1

Sinistre Jakubowicz, la maman de Maelys a raison de souhaiter que ton Lelandais crève !

Les incessantes alertes des organes de ré-information, regroupés sous le terme « fachosphère » par ceux qui précisément ont sur les mains le sang de toutes les victimes de leurs mensonges, commenceraient-elles à porter leurs fruits?

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, après chaque attentat ou crime crapuleux, les médias ne s’intéressaient qu’aux manifestations de bisounours crétins (pléonasme) à base de fleurs, petits cœurs, et bisous aux pauvres islamistes injustement stigmatisés par de méchants amalgames, sans jamais aucun rapport avec cette si belle religion d’amour, tolérance et paix (sic)…

Et chaque rédaction de s’empresser alors de trouver celui ou celle, parmi les proches des victimes, qui viendrait devant micros et caméras, déclarer un farouche « vous n’aurez pas ma haine » !

Combien de fois me suis-je demandé, et je ne suis pas la seule : « mais comment est-ce possible » ?

Car il ne fait aucun doute que, bien que pratiquant du mieux possible l’empathie envers les gens qui souffrent, en application de la philosophie de vie qu’est pour moi le bouddhisme… si un ignoble porc s’en prenait à l’un des miens, aucune excuse, aucun pardon ne lui serait accordé de ma part, mais bien au contraire, une haine très légitime, et bien plus saine que les hypocrites pleurnicheries des éternels bienpensants !

N’en déplaise à tous les donneurs de leçons d’amour, précisément parce qu’ils ne sont jamais concernés eux-mêmes par ces drames, qui justement n’ont pu être évités en raison de leur couardise face à une prétendue religion, responsable qu’ils le veuillent ou non de millions de morts sur terre !

Et si je devais surfer sur le drame en écrivant un livre, tel Antoine Léris, pleurant la mort de sa femme au Bataclan, tout en prétendant que les meurtriers, bien qu’ils l’aient bien cherché, n’aurait pas sa haine… ce serait au contraire pour cracher la mienne à la face de tous les complices du ou des meurtriers !

http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2016/07/17/vous-n-aurez-pas-ma-haine_4970898_4809495.html

Désormais c’est bien différent ! A propos de la relaxe de Jawad Bendaoud, logeur de deux djihadistes du 13 novembre, deux parents de victimes de la tuerie du Bataclan, osent s’exprimer sans détour.

Patricia Correia, mère d’une victime tombée sous les balles des terroristes au Bataclan, exprime son regret : « La justice a été bien trop clémente ».

Quant à Patrick Jardin, dont la fille a également été tuée au Bataclan, il ne cache pas son écœurement et annonce « qu’il a bien envie de faire justice lui-même » !

http://www.charentelibre.fr/2018/02/14/jawad-bendaoud-le-logeur-de-daech-a-ete-relaxe,3209629.php

Et c’est pareillement qu’aujourd’hui la mère de la petite Maelys, dans un message émouvant, ne tourne pas autour du pot pour souhaiter sans détour que Nordhal Lelandais, assassin de sa fille, crève !

« Il aura fallu attendre 5 mois et demi pour que ce monstre parle enfin » écrit la maman. Puis, s’adressant à Nordahl Lelandais, elle écrit : « Toi, l’assassin de ma fille, Maëlys va te hanter nuit et jour dans ta prison jusqu’à ce que tu crèves et que tu ailles en enfer. Que justice soit faite et que plus jamais un enfant ne subisse un tel acte. »

http://www.bvoltaire.fr/actu/maelys-la-mere-de-la-fillette-a-poste-un-message-emouvant-sur-facebook/

Et toujours sur Bd Voltaire, comme il a raison l’avocat François Teutsch, d’associer le respect de tous les parents, aux déclarations de la mère de Maelys :

« La colère de Jennifer Cleyet-Marrel s’entend, se comprend, se ressent. Chacune d’entre vous pourrait être cette femme. Et son propos doit simplement inspirer le respect, quoi qu’on pense de la publicité qui lui est donnée par le biais d’un réseau social. Nul ne peut arracher un enfant à sa mère ».

http://www.bvoltaire.fr/cri-de-mere-de-maelys-sassocie-respect-parent/

Curieusement, l’armée des saules-pleureurs habituels, toujours éplorés dès qu’on touche à un assassin, car lui trouvant toujours des excuses… surtout s’il appartient à la communauté protégée, se font super discrets…

Serait-ce parce que malgré leur bêtise profonde ils perçoivent que le vent commençant à tourner, il ne fait plus bon trop chanter les louanges des meurtriers, devenus victimes de citoyens intolérants ???

