Si les enseignants étaient autre chose que des Bisounours…

Publié le 19 octobre 2020 - par - 19 commentaires - 837 vues

Si les enseignants avaient la plus infime des dignités, ils ne se contenteraient pas de leur marche à Bisounours. Ah non alors ! Ils refuseraient de faire cours jusqu’à ce que ce gouvernement de salauds, de traîtres, d’incompétents notoires, qui ont fait de la France la risée du monde, avec leurs plus gros succès :

  • « les masques ça sert à rien » ; mais « mettez-les » ;
  • « on touche pas aux banlieues sensibles » mais « couvre-feu dans les métropoles » ; « arrosez de fric les racailles, protégez-les, laissez les trafiquer » mais « tirez sur les Gaulois portant un gilet jaune » (à rappeler que l’achat des gilets jaunes avait été rendu obligatoire par le gouvernement) ;
  • « ne condamnez par les racailles » mais « condamnez lourdement ceux qui leur résistent »

etc.

Et que je taxe le Gaulois, et que j’augmente les tarifs de l’énergie nécessaire aux activités économiques et domestiques, et que je le blesse aux armes de guerre, et que je privatise à tout- va ce qui appartient aux Français qui l’ont payé de leurs deniers, ce qui représente un vol manifeste, et que je ne réagisse pas aux 120 coups de couteau donnés chaque jour !

Alors, je le répète, si les enseignants avaient des couilles – Mesdames, ne vous offusquez pas, je crois que beaucoup d’entre vous en réclament – même des toutes petites, des noisettes de couilles, des pois chiches, ils refuseraient de retourner au travail jusqu’à ce que :

  • les agresseurs qui sont légions dans notre pays aient été virés sans ménagement
  • que le regroupement familial de gens qui ne vivent que de nos allocations (c’est beau la France, le Gaulois qui devrait profiter des fruits de son travail entretient des gens qui le haïssent, c’est un comble)
  • que tous ceux qui n’ont aucun droits, que les faux mineurs de 35 ans, que les imams qui prônent la haine et la conquête de l’Occident, soient tous gentiment raccompagnés à la porte (en Arabie saoudite, essayez donc de vous infiltrer sans papiers, vous risquez… la décapitation, puisque c’est la coutume de ces gens)
  • que les familles de ceux qui ont agressé un Français, civil, militaire ou policier, de quelque façon que ce soit, prennent aussi la sortie (ces enflures ont fait la fête après la décapitation de ce martyre de professeur)
  • que les magistrats collabos et indignes qui ne cessent de se protéger par des lois soient démis de leurs fonctions, car des lois ça peut aussi se défaire
  • et que les appels au meurtre des hommes par des pétasses soient durement sanctionnés, car lesdites pétasses portent une énorme responsabilité.

Voilà ce qu’il faudrait. Et les professeurs sont assez nombreux pour paralyser le système.

Sauf que… les syndicats, pourtant fortement minoritaires, qui ne représentent que 7 % de la profession, et encore… ces noyaux de pourrissement, de vendus de collabos, de traîtres à leur pays, ont malheureusement de très grandes gueules. Tous les moyens leur sont bons pour menacer, faire virer, inquiéter, brimer, opprimer, puis conduire au suicide les récalcitrants, c’est-à-dire ceux qui refusent de se laisser agresser et réagissent. Finalement ils sont encore plus tordus que ceux qui, suivant la symbolique de Jésus, recommandant de tendre la seconde joue après avoir été frappé sur la première, se complaisent dans une perpétuelle culpabilisation, car désirer que l’on détruise les familles (la leur donc, du moins je le suppose), que l’on mette fin à la liberté et aux libertés (celles de s’exprimer librement, de se soigner puisque les hôpitaux sont en voie de décrépitude et que les médecins spécialistes manquent cruellement), que l’on dénigre notre propre culture au profit de celles de peuples barbares, qu’on voile les femmes ou au minimum qu’on leur interdise de se vêtir à leur convenance, qu’on les viole dans la plus grande impunité en invoquant la méconnaissance de nos lois comme si les viols n’étaient pas punis de mort dans plus d’un pays musulman, ceux-là sont des ordures qui devraient être mis au ban de la société.

