1

S’il démissionnait et se représentait, Macron baiserait tout le monde

Le président de la République prendra donc la parole dimanche soir, à 20 heures, après deux mois de silence. Il évoquera sans doute sa vision de la France d’après, avec plus d’Europe, plus d’immigration et toujours plus d’écologie ! Et pourtant, au lieu d’attendre 2022, si Macron, par ailleurs très critiqué pour sa gestion du Covid-19 et de l’affaire Traoré, prenait tout le monde de court, en démissionnant tout de suite, et en présentant de nouveau sa candidature, il réussirait un coup de maître. Chiche, Choupinet ?