Similitudes entre Mahomet et Hitler

Publié le 16 novembre 2015 - par - 10 commentaires - 1 468 vues
Share

hitler_muftiAprès les événements de Paris, les questions suivantes se posent:

—————————-

– L’islam est-il une religion de paix ou une religion de guerre?
– Mahomet est-il une miséricorde ou une malédiction pour l’univers? 

Les événements de Paris ne resteront pas sans conséquences. Aux yeux de Daesh, ils font partie d’une série d’attentats à l’explosif dont il menace les pays occidentaux, en déclarant depuis longtemps déjà qu’il a réussi à infiltrer plusieurs milliers de ses membres parmi les réfugiés qui déferlent aujourd’hui sur les pays européens. Ces événements affecteront la position des pays européens face aux réfugiés innocents qui veulent échapper à la mort, chercher un havre de paix. Ils auront aussi une incidence négative sur les relations occidentales avec les communautés musulmanes dans les États d’où sont partis de nombreux musulmans pour répandre la destruction dans les pays arabes et musulmans, sous la bannière de Mohammed, au sein de groupes terroristes tels que Daesh et autres.

À présent, certains de ces criminels sont de retour dans les pays européens qui les ont accueillis, éduqués et aidés financièrement, pays qualifiés de mécréants, pour les détruire comme ils ont détruit les pays arabes et musulmans. Tous les pays occidentaux s’attendaient aux événements de Paris, et ont pris des mesures pour les éviter, en vain.  Le groupe qui a perpétré ces attentats ne compte même pas dix personnes. Qu’en sera-t-il quand des groupes plus importants organiseront des attentats similaires dans les pays occidentaux?

Ce qui est arrivé à Paris est certes atroce, mais n’est d’aucune manière comparable à ce que commettent ces gangs criminels sous la bannière de Mahomet dans les pays arabes et musulmans. Les événements de Paris représentent à peine un millionième des morts et des destructions que subissent l’Irak, la Syrie, la Libye, l’Égypte, la Somalie, l’Afghanistan et autres. Des musulmans s’y acharnent quotidiennement contre leurs coreligionnaires, détruisant leurs maisons de leurs propres mains. Les pays occidentaux assument une part de la responsabilité du fait qu’ils arment et financent des mouvements criminels en Syrie et dans d’autres pays, tout comme ils ont contribué à la création d’Al-Qaeda sous le prétexte de lutter contre l’Union soviétique. Et l’Arabie saoudite, les autres États du Golfe et la Turquie ne sont pas moins responsables, car ils sont les principaux bailleurs de fonds et fournisseurs d’armes des terroristes du monde entier. Des milliers de leurs citoyens sont impliqués dans des actes criminels en Irak, en Syrie et ailleurs …. toujours sous la bannière de Mohammed.

Revenons donc aux questions auxquelles il faut trouver une réponse si nous voulons aider les musulmans et l’humanité à vivre en paix et à sortir du chaos, aujourd’hui et à l’avenir:

– L’islam est-il une religion de paix ou une religion de guerre?
– Mahomet est-il une miséricorde ou une malédiction pour l’univers?

Pour y répondre, il faut examiner l’aspect suivant:

Tout homme, toute religion, tout système peut changer
—————————————————————–
Qui parmi nous n’a pas fait cette expérience? Quelqu’un qu’on pensait un ami sincère et paisible, qui devient avec le temps un ennemi exécrable? Cette expérience se répète même quotidiennement.

Des sources indiquent que le célèbre peintre Léonard de Vinci, après avoir peint le Christ dans sa fameuse fresque “Le dernier repas”, a cherché un modèle pour représenter Judas, qui a trahi le Christ. Après d’une longue recherche, il a trouvé une personne peu amène, possédant les traits caractéristiques de Judas. Lorsqu’il s’est mis en face de lui pour le dessiner, son modèle attira son attention sur le fait qu’il était assis au même endroit qu’il y a quelque temps … lorsqu’il servait de modèle pour le Christ, dans le même tableau. Cette personne qui ressemblait au Christ pacifique et doux s’était transformée avec le temps, acquérant les caractéristiques d’un criminel, d’un traître.

Beaucoup de gens ne savent pas que Hitler, qui selon certaines sources est d’origine juive, a vécu une vie misérable à Vienne, avec pour tout revenu une aide accordée par le gouvernement aux orphelins et une maigre pension de sa mère.  Au début, il voulait devenir peintre, mais a été refusé à deux reprises par l’Académie des Beaux-Arts, en 1907 et 1908. Ensuite, il a tenté de devenir architecte, mais comme il n’avait pas achevé ses études, il n’a pas pu réaliser ce vœu non plus. Lorsque sa mère mourut d’un cancer, il a dû se contenter de la rente d’orphelin de l’État jusqu’à ce qu’il ait hérité une certaine somme d’une de ses tantes. Il a à nouveau tenté de faire de la peinture, mais il a gaspillé son argent, se retrouvant dans un refuge pour les sans-abri.

En 1913, il a hérité de son père et a quitté Vienne pour Munich, où il a été arrêté pour s’être soustrait au service militaire. Mais il a bientôt été dispensé à cause de son inaptitude physique. Puis il a rejoint volontairement l’armée, a servi en France et en Belgique et a obtenu deux distinctions militaires pour sa bravoure. Il a ensuite été hospitalisé après un diagnostic d’hystérie. À ce moment, il s’est convaincu que sa raison d’être consistait à “sauver l’Allemagne” et détruire les Juifs. Après la fin de la 1ère Guerre mondiale, il est entré en politique, a rejoint le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (le Parti nazi), a obtenu le titre de Führer et a été nommé chef dudit parti. Son parti a tenté un coup militaire contre le gouvernement, mais il a échoué et Hitler a été jeté en prison en 1923. C’est là qu’il a rédigé son tristement célèbre “Mein Kampf”.

Après sa sortie de prison et la réhabilitation du Parti nazi, celui-ci s’est scindé en deux, et les opposants de Hitler ont tenté de le détrôner de son poste de chef du parti, mais sans succès.  Je ne vais pas m’attarder davantage sur sa vie, dont les temps forts sont bien sûr le déclenchement de la 2e Guerre mondiale et ses crimes contre les juifs et autres groupes.

En novembre 1941, il a rencontré le Grand mufti Amine Al-Husseini, qui était l’un de ses admirateurs, de même que Hitler admirait le concept du jihad chez les musulmans. Le mufti lui a fourni une division musulmane pour combattre dans les rangs de l’armée allemande. Mais Hitler se méfiait des musulmans, craignant qu’ils ne se tournent contre lui. Hitler a conduit son pays à la guerre contre les pays voisins afin de les dominer, mais la guerre s’est terminée par la défaite de l’Allemagne et sa destruction par ses ennemis.

Retour à Mahomet
———————-
L’observateur de la biographie de Mahomet peut y trouver de grandes similitudes avec celle de Hitler. Comme Hitler, Mahomet était d’abord pauvre et vivait grâce à ​​l’aide de son épouse Khadija. Comme lui, il était atteint d’hystérie, ce qui l’a amené à rêver de sauver les Arabes, dominer le monde entier. Comme lui, il a émigré — de la Mecque, sa ville natale, à Médine, où il a imposé son pouvoir. Comme lui, il détestait les juifs. Comme lui, il a laissé un livre, le Coran, comparable à «Mein Kampf». Comme lui, il a envahi les contrées voisines et détruit leurs civilisations. Et comme lui, il a exterminé les Juifs.
L’Islam fondé par Mahomet a connu une grande expansion sur les ruines des civilisations voisines, a fait des butins de guerre, a enlevé des femmes et a tué ses opposants, notamment par le génocide de près de 80 millions d’Hindous, parce qu’ils n’appartiennent pas aux gens du Livre.

Aujourd’hui, l’État islamique (Daesh), sous la même bannière que Mohammed, cherche à perpétuer le rêve de Mahomet: dominer le monde, en menaçant de détruire et d’occuper Washington, Moscou, Rome, Paris, Londres et Bruxelles (capitale de la Belgique et de l’Union européenne) comme l’avait fait Mohammed avec la civilisation de la Perse et d’autres régions. Beaucoup de mouvements sunnites et chiites ne cachent pas leur volonté de dominer tous les pays du monde, de les soumettre par la force, en imposant la jizya (tribut) aux adeptes des religions monothéistes, en exterminant les adeptes des autres croyances et en réduisant leurs femmes en esclavage. Daesh est à ce titre une réincarnation du “Mahomet de Médine”. Cet État islamique est dirigé par un calife, c’est-à-dire un successeur du prophète Mahomet, portant la bannière du Prophète Mahomet, et appliquant les enseignements du Coran établi par Mahomet.

