Slate et la gauchosphère en mode panique dénoncent l’extrême droite

Slate des bobos de gauche à la ramasse et des Rothschild de Suisse en campagne anti-RN pour 2022 ose écrire : « L’Allemagne va-t-elle interdire le parti d’extrême droite AfD ? » Slate des bobos de gauche reprend sa propagande pro-Macron de gauche anti-RN qualifié d’extrême droite pour faire peur aux Français trompés, manipulés et abusés par Macron à la sauce mondialiste GOF-LGBT gay-friendly.

La gauche bobo LREM socialo-communiste et les loges maçonniques GOF-LGBT ont besoin de fabriquer le mensonge qu’il existerait un totalitarisme d’extrême droite du RN et de l’AfD de façon à cacher le totalitarisme sanitaire de Macron et du gouvernement des incapables qui conduisent la France dans le mur.

Slate mondialiste des Rothschild de Suisse : Le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD), parti eurosceptique et opposé à l’arrivée d’immigrants dans le pays, a été soupçonné par les services secrets allemands (les héritiers de la Stasi) d’aller à l’encontre des valeurs constitutionnelles gauchisantes du pays. Cette qualification autoriserait la police politique à intercepter ses communications et à infiltrer des agents pour trouver des preuves démontrant que l’AfD a des idées politiques contraires à l’ordre socialiste.

Dans cette hypothèse, l’affaire pouvait aller devant la Cour constitutionnelle et réclamer l’interdiction de l’AfD. Cette question, Slate mondialiste de gauche des Rothschild de Suisse se la pose : pour garantir la démocratie, faut-il déclarer illégaux ses ennemis ? Selon les gauchistes, La liberté peut-elle être reconnue pour les ennemis de la liberté socialiste ? Slate mondialiste de gauche des Rothschild de Suisse en remet une couche avec l’Allemagne et son expérience traumatisante de la victoire électorale d’Hitler, qui a jugé que l’interdiction des partis dont l’idéologie était contraire à l’ordre démocratique socialiste était nécessaire.

La Cour constitutionnelle a procédé, en octobre 1952, à l’interdiction du parti nazi et, plus tard, en août 1956, elle en a fait de même pour le parti communiste. En octobre 1952, la Haute Cour a souligné qu’une telle organisation est contraire à l’ordre démocratique, qu’elle méprise les droits fondamentaux, qu’elle est bâtie sur le principe de l’autocratie et que ses dirigeants sont étroitement liés à ceux du parti d’Adolf Hitler.

La subtilité en la matière d’une telle campagne de calomnies et de diffamation contre l’AfD de Slate mondialiste de gauche des Rothschild de Suisse est une chose essentielle ! De faux documents seront forgés par les services du renseignement socialiste allemand ! Et en même temps, on ne manquera pas d’erreurs grossières commises par ces mêmes organes du renseignement socialiste allemand digne de la Stasi !

La calomnie est introduite par Slate mondialiste de gauche des Rothschild de Suisse qui aime à se placer comme journalisme bobo-gauchiste sectaire pro-LGBT dépourvu de toute rigueur professionnelle.

Pour Slate mondialiste de gauche le devoir d’informer consiste à traiter l’AfD l’extrême droite avant de choisir ces autres insultes de fascistes, assassins, tortionnaires. Il est clair pour les bobos de gauche post-staliniens nostalgiques que Slate, le torchon progressiste gay-friendly gauchisant insulteur, diffamateur et calomniateur, n’obéit à aucune animosité personnelle contre l’AfD et n’a même pas l’intention de l’offenser !

Slate mondialiste des Rothschild de Suisse n’a pas soulevé l’indignation de la presse de gauche !

Pourquoi ? Parce que traiter l’AfD d’extrême droite est justifié par le simple fait que l’AfD passe aux yeux de la gauche bobo pour réactionnaire. L’AfD ne peut pas critiquer le totalitarisme sanitaire sans passer pour réactionnaire. Il est faux de croire que ce que la gauche demande soit que l’on critique le totalitarisme sanitaire d’un point de vue démocratique. Car, même quand c’est ce que l’on fait, cela ne suffit pas. Ce qu’elle demande, c’est qu’on ne critique pas du tout le totalitarisme sanitaire socialiste de Macron-Merkel.

On retrouve avec Slate mondialiste des Rothschild de Suisse la hideuse expression inquisitoriale si familière à la gauche française toujours atroce de vulgarité à force de se vouloir au service de la propagande et de l’amalgame, ce procédé gauchiste qui consiste à accuser l’AfD d’être un parti d’extrême droite !

Slate mondialiste des Rothschild de Suisse utilise l’amalgame d’extrême droite. Slate remplace la discussion intellectuelle des arguments par la diabolisation des opposants. Slate reste fidèle au vieux principe progressiste révolutionnaire de gauche, à savoir qu’une cause juste, et quelle cause ne l’est pas aux yeux de ses propres partisans, autorise des procédés injustes. Slate insinue que l’AfD aurait une position fascisante. Slate nie que l’on peut s’opposer à la dictature sanitaire sans être fasciste, surtout quand on est démocrate.

La dictature sanitaire de Macron est un véritable désastre pour l’économie et pour le niveau de vie des gens. Si l’on veut préserver la démocratie, il est naturel de se méfier de l’hypertrophie du secteur étatique avec les faux vaccins du Big Pharma où règne une tradition de corruption surtout quand la classe politique manipule à son profit l’économie des vaccins et fausse, pour ce faire, toutes les procédures démocratiques.

On l’a bien vu avec la gestion calamiteuse de la crise du Coronavirus par les « Pieds Nickelés de la science des affaires » du faux Conseil scientifique de Macron payés par le Big Pharma.

Si l’État-LREM a élargi son champ d’action avec la dictature sanitaire de Macron, c’est justement pour aggraver l’injuste distribution des revenus. La dictature sanitaire de Macron n’a fait qu’appauvrir davantage les gens.. Pour cela, l’AfD poursuit une longue tradition d’hostilité à la dictature sanitaire post-communiste.

Une mise en perspective par Slate conduirait à douter fortement du fascisme de l’AfD. Pourquoi cet escamotage ? Parce que l’objectif de Slate est de déconsidérer l’AfD en faisant croire qu’il a rejoint les rangs de l’extrême droite ! Moralité : l’AfD n’a pas le droit d’être démocrate si l’AfD n’est pas marxiste en Macronie.

Slate s’emploie à démolir l’AfD qui critique la dictature sanitaire et la gestion calamiteuse de la crise du Coronavirus alors que l’AfD n’a jamais montré de sympathies pour le fascisme ! Slate bobo mondialiste de gauche fait la propagande anti-RN pro-Macron pour 2022. Slate diabolise les intellectuels qui le soutiennent et qui méritent donc d’être diffamés. Slate bobo mondialiste de gauche a le droit de critiquer les idées de ces intellectuels de l’AfD. Mais ce n’est pas ce que Slate fait. Slate leur prête des idées qui ne sont pas les leurs.

Et Slate se garde de renseigner sur le programme politique de l’AfD pour une Allemagne normale.

breizh-info : « L’Allemagne. Mais normale » : l’AfD vote contre le port du masque obligatoire ! Réunie à Dresde dans la perspective des élections législatives allemandes de septembre, la formation politique AfD va mener campagne sur deux fronts en luttant contre la terreur sanitaire et contre l’immigration.

La formation politique allemande AfD (Alternative für Deutschland) est opposée à l’immigration extra-européenne et à l’islamisation. L’AfD prône la lutte contre la Terreur sanitaire : l’AfD veut agir pour un retour à une Allemagne « normale« . L’AfD milite contre les restrictions sanitaires qui n’épargnent pas l’Allemagne. Le parti a voté contre le port obligatoire du masque. Une obligation fondée selon l’AfD sur des chiffres faux. Le programme de l’AfD pour le rétablissement du service militaire obligatoire et la sortie de l’euro est maintenu. Dans son combat contre les restrictions sanitaires, l’AfD veut mettre fin à « ces orgies d’interdictions, ces emprisonnements, cette folie du verrouillage », selon Jörg Meuthen, porte-parole fédéral du parti.

Le slogan de campagne de l’AfD : « Deutschland. Aber normal » signe la volonté de recouvrement des libertés dans ce contexte de terreur sanitaire : L’Allemagne. Mais normale ! Contre le regroupement familial des migrants et contre l’immigration extra-européenne qui pèse lourdement sur l’Allemagne : Sur la question de l’immigration économique, le chef du parti dans le Land de Thuringe, Björn Höcke, a dit que le parti rejette « le discours construit par le lobby industriel et commercial et les groupes de pression immigrationnistes » selon lequel l’Allemagne connaîtrait une pénurie de travailleurs qualifiés.

La motion votée à Dresde précise que toute immigration en provenance de pays extérieurs à l’UE sera suspendue. Durant cette suspension, il sera question de rédiger une liste d’exigences pour les candidats à l’immigration potentielle avec pour objectif premier la préservation de l’identité culturelle des Allemands.

Les mensonges du journal Le Monde de gauche se portent à la rescousse des mensonges de Slate bobo mondialiste de gauche des Rothschild de Suisse : L’extrême droite allemande prône la sortie de l’Union européenne. Pour les élections législatives du 26 septembre, le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) a un slogan : « L’Allemagne. Mais normale » (Deutschland. Aber normal). Son congrès à Dresde (Saxe) donne une idée de la normalité à laquelle aspire l’AfD, 4 ans après son entrée en force au Bundestag où il constitue la première force d’opposition. 1. La sortie de l’Allemagne de l’Union européenne (UE). L’aile radicale du parti a mis en minorité le président du parti, l’eurodéputé Jörg Meuthen, partisan de réformer les institutions en se rapprochant d’autres partis européens. À l’instar du Fidesz du premier ministre hongrois Viktor Orbán, en qui le chef de l’AfD voit un potentiel allié depuis sa rupture avec le Parti populaire européen (PPE).

  1. L’interdiction de tout regroupement familial pour les migrants que le mensonge du journal Le Monde de gauche appelle avec une bienveillance coupable « les réfugiés« , une richesse pour l’Allemagne.

S’agissant du secours humanitaire, l’AfD veut l’accorder à des personnes sélectionnées pour leur bagage culturel et religieux compatible avec le système de valeurs de la société allemande. Voilà pourquoi le journal Le Monde de gauche appelle l’AfD parti d’extrême droite ! Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Depuis le début de la gestion calamiteuse de l’épidémie de Covid-19, l’AfD est la seule formation représentée au Bundestag qui s’oppose officiellement frontalement aux restrictions, jusqu’à dénoncer la mise en place d’une « Koronadiktatur », selon les mots de son président d’honneur, Alexander Gauland.

L’AfD témoigne de la résistance très nécessaire à la propagande officielle et à la désinformation !

On comprend que les mensonges de Slate bobo mondialiste de gauche des Rothschild de Suisse et du journal Le Monde de gauche ouvrent la voie à tous les mensonges de la macronnerie vulgaire contre la démocratie et contre la liberté de l’information confisquée en pratique par les médias dominants pro-Macron.

Slate bobo mondialiste de gauche pense que les intellectuels de l’AfD méritent d’être diffamés !

Slate des bobos de gauche à la ramasse et des Rothschild de Suisse reprend sa propagande pro-Macron anti-RN qualifié d’extrême droite pour faire peur aux Français trompés, manipulés et abusés par Macron à la sauce mondialiste LGBT. La gauche LREM socialo-communiste doit fabriquer le mensonge qu’il existerait un totalitarisme RN d’extrême droite comme de l’AfD de façon à passer l’éponge sur le totalitarisme sanitaire de Macron et du gouvernement des incapables qui conduisent la France dans le mur.

Slate des bobos de gauche et des Rothschild de Suisse en campagne anti-RN pour 2022 fait preuve d’inconséquence pour invoquer à tout propos et hors de propos le danger du vote RN qualifié à tort comme l’AfD d’extrême droite et dont l’influence est dénoncée par Slate pour condamner une soi-disant réhabilitation de l’extrême droite en Europe et France ! Il faut à Slate des bobos de gauche et des Rothschild de Suisse des motifs puissants pour soutenir Macron pour 2022 et pour vouloir cacher aux Français la réalité du RN.

Slate des bobos de gauche à la ramasse doit brandir sans relâche l’épouvantail d’un danger totalitaire de l’extrême droite pour faire croire à Macron rééligible en 2022. Il lui faut bloquer les informations qui peuvent permettre aux électeurs de savoir qu’en France comme en Allemagne, l’extrême droite n’existe plus.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1. Le plus triste, ce n’est pas la propagande gaucho-médiatique qui répète tous les jours depuis 40 ans que le danger c’est l’extrême droite. Le plus triste, c’est qu’une grande partie de ce peuple d’abrutis le croit et vote donc ce que les médias lui disent. Je l’entends tous les jours dans mon entourage. Personnellement j’ai la chance d’avoir plusieurs titres de noblesse et la liste s’allonge : réac, complotiste, facho, raciste et plein d’autres trucs qui finissent pas phobe… Tout ça me va très bien venant d’incultes endoctrinés au cerveau lobotomisé…

  2. En Espagne aussi, ça claque :
    “Un migrant mineur 4700 euros par mois, ta grand-mère 426 euros” : une affiche du parti Vox fait scandale en Espagne.
    https://www.fdesouche.com/2021/04/21/espagne-une-affiche-du-parti-vox-sur-les-mineurs-migrants-fait-scandale/

    Et la gauche va pouvoir encore hurler :
    Le Danemark durcit les règles de naturalisation : tout individu ayant été condamné, même à du sursis, ne pourra jamais devenir danois.
    https://www.rts.ch/info/monde/12139616-le-danemark-durcit-les-regles-de-naturalisation.html

  3. dans l’affaire de la petite mia, sur cnews (alors je me doute de ce que les médias aux ordres prétendaient) les commentaires parlaient ee complotistes d’extrême droite ! et puis depuis hier ils ont découvert que la tête pensante était un modem ! je ricane

Les commentaires sont fermés.