Sioniste, le sens exact du mot

Publié le 22 février 2019 - par - 37 commentaires - 1 462 vues
Share

Jacques Rossi, qui a été un agent actif de l’Internationale communiste de 1926 à 1937, a été condamné en 1937 à vingt-cinq années de travail forcé dans les glaces de Norilsk, au-delà du cercle polaire, pour avoir espionné – prétendaient les commissaires politiques de Staline –  l’URSS au profit de la France et de la Pologne. Relégué à Samarcande en 1957, il n’a pu quitter l’URSS pour la Pologne qu’en 1961 et il a retrouvé son pays, la France, à la fin des années 1980.

De son expérience, il a tiré un recueil de nouvelles, une biographie et surtout un admirable Manuel du Goulag, écrit en russe, traduit d’abord en anglais, et dont une version française, réduite (par prudence ou lâcheté), a été publiée en 1997 au Cherche midi. Dans cet ouvrage, qu’il présente comme une encyclopédie, Jacques Rossi passe au crible les mots, les idées, les lois, les faits, les réalités tangibles du communisme. Il montre que la langue nouvelle ou TFT, prononcée « toufta », sert à dissimuler les réalités les plus atroces et qu’elle a pour seule raison d’être de nier les crimes commis. Aucun des mensonges dont la propagande nous rebat les oreilles depuis quatre-vingts ans ne résiste à l’examen.

Ainsi, le Manuel du Goulag comprend une entrée sioniste, dans laquelle est révélé le sens que les communistes ont donné à ce mot à partir de 1947, quand l’ONU a décidé de créer au Proche-Orient l’État d’Israël. Alors, les Juifs n’ont plus été des Juifs, mais des sionistes. Sioniste a remplacé Juif dans la nouvelle langue russe. L’avantage qu’en ont tiré les communistes et leurs affidés a été important. Ils ont pu ainsi exprimer sans borne ni entrave la haine viscérale qu’ils vouent aux Juifs. En effet, précise Rossi, les mots sioniste et sionisme sont des insultes : « La propagande soviétique confère au nom sioniste une connotation insultante analogue à celle de youpin ». Youpin risquant d’être mal reçu, sioniste a servi de cache-sexe au racisme viscéral d’un régime qui a « nettoyé la terre russe de tous les insectes nuisibles » (Lénine, « L’émulation », in La Pravda, janvier 1918). On pense youpin, on dit sioniste.

D’URSS, la TFT ou novlangue s’est répandue dans le monde entier et d’abord chez les thuriféraires du communisme. Quand gauchistes et musulmans d’un même élan déclarent qu’ils sont hostiles au sionisme, ils usent d’un mot-écran qui cache le raciste youpin. Youpin vaudrait déshonneur, amende, prison à ceux qui, en France, le diraient en public. Les islamo-gauchistes le savent. Sioniste le remplace sans risque. « Nous sommes contre les sionistes » traduit le vieil et détestable « mort aux youpins ». Ce n’est plus « Couvrez ce sein que je ne saurais voir », mais « Masquez ce racisme que je ne veux entendre ». On échappe à la honte en usant de mots-écrans. Les communistes, socialistes et gauchistes, docteurs ès fabrications de cache-sexe verbaux, sont assez finauds pour couvrir leurs pensées immondes du fard de la tolérance universelle.

Étienne Dolet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Aux Armes Citoyens

Grand merci, M. DOLET, enfin, nous avons l’explication de ce mot.

M-00

Le site Europe-Israël contrôlé par le vatican !

André Léo

Un mot peut en cacher un autre, tout en absolvant ses locuteurs. Mr Dolet, votre démonstration est convaincante… et inédite. Et en effet, on ne dit plus sodomite, mais gay, on ne dit plus « va te faire foutre, enculé » , mais fuck you, en slang, on ne dit plus communiste mais islamo- gauchiste, on ne dit plus Républicain souverainiste mais populiste. Certes, on entend encore « nique ta mère », de ce NTM décoré de l’ordre du déshonneur-de-la-France par Djack lang, et les antisémites ne disent plus « mort aux juifs » , mais « sale sioniste », sauf s’ils s’adressent à des académiciens Français, évidemment.… lire la suite

Denys

Je vous rassure, on dit toujours : « va te faire foutre, enculé ». Il y a aussi une chose que vous avez oublié : on ne dit plus FN mais RN, extrême droite mais « patriotes ».

madeleine

à Albert 1 Vous écrivez, entre autres, votre définition du sionisme : « opposé à la philosophie politique (sionisme) qui inspire l’élite juive (BHL, Bergé, etc) qui conduit à une politique antinationale, immigrationniste, métisseuse; bref mondialiste ». Je me permets de vous répondre que vous n’avez rien compris. Les juifs de Sarcelles sont-ils des élites, eux qui sont sionistes ? Certains non-juifs parlent (quelle sottise !) d' »appartheid » soi-disant pratiqué en Israël à l’égard de la population « palestinienne ». Israël est un pays NATIONALISTE et non- immigrationniste. Si la population est métissée c’est parce que les Juifs du MONDE ENTIER, s’ils se sentent menacés… lire la suite

madeleine

(suite 1 et fin) Chine, Danemark, Suède, Irak, etc… Israël n’est absolument pas « mondialiste » ni immigrationniste. La preuve en est que certains africains musulmans « atterrissent » comme par hasard en Israël mais sont renvoyés chez eux. Israël est un exemple de démocratie au point qu’il est courant d’y entendre des plaintes des habitants telles que « trop de démocratie tue la démocratie ». Un exemple récent : un soldat israélien a achevé un terroriste « palestinien » blessé et à terre qui venait de tuer net un autre soldat israélien. Le soldat israélien qui a achevé le terroriste à terre et blessé a été condamné… lire la suite