Et maintenant, face à la menace posée par Daesh, les pays exposés au danger s’organisent pour détruire Daesh, comme cela est arrivé avec l’Allemagne hitlérienne pendant la 2e Guerre mondiale. Cela pourrait conduire à l’élimination de l’Islam lui-même, comme ce fut le cas avec le nazisme.

Retour aux questions
————————
– L’islam est-il une religion de paix ou une religion de guerre?
– Mahomet est-il une miséricorde ou une malédiction pour l’univers?

Les explications susmentionnées nous obligent à établir une distinction entre les périodes dont nous parlons:

Modèle du peintre italien:
Nous nous trouvons ici face à la même personne mais après un changement radical. Dans la première période, il s’agissait d’une bonne personne, au point d’inspirer au peintre la figure pacifique et douce du Christ. Dans la seconde période, la même personne, sous l’effet des circonstances, s’était transformée en un criminel inspirant au peintre la figure de Judas, le traître.

Hitler:
Durant son séjour à Vienne, il était un homme pauvre et paisible. Mais après son émigration à Munich, son passage en prison, son hystérie et son accession à la direction du Parti nazi, il est devenu un criminel, qui a conduit l’Allemagne de catastrophe en catastrophe.

Mahomet:
Quand il résidait à La Mecque, marié à Khadija, qui subvenait à ses besoins, il était un homme bon, qui se retirait volontiers dans une grotte pour prier; il était alors surnommé le “fidèle et véridique”. Les chapitres mecquois et sa biographie le montrent clairement. Le verset 68:4 dit de lui: “Tu es d’une grande moralité”, et le verset 21:107  ajoute qu’il a été envoyé comme “une miséricorde pour l’univers”. Ces deux versets sont mecquois.
Mais après la mort de Khadija, et son émigration de La Mecque à Médine, Mahomet a complètement changé. Il est devenu coureur de femmes et chef de bandits, a effectué des razzias pour dépouiller les autres tribus de leurs biens, a perpétré des massacres de masse et réduit des femmes et des enfants en esclavage. Cela est clairement démontré par les chapitres médinois du Coran et la biographie de Mahomet.

Aujourd’hui, Daesh et les autres mouvements terroristes, les Frères musulmans, Al-Azhar et les écoles religieuses chiites suivent les enseignements du Mahomet de Médine et du Coran de Médine, en négligeant le Mahomet de La Mecque et le Coran de La Mecque.

Pour sortir de ce pétrin

————————

Les musulmans doivent:

– Suivre le Mahomet de La Mecque, “le fidèle et véridique» mari de Khadija, et le Coran de La Mecque.
– Jeter par-dessus bord le Coran de Médine et le Mahomet militaire de Médine, coureur de femmes, massacreur, pilleur et esclavagiste.

C’est d’ailleurs ce qu’avait proposé le regretté Mahmoud Mohamed Taha, Dieu ait son âme, qui a été pendu à la demande d’Al-Azhar.

Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et auteur de nombreux ouvrages
www.sami-aldeeb.com
www.blog.sami-aldeeb.com

http://www.blog.sami-aldeeb.com/?p=59434

Version originale arabe de cet article

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Peau de la Vieille Hutte

Merci professeur d’avoir loué la mémoire de Mahmoud Mohamed Taha, que Dieu ait son âme !

Pugnacité

Hitler et mahomettants:même combat.
En l’occurrence,éradiquer la population qui manifeste des avis et modes de vie divergents.
Cependant en 1939 chacun connaissait,reconnaissait et luttait de manière patriotique contre son ennemi.
En cette période contemporaine,un syndrome similaire au syndrome de Stockholm semble sevie:les Français et les Européens considèrent leurs ennemis revendiqués néanmoins comme des frères et ce,partout en Europe.

Hocinov

Ce que je conseille à tous les maghrébins et autres arabomusulmans c’est d’abandonner cette religion débile,de revoir leurs croyances et de retrousser les manches pour rattraper leur retard abyssale dans tous les domaines.Croire en Dieu c’est bien mais un Dieu jaloux et terrifiant c’est de la bêtise.Si Allah existait réellement il aurait déjà vaincu et imposé l’islam à travers le monde.Ce Dieu n’est que l’imagination de barbares imitant maladroitement les juifs et les chrétiens.L’islam est une fausse religion et c’est un algérien qui parle!.Les monstrueux criminels qui ont massacré d’innocentes victimes françaises sont inspirés par cet Islam stupide et diabolique.Tout musulman doit normalement revoir sa croyance et rejoindre la communauté humaine.

