Si le projet des juifs est de dominer le monde, on n’est vraiment pas doué…

Publié le 18 décembre 2013 - par - 3 159 vues
Share

J’hésite depuis longtemps à vous féliciter pour votre ligne éditoriale.

La France a été pour mes parents, d’origine russo-polonaise et juive, bien plus, qu’une terre d’accueil, qu’une carte d’identité ou une couverture social, mais leur terre promise.

Bien sur, Israël est une constante reliée au « pardonne mais n’oublie jamais », mais la France est mon pays, là où je veux vivre, voir grandir mes enfants, et y être enterré.

Mais le plus important, ce sont mes enfants. Ils me posent des questions sur leur identité. Papa, pourquoi il ne faut pas dire qu’on est juif ? Pourquoi y a t il la police devant les synagogues ? Pourquoi quand on va en vacances en Israël, à l’aéroport, il y a des chasseurs alpins armés de Famas engagés autour de nous ? Pourquoi il y a des quartiers où on ne peut pas aller ? Pourquoi il n’y a aucun Français, ou presque dans l’équipe du PSG, version qataris ? Pourquoi des gens prient dans la rue ?

Comment puis je me sentir libre avec un nouvel antisémitisme, non plus toléré mais accepté. Cette duperie nauséabonde de la mutation de l’anti-juif à l’antisioniste.

Je redoute plus Goy-Chavent ou la relation Nabe-Taddei que Dieudonné et Soral réunis, encore plus des Plenel ou Mamère, que des Barthès et Ramadan, et encore plus de l’abandon du projet écolo des verts en projet politique.

Si le projet des juifs est de dominer le monde, on n’est vraiment pas doué…

Donc, quoi de plus normal que de défendre la laïcité comme seul moyen de résistance à toutes formes d’obscurantisme.

Donc, je n’hésite plus, je vous félicite.

Bien à vous tous,

Olivier Litelle

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.