Denys

madeleine Accueil des juifs du monde entier ? Et les juifs d’Ethiopie ils ont été accueillis d’entrée de jeu à bras ouverts ? Israël est aussi un pays qui fait preuve de discrimination, y compris parmi les juifs. Sans compter ces querelles sans fin entre juifs « blancs », ashkénazes et séfarades, dont Thérèse Z D nous a donné un aperçu.

Ben'

Regardez la composition de Tsahal, vous allez être surpris par la diversité ethnique mais aussi religieuse !! Israël est une véritable démocratie.

Denys

Oui absolument Ben’. Je ne conteste pas du tout le caractère démocratique d’Israël. Je ne suis d’ailleurs pas contre Israël. Ce qui reviendrait à me ranger dans le camp de ceux qui la combattent. Je souligne juste qu’il ne faut pas avoir une vision idéalisée d’Israël. De manière générale, je pense que c’est une faute de diaboliser les juifs, un crime de les attaquer mais une erreur de les idéaliser. Ni meilleurs, ni pires, des hommes et des femmes dont certains sont mes amis.

madeleine

Excellent article, bien documenté. Cependant croyez-vous que les musulmans et les ultra-gauchistes, dont beaucoup sont convertis à l’islam, connaissent la signification des mots « honneur ou déshonneur » ? Pour avoir vécu en tant que « pied noir » longtemps aux côtés des premiers, je peux affirmer que NON.

DUFAITREZ

Un visage, par sa couleur, indique clairement une origine. C’est le « racisme ».
Les pratiques peuvent indiquer une religion (lieux de culte, nourriture, vêtements, etc).
C’est le « multiculturel ».
On peut être un antisioniste de n’importe quelle couleur, si on n’aime pas Israël.
A l’inverse, Juifs et arabes, tenant à leurs coutumes se font remarquer par les « antis ».
L’antisionisme est, de ce fait, politique. Donc à chacun ses idées.
L’antisémitisme, lui, est du racisme.
Un peu compliqué, mais réel !

OCTAVE

Pas d’accord avec vous, Lenine et plus tard Staline, etaient ils juifs ? Les juifs ne sont ils pas comparer à des gens assoifés d’argent et pronant donc un liberalisme économique ultra liberale, ce que le communisme, me semble-t-il, est par nature, diamétralement opposé.

madeleine

Lénine, tout comme Trotsky (Bronstein) étaient Juifs.

Paskal

En URSS, la propagande antisémite était en principe punie de mort. Les juifs étaient discriminés dans la Russie tsariste, les révolutionnaires les plus radicaux se sont donc recrutés chez eux. De même, la bourgeoisie protestante a été très impliquée dans la révolution française, de là à dire que c’était une révolution protestante…

Paskal

Einstein en 1929 :
« Si nous nous révélons incapables de parvenir à une cohabitation et à des accords honnêtes avec les Arabes, alors nous n’aurons strictement rien appris pendant nos deux mille années de souffrances et mériterons tout ce qui nous arrivera. »
http://vadeker.net/humanite/culture/citations_albert_einstein1.html

SAINT-MARC Jean-Paul

Comme si le sionisme, volonté de recréer une Etat juif, datait de la révolution soviétique !
Non, mais de la fin du XIXè siècle !
Après tout, que les juifs veulent un Etat à eux, quoi de plus normal, et que ce soit sur la terres de leurs ancêtres, pas moins normal…

Autrement dit, c’est la puissance de l’idéologie en a fait, ensuite, une insulte !

Chrétien

Merci pour cette mise a point. Je un livre de Jacques Rossi …..c’est glaçant de vérité !

patphil

les GJ sont porteurs de tous les maux!
bien évidemment! selon la doxa gouverneentale

Yohann le debattant

Le sionisme le vrai, n’a rien de mondialiste, c’est une idéologie nationale juive pour avoir un état national. Ce n’est pas le sionisme qui inspire BHL, Soros etc mais un droit de l’hommisme imbecile sans frontières.
BHL et Soros sont fondamentalement antisionistes.

Vincent L.

Exact ! et c’est bien la raison pour laquelle je suis à la fois sioniste et anti-immigrationniste.

Paskal

Il y a quand même une dimension messianique même s’il y a des sensibilités parfois très différentes dans le sionisme.
https://bible.knowing-jesus.com/Fran%C3%A7ais/topics/Mission,-D~isra%C3%ABl

Denys

Oui il y a ceux qui ont voulu créer l’état d’Israël pour se protéger (les sionistes) et ceux qui considèrent que cela doit être réalisé au moment de la venue du messie et pas avant. Ces derniers sont notamment des ultra orthodoxes anti sionistes. Au passage, je ne suis pas sûr que les juifs étaient unanimes au départ concernant la création d’Israël : je pense aux juifs sépharades et aux juifs américains. Bref Israël est aujourd’hui une réalité qu’on ne peut plus nier mais le principe même d’un état juif a été débattue et l’est encore, peut être même indépendamment… lire la suite

Michel

J’ai toujours dit que l’déologie de gauche toute entière reposait sur un vaste mensonge. Et que faut-il pour bien mentir, sinon répéter les quelques mots qui séduisent le mieux ?

Michel

La révolution bolchévique et plus généralement communiste a été largement le fait de juifs (Marx, Engels, Trotsky, Karl Liebknecht, Rosa Luxembourg et tant d’autres…). Mais en URSS, les juifs ont été rattrapés par un antisémitisme qui est universel, car partout les juifs ont suscité méfiance et défiance. Ce phénomène a été bien senti par un écrivain lui-même juif, et non des moindres, Arthur Koestler, qui prête cette phrase éclairante à l’un des personnages juifs de son livre La Tour d’Ezra : « On ne nous aime pas parce que nous ne sommes pas aimables ». La vraie question est de savoir ce… lire la suite

madeleine

Michel, « aimable » dans certains cas équivaut-il à « hypocrite » ? Les Israéliens ont, comme nous tous, des défauts. Mais ils ignorent l’hypocrisie. On peut même être choqué par leur côté trop « cash » auquel nous, Français, ne sommes pas habitués. Le phénomène de l’antisémitisme s’explique, peut-être, par le fait qu’il est une sorte de « virus » qui se réveille avec la mauvaise santé financière d’un pays et donc son cortège de problèmes : chômage/immigration/insécurité, etc.. A la base ce virus est porteur de jalousie à l’égard d’un peuple d’élite (De Gaulle) qui collectionne les Prix Nobel et est donc l’objet, hélas, de complots/rumeurs/on-dit,… lire la suite

Analyse peu convaincante. L’antisémitisme ne se réveille pas quand il y a des problèmes économiques. il existe , comme tous les racismes, il n’est pas un cas à part. Quant à « peuple d’élite », cela prête plutôt à sourire.

Denys

madeleine parmi les juifs, ce sont les ashkénazes qui sont considérés comme une élite, pas les séfarades, il me semble.
Pour le reste, je suis surtout ravi de vous voir dire nous, Français ;-)

beretvert

Les GJ se sont fait récupérer voyez ce taré de Maxime Nicolle qui prône son anti sionisme vu son côté bas de plafond et celui en général des GJ je suis pour les écraser et si cela pouvait entraîner la chute du traitre de l’Elysée ça feraitd’une Pierre deux coup mais sinon patience la déculottée que va prendre macron aux européennes va entraîner sa chute à moyen terme .
Mort aux gilets jaunes et Macron à la lanterne

Lili

Je ne sais pas ce que vous fumez mais ça a l’air d’être de la bonne…

Denys

Vous, on sait ce que vous fumez : la chicha avec vos copains islamistes et antisémites ;-)

André Léo

Béretvert n’a pas tort! Le GJ Nicolle, qui s’affiche avec les chefs de la gauche « radicale », vient de publier un texte dénonçant le sionisme comme du racisme. Lien ci après.

Cette dérive était attendue, car depuis le début, Mélanchon Besancenot et autres altermondialistes, voulaient récupérer le mouvement, cocufiés qu’ils ont été par les GJ, qui ont fait ce qu’ils n’avaient pas réussi: mobiliser le mécontentement populaire.

https://www.europe-israel.org/2019/02/le-pseudo-gilet-jaune-maxime-nicolle-sattaque-au-peuple-juif-dans-un-discours-antisemite-digne-des-pires-islamistes-en-qualifiant-le-sionisme-de-raciste/

JACOU

Temps Présent – La grande peur des juifs d’Europe:

OCTAVE

Oui, mais ce qu’ils ne savent les islamo-gauchistes, c’est qu’ils sont en fait les idiots utiles de l’islam, c’est une alliance contre nature. L’islam a pour l’instant besoin d’eux politiquement pour essaimer son ideologie au sein de la societe francaise. Une fois arrivée à leurs fins, ils se débarasseront d’eux comme ils l’ont fait pour les communistes iraniens.

Michel

Et ce fut la même chose en Afghanistan. Les Russes entrèrent en Afghanistan en 1979 avec l’idée de soutenir le gouvernement communiste afghan aux abois et l’arrière-pensée de mieux contrôler le sud du Caucase. Mais leur intervention eut pour effet de réveiller un islam qui a pris toute la place dans un pays dont ont disparu les communistes !

OCTAVE

Le communisme est comme l’islam, une idéologie hégémonique planétaire mais sans DIEU, voilà toute la différence.

Beau Fixe

Bref et percutant

Pierre Régnier

Mais faux. Renseignez-vous sur le « retour à Sion » que voulaient les juifs persécutés avant la création de l’État d’Israël.