Un Djinn

En même temps, quand les muzz tuent des muzz, ça en fait un peu moins

La Mécréante !

« L’islam est-il une religion de paix ou une religion de guerre? »
—————————————————————————-
ni l’un ni l’autre.
l’islam est l’opium des arabes. opium frelaté qui les rends fous et assassins. (« assassin » ne vient-il pas d’un mot arabe qui désigne le chanvre, qui rendait fous et meurtriers ceux qui le fumaient ?)

bref, il y a des dizaines de religions sur la planète, aucune ne pourrit la vie des gens et des bêtes comme celle-ci.

je soupçonne Hitler d’avoir embrassé l’islam (ou l’ai-je lu ou entendu quelque part ?)

SK

En tout ca, pas mal d’anciens nazis en fuite comme Aloys Brunner et d’autres ont embrassé cette religion .
Pour ce qui est de la secte des Assassins qui a d’ailleurs donnée Hasish, on peut dire que le Captagon une molécule de synthèse aux effets inhibiteurs l’a vite remplacé dans les rangs de Daesh et autres groupes de meurtriers sanguinaires.

Patrick Zbinden

Les idées religieuses d’Hitler:
http://library.flawlesslogic.com/religion_fr.htm

Sk

Il y a toujours de grandes frustrations à l’origine des choix de grands tyrans.
Un point commun Mahomet frustré de n’avoir pu convertir ces juifs qui se moquaient de sa théologie, Hitler dont les oeuvres étaient retoquées par des exposants viennois souvent juifs.
Les juifs: un commun dénominateur obsessionnel de leurs frustration et de leur volonté d’en découdre, de se venger et de dominer.
Et aussi un même antichristianisme, pour des raisons opposées.

Didier Caplane

Il semble aujourd’hui que les recherches historiques, archéologiques, philologiques, linguistiques, etc. convergent vers le fait que Mahomet, s’il a jamais existé, ne serait pas ce prophète mecquois que l’on prétend, que les écrits relatant les réalités géographiques et topographiques du lieu ne correspondent absolument pas au paysage mecquois. Il semble fort probable aussi que le Coran a été construit (fabriqué) sur des bases judéonazréennes par les scribes de califes successifs, afin d’assoir leur autorité au nom de Dieu et de leur permettre ainsi, aux yeux de populations superstitieuses, de légitimer leur barbarie et leur domination sans partage.
Pourquoi dans ces conditions avoir créé ce Coran dichotomique, mecquois puis hégirien ? En tout état de cause, n’est-il pas impératif d’enseigner aujourd’hui, dans nos écoles et nos universités, les éléments de connaissance issus des recherches ci-dessus mentionnées. Un mythe reste un mythe. Ce servir de cela pour commettre les pires atrocités au nom de Dieu, c’est se donner des raisons pour bâtir un empire liberticide au plus haut degré. C’est aussi fournir à des criminels de tous ordres une « bonne » raison de commettre leurs méfaits.
Quitte à se réclamer d’une religion construite de toutes pièces (mais sur des bases historiques), les musulmans qui rejettent la barbarie et qui acceptent de vivre en accord avec nos principes républicains aurait tout avantage à fonder leur spiritualité sur les bases proposées par Mahmoud Mohamed Taha.

Pivoine

Entièrement d’accord avec vous ! Mohammed n’a jamais existé, c’est un mythe, inventé de toutes pièces, et récupéré par les Saoudiens, pour asseoir leur emprise sur les musulmans. Si l’on veut éradiquer l’islam, et ainsi mettre fin à tous les ravages qu’il occasionne, il faut informer les musulmans que leur religion est basée sur du vent, et que cette fausse biographie servait les intérêts des califes et justifiait leurs guerres de conquête en vue de soumettre tous ces peuples qui n’en demandaient pas tant.
Continuer à soutenir que ce prétendu prophète a existé contribue à entretenir la légende du dernier prophète, et va à l’encontre du combat mené par les islamophobes pour nous préserver des dangers de cette pseudo-religion.