SNCF : 35 milliards de dettes payées par l’Etat, c’est plus que le budget de la Défense !

Publié le 26 mai 2018 - par - 64 commentaires - 1 372 vues
Share

Résultat de recherche d'images pour "photos syndicats sncf"

L’ardoise pour le contribuable sera donc de 35 milliards pour reprendre une partie de la dette SNCF de 46 milliards.

35 milliards c’est davantage que le budget de la Défense, alors que nos soldats font la guerre dans le Sahel avec des matériels vieux de 40 ans.

35 milliards, c’est aussi 1,6 points de PIB alors que la croissance patine.

35 milliards, c’est l’équivalent du chiffre d’affaires du groupe SNCF.

35 milliards, c’est aussi l’équivalent de 10 porte-avions alors que la France n’a soi-disant pas les moyens d’offrir un frère-jumeau au Charles de Gaulle.

Ce pays est vraiment géré par des pieds nickelés depuis 40 ans !

Mais ce chèque faramineux accordé à la SNCF ne suffit pas à calmer nos cheminots qui maintiennent la grève coûte que coûte, CGT et SUD étant les syndicats les plus combattifs, bien décidés à pourrir la vie des usagers et à transformer la France en foutoir.

Un seul objectif : conserver leurs privilèges financés par le contribuable, alors que cette entreprise perd 2 à 3 milliards par an, pour rendre un service public déplorable avec des trains jamais à l’heure et crasseux.

Ce fardeau aura pour conséquences de porter la dette de l’Etat à 100 % du PIB, mais sans toutefois toucher au déficit pour ne pas remonter au dessus des 3 %, que la France vient de franchir péniblement à la baisse.

Un tour de passe-passe budgétaire comme Bercy en a le secret…

En bons démocrates qu’ils sont, CGT et SUD exigent le retrait pur et simple de la loi ferroviaire qui prévoit la suppression du statut en or des cheminots pour les futures embauches.

Macron répète qu’il ne cèdera pas sur ce point et une large majorité de Français veut que le gouvernement tienne bon.

“Aucun désordre ne m’arrêtera” prévient le président.

On peut l’espérer. Mais au vu de son inaction face aux squatteurs de NDDL, face aux casseurs des Black-blocs et face aux bloqueurs de facs de l’extrême gauche, on attend de voir si les actes suivront les paroles…

Cela dit, le gouvernement a le soutien de 93 % des sympathisants LREM et de 84 % des Républicains.

La balle est donc dans le camp de la SNCF qui doit réaliser d’énormes efforts de compétitivité pour améliorer ses marges.

Pour l’instant, elle reste sous perfusion de l’Etat, avec un écart de compétitivité de 30 % par rapport à ses concurrents.

3,8 milliards par an seront consacrés à la rénovation du réseau.

En 2022, la SNCF devra sortir la tête hors de l’eau et être capable de se passer de la perfusion étatique. Il est permis d’en douter, tant cette entreprise est à l’agonie, plombée par des revendications syndicales jusqu’au-boutistes.

De toute façon, l’âge d’or des privilèges de certaines corporations soutenues par le contribuable est révolu.

Suppression du statut abusif des cheminots et alignement des retraites public-privé sont sur les rails, si j’ose dire. Et il est à souhaiter que pour une fois, Macron ne cède pas et restaure l’autorité de l’Etat déjà bien écornée depuis 12 mois.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Peg

Voilà 30 ans que les CPF voyagent à l’oeil, et Dieu sait s’ils sont nombreux et s’ils se déplacent. Ça ne justifie pas la taille de la dette, mais ça aide à la creuser.
Bon, c’est juste une des multiples façons dont ils nous volent depuis des décennies.

Brouillon

Les privilèges des cheminots doivent être supprimés, mais la privatisation du rail ne doit pas se faire.

Andreas Schaltzmann

Il faudrait peut-être demander des comptes avant de payer, car je ne vois pas comment la SNCF serait en déficit, d’où vient cette dette faramineuse? Les billet sont très loin d’être gratuit il me semble… Je ne serai pas surpris quand on apprendra que la SNCF sert au blanchiment d’argent des trafics multiplies de l’État.

dufaitrez

Pierre de Villiers doit bien rigoler ! Viré pour 850 M !! Pépy gardé pour 35 Mds !
Une dette ne se fait pas en un jour.
Tout TGV à grands frais, au détriment de tout le reste ! Ah ! La Grandeur de la France !
Régime des cheminots ? Peu en un an ! Combien en 100 ans ? Qui ose le dire ?
Alstom/Siemens ? Qui en parle ? Oublié !
Privatisation ? Oui … mais en doublant le prix des billets ! CORNER !

Penelope

Où est parti l’argent à qui le crime a-t-il profité ? Il faut privatiser la SNCF point barre et fermer le clapet à tous ces nuisibles ces bons à rien.

marc

retraite avant 55 ans et on les plaint serieux

Lucie

Retraite pour tout le monde à 80, plus de jaloux.

Reforme

Lucie Tu as raison surtout pour l’administration ils ne se fatiguent pas beaucoup. SNCF retraite à 50 ou 55 ans selon le service, l’éducation nationale quatre mois de vacances par an. Plus tous les avantages et une rentabilité trés basse en plus comme ils ont la sécurité de l’emploi ils ne risquent pas le chômage.

Bibi

À la SNCF il y a effectivement une bande de gauchistes sectaires à un point que vous n’imaginez même pas. Les politiques surtout de gauche font faire n’importe quoi à cette entreprise on embauche les copains les bons à rien des banlieues , les cabinets des recalés aux élections les traces des lignes TGV que l’on devit pour faire plaisir au amis 5 milliards pour le TGV Sud par exemple. etc etc . Mais il y a aussi un réseau qui s’il etait entretenu et exploité normalement coûterait moins cher et servirait aux Français. La responsabilité majeur est dûe à… lire la suite

Espoir50

Assurément des réformes sont nécessaires à la SNCF, comme à EDF et beaucoup de services de l’état, mais pour montrer l’exemple, trouduc macron aurait pu commencer par le sénat, l’AN, et tous les hauts élus Français qui volent le peuple de la même façon.

Christ Vengeur

Il faudra l’union de toutes les droites pour lutter efficacement contre le service public. Les catholiques de Riposte laïque ont raison de soutenir le Président Macron dans son combat pour la précarité généralisée.

Philippe

Encore un article qui tire sur les cheminots alors qu’ils ne sont en rien responsables du déficit et servent juste de défouloir. Le responsable c’est le coût énorme d’entretien des voies. C’est ce coût qui fait qu’aucun système ferroviaire n’est rentable sauf à pratiquer des tarifs prohibitifs. Contrairement aux routes, le coût d’entretien des voies ferrées est totalement supporté par l’exploitant. Il est aussi bien plus complexe et contraignant pour le trafic. 3,8 milliards par an pour la rénovation du réseau ! OK, mais c’est une dizaine de milliards par an qui partent pour les routes. Alors il faut être… lire la suite

le Franc

il y aurait donc une lutte de classes entre a/- ceux qui sont sommés de produire de la valeur qui’ils doivent ajouter par le travail fourni, -on n’en a rien à foutre qu’ils crèvent la bouche ouverte ou non, ou plutôt on les y aide dès qu’ils font de l’ombre aux gros groupes – par les mises en liquidations prononcées par des juges fonctionnaires ou apparentés. b/-et tous les autres, à la mélenchon-martinez-hamon et cie, qui eux, à travers une « pensée » magique, dont la fonction essentielle consisterait à en avoir rien à foutre de la productivité économique puisqu’ils sont embauchés… lire la suite

Lucie

Philippe, bien d’accord avec vous.

le Franc

la sncf, comme la totalité de la gestion de ce pays par la caste des fonctionnaires est un véritable racket ourdi contre le Peuple………..et plus ils parlent d’europe plus ils renforcent les privilèges « nationaux » de cette caste dans la plus pure des stratégies d’un commandement qui officie pour un pays complètement frontiarisé.; la france ? c’est du maduro en sous-main.

Marcel

Et je voudrais ajouter je suis un client assidu de la SNCF

Marcel

D’accord avec cet article , le pragmatisme s’impose et aussi la realité , s’il y a autant déficit un déficit énorme et ce nous les contribuables qui finançons la SNCF alors il y a un problème , peut être aussi il faut commencer pour couper les privilèges en partant par la direction de la SNCF mais sans doute il faut reformer car nous avons besoins aussi de l’argent pour les hopitaux , l’education et bien sûr l’armée et nos forces de securité. Pour terminer le billet de train Français est un de plus cher de l’Europe , par conséquent on… lire la suite

Service Actions

En fait « idéalement » il faudrait connaitre la ventilation REELLE de cette dette… ce qui est inhérent au développement du « rail » en général, et ce qui est hélas dû aux privilèges indécents de ces planqués !!! Maintenant comme je le vois beaucoup, our une dette de cette ampleur il faudrait exiger un référendum !!! (parce que l’abruti du gouvernement qui dit comme hollande « ça ne coûtera rien, c’est l’état qui paye…. » et bien mon « cher » édouard, comme pour ton salaire et tes privilèges, l »état c’est MOI et NOUS en tant que CONS-TRIBUABLES !!!!!!!!!! @cb38110 : travail au noir 10,8 points de… lire la suite

Carter

La privatisation de la SNCF serait une bonne chose. La SNCF est un gouffre (pardon lire « abysse ») financier, une entreprise d’État non rentable, sous perfusion, repaire des pires syndicalistes (lire déchets) qu’on puisse imaginer, comme le démontre votre article.

Lucie

Carter,
Les services publics n’ont pas à être rentables. On se débarrasse des hôpitaux? Parce que ce n’est pas rentable du tout!

Trannod

monsieur Guillemin pourrions nous parler de vos avantages

BARRET Alain

Ce pays est vraiment géré par des pieds nickelés depuis 40 ans !
Absolument pas, ils savent très bien ce qu’il faut faire pour mettre notre pays au fond ;
mais au fait, qui tire les ficelles depuis 1945 ????????? (et je suis gentil).

