Si le FN est un danger pour la République, que Valls-Taubira demandent son interdiction !

Publié le 8 avril 2015 - par - 1 439 vues
Share

RI7Taubira Valls dictateursLorsque la Ministre actuelle de la Justice déclarait selon L’Express (2006) 

 » qu’il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les «jeunes Arabes» «ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes». Ces logiques communautaires influent aussi sur le projet mémoriel La Route de l’esclave, décidé en 1993 par l’Unesco: Roger Botte, chercheur au Centre d’études africaines du CNRS, constate qu’il privilégie également la traite transatlantique du fait de «la pression des représentants du monde arabe et des Etats africains» ».

Or, ce déni, rappelé avec force par Tidiane N’Diaye, n’est-il pas beaucoup plus grave pour l »avenir de la République française que les seules positions, légales juridiquement, du FN sur l’Euro, le protectionnisme, voire même l’immigration illégale d’autant que le FN n’est ni sur des positions anti-assimilationnistes, ni d’immigration zéro voire de ré-émigration ? Si ce n’est pas le cas, si le FN est réellement un danger par ailleurs imminent pour la République, si en un mot la Patrie est en danger alors oui que Taubira et Valls demandent l’interdiction du FN ; autrement, qu’ils se taisent !!! Et redescendent sur terre en ramenant le débat politique dans les cadres républicains légaux stipulant que l’on argumente et contre-argumente, le tout tranché électoralement, ce qui implique que l’on ne « stigmatise » pas l’autre, à partir du moment où il s’agit d’un parti légal !!! Or, en se comportant de la sorte, sans aucune légitimité en plus puisqu’ils masquent plusieurs aspects de la réalité historique (y compris celui dudit « détail ») Taubira et Valls ne font que diviser encore plus les Français

Car ce déni de la traite arabo-musulmane, ajouté à celui qui pose Israël comme le seul et principal responsable du conflit israélo-arabe, ne sont-ils pas devenus les principaux facteurs qui ont poussé les milliers et les milliers de manifestants en juillet 2014 à crier « mort aux Juifs » dans les rues parisiennes scellant ainsi l’émergence du nouvel antisémitisme alliant comme dans les années 30 les extrêmes, nazis et communistes ?… Ne sont-ils pas les facteurs qui poussent les tueurs de Toulouse, Paris, Bruxelles, Copenhague, à énoncer sans rire qu’ils veulent « venger les enfants palestiniens »?…

Il y a plus… De tels dénis en viennent même, en ces temps de Fêtes conjointes christiano-juives, à relativiser, depuis des décennies maintenant dans l’enseignement en France, l’impossibilité de poursuivre le pèlerinage à Jérusalem (arraché par Charlemagne) et la destruction du Saint Sépulcre par les Fatimides, ce qui a déclenché les premières Croisades. Cette vérité a été éclipsée au profit d’une reconstruction historique biaisée posant les colonisateurs arabo-musulmans de terres juives comme étant, eux, les victimes !…

Qu’il y ait eu des exactions, voire même le ressourcement de l’antisémitisme chrétien quant au peuple « déicide », ne peut tordre la réalité historique à ce point, jusqu’à aujourd’hui où il apparaît que la « domination » d’un peuple sur un autre ne serait que le seul apanage de l’Occident, ce qui est le déni le plus absolu, la haine de soi la plus vigoureuse, qui expliquent d’ailleurs l’actuelle soumission française et son effondrement quasi absolu dans le nihilisme le relativisme l’extrémisme malgré quelques hirondelles printanières sur un redressement économique et social pour le moment imaginaire tant la décomposition morale politique des élites atteint des zones abyssales.

Heureusement que le Peuple dans ses ressources profondes reconstituent ses forces vives, l’étau se desserre, je l’observe dans la dynamique entrepreneuriale multiforme (bien médiatisée par une jeune radio privée comme BFM business) et aussi chez les jeunes générations de lycéens et d’étudiants qui ont soif de vérité et d’exigence éthique au-delà de leur exubérance séculaire ; sauf que… face aux dénis ci-dessus elles ne sont pas loin de pencher a contrario et, comme par défi, vers les thèses d’un souverainisme flou tant les vociférations des Valls Taubira Sarkozy (BHL en sus) ont, de plus en plus, des effets complètement contre-productifs et pervers.

C’est de ce cloaque qu’il faudrait sortir la République Française, elle mérite bien mieux ; sauf que les Français sont aussi des « veaux » disait quelqu’un (au grand dam de « Marguerite » jugeant que ce propos était bien dur concernant cette espèce animale) puisqu’ils sont bien capables de se soumettre encore une fois aux beaux parleurs ou à celui qui crie le plus fort ; la France est « poignarde » disait Maurras, il lui faut quelqu’un à poigne, qu’il ait eu la francisque Polytechnique un diplôme HEC/ENA ou soit juste avocat(e) tribun, démagogue en grec. Sauf qu’être « meilleur » (aristos en grec) se prouve sur le terrain en aucun cas par le sang le rang et la morgue.

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.