Macron, toujours si prompt à l’auto-destruction.

Ce documentaire sera diffusé sur France 5 le 16 janvier à 21h.

Mitrophane Crapoussin

https://www.youtube.com/watch?v=A3jQFwVaFlI