Et m… ! Moi, je n’ai colonisé personne (du même coup, c’est vrai, je n’ai pas construit d’écoles, d’hôpitaux, de routes, de bâtiments administratifs, de jardins dans ces pays d’un ailleurs aux mœurs si douces), je n’ai agressé personne, je n’ai jamais reçu la moindre aide sociale y compris lorsque je me suis trouvée seule à élever mes enfants dans des conditions très difficiles, je paye mes impôts (trop, je suis exsangue), je suis pourtant solidaire de la misère et j’aide les autres quand je le peux, j’essaie de participer à la vie de mon pays, et je ne le trahis pas.

L’Éducation nationale serait-elle à ce point le mammouth que dénonçait il y a une trentaine d’années Claude Allègre, incapable de réagir face au pire des problèmes qu’ait eu à affronter notre pays ? À savoir sa destruction programmée ! Oui, car elle est noyautée par ces syndicats imbéciles pourtant si peu représentatifs et par la majorité de sa direction aux ordres d’un pouvoir dissolu dans un gauchisme à vomir. Alors les lamentations forcées dont l’unique objectif est d’empêcher que la légitime colère du peuple puisse s’exprimer, il est temps d’y mettre fin. Politiques et leurs complices les magistrats, les associations de pourrisseurs, les syndicats, ne mesurent pas actuellement le gouffre dans lequel ils précipitent le peuple de France… et qui les engloutira eux aussi. Ils s’imaginent à l’abri. Comme ils se trompent.

Louise Guersan

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Jill

Les enseignants se doivent d’être de gauche
et de donner dans le politiquement correct sous peine d’être mis à l’index et de subir les pires brimades.

L Béra

Les enseignants ont le devoir corporatiste d’être “de gôche”, sinon ils sont mis en quarantaine. Ce sectarisme s’exerce plus violemment encore en primaire, où toutes les associations du type DDEN, sont littéralement phagocytées par des islamo-péhesse et des islamo-gauchos-ocos.
Un pet de travers à l’odeur citoyenne et c’est la mise à l’écart et l’éviction.
Et le mal est profond. Leur conception de la Laïcité est celle de macron: aider les obscurantismes religieux à pouvoir exercer leurs rituels absurdes, partout. Le multiculturalisme sous contrôle de l’islam permet aux communautarismes lesbien, sodomite, cocaïniste, veganiste, spêciste, ecologiste, footiste, zadiste…de se cacher parmi la foule. Pas vu pas pris, “on fait ce qu’on veut”!
Et merde à la France!

France

Certes les syndicats sont une dimension du problème mais, dans l’ensemble, le recrutement des enseignants se fait sur la base d’une idéologie “progressiste” par des universitaires qui sont majoritairement “progressistes”.

L Béra

C’est un peu vrai. Mais en 1882, les “Hussards noirs de la République” qui prenaient la place des curés dans les écoles, avaient la gniac républicaine, la fibre citoyenne. Ils ne se sabotaient pas leur devoir d’éducation pour une idéologie soixant’huitarde. Et ils étaient encore plus mal payés que les adeptes du SNI sfio devenu FSU gauchiste. AU secondaire ce n’est pas mieux, et en supérieur ,normal sup’ se charge de formatter les futurs profs selon la doxa dominante. C’est pareil dans toutes les grandes zécoles, ENA, magistrature, journaliz’eum…
Oublier Hugo et apprendre Renaud, jouir et jargonner globish pour précipiter le “crache” mondialiste! Sea, sex ,sun… et foute! Les mômes attendront d’être à la retraite pour apprendre le français. !

Garcin LAZARD

@L Béra
…”le devoir corporatiste d’être de gauche”…
Un peu comme à la SNCF, mais dans la corporation cheminote ça marche de moins en moins à ma connaissance, même malgré les efforts désespérés de SUD et des médias qui ouvrent micros et caméras à ces dinosaures. Et pourtant beaucoup pense que les cheminots sont…simplets….
En ce qui concerne les enseignants que certains prennent pour des intellos (ou presque), je suis étonné de leur comportement archaïque.
Pourquoi…?