Laurent Droit

Tout ça pour payer l’incompétence de Guillaume Pépy.
La SNCF doit être renationalisée sur des bases nouvelles, car elle n’a jamais si mal fonctionné que depuis qu’elle a été privatisée.

obelix

macron reussit exactement ce qu’il voulait les retraites sncf c’est 210 millions, et combien ont coutés les lignes tgv que l’etat a ordonné d’acheter ? la ligne bordeaux paris c’est 15 millions de deficit par mois !! cette ligne financé a 40% par vinci rapportera pendant 44 ans a ce groupe (sic) 2.4 millard par an au titre des peages !!

Lucie

La SNCF est un service public jusqu’à nouvel ordre et n’a donc pas à être rentable. Vous en parlez, J.Guillemain, comme si c’était une compagnie privée. L’état ne se gêne pas pour renflouer les banques avec nos sous ou pour financer la presse ou toutes les associations anti-France, l’immigration etc. La SNCF devrait être bien gérée, ses dirigeants sont plutôt bien payés. J’ai entendu que Hollande avait commandé 7 TVG supplémentaires pour essayer de sauver Alsthom. Était-ce nécessaire? Macron veut liquider les services publics: après la privatisation de la sncf, ce sera l’éducation, la santé… Bien sûr, on peut critiquer… lire la suite

Paulo

Lucie Nous attendons avec impatience que la SNCF soit privatisée et enfin rentable. Une entreprise se doit d’être rentable Marre de trainer ce boulet qui nous coute le maxi. Jamais à l’heure, tarif exorbitant, saleté dans les trames, sandwich au prix du caviar et personnel incapable de vous renseigner convenablement. Une impression d’être dans les trains du Far West. La CGT le pire syndicat qui fait plus de politique que de syndicalisme mais un syndicat qui a conseillé à ses adhérent de voter macron. et ils ont suivi comme des moutons avec leur cerveau ramolli. Maintenant vous en payez les… lire la suite

Lucie

Je me contrefous de la CGT. Je défends les services publics. Les trains toujours en retard? Ce n’est pas du tout mon expérience. Par contre les trains allemands, une vaste blague.
On peut aussi liquider les hôpitaux, c’est pas rentable du tout.

Paulo

Lucie Je parle des trains en France et non en Allemagne je m’en fous vous ne devez pas le prendre souvent. Il faut stopper le public et passer au privé beaucoup plus rentable avec moins d’avantages mais eux travaillent ils ne glandent pas. Les services toujours en grève ou en maladie, de vrais fainéant. Les prof 4 mois de vacances une honte

Roxane

Et les gens qui parlent de ce qu’ils ne connaissent, une honte ! ; )

Labbé Pierre

D’accord avec Lucie. On pourrait parler de 80 milliards de déficit que m’sieur Guillemain le croirait. Ce n’est certainement pas les cheminots qui sont responsables du mauvais fonctionnement de la SNCF. Les gens qui nous gouvernent nous prennent pour des cons et quand on veut tuer son chien on dit qu’il est atteint de la rage. La SNCF est infestée francs-maçons et son statut peut changer, ils ne sont pas prêts de disparaitre. Hollande qui a commandé des TGV pour sauver Alstom, promis de longue date à nos chers amis les américains…mdr mdr mdr mdr mdr. Les pannes à la… lire la suite

Paulo

Labbé Pierre Une entreprise privée qui fait faillite qui est le cas de la SNCF ou il y a compression de personnel ou c’est le chômage Ils ne sont pas les responsables du mauvais fonctionnement de l’entreprise. Tout à fait normal qu’une réforme est lieu Ce n’est pas aux contribuables d’en faire les frais et des employés qui eux ont la sécurité de l’emploi. Maintenant vas faire une prière car la réforme va se faire.

Joël

Bah, quelques PV à 82 au lieu de 80 et l’affaire est réglée.
Reste quand même 11 milliards et ses intérêts à la charge de la SNCF donc encore du contribuable puisque forcément cela se reporte sur les « clients ». Double peine, donc.

Trannod

mais les clients ne payent pas le véritable prix

et les infrastructures ne sont pas du fait des salariés et de déficit est là…TGV…rails

comme les routes qui sont en piteux états….

qui va payer dites moi

le KHON de contribuable

gillic

Encore une réforme bidon qui va être payée par les contribuables !!!!!

Trannod

la dette de la SNCF
crée par l’état par la créations des lignes TGV
A la demande des divers gouvernements et des Sinistres pour flatter leurs égos

parlons aussi du déficit pour l’entretien de routes qui va payer aussi

soyez honnête les salariés ne sont pas responsables des 50 milliards de déficit
car dans ce cas parlons du déficit de la sécurité sociale 150 milliards cumulés il me semble

je précise je ne suis pas salariés ni retraité de la SNCF
juste un constat de ne pas vouloir la vérité en face

Hovid

Soumission à la Commission Européenne et à Moscovici le traître !

cb38110

Ok moi je suis pour imposer en nature tous les avantages des CE pour des dénonciations du travail non déclaré des artisans. Le travail non déclaré coûte bien plus cher au pays que la réforme du ferroviaire 10,8 pourcents du PIB lié au travail au noir contