Si Michelle Obama était élue présidente des États-Unis…

https://news.yahoo.com/twitter-files-reveal-trump-ban-080020534.html

Je vous annonçais il y a quelques jours qu’à mon avis Michelle Obama serait candidate à la présidence des États-Unis. Aux prochaines élections présidentielles.
Mais voilà que les « Twitter Files », c’est-à-dire les manigances de Twitter qui sortent depuis son rachat par Elon Musk, nous apprennent aujourd’hui que c’est Michelle Obama, parmi d’autres, qui a demandé à Twitter de bannir Donald Trump du réseau social Twitter.
Michelle Obama s’est donc comportée comme une petite fasciste, une petite stalinienne qui a coupé la voix de ses opposants. Et c’est exactement ce qu’elle fera. Si elle est élu, à Dieu ne plaise, à la présidence des États-Unis.
Pour voir la haine qui l’anime.
Cela montre le caractère profondément antidémocratique et anti américain de Michelle Obama.
Il est évident que cette femme est prête à tout pour arriver au pouvoir,  pour s y maintenir et pour faire de l’Amérique, un pays totalement dominé par les idées woke.
À côté d’elle, les Clinton sont des enfants de cœur.
Cette femme, qui se vante d’avoir grandi dans des quartiers noirs difficiles, ce qui ne l’a pas empêché de devenir avocate, suinte la haine des blancs.
Il est évident qu’avec son mari musulman, Hussein Obama, le monde dont elle rêve est tout simplement notre cauchemar.
En fait, elle se comporte exactement comme n’importe quel potentat d’Afrique. Sauf qu’elle risque bientôt de diriger l’Amérique.
Cette femme, qui est une Rokhaya Diallo américaine, doit être traitée en ennemie.
Entre les deux mandats de son mari, et celui de la marionnette Biden, cela fait douze ans que les Obama dirigent l’Amérique.
Albert Nollet
image_pdfimage_print
15

11 Commentaires

  1. Si elle est élue, Barrack sera la première dame des États-Unis. À lui les inaugurations, les causeries avec les autres dames, les papotages autour d’une tasse de thé. Une occasion pour se faire de nouvelles copines.

  2. C’est d’être si moche qui rend ces affreuses bonnes femmes (j’ai un autre qualificatif à disposition)si méchantes et si haineuses?
    L’avez-vous marcher?

  3. s’ils la foutent aux manettes la guerre de séparation entre BLANCS et les autres va vite commencer dare dare ; les blacks comme les arabomusulmans sont des fascistes de première catégorie, non seulement avec les autres mais surtout avec leurs propres frères de race, ce qui fait qu’il ne faut jamais causer « démocratique » avec eux ; les dirigeants Blm ont carrément piqué tout le fric pour se payer des barraques entourées de Blancs.

  4. On ne dit pas  » michelle » mais MICKAEL Obama !….encore un fake ?….faut faire des recherches et non s’ arrêter aux merdias mainstream

  5. C’est une enragée , starifiée , par la caste liberal-fascist et son idéologie woke pour s’assurer le soutien indéfectible des « minorités » et régner en divisant .
    Par ailleurs surement très vénale derrière ses discours bien pensant . Les classes populaires laborieuses ont bien compris que TRUMP les défendaient beaucoup mieux que la gauche caviar à chier

  6. Exactement.
    Le muzz obomo en est à son 3e mandat par bidon interposé.
    Avec une réélection truquée du sénile, ça fera quatre.
    Et si la femelle obomo se présente ça fera cinq puis six.
    Espérons que d’ici là, les zuessas seront réduits en cendres par les Satan 2 de Vladimir.
    Satan 2, sans doute en référence aux deux obomos.

  7. … »Si Michelle Obama était élue présidente des États-Unis… »….ce serait pire qu’avec biden,la les tensions raciale vont s’aggraver et ca explosera aux states !

Les commentaires sont fermés.