1

Si Marine et Z n’avaient pas condamné Poutine, ils étaient foutus

À croire qu’il faut encore le répéter. Ne commettez pas l’erreur de sous-estimer Macron. Mais essayez de comprendre que notre ennemi est sournois.

Alors je lis partout que bon nombre reprochent à Zemmour et MLP leurs dernières prises de position concernant l’Ukraine. Vous croyez vraiment Zemmour aussi stupide? Qui a mis le sujet de l’Ukraine sur la table, ce qui a permis d’éclipser tout les autres ? On connaît déjà la réponse et sa propagande fonctionne à plein régime pour le faire réélire.

Il a déjà été reproché à Z de s’être trompé sur l’invasion de l’Ukraine et de se faire passer pour un pro-Russe. Parenthèse : on se croirait revenu en pleine guerre froide. Non, Z et MLP ont eu raison de condamner l’intervention en plaignant les « victimes » civiles.

Je mets des guillemets car je ne souhaite prendre aucunement position dans ce conflit. Ce qui m’intéresse, c’est le sort de la France. Quand comprendrez-vous que Macron est un redoutable manipulateur et qu’il continue de nous diviser à chaque occasion ? C’est aussi quelqu’un qui aime se défiler et ne veut pas assumer son quinquennat.

Il veut faire de l’Ukraine le sujet central de la campagne. Et on peut dire que jusqu’à présent, ça marche ! Il n’y a qu’à voir le nombre de personnes se disant pro-Ukrainiens ou pro-Poutine sans même se poser de questions. Alors que le sort de la France est en jeu, cette année. On ne sait toujours pas les circonstances de l’incendie de Notre-Dame de Paris alors que c’était le soir où il devait s’exprimer aux « Gilets jaunes ».

Il y a eu le fameux « grand débat » en 2019. Mais son chef-d’œuvre est sans nulle doute le Covid-19. Ne croyez pas Macron idiot ! Notre ennemi est redoutablement intelligent. Et Z en a bien conscience. Il faut anticiper un coup d’avance avec lui. Il n’y a qu’à remonter à quelques mois avec sa « volonté d’emmerder les non vaccinés ».

Rien que cette petite phrase sortie en plein milieu de la campagne a suffi à mettre le bazar alors que Z venait de mettre l’immigration et l’identité sur la table. Il faut à tout prix non pas que Z soit au second tour mais qu’il gagne, qu’il humilie Macron. Sa peur, à Macron, est que l’on montre son vrai visage aux « 20 Heures ». Imaginez Macron perdre les pédales en plein débat face à un Zemmour stoïque. C’est jouable ! La partie n’est pas encore gagnée mais il y a déjà les parrainages.

On sait grâce à Zemmour que Macron n’aime pas qu’on lui dise qu’il n’est encore un gamin. Tant que Zemmour condamne l’intervention militaire de Poutine, Macron aura du mal à prouver qu’il est pro-Poutine ou pro-Russes. Si Z se met à dire qu’il approuve Poutine, Macron va se faire un malin plaisir à le faire passer pour un traître aux yeux des Français.

Par contre, si Zemmour arrive à renverser la vapeur et lui rappeler son bilan en pleine face, il est cuit. On peut gagner !

Zemmour est le dernier espoir de sauver la France.

Quentin Journeaux