Garcin LAZARD

…pensent…

Eva

Sans vouloir généraliser, je ne crois pas que le corps enseignant en France soit capable de résistance.
Dans “Mémoires d’une jeune fille rangée”, Simone de Beauvoir a raconté qu’au début de l’occupation allemande, les membres du corps enseignant français étaient tenus de signer un document attestant qu’ils n’étaient pas juifs.
Simone de Beauvoir, ainsi que ses collègues, allèrent docilement signer ce papier auprès de l’administration française.
Si la majorité des professeurs de France avaient refusé d’aller signer ce papier, ils auraient peut-être pu aider leurs collègues juifs. Mais ils ne les ont pas aidés, pour ne pas risquer d’être exclus du corps enseignant.
Comme ils le font encore aujourd’hui dans leur majorité, ils privilégient leur carrière à l’avenir de leur pays.

Prober

Si * les gens * pouvaient tous être aussi clairs voyants que vous, il resterait encore un peu d’espoir, mais malheureusement…

DANY BARTHOUIL

Ne pas oublier que sans la restauration de nos frontières , toute expulsion ne servira à rien !! ils reviendront !! Ne pas oublier de mettre en avant la déchéance de nationalité , et même pour ceux qui ne sont pas bi nationaux ! on se fout qu’ils deviennent des apatrides…z’avaient qu’à y penser avant …mais ils se sont installés pour nous remplacer! ne pas l’oublier non plus ! Ils le font partout …l’ont tjrs fait …se rappeler de Mossoul , par exemple !! et que les policiers aient le droit de tirer à balles réelles ! Rétablir la peine de mort ! TOUT doit être mis en oeuvre !!

Peg

Je pense régulièrement à cette prof gauchiste rencontrée brièvement au cours d’une soirée il y a 30-35 ans. Une pé…sse de Toulon, fière “défenseuse” de CPF qui s’était drapée dans sa vertu pour me traiter de fasciste. Dois-je l’avouer? J’espère qu’elle a abondemment profité de la bonté et de l’enrichissement de ses protégés.

devero

Il n’y a pas de victime innocente, dit-on. Dans le cas de ce prof, il paie pour la lâcheté de la profession qui a fait de l’antiracisme une religion dont il a gavé les enfants de ce pays jusqu’à l’idiotie, avec la bénédiction des autorités.

Laurent P

Un article à imprimer et à envoyer par La Poste au principal collège collectivement coupable : celui de Samuel Paty ( Bois d’aulne URL
https://www.conflans-sainte-honorine.fr/vie-pratique/enfance-jeunesse/colleges-et-lycees/ )
Pour imprimer :
cliquer sur l’icône verte Print Friendly, en bas à gauche de l’article
(URL direct : https://www.printfriendly.com/p/g/2xBWmb )
Choisir taille de texte 130% et taille d’images 100%
puis télécharger la version PDF en quatre pages et l’imprimer en deux feuilles recto-verso (1-2 et 3-4)
Pour envoyer : Mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer, poster.
Voilà, comme vous pouvez le voir, rejoindre la résistance c’est particulièrement simple : il suffit d’imprimer un article et d’investir un timbre.

Eva

Merci Laurent.

Cougar

Et comme d’habitude vu le martèlement de certains media ,ils préférerons voter pour un couard , plutôt que pour quelqu’un qui les protégerai ..allez comprendre. C’est aussi une preuve que la France se liquéfie, se flagelle, donc elle veut disparaître, .je pleure pour mes petits enfants, mais je crache sur les pleutres.

Cougar

PrefererONT ..

Patrick Granville

Si les professeurs en avaient.. ils utiliseraient leur droit de retrait car ils sont tous menacés dans l’exercice de leur fonction. L’etat profond lui en a des c…. et s’en sert pour les trahir et les jeter dans l’arène ou la fosse aux lions

braddly

Les profs, votent massivement la France Insoumise, parti gocho-islamo-collabo…

Louise Guersan

Moi j’étais prof et je le faisais pas. Et bp de profs essaient de réagir mais les syndicats pourris sont soutenus par le gouvernement

Eva

Créer des syndicats pas pourris serait peut-être une solution ?

Lire Aussi