1

Similitudes entre l’orthodoxie juive et la gauche israélienne

 

 ​​​​​​​Ce qui semblerait être un paradoxe n’en est pas un.

La gauche israélienne est principalement antinationaliste – je ne cherche nullement à citer ici des noms de juifs, fameux d’ailleurs pour leurs agissements anti-nation, que ce soit en Israël ou dans tous les pays où ils se trouvent. La gauche préconise l’ouverture des frontières, elle est antisioniste, elle veut la diversité, le multiculturalisme et la mondialisation. Elle est principalement humaniste. L’existence de l’état d’Israël en qualité d’état juif est en désaccord complet avec ces tendances.

L’Orthodoxie est aussi principalement humaniste… Nous avons assisté à des pères religieux venus rendre visite aux meurtriers palestiniens de leurs enfants. L’orthodoxie refuse les guerres et s’oppose au recrutement de soldats. Les Néturéi Karta, appartenant au courant ultra orthodoxe, s’étaient même rendus chez les mollahs iraniens pour leur démontrer leur soutien à l’anéantissement d’Israël. En Israël, certains courants orthodoxes refusent de se lever lorsque les sirènes commémorent les soldats israéliens tombés sur le champ de bataille et œuvrent aussi pour la destruction d’Israël. Ils sont antinationalistes comme la gauche, pour d’autres objectifs. Les orthodoxes croient qu’Israël renaîtra suite à l’acte divin seulement et que le troisième temple descendra du ciel.

La gauche et l’orthodoxie font route ensemble à des fins antithétiques. L’une, ne croit pas à la religion et veut un pays laïc pour tous ses citoyens, alors que l’autre suit sa foi, qui lui promet un état et un temple directement de l’intervention divine.

Lequel des deux a raison :

La gauche a tort parce qu’elle omet de prendre en considération la loi du plus fort… Donc un pays laïc sera toujours sujet à des spéculations sortant directement des rangs des plus forts. Ils n’ont rien compris au désastre de la seconde guerre mondiale… Un homme, appelé Hitler voulait s’emparer du monde entier. Les juifs étant une minorité dans les pays d’Europe, ont été non seulement réduits à fuir leur pays, leur nation, mais aussi à devenir une carte servant à apaiser la soif d’un dictateur. Six millions de juifs ont péri de la façon la plus abominable.

L’orthodoxie, se trompe aussi. Le divin ayant accordé à l’être humain la capacité de décider, de choisir entre la vie et la mort, entre le bien et le mal, Deutéronome, 30.19 : J’ai placé devant toi, la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction : choisis la vie que tu veux vivre, toi et ta descendance.

L’orthodoxie transgresse en fait une des lois principales du Judaïsme. Le juif ne pourra pas vivre au sein d’autres religions sans être soumis à leurs exigences. Si aujourd’hui, les juifs de France, se savent menacés, c’est principalement parce qu’ils sont une minorité. Si les Français laïcs ou religieux voient venir le danger de l’islamisation de l’Europe, c’est parce qu’ils viennent de réaliser, que les religions qui s’affirment dans le monde, joueront un rôle décisif dans leur futur. Si les Européens ont choisi la laïcité sur leur foi, cela ne veut absolument pas dire, que les autres religions feront de même.

À vous chers lecteurs les conclusions. Le choix entre le suicide annoncé par la gauche, ou celui par ceux qui n’ont pas réussi à lire correctement la Bible.

Thérèse Zrihen-Dvir

https://theresedvir.com/fr/

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/