Si les écolos étaient un peu plus intelligents…

Publié le 17 décembre 2020 - par - 7 commentaires - 919 vues

Après avoir mis en place une convention citoyenne sur le climat qui n’avait de citoyenne que le nom puisque noyautée et cornaquée par une poignée de guignols écologistes totalitaires, le Président Macron s’est trouvé, comme la fourmi, fortement dépourvu après avoir trop dansé tout l’été devant le tissu d’âneries dont la souris avait accouché.

Comme l’a résumé un internaute, cette convention, c’est le Bobo de Paris qui veut taxer le Mimile des campagnes pour se donner à peu de frais une morale et une fierté.
Ou autrement dit, c’est le Saigneur-fermier général de Paris et des métropoles qui rétablit le servage, la taille, la gabelle et la corvée sur le serf des champs qui, obligé de prendre sa voiture pour un boulot de merde à trente bornes en l’absence de tout transport en commun, va encore passer au tourniquet de l’écologie EELV pour voir son frigo vide le 10 au lieu du 15 du mois pour la plus grande jouissance de ces quelques classes aisées qui n’ont jamais connu la faim.

Finalement le Président Macron n’a eu d’autre choix que de se mettre au ballon ovale après avoir pris probablement quelques cours auprès d’un de nos champions pour apprendre à botter en touche. Comme quoi maîtriser quelques bases fondamentales du rugby, dans une carrière politique, est devenu indispensable.

Pour se débarrasser de ce qui ressemble de plus en plus au sparadrap du capitaine Haddock, il vient de proposer un référendum pour intégrer la défense du climat dans notre Constitution.
On s’étonne quand même, la charte de l‘environnement y figure déjà, pourquoi en rajouter ? Climat, environnement, les deux sont intimement liés, non ?

On va finir un jour avec une Constitution en deux tomes de 500 pages si ça continue, et à force d’y ajouter des articles et des vœux pieux, par mégarde, avec des aspirations et des principes inconciliables, par mettre dans un merdier noir nos sages du Conseil constitutionnel. Je prie pour eux (attention aux puristes de l’expression et aux footballeurs qui ont du mal à saisir le sens du verbe, l’expression « merdier noir » n’a rien à voir avec la couleur de l’arbitre. Elle peut toutefois trouver à s’appliquer dans d’autres circonstances délicates ou fâcheuses de la vie, notamment en cas de mauvaises rencontres, de refus de cigarettes ou de mauvais regards).

Maintenant, je balance à cette nouvelle d’inscrire dans la norme juridique nationale la plus haute, la Constitution, les notions de biodiversité, d’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique.
Tout va dépendre de la rédaction formelle qui va être retenue.
Il faut comprendre qu’une fois ces notions inscrites dans la Constitution, toute nouvelle loi pourra être déférée par une opposition quelconque devant le Conseil constitutionnel, et les pseudo-écolos qui n’ont rien compris au problème écologique y recourront probablement à tour de bras.

Ainsi la notion de biodiversité peut être interprétée d’une manière extrêmement dangereuse, et je crois les écolos alliés aux insoumis déjà soumis au Coran et aux communistes capables d’interprétations malveillantes.
Bio, c’est la vie, diversité, c’est la multitude de formes de vie.
Si on l’appliquait à l’homme, qui n’est qu’une forme de la vie après tout, la Constitution française, la plus haute norme juridique nationale, viendrait alors renforcer l’importation de divers pour les imposer à notre pays. Vous imaginez ici le désastre d’une submersion migratoire qui deviendrait constitutionnelle ???

Maintenant la notion de protection de l’environnement viendrait immédiatement tempérer cette idée de la protection de la biodiversité mal interprétée.
En effet, la protection de l’environnement passe par la préservation de l’espace naturel, une agriculture raisonnée et même rationnée dans le sens de non intensive pour préserver les sols et ne pas doper la production par des produits chimiques, y compris sur les cheptels animaux. Cela passe aussi par la diminution des surfaces allouées à l’urbanisation, au commerce et au logement.
Bref, la protection de l’environnement s’oppose naturellement à toute submersion migratoire, notamment africaine.

Les chiffres ici sont impitoyables, l’Africain-consommateur en son continent pollue d’un ordre de grandeur de 10 à 50 fois moins que le Français-consommateur. Faire Français des millions d’Africains qu’on aurait fait venir par cargos pleins d’ONG reviendrait à faire monter la France sur le podium et dans le hit-parade mondial de la pollution de toutes sortes et exploser les limitations du traité de Paris en matière d’émission en tous genres.
Quel écolo, même un peu abruti sur les bords parce que de Paris-chic, se déciderait à reconvertir la baie de Somme en immense cité HLM façon Grigny ou le Mirail par cent pour en changer la biodiversité de manière tout à fait artificielle ?

On me dira que ce ne serait que remplacer les oiseaux migrateurs par d’autres migrateurs, d’autres drôles d’oiseaux en Somme, n’empêche, vous ne m’interdirez pas de penser que le citoyen Bougrain-Dubourg risque de ne pas y reconnaître ses petits.
Quant aux chasseurs chargés de réguler les proliférations, vont-ils être capables de s’adapter à passer ainsi du jour au lendemain du petit au grand gibier ?

Comme je le pense, l’écologie telle que conçue par ceux qui s’en réclament dans notre pays, les Jadot, Pompili, Hulot de nos vacances et consorts, pour notre classe politique classique, c’est le sparadrap du capitaine Haddock dont tout le monde essaie de se débarrasser pour le refiler à l’autre ou aux suivants pour éviter de se saloper les doigts et bousiller sa carrière.

Si ces écologistes étaient un peu plus intelligents et commençaient à s’attaquer globalement aux problèmes par ordre d’importance et d’urgence des pollueurs et des pollutions, peut-être qu’on les comprendrait un peu mieux et on pourrait accepter certaines préconisations, mais là franchement, ils sont pris par une grande partie des citoyens pour ce qu’ils arrivent si facilement à se faire passer : des grands guignols qui sont incapables de maîtriser leur sujet qu’ils ont perverti jusqu’au culot en mascarade.

Tenez, prenons quelques exemples.
Nos écolos veulent taxer le citoyen de France parce qu’il lui faut sa voiture pour se rendre à son travail qui est à trente bornes. Pendant ce temps, la Chine et la Russie se mettent en ordre de marche pour extraire tout ce qu’il y a à extraire au Pôle Nord.
Pourquoi le citoyen Jadot et la citoyenne Pompili ne vont-ils pas soulever les foules en Russie et en Chine, la préservation des pôles me paraissant plus prioritaire que la taxation d’une dizaine de millions de véhicules des territoires français, tandis que les USA, la Chine encore, l’Inde et l’Amérique Latine voient leur parc de plusieurs centaines de millions de véhicules totalement exonérés de taxes ?

De même en matière d’agriculture, la France impose à ses paysans des normes environnementales que ses concurrents étrangers n’ont pas à respecter.
Pourquoi les écolos ne militent-ils pas pour mettre des taxes à tous les produits alimentaires dont les composants n’ont pas eu à subir les mêmes normes environnementales, soit au bas mot 90 % des produits qui franchissent nos frontières ??

Ainsi il faudrait rétablir des taxes à nos frontières et jeter bas le concept de libre circulation des biens et services du Traité européen et arrêter de signer tous les accords commerciaux internationaux qui ne font que polluer les airs, les mers et les terres par les transports de containers. Pourquoi ne le font-ils pas ?
Enfin, le vrai problème d’où tout découle et d’où découlent tous les problèmes d’écologie planétaire : la démographie et l’immigration.

