Sibeth, c’est la dictature africaine, Zemmour, c’est la liberté française

Publié le 5 mai 2020 - par - 16 commentaires - 1 566 vues

Ce jour, nous n’entendons parler que du projet de Sibeth N’Diaye et de son ministère de la Vérité qu’elle veut appeler Désinfox. C’est au-delà du risible, de la pitié pour cette porte-parole d’un gouvernement définitivement décrédibilisé si ce n’est un gouvernement de déséquilibrés.

Sibeth N’Diaye est une Africaine du Sénégal, issue d’une famille très bourgeoise, naturalisée depuis 2016. Serait-il possible que son mental n’ait pas intégré l’idée qu’elle vit en France, et que les mœurs africaines n’ont pas cours dans notre pays ?

Son prénom signifie « qui a gagné beaucoup de combats » dans son dialecte, le diola. Son père, Fara N’diaye était le numéro deux du Parti démocratique sénégalais d’Abdoulaye Wade l’ancien Président de ce pays ; il fut membre de l’Assemblée nationale sénégalaise. Sa mère était une haute magistrate sénégalaise, d’origine togolaise et allemande (bel exemple pour sa fille) qui aura présidé la chambre pénale de la Cour de cassation du Sénégal. Elle a été aussi présidente du Conseil constitutionnel. Alors il ne me vient une idée inquiétante : à quel point la culture africaine de Sibeth N’Diaye, si peu démocratique, si peu respectueuse de la libre expression, peut-elle l’influencer chez nous, en France ?

Inutile de rappeler qu’en France, son prénom n’a pas vraiment la même signification qu’au Sénégal, et semble à mon avis, correspondre bien mieux au personnage que nous subissons. Mais là n’est pas le sujet que je voulais traiter.

Je veux parler de l’agression sur Éric Zemmour et la suite qui s’est produite. Je regarde tous les soirs, son émission sur CNews de 19 h à 20 h, et je suis resté stupéfait d’apprendre que le jour de son agression, Éric Zemmour n’en avait même pas parlé à ses partenaires. Pas une plainte, même pas un petit gémissement ! Rien du tout. Il fit son émission comme si rien ne s’était passé.

On imagine les cris d’orfraie de certains journalistes et politiques s’ils avaient été quelque peu secoués dans la rue. Il est vrai qu’ils évitent cette rue infestée par la plèbe, les sans-dents, les ivrognes, les riens qui s’agitent sans cesse, incapables de voir la lumière fantastique d’intelligence qu’ils auraient devant eux. 

J’ai apprécié Christine Kelly qui a ouvert le débat sur ce sujet avec beaucoup de délicatesse. J’ai admiré l’éloge d’un Marc Menans qui se montra digne et grand, en résumant la situation d’un Éric Zemmour défendant ses convictions face à un blaireau des cités incapable de dire trois mots. Le degré zéro de la politique, de l’intelligence, des arguments, des idées.

Les excuses bien tardives du blaireau Mehdi Korchi, domicilié à Orléans dans le Loiret, sont probablement téléguidées par un avocat bien-pensant souhaitant se faire un peu de pub, ou faisant partie d’une de ces associations « humanistes » qui considèrent que les Blancs sont des souchiens, et qu’Éric Zemmour n’en serait que le chien de traîneau emmenant la meute. C’est-à-dire qu’ils peuvent bien se faire cracher dessus, voire plus.

Éric Zemmour dit : « Je ne suis pas une victime. Je ne suis pas un martyr. Il y a plein de gens qui vivent cela et qui ne reçoivent pas de coup de fil du président de la République ». Il a parfaitement raison ! C’est une multitude de Français de souche, de cœur, de raison, de civilisation commune qui sont persécutés par ces blaireaux des cités, ces bouffons aidés en cela par des salauds politiciens et des journalistes bien-pensants ou dhimmisés.

Il poursuit : « Sur l’agression dont j’ai été victime, je m’en tiens à mon analyse historique. Ces islamo-racailles sont le bras armé d’une guerre de civilisation, d’un djihad permanent qui pourchasse les infidèles… »

Comment ne pas penser à ces collabos qui les soutiennent dans cette guerre de civilisation, dans ce djihad permanent, dans cette lutte contre les mécréants, les chrétiens, les juifs, les infidèles ! Comment ne pas réaliser que cette France d’aujourd’hui rappelle ces collabos d’avant-guerre et de l’occupation nazie. C’est la même mentalité qui apparaît, le même abandon de la nation, de notre culture, de notre histoire.

Oui, en effet, nous sommes en guerre contre les islamo-racailles, contre les soutiens faits par les islamo-gauchistes, ces éternels traîtres à la Nation !

Des voix s’élèvent comme celle d’une ex-socialiste, Céline Pina, qui fait référence aux Grecs : Pour les Grecs, le barbare était celui qui n’avait pas les mots, qui parlait par borborygmes et n’avait donc que la violence pour s’exprimer. Ce blaireau est un barbare comme il y en a tant dans les banlieues abandonnées par l’État de droit, de Mitterrand à Macron, en passant par Chirac, Sarkozy et Hollande.

Que dire du minable Claude Askolovich puant la haine qui affirme que “Zemmour est détestable tout autant que celui qui le brime. Ils ne se justifient pas, ils se complètent, ils se ressemblent, ils sont la même inhumanité et deux immatures”. Incroyable égalitarisme de responsabilité entre la victime et le truand, l’assassin et la victime, celui qui parle, argumente, explique et celui qui crache et insulte. Il poursuit : “Je déteste à part égales le cracheur et Zemmour, le crime est détestable. La victime ? Tout dépend !” Et pour Jean Jaurés, c’est quoi ? Il n’aurait donc pas été la victime de Raoul Vilain ? Comment peut-on oser dire et affirmer ce genre de saloperies sans qu’il n’y ait  de réactions de ses pairs ?

É la décharge du bouffon, il faut réaliser le déficit culturel des mômes de toutes les catégories sociales, et surtout ceux de la classe moyenne et pauvres. Celui des savoirs essentiels qui auraient dû être transmis par l’Éducation nationale. Par des instituteurs et autres professeurs infestés totalement par un gauchisme complice. Ils ont refusé l’autorité, et ont fait de l’enfant un roi qui leur crache à la gueule, et qui les terrorise dans chaque classe, avec le silence complice des ministres, des recteurs et des inspecteurs de l’académie. Qu’en disait Platon ?Lorsque les pères s’habituent à laisser leurs enfants, lorsque les maître tremblent devant leurs disciples et préfèrent les flatter, lorsque les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus l’autorité de personne au-dessus d’eux, alors c’est le début de la tyrannie”. Nous croyons avoir tout inventé en matière de mentalité alors qu’en 2020, nous sommes en dessous de l’enseignement de Platon.

Sous le Second Empire, ce service national s’appelait « Instruction publique » car les mots avaient un sens. Sous le ministre Victor Duruy, sous Napoléon III, tous les Français adultes savaient lire, écrire et compter. C’était en 1870 !

En 2020, nous avons avec « l’Éducation Nationale », des bacheliers ignares, le plus souvent incultes, incapables d’élaborer un projet, de s’expliquer clairement avec du vocabulaire ; de construire une phrase sans faire trois fautes par phrase, incapables de faire une addition sans calculette, incapables de mettre dans l’ordre des personnages historiques de notre histoire, faisant quasiment de Vercingétorix un grognard de l’Empire. J’exagère à peine.

Je ne vous parle pas des décrocheurs, des sortis du système scolaire qui donnent des blaireaux à la pelle, et des « chances pour la France » de couler plus rapidement encore, comme cet abruti de la France insoumise, candidat dans le 18e arrondissement de Paris, ancien footeux que ce Vikash Dhorasso qui s’exprime à travers un tweet sur l’agression qu’a subie Éric Zemmour : “Si c’est la 1re fois que ça lui arrive, c’est qu’on vit dans un pays civilisé. On pourrait, en France, dans les médias, insulter des millions de gens avec des propos racistes sans aucune réaction de ses victimes ? La violence appelle la violence malheureusement.” 

Qui est ce type ? C’est, après sa carrière de joueur de foot à l’international, dont on imagine les salaires et rétributions, un consultant dans plusieurs médias, un joueur de poker, un acteur, un écrivain et homme politique. Bref, il ne manque pas d’argent, le pauvre insoumis ! Un peu comme Mélenchon.

Nous assistons, avec ses propos tordus, à une inversion des valeurs. La victime ce n’est pas Zemmour, ce serait le blaireau qui n’aurait fait que se défendre contre l’oppresseur.

C’est le même discours que nous pouvons constater dans les jugements de cours, par les décisions de magistrats et des juges rouges. La victime, c’est celui de la société, du policier, et plus généralement, du Blanc, qui plus est, du Français de souche assimilé de facto à l’esclavagiste, le colonialiste, et comme le dit en se moquant Michel Onfray, à l’extrême droite, le pétainiste, le fasciste, le nazi, etc. Les juges sont oublieux de la justice, la vraie, ils jugent par idéologie, et pour le coup en racistes.

Inversion des valeurs

J’ai une pensée pour Marin, ce jeune qui vint au secours d’un couple agressé par des blaireaux violents. Le coupable, condamné à seulement 7 ans de prison, pourra sortir au bout de trois ans. Elle n’est pas belle notre justice ? L’un est condamné à son infirmité à vie, et l’autre, son agresseur, pourra continuer sa vie de minable ordure jusqu’à la récidive.

Que dire de cette presse comme Le Point qui relate ces faits en y ajoutant l’historique judiciaire d’Éric Zemmour et ce faisant, tente d’excuser le blaireau agresseur.

“Zemmour doit lui-même comparaître. (On sent dès le départ la mauvaise intention !)  Sollicité le même jour par l’Agence France-Presse, il (Éric Zemmour) n’avait pas répondu. Éric Zemmour doit, par ailleurs, comparaître pour « injure publique à caractère racial » et « provocation publique à la haine raciale », après une charge contre l’immigration et l’islam lors d’une « Convention de la droite » fin septembre à Paris. Le procès, initialement prévu en janvier, a été renvoyé. Il a occasionné à la chaîne CNews une mise en demeure en décembre pour des déclarations sur l’islam et la colonisation de l’Algérie.”

Ces procédés journalistiques sont tout simplement dégueulasses. (Source) Ils ne sont même pas signés par un journaliste, mais validés de fait par la rédaction du journal Le Point. Ce qui en dit long sur ce qu’est ce torchon hebdomadaire.

Que dire également de Yann Moix qui pratique la même inversion des valeurs et de la réalité, faisant du blaireau une victime tombé dans un piège : « Ce jeune metteur en scène de sa propre violence est tombé dans un piège ». De ce fait, il prend les lecteurs pour des abrutis, incapables de comprendre, et pratique un racisme condescendant envers le blaireau qui n’aurait pas su ce qu’il faisait. Affligeante démonstration. (Source) Les premiers échanges sont passionnants, jusqu’à l’affligeant bien-pensant Gérard Leclerc.

Nous vivons une époque d’effondrement des valeurs, et dans le même temps, nous ne voyons que quelques femmes et quelques hommes qui tentent de lutter contre cet effondrement en politique et dans les médias. Contre vents et marées. Éric Zemmour fait partie de ces lutteurs au même titre que des Robert Ménard, son épouse Emmanuelle et d’autres comme Louis Aliot et Valérie Laupie ! Pardon pour tout ceux que je ne mentionne pas.

Je lui rends hommage, comme à tous ceux qui, comme à Riposte Laïque, souvent exaspérés, souvent désespérés, continuent de se battre tous les jours pour écrire, expliquer, reformuler, alerter, souligner, réinformer dans des journaux en ligne, ou sur d’autres médias alternatifs et patriotes.

Je conclus pour vous dire que c’est aux lecteurs de se lever, de partager les articles, d’alerter leurs amis, de soutenir tous ces combats pour notre liberté d’expression, celle d’informer et de circuler. C’est à vous de prendre part à la bataille des libertés. Je paraphrase Kennedy en affirmant que la question n’est pas ce que les lutteurs peuvent faire pour vous, les patriotes, mais bien ce que les patriotes peuvent faire pour la France, et ceux qui luttent à visage découvert.