D’après Le Dauphiné Libéré, Lelandais serait hospitalisé, sans en préciser la raison, mais rappelle que ces derniers jours, en prison, Nordahl Lelandais était visité toutes les 45 minutes pour éviter toute tentative de suicide.

http://www.bvoltaire.fr/actu/urgent-affaire-maelys-nordahl-lelandais-hospitalise/

Pauvre petite chose, qui s’est portée comme un charme pendant les cinq mois où jouant à cache- cache avec les policiers, le meurtre de la petite ne semblait pas l’indisposer, mais qui désormais arrêté, pourrait tenter de se suicider !

La belle affaire : se faire justice lui-même serait peut-être préférable pour la famille de Maelys, qu’un « classé sans suite », rituel incompréhensible des juges actuels dont la mansuétude est de plus en plus réservée aux assassins !

Et visité par qui d’abord ? Par Jakubowicz peut-être ? Ah il a l’air malin celui-là, maintenant !

On se souvient que l’olibrius pleurnichait sans pudeur sur son pauvre client, forcément innocent, et prétendant que le dossier d’accusation était vide, il ne réclamait rien de moins que sa libération.

RI – DI – CU – LE !

Pour autant la crapule ne craindra pas le froid, grâce à Paul Le Poulpe qui récemment l’habillait chaudement pour l’hiver, dans une charge à sa façon, grandement réjouissante pour les patriotes résistants :

« J’avoue que je n’y comprends plus rien ! La version officielle expliquant qu’Alain Jakubowicz ne serait plus le président de la Licra était qu’il était épuisé. Epuisé de quoi ? De réclamer toujours plus d’immigrés en France ? De multiplier les plaintes contre Christine Tasin, Pierre Cassen, Gérard Boyadjian, Eric Zemmour ? De pleurnicher sur les plateaux de télévision dès qu’un juif est agressé, en oubliant de préciser que c’est juste, dans presque tous les cas, par des musulmans qu’il fait venir, lui et ses copains, en France » ?

https://ripostelaique.com/jakubowicz-qui-voulait-le-faire-liberer-ose-pleurnicher-sur-lassassin-de-maelys.html

Mais fini de rire, parce qu’aux dernières nouvelles, la menace de suicide ne serait qu’un leurre, comme si souvent dans ce genre de crime odieux, où l’assassin est bien plus choyé que l’entourage des victimes…

Il semblerait en effet, que :

« Comme l’avait révélé Europe 1 peu avant, Le Parisien confirme également que cette hospitalisation ne ferait pas suite à une éventuelle tentative de suicide de la part du principal suspect dans l’affaire Maëlys, ni à aucun malaise de ce dernier. Ce détenu très sensible a expliqué se sentir mal et a demandé à être pris en charge médicalement. Une requête qui a été acceptée » !

Après Jawal relaxé, l’odure Lelandais se fout de tout le monde en jouant les chochottes en état de faiblesse… et ça marche !

http://www.linternaute.com/actualite/societe/1397255-maelys-pourquoi-nordahl-lelandais-a-t-il-ete-hospitalise/

Est-ce que tous les parents de victimes, ne sont pas comme moi, en totale compréhension avec la maman de Maëlys et pour le coup, prêts à souhaiter avec elle que le monstre qui lui a ravi sa fille, crève… d’une manière ou d’une autre, peu importe, l’essentiel étant que la société en soit définitivement débarrassée ?

En ce qui me concerne, je souhaite également très fort, que tous les complices de cette odieuse et sempiternelle mansuétude envers les tueurs, et leur mépris envers les proches de victimes abandonnées à leur triste sort, soient à leur tour confrontés un jour à l’insondable douleur de se voir ravir un des leurs, de manière particulièrement sadique et atroce, puis nargués par les rodomontades du tueur !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression