Si le peuple, c’est les années 30, Macron, c’est Daladier

Emmanuel Macron, le président de la France qui n’aime pas les Français[1], a insulté les pays européens qui ont élu des dirigeants patriotes anti-immigrationnistes et anti-islamisation de la société, et tous les Français qui ne pensent pas comme lui en les traitant de « lèpre populiste ».

Si le peuple, c’est les années 30, Emmanuel Macron, c’est Édouard Daladier. Les ennemis ont changé, la menace a muté, les causes et idéologies sont différentes, mais l’esprit criminel de traîtrise et de capitulation est là.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron#Formation

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Daladier

  • Tous deux sont des premiers de la classe. Daladier est reçu premier à l’agrégation d’histoire-géographie, Macron est lauréat du concours général.
  • Daladier a promulgué le décret-loi du 2 mai 1938 sur la police des étrangers4, qui est complété par celui du 12 novembre 1938. Ce dernier prévoit l’internement des « indésirables étrangers » ; il est élargi par la loi du 18 novembre 1939 qui permet l’internement « de tout individu, français ou étranger, considéré comme dangereux pour la défense nationale ou la sécurité publique », à l’époque surtout des juifs d’Europe centrale, ce que certains nomment un Vichy avant Vichy. Dès 1939, les camps d’internement français détiennent aussi des réfugiés de la guerre civile espagnole,6,7.

Macron est l’homme de la finance internationale, la marionnette de la Davocratie, qui lui demande de museler l’expression du peuple français. Macron a compris le message, il veut contrôler Internet pour y chasser les « patriotes français » et leur parole libre afin, in fine, de les faire condamner et interner et qu’ils se fassent exécuter en prison par la racaille islamique ultra-majoritaire.

  • Lors du congrès radical de Nantes en 1934, Daladier lance le thème des « Deux cents familles» (« Deux cents familles sont maîtresses de l’économie française et, en fait, de la politique française »). En 2018, Macron dénonce la lèpre populiste en Europe et insulte les patriotes français et européens ainsi que les choix faits démocratiquement dans des pays partenaires.
  • Daladier est signataire des accords de Munich, qui ont avalisé la mainmise de l’Allemagne sur la Tchécoslovaquie. Il s’est compromis avec l’Allemagne nazie. Macron s’est compromis avec l’islam. Macron s’aplatit, ventre à terre, sans contrepartie, devant l’Algérie en reconnaissant une responsabilité de l’État dans la torture en Algérie – il tresse une ode à Maurice Audin, traître à la France ; il se fait le défenseur en chef des accords de Paris, il fustige la France à l’Assemblée générale de l’Onu 2018 en déclarant que « son pays » (sic !) « a fait beaucoup de mal ». Il y déclare qu’il veut donner plus de pouvoir aux organismes internationaux comme l’Onu (qui, comme chacun le sait, compte une majorité de grandes démocraties…) et, en conséquence, qu’il faut absolument leur laisser les clefs de la maison France…
  • Neville Chamberlain surnommait cruellement Daladier « le taureau avec des cornes d’escargot1 » en raison de sa prudence et de ses hésitations, son énergie étant plus apparente que réelle. Toute la politique de Macron n’est que posture et incantation creuse (« make the planet great again »), alors qu’il ne s’aperçoit même pas des moqueries et des sarcasmes qu’il suscite dans les autres pays du monde et chez les autres chefs d’État. Tous se disent, on a trouvé un maso qui aime ça… et on va le faire tourner…

Ça ne serait pas grave si, derrière, il n’y avait pas la France et les Français.

  • Daladier cédait à Chamberlain, Macron s’entoure de Benalla et de Yacine Bellatar…

On se demande s’il le fait exprès, pour s’accaparer les voix des minorités, ou s’il est à ce point XXX.

La liste pourrait être encore longue…

http://www.lefigaro.fr/vox/histoire/2018/11/01/31005-20181101ARTFIG00150-barbara-lefebvre-non-monsieur-macron-notre-epoque-n-a-rien-a-voir-avec-les-annees-30.php

Au rythme où vont les choses, j’ai peu de doute qu’il ne finisse pas comme Pétain…

Albert Nollet

[1] Comme Obama était le premier président américain qui n’aimait pas l’Amérique.

image_pdf
0
0

37 Commentaires

  1. « Au rythme où vont les choses, j’ai peu de doute qu’il ne finisse pas comme Pétain »…

    Pourquoi ? Pétain a fait entrer les nazi en France ?

  2. Une différence: Daladier a fait une belle guerre en14-18;il est revenu lieutenant, chevalier de la légion d’honneur et 4 citations.

  3. Alors que l’Allemagne montait en puissance, Daladier refusait au Général WEYGAND les crédits nécessaires au maintien à niveau de l’Armée française (1932). On connaît la suite…..

  4. A ce stade de l’histoire,Macron n’est qu’un prefet,l’envoye pour que soit respecter le protocole de Barcelone,c’est a dire que la France reste a plat ventre devant les demandes des pays de l’OCI,prefet d’Alger et du Qatar,le toutou bien veillant qu’aucun mal ne soit fait surtout a la racaille,aux islamistes Macron laisse une jeunesse francaise a moitie efeminee se faire tabasser,et tailler au couteau.Daladier valet du nazisme,les Nazis cul et chemise avec le monde islamique,et toi manu que fais’tu,si ce n’est la meme chose,alors cesse donc de dire des conneries,surtout hors sol francais,vat donc passer qq jours dans les iles,pour une petite séance de pilotage.

