1

Si Mohamed avait été tué en voulant envahir la Grèce, ça aurait été normal !

Si le migrant Mohamed avait vraiment été tué par les Grecs, ça ne me ferait ni chaud ni froid, au contraire

Quel hasard, le prétendu tué n’est pas un de ces affreux Pakis qu’on voit courir partout, envoyer des cocktails Molotov… ils ont choisi la photo d’un mec jeune, l’air plutôt convenable, à la peau claire. Appelez-nous cons.

Le gars serait encore chaud que la famille syrienne serait déjà arrivé à la frontière… Pour des gens persécutés dans un pays en guerre, ils n’ont pas trop de mal à retrouver les gens, à les informer, à les déplacer… et maintenant à organiser des obsèques. Appelez-nous cons.

On sent qu’Erdogan et les ONG sont repartis pour essayer à  tout prix de faire pleurer sur les illégaux, ceux que l’on voit frapper leur bébé pour que ce dernier pleure, les yeux pleins de fumée…

Lecteur vidéo

00:00
00:23
Ils vont tout essayer, comme en 2015 ils avaient essayé de faire pleurer sur le gamin d’un passeur, mort noyé parce que son père l’avait mis dans un bateau, sans demander l’avis aux pays européens de destination. Mais ils vont avoir bien plus de mal, les Européens ont vu qui a débarqué, et ils sont tous payés le prix fort. Et les européistes comprennent que le prix de davantage d’immigration sera le basculement de nombre de pays européens dans le clan patriote… et ça ils n’en veulent pas…

Le jeu va être difficile pour Macron-Merkel et toute la clique.

Cette fois, c’est carrément Erdogan qui accuse le gouvernement grec, et ils n’auront pas de mal à trouver des faux témoignages de copains de Momo pour essayer de faire pleurer dans les chaumières… Évidemment.

http://www.leparisien.fr/international/migrants-les-derniers-instants-de-mohamed-tue-par-l-armee-grecque-04-03-2020-8271990.php

Non cela ne me toucherait pas, même si c’était vrai. On est déjà en guerre non déclarée officiellement à deux titres et ils voudraient corser la situation en faisant entrer des milliers, des centaines de milliers, voire des millions d’ennemis possibles sur notre territoire ?  Et je ne parle même pas du chômage, des salaires et retraites qui baissent… Les nôtres avant les autres, c’est ainsi… Je préfère égoïstement que ce soit Momo qui meure à la frontière que Paul ou Violette qui meurent chez nous pour avoir rencontré un migrant animé de mauvaises intentions. On est peut-être cons, mais il y a des limites.

On est en guerre depuis 2001, menacés par le terrorisme et le djihadisme. Et on est en guerre contre des ennemis de l’intérieur venus pour l’essentiel de pays musulmans, refusant de s’intégrer, de s’assimiler et pratiquant à haute dose communautarisme et séparatisme. Et un Zekri de revendiquer tout cela…

Lecteur vidéo

00:00
00:35

Et ensuite ils vont s’étonner qu’on ne veuille pas prendre le risque de faire entrer des millions de gens qui nous refusent, qui nous haïssent ? Appelez-nous cons que je vous dis.

Et voilà qu’en plus Erdogan voudrait nous obliger à lâcher Bachar avec un odieux chantage. Méfions-nous de Macron, ce salaud est capable de dire oui…

Il n’y a aucune raison pour que nous ouvrions nos frontières à l’armée turco-djihadiste ! Et le gouvernement grec n’a pas d’autre choix que de tirer dans le tas face aux hordes qui déferlent, avec violence qui plus est. 

Seul le tir à armes réelles pourra empêcher les clandestins de passer la frontière entre Turquie et Europe

Et c’est de la légitime défense, tout simplement.

D’ailleurs Erdogan est tout à fait capable d’avoir fait tuer le Momo. Erdogan et les ONG sont tout à fait capables d’avoir récupéré le corps d’un migrant tué par ses compatriotes ou noyé au cours du périple…

Mais je crains, devant la réaction du gouvernement grec, qu’ils ne s’affadissent devant les pressions et manipulations. Ils se défendent au lieu de revendiquer, quoi qu’il arrive, leur droit de tirer…

Ελληνική Κυβέρνηση

@govgr

Greek Government Spokesperson @SteliosPetsas: The Turkish side creates and disperses fake news targeted against Greece. Today they created yet another such falsehood, with injured migrants and one dead supposedly by Greek fire. I categorically deny it.

Vidéo intégrée

Le porte-parole du gouvernement grec : « La Turquie crée et diffuse des fake news contre la Grèce. Aujourd’hui, ils ont créé un autre mensonge de ce type, avec des migrants blessés et un mort soi-disant tué par les forces grecques. Je le nie catégoriquement. »

Le gouvernement grec n’a qu’une posture et qu’un discours  à prononcer : 

Nous n’avons tué personne à notre connaissance, mais si nous l’avons fait ou devions le faire pour protéger notre territoire et nos concitoyens, ce serait de la légitime défense et ce serait une riposte nécessaire face à une attaque inacceptable. Qui s’y frotte s’y pique. Nous vous prévenons que jusqu’à présent nous avons fait tirer essentiellement des balles de défense, nous n’hésiterons pas à faire tirer à balles réelles sur qui se permet d’entrer illégalement sur notre territoire.

Aura-t-il le courage de tenir bon  et d’assumer ?