S'ils avaient écouté le FN au lieu de l'insulter, on n'en serait pas là…

UNE AFFICHE CONTROVERSÉE DU FRONT NATIONAL RESTE AUTORISÉEAu delà de la compassion universelle envers les victimes et leurs familles, au delà des remerciements que nous devons aux forces armées et aux forces de sécurité qui assurent notre protection avec des moyens dérisoires, ainsi qu’aux pompiers et aux personnels hospitaliers dont le dévouement est admirable, il n’en demeure pas moins que c’est la colère qui domine, suite à la tragédie sanglante que vient de vivre la France.
Non pas la colère envers les barbares dépourvus de toute humanité, qui massacrent des innocents. Pas la colère envers les kamikazes qui tuent et se sacrifient au nom d’Allah. Ces fanatiques font la guerre contre l’Occident chrétien et le terrorisme a toujours été l’arme du faible face au fort, dans un conflit asymétrique.
La grande colère, c’est avant tout celle que les patriotes ressentent envers tous nos responsables politiques qui sont non seulement incapables d’assurer la protection du peuple français, mais qui ont tout fait pour le mettre en danger.
Ce massacre, après tant d’autres attentats sanglants, est le résultat de toutes les trahisons, les lâchetés et les mensonges de tous ces politiques incompétents, qui restent sourds et aveugles au danger mortel qui menace l’Occident et notamment la France depuis tant d’années. Ils n’ont fait que capituler, reculer, renoncer à défendre le pays. Ils n’ont fait que l’affaiblir moralement et militairement.
Nous faisons la guerre avec les droits de l’homme contre les bombes et les Kalachnikov. Contre la barbarie islamiste nous opposons l’angélisme du politiquement correct. Et même si 99% des attentats à travers le monde sont perpétrés par des fous d’Allah, le fait de prétendre que l’islam n’a rien d’une religion de paix et d’amour, relève du racisme et de l’islamophobie les plus coupables. En clair, si certains versets du Coran prêchent le jihad, c’est qu’on n’a rien compris et qu’on les lit de travers ! Le Coran ça s’interprète, en bien, cela va de soi !
Si nous avons une cinquième colonne qui veut notre perte, c’est la faute de nos élus. Si tant de jeunes de nos banlieues haïssent la France c’est leur faute. Si l’intégration a échoué, c’est leur faute. Leur lâcheté n’a fait qu’encourager l’ennemi de l’intérieur en lui envoyant des signes de faiblesse à longueur de temps, soi-disant pour calmer les esprits, ne pas envenimer, ne pas stigmatiser. Quelle erreur !
De petits arrangements en multiples concessions à sens unique, ils n’ont fait qu’afficher leur peur et ont encouragé les ennemis de la République à la combattre ouvertement. Leur lâcheté permanente est pitoyable. Pour éviter les émeutes au tribunal on ne condamne plus, pour éviter les représailles des “grands frères” on ne punit plus à l’école, pour éviter l’embrasement des quartiers on interdit aux policiers d’y entrer. C’est la politique du renoncement permanent, de la capitulation sans conditions à tous les niveaux de la société.
A chaque attentat on a entendu les mêmes discours musclés promettant les foudres de la justice aux assassins. Paroles de bonimenteurs aussitôt oubliées.
Une thèse de doctorat ne suffirait pas à énumérer les fautes et les décisions irresponsables qui caractérisent la politique suicidaire de nos dirigeants depuis quarante ans.
Aussi bien en politique étrangère qu’en politique intérieure, les erreurs en série traduisent une méconnaissance absolue du monde arabe ou musulman chez nos responsables, français ou occidentaux.
En politique étrangère, la première erreur des Occidentaux fut d’abandonner le Shah d’Iran en soutenant la révolution de l’Ayatollah Khomeiny en 1979.
La seconde erreur fut de soutenir et d’armer les talibans contre les Soviétiques au cours de la première guerre d’Afghanistan. Ces mêmes talibans qui viennent de chasser  la coalition occidentale 25 ans plus tard…..
La troisième fut de renverser Saddam Hussein et tous les despotes arabes qui étaient les seuls remparts contre les islamistes. Nous payons notre naïveté et notre ignorance des mentalités arabes. La Libye est un champ de ruines.
Lors de la guerre en Tchétchénie, nous avons pris le parti des Tchétchènes contre Poutine, alors que celui ci combattait déjà le terrorisme musulman.
Une autre erreur fut de dépecer la Serbie en lui imposant l’indépendance du Kosovo musulman. Le Kosovo est aujourd’hui un Etat mafieux où les gangs se partagent tous les trafics, prostitution, armes, drogue et organes. Beau bilan !
Et aujourd’hui nous nous acharnons contre Assad, alors que les Russes et leur allié syrien sont incontournables dans la guerre contre Daech.
J’ajoute que nos “amis” du Golfe, Qataris ou Saoudiens, ont largement financé le terrorisme international et les printemps arabes pour mettre au pouvoir des Frères musulmans ou des salafistes, modèles de démocrates comme chacun sait !
Mais le pompon 2015 revient incontestablement à Angela Merkel, laquelle, en plein délire, a clamé haut et fort que l’Allemagne allait accueillir toute la misère du monde dès cette année. Deux mois plus tard c’est un désastre national et européen, avec l’effondrement des accords de Schengen. Tous les pays un par un ferment leur frontières, affolés par l’invasion incontrôlable. Mais trop tard, des centaines de jihadistes de Daech ont suivi le flot des réfugiés et passent à l’action en Europe. Les attentats sont devant nous.
En politique intérieure c’est pire.
La monumentale erreur de 1975 fut d’instaurer le regroupement familial alors que l’inévitable choc des cultures ne pouvait que se traduire par un échec de l’intégration.
Ajoutons à cela une immigration de masse totalement incontrôlée, accompagnée d’une explosion des communautarismes, et nous obtenons une mosaïque de minorités divisées, tout le contraire d’une nation unie voulant partager un même destin.
Quant à notre politique d’intégration, au nom du “droit à la différence”, elle a abouti à la différence des droits et à la destruction de l’égalité républicaine.
Discrimination positive et préférence étrangère sont devenues la règle.
A force de repentance et de sanglots à tout propos, dès qu’on parle de colonisation et d’esclavage, nous avons réussi l’exploit de passer pour d’immondes salauds aux yeux des jeunes immigrés. Bravo ! Au nom du politiquement correct, on leur a appris à nous détester au lieu de leur enseigner l’amour de la France.
Il ne faut donc pas s’étonner que plus de 2000 jeunes immigrés soient partis combattre sous la bannière de Daech.
Et si les jeunes de nos banlieues ont refusé d’observer la minute de silence dans les lycées, après les attentats de Charlie Hebdo, c’est bien la preuve que notre lamentable politique d’immigration a échoué, n’en déplaise aux apôtres de la bien pensance.
Et aujourd’hui, après avoir accusé pendant trente ans le Front National d’être un parti diviseur et anti républicain, on entend les ténors de l’UMPS prêcher l’union nationale contre le terrorisme. C’est un peu tard.
Fermer les frontières et récupérer notre souveraineté, fermer les mosquées salafistes, reconquérir et rétablir l’ordre républicain dans les zones de non droit, restaurer partout l’autorité de l’Etat, interdire le financement des mosquées par les pays étrangers, expulser les sans papiers, supprimer la double nationalité, supprimer le droit du sol et le regroupement familial, réserver les prestations sociales aux seuls Français, sanctionner tous les contournements de la laïcité et renforcer les budgets et les effectifs des armées et des forces de l’ordre, sont les mesures salvatrices que le FN préconise depuis toujours et qui auraient évité bien des attentats à nos concitoyens.
Mais la priorité des capitaulards de l’UMPS a toujours été de diaboliser le FN en niant l’échec de l’intégration et ses dangers.
En matière de sécurité, l’exploit de Sarkozy a été de supprimer 54000 postes dans les armées et 13000 postes de policiers et gendarmes. Un exploit, alors que depuis les gravissimes émeutes de 2005, le risque d’une guerre civile est à prendre en considération. Et ce monsieur qui a affaibli les défenses du pays comme jamais, ose venir nous parler de sécurité ! Confier à nouveau la sécurité du pays à un tel irresponsable serait tout bonnement suicidaire.
J’en terminerai avec les musulmans modérés qui vivent chez nous. Ils sont nombreux et notamment chez les femmes qui aspirent à la liberté dont bénéficient les femmes occidentales. Elles ont le droit de préférer un décolleté au tchador…
A chaque attentat on les entend condamner la barbarie et  déclarer que l’islam ce n’est pas ça. On les entend manifester leurs craintes d’un amalgame.
Mais cela ne suffit pas. A l’heure où les islamistes veulent imposer leur loi, les modérés doivent choisir ouvertement leur camp et l’affirmer en combattant la montée de l’islam radical. Car leur passivité fait le lit de l’intégrisme. La communauté musulmane doit savoir que l’Etat ne peut pas tout et qu’elle doit aussi s’investir dans la défense des valeurs républicaines. C’est à ce prix qu’elle évitera l’amalgame.
Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