Gérard Brazon

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Laurent Barre

Excellente analyse Gérard Brazon. Rien à ajouter.

mauvaisenouvelle
LANKOU RU

Elle , la “si-bêt” parle mieux le “dioula ” et le “wolof” que le FRANCAIS ;

champar

Ne critiquez pas l’Afrique dans cette affaire.
Les sénégalais sont plus intelligents que nous actuellement, ils n’ont pas fait appel à celle qui ne sait pas mettre un masque, ils ont gardé les vraies valeurs françaises (je pense que l’enseignement du français dispensé au Sénégal est très supérieur à celui qui est bradé en France) et cerise sur le gâteau, pour le traitement du coronavirus, ils utilisent la solution du Pr Raoult et ils n’ont pratiquement pas de morts : 2 morts !
Il faut le lire pour le croire et pas sous forme de propagande, là aussi la France est devenue complètement arriérée : https://www.jeuneafrique.com/928043/societe/coronavirus-y-a-t-il-une-exception-senegalaise-en-matiere-de-guerison/

Loupgaulois

@Champar désolé vous vous trompez ! Au senegal ou je suis confiné on en est à 12 décès et environ 100 nouveaux cas par jour. Par contre il est vrai que le professeur Seydi de l’hôpital Fann traite de suite avec le protocole du Pr Raoult qui est né à Dakar et a crée l’institut Pasteur. Le taux de guérison est certes encourageant mais la crise est loin d’être finie, le comportement social inquiète l’état et si confinement total est déclaré cela signifiera révolte agression…car 65% de l’économie est de l’informel ce qui veut dire qu’on vit au jour le jour pour se nourrir. On est d’accord que pour l’instant le senegal s’en sort mieux que la France.

Soazig NEDELEC

Le Sénégal..mieux que la France..je vous en prie..partez et restez y..

Sylvestre Pin

Merci d’avoir cité quelques uns de nos défenseurs de liberté et de respect. mais hélas, tout est à faire dans notre pays pour restaurer respect et liberté à commencer par la justice idéologique, les médias vendus au parti de l’étranger et de l’immigration maghrébine, et les élus qui comptent sur le vote des sectaires de l’islam pour renouveler leur mandat. vaste programme!

Jill

Cette grotesque africaine comme porte – parole du gouvernement, c’est une honte.

Soazig NEDELEC

Avec une que vous oubliez..la grosse “mama benz” laetitia avia..celle qui pour se venger a pondu une loi “anti rasciste”..une grosse togolaise, sans doute prêtresse vaudoue..
Ces deux grotesques africaine, françaises de papier qui viennent ici dicter nos lois..
Honte à ce gouvernement, au petit merdeux qui squatte l’Elysée avec sa pouffiasse

Eric des Monteils

Non, non : Sibeth c’est l’incurie Africaine, le QI à raz des paquerettes. Elle est tout à fait “normale”, comme la grande moyenne de ses cons génères.

a.hourquetted'are

Inversion des valeurs comme vous l’avez bien écrit et inversion accusatoire que nous subissons tous les jours…les Français, les vrais, sont coupable de tout!
Les deux se rejoignent surement…en tous cas, nous nous sortirons de cette déchéance! Merci à tous auteurs patriotes.

patphil

marc menant (avec un T) un vrai journaliste, qui vérifie ses informations
sibeth une africaine qui fait honte à toutes les femmes et à tous les africains

vikinglenormang

patphil et ne pas oublier que la sibeth est un pur produit Socialiste de gauche.

LIGUE DE DEFENSE GAULOISE

” Les partisans de M. Mitterrand ont attaché son nom au concept de génération. Mon ambition serait d’attacher le mien à celui de régénération “. JEAN MARIE LE PEN ( PRESIDENT DU FRONT NATIONAL FRANCAIS )

Pierrot le fou

D’accord à 1000%

Lire Aussi