Sid Ahmed Ghlam est en prison, mais sa mosquée El Fath sévit encore…

Publié le 29 avril 2015 - par - 3 612 vues
Share

Joachim Veliocas, l’animateur de l’excellent site islamisation.fr, nous fait savoir que son site est actuellement piraté, et demande de faire suivre massivement cet article, que ses lecteurs ne peuvent plus consulter. Naturellement, par solidarité militante, mais aussi parce que cet article est excellent, nous le portons à la connaissance de nos lecteurs, et souhaitons à Joachim de retrouver un site en état de marche au plus vite.

mosqueestdizierMon site étant HS, cette petite enquête sur la mosquée El Fath où enseigne Sid Ahmed Ghlam n’est plus en ligne, c’est fort dommage. Merci de diffuser sur vos médias :

« Sid Ahmed Ghlam a enseigné l’arabe à la mosquée El-Fath (La Conquête) de Saint-Dizier, ainsi que l’a affirmé sa soeur devant les caméras d’I-Télé. En se renseignant sur les activités de la mosquée, tirant son nom de la sourate guerrière 48 du Coran, on remarque qu’elle a organisé un bus spécial pour que ses fidèles se rendent au Rassemblement annuel de l’UOIF qui regorge de littérature djihadiste (voir notre reportage) :

mosqueestdizier2Aussi un séminaire d’apprentissage du coran a été dirigé par un cheikh de « Château Chinon » soit la ville où siège l’école d’imams de l’UOIF, l’IESH aux orientations radicales :

Parmi les références inquiétantes de la mosquée, on remarque sur sa page Facebook officielle qu’elle relaie une vidéo de l’ancien grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz Ibn Baz’ (1910-1999) dont les fatwa récusent l’idée d’un jihâd seulement défensif :

« Allah lui (Mahomet) a révélé ses versets qui commandent le jihad contre tous et de ne pas rechigner à combattre tout le monde jusqu’à ce qu’ils entrent dans la religion d’Allah ou jusqu’à ce qu’ils paient la jizya, s’ils font partie des gens de la jizya comme mentionné précédemment. » (…) L’islam invite d’abord les mécréants à se convertir mais s’ils refusent, ils devraient payer la jizya, et s’ils refusent, ils devraient être combattus tant que possible comme l’a déclaré le précédent hadith de Bourayda. »

Le Jihâd en tant que concept uniquement défensif ? « Allégation basée sur du vent ».

« Cheikh Salih Ibn Ahmad al-Masou’y  a réfuté ces allégations et invalidé ce que ces auteurs prétendent, que le jihad en islam n’est accompli que dans un but défensif. Également, notre bien-informé frère Abou al-A’la al-Mawdoudy a écrit un traité sur le jihad et expliqué la fausseté de ces affirmations, en disant que cela est une allégation basée sur du vent. »

Extaits de  Majmou’ Fatâwa wa-Maqalât Moutanawi’a, ‘Abd al-‘Azîz Ibn Bâz, volume 3, p.190-201, Dâr al-Qâsim.

Aussi , dans une vidéo de la page Facebook de la mosquée El Fath (publiée 11 août 2014) on entend l’auteur expliquer qu’à la fin des temps une guerre totale éclatera entre les musulmans et les mécréants, et que nous entrons justement dans cette époque apocalyptique. Gloups.

Une autre vidéo postée (le 8 octobre 2014) traite des signes de la fin des temps, où le Mahdi est attendu après la restauration du califat « dans les pays du Machrek, ça peut passer par l’Irak, l’Iran  ou le Pakistan, il a dit où apparaissent ces étendards noirs de ces pays là, il a dit si vous pouvez allez-y, même en rampant, parce qu’il y aura le califat d’Allah et le Mahdi (…) on a vu que 99% des signes de la fin des temps se sont passés déjà » explique Adbelrahman de la mosquée de la Guynemere à Creil, relayé sur la page de la mosquée de Saint-Dizier.

Ou comment faire comprendre aux fidèles que rejoindre l’Etat Islamique fait partie du dessein d’Allah…

La mosquée est toujours ouverte à cause du laxisme total du gouvernement socialiste redoutant la réaction de son électorat musulman en cas de mesures fermes adoptées à l’encontre des islamistes étrangers en France.

Sid Ahmed Ghlam est sous les verrous, mais sa mosquée parle toujours…

Joachim Veliocas 

Observatoire de l’islamisation, 27 avril 2015

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.