8 Commentaires

  1. Si un jour nous arrivons à nous libérer de ce fléau qu’est l’islam, j’imagine la stupéfaction des élèves français du 22 ème siècle quand ils étudieront à l’école l’Histoire de leur pays en constatant qu’une majorité de français et leurs dirigeants non seulement ne se seront pas battus contre l’envahisseur mais se seront acharnés à mettre tout en œuvre pour lui faciliter la tâche, c’est un fait unique qui je pense, ne manquera pas de surprendre fortement nos descendants.

    • je pense que ce détail historique ne gêne guère nos politiques, tous bords confondus ou presque, tant qu’ils profitent de la griserie du pouvoir, avec tous les avantages qui vont de pair.
      Ils savent qu’avec toutes leurs manigances, les Français de Souche, seront bientôt minoritaires du point de vue ethnique.
      Au niveau préférence nationale, la bi-nationalité, plus riche et variée est-elle, est un vrai atout, et dans leur propre pays, ils sont obligés bien qu’étant encore majoritaires, de se taire sous menace d’être taxés de xénophobie, et de subir les délires et les exigences inouies d’une communauté sans-gêne, mais pas sans reproches.

  2. Bonjour à vous tous
    Je me permet de reprendre un passage de ce qui a été dis précédemment : »
    La communauté musulmane doit savoir que l’Etat ne peut pas tout et qu’elle doit aussi s’investir dans la défense des valeurs républicaines. »
    alors l’équation est très simple :
    Je m’appel Mohamed ,le teint mat et d’origine algérienne ça c’est pour les signe extérieur (donc assimilé musulmans)
    Qui je suis :
    Un fils de la mère patrie France
    École catho en Alsace et service militaire en Allemagne
    J’aime le pinard et la cochonnaille
    Les mecs comme moi plus c’est plus proche d’un Gégé Depardieu que d’un imam clown de kermesse d’où qu’ il soit .
    Moi je n’ai jamais demandé à être intégré car je suis né ici et je respecte la république et elle me le rend bien
    Nos anciens ceux sont battus pour une France libre ne l’oubliez jamais
    Et ben moi je suis aussi un otage de ses sous hommes(terroriste) , déchet de l’humanité et ignare à souhait .
    Ils sont si cons que ça pour croire que 72 vierges les attendent avec leur tronche de raté.
    en tout cas je tire mon chapeau aux gourous qui leur remplissent la tête de m…..
    Trop fort les mecs ,faudra écrire un best seller « Marketing et terrorisme business »
    Moi je suis ok avec Marine que je croise au PE de stras
    Marine que devons nous faire ????
    Moi je suis prêt
    Je suis et resterais Bleu blanc rouge et mes enfants aussi
    vive la France
    Ps : comme disais Audiard « On est gouverné par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne sauraient pas faire pousser des radis. »

    • @Morice
      Votre témoignage qui m’a beaucoup touché parce qu’il est rare et qu’il me rappelle une époque où tout le monde s’entendait, faisait la fête ensemble sans différence, où nous aimions et profitions de la vie et surtout où personne ne parlait d’islam. Malheureusement la chienlit politique est passée par là et a tout foutu par terre.
      Merci en tout cas pour votre clairvoyance, votre optimisme et de redonner espoir car tout n’est pas perdu, loin de là. Avec des gens de bon sens comme vous, on a tout à espérer et on aimerait les entendre plus souvent !

  3. C’est la gauche, ce cancer, qui est responsable et coupable de tout ! Et comme la (pseudo) droite épouse les mêmes convictions…C’est la gauche qui, en haine de la France chrétienne a raconté aux musulmans d’Algérie surtout, que la France est colonialiste, esclavagiste, qu’elle est une marâtre, qu’elle a volé les richesses de l’Algérie, etc… La gauche qui, comme toujours, raconte les pires mensonges, les pires horreurs ! La gauche qui a prétendu avoir été la seule, la première à installer des musulmans dans des ministères !!! Et le Bachaga Boualem, c’était qui ? Il était le vice président de l’Assemblée Nationale et quand il présidait les séances, le premier qui aurait osé cracher sur la France, aurait été sorti manu militari et menottes aux poignets! Le Bachaga Boualem qui a écrit dans ses Mémoires « ;;;La France, ma mère, la France m’a tout donné… » Si les français, au lieu de se passionner pour la vie sexuelle des people, avaient un peu étudié l’Histoire de France, nous n’en serions peut-être pas là ! Et le 6 mai 2012 n’aurait pas été la catastrophe que nous vivons en ce moment !

  4. effectivement le FN de papa était identitaire et libéral, c’est pourquoi je votais pour lui et même plus

  5. Je suis scandalisée par l’emploi du « nous » dans cet article. Le peuple français n’est responsable de rien, et les royalistes qui n’ont pas voulu de la république encore moins ! C’est la république qui, s’ingérant partout pour renverser les régimes qui lui déplaisent, en est la seule responsable ! Elle a renversé le Shah d’iran, qui avaient fait de la Perse un Etat moderne, riche et laïc, et le lendemain, les fous d’Allah constitués en république mettaient le feu d’un islam radical partout et pendaient les royalistes !

Les commentaires sont fermés.