  5. Finir comme Pétain, finir comme Pétain, c’est vite dit monsieur Nollet, encore aurait-il fallu qu’il commençât comme lui ! N’est pas Pétain qui veut, surtout quand on n’a même pas fait son service militaire ! looooooooooooooooooool

  6. En ce qui concerne les accords de Munich, que fallait il donc faire ? On ne déclenche une guerre que si on est en position de force. Il fallait avoir le courage de la faire en 1936, mais là les anglais ne voulaient pas. En tous cas en 38, c’était plié de même qu’en 39-40.(on a vu le résultat). En 38 et 39, fallait avoir le courage d’attendre et de se réarmer. Il est criminel de déclencher une guerre qu’on est sûr de perdre. Edouard Daladier, combattant de 14-18 avec 4 citations le savait. Ni Daladier ni Pétain ne doivent servir fe boucs émissaires pour la débâcle de 40.

    • Dès qu’Adolphe à réarmé la Rhénanie, la France en application du traité de Versailles aurait dû entrer sur le territoire allemand, Hitler l’a dit lui-même, il aurait alors reculé, mais hier comme aujourd’hui nous étions gouvernés par des c…. molles !

      • Il aurait fallu 2 divisions immédiatement opérationnelles, ce que la France n’avait pas, en outre, l’Angleterre était contre ( mémoires de Blum).

      • @Garde Suisse : Dès la République de Weimar, la Reichwehr réarmait déjà ! Son chef, von Seekt a su former les cadres et avoir une rotation des effectifs. La course aux armements était testée en URSS (Traité de Rapallo). Ainsi Hitler, en trois ans (1933-36) a pu tenir en respect la III République ! Il est vrai que ses dirigeants étaient pacifistes, surtout par opportunisme électoral !

  7. je ne vois la similude entre daladier qui critiquait les 200 familles et macron le copain des riches ; j’y vois une différence

  8. Macron est un révisioniste, comme les zozos qui inventent des racines africaines ou islamiques à la France.

    • L’homme des racines islamiques, Chirac, avide d’origines japonaises…
      Traitre type.

  9. Ce qui se passait dans ces années d’avant guerre explique largement ce qui se passera sous Vichy ! Exactement comme aujourd’hui ! La comparaison que fait Macron peut donc paraître opportune mais dans l’autre sens. C’est lui qui prépare la soumission à l’envahisseur et le retour de l’antisémitisme.Mais la manœuvre est trop voyante. Comme pour l’affaire « Je suis Charlie » , on accuse l’autre de ce dont on est coupable …!

  10. Macron est homme ou femme ou les deux la ou le plus dangereux pour la France depuis 100000 ans.

  11. Une différence. A son retour Daladier a été acclamé par le bon peuple français.

        • Autant que le Vatican face à l’urss. Avez-vous vu le résultat ? Peut-être pas, votre acuité visuelle étant ce qu’elle est.

        • « Maurras et l’AF combien de divisions ? »
          Assez pour créer l’embryon de la France Libre !

            • Oui mais la plupart de ceux qui ont suivi De
              Gaulle à Londres pour constituer étaient AF, voire royalistes. Le Général lui-même était proche du comte de Paris.

              • Je peux vous citer sans difficulté une quarantaine de héros ou chefs de la Résistance issus de l’AF ou proches de celle-ci dont 2 maréchaux. Combien de socialistes pourriez vous citer ?

                • « Il faut souligner la variété extrême des compagnons de la Libération tant sur le plan social que religieux ou politique. On trouve parmi eux des étudiants, des militaires, des ingénieurs, des paysans, des industriels, des hommes de lettres, des diplomates, des ouvriers, des membres du clergé, des tirailleurs africains, des magistrats ou encore des médecins. »
                  https://www.ordredelaliberation.fr/fr/compagnons/1038-compagnons

          • la plupart des premiers qui étaient arrivés à Londres en juin 40 étaient maurrassiens:Remy, d’Estienne d’Orves et tous les autres du BCRA.
            Au fait, qui a donné au Maréchal Pétain les pleins pouvoiirs pour signer l’armistice? Les mêmes qui étaient responsables du désastre militaire et surtout moral du pays.

            • Les pleins pouvoirs à Pétain ont été données pars des gens de droite comme de gauche.

        • Encore du remâchage de citations. C’est plus un cooper, c’est un perroquet.

          Tiens le Pr est rétrogradé ? On est Dr maintenant.

      • Ce n’est pas ce qu’il a rapporté dans ses Mémoires : « Je m’attendais à recevoir des tomates et j’ai reçu des fleurs »

    • « bon peuple français » dites vous ; vous ne l’aimez pas, vraiment pas le peuple français. J’aurais aimé voir un individu de votre espèce dans les tranchées des Eparges. Savez vous ce qu’il vous dit, le bon peuple français?

    • Ah! les cons, aurait dit Daladier qui n’était pas aveugle sur la situation militaire de la France.

Les commentaires sont fermés.