Il faut cesser toute entrée sur notre territoire et remigrer en masse, afin de permettre à la population blanche historique d’Europe de reprendre le lent déclin écologique de sa démographie entamé à la fin du XXe siècle, seule compatible avec la transition écologique qui doit à terme déboucher sur la décroissance économique, seul moyen de faire durer des ressources limitées puisque notre monde est fini, et que ce n’est pas demain que notre technologie nous permettra de nous envoler vers d’autres galaxies. Il faut arrêter absolument de livrer les banlieues de nos villes au saccage et aux dégâts environnementaux comme il n’est plus possible de le cacher désormais dans les cloaques de Toulouse, Marseille, Grenoble, Bordeaux, Paris, Seine-St-Denis par exemple qui débordent d’urbanisation sauvage.

Pour la démographie extérieure, il est urgent de déléguer nos spécialistes écolos en Afrique et dans tous les pays musulmans dont la fécondité est incompatible avec le maintien durable de la qualité de vie sur la planète pour qu’ils mettent en place un programme de réduction des naissances drastique dans un premier temps : en effet, selon les démographes, la population africaine devrait doubler en trente ans, passant de 2 milliards à quatre milliards en 2050, que faire de tous ces consommateurs qui vont boire, manger, se chauffer, se véhiculer et  autre chose ????
Je prends ici le pari compte tenu de la trajectoire démographique mondiale, notez bien ce que j’avance et je prends date : le pôle sud que Michel Rocard pensait avoir sécurisé n’en aura plus pour longtemps.

Alors quand les deux pôles seront champs de pétrole, de gaz et d’extraction de terres rares pour vos portables et les batteries de vos petites voitures électriques, chers écolos, aurez-vous enfin le courage de vous voir tels que vous êtes : les abrutis parfaits qui n’ont rien compris à l’écologie ?

Que vaudront votre prétention à emmerder seulement les Français et votre imbécilité à ne pas comprendre comment hiérarchiser les priorités, demain, devant le désastre ?
On voit bien que le préservatif et le planning familial sont d’une urgence absolue et vitale pour la planète, bien avant la taxation des véhicules de nos Gilets jaunes et de nos pauvres.

Alors les écolos, vous vous prenez par le paletot après avoir salement hiérarchisé les priorités et vous arrêtez de faire chier les Français, ou c’est à coups de bottes dans le cul que les Gaulois réfractaires aux conneries vont finir par vous virer du pays France pour vous envoyer par cargo ONG direct en Afrique installer les barrages anti-pollution migratoire d’urgence.
Dernier détail de mon histoire, je vous encourage à emmener avec vous le Président Macron et le Castex, ça fera des vacances à beaucoup de gens au pays.

Jean d’Acre

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Pivoine

C’est un fait que ces “écologistes” n’osent guère évoquer le problème de la surpopulation… c’est devenu politiquement incorrect !

POLYEUCTE

A peine Long…
Déjà traité ici de la Constitution. Acte Fondateur… remaniée 22 fois depuis 58….
Jamais aux USA depuis 250 ans….
Les Principes de Relation entre Etat et Citoyens, et Citoyens entre eux, n’ont RIEN A FOUTRE DE L’ECOLOGIE !

Lucie

Deux têtes à claques

zéphyrin

l’europe est punie grâce à ces générations de bonnes âmes qui ont fait reculer de façon spectaculaire la famine, les maladies, ma mortalité infantile dans ces pays…sans avoir eu l’intelligence d’imaginer la réaction : plus on est près du feu mieux on se chauffe…

Marnie

Parler d’intelligence en ce qui concerne la nouvelle religion qu’est l’écologie parait étrange. Ils n’ont qu’un seul but : détruire notre économie presque inexistante, rendre encore plus pauvres ceux qui le sont déjà, accentuer le chômage et la précarisation. Telle qu’elle est pratiquée actuellement et une escroquerie à grande échelle.

patphil

mais ils n’ont pas à être intelligents, le psittacisme suffit pour un troupeau de veaux bélant

Miryna

Ces amateurs ne font que faire des doublons en reformulant à leur sauce ce qui existe déjà dans la constitution. Y-a-t-il un véritable connaisseur de la constitution française dans ce pays pour claquer le beignet à ces pieds nickelés ?

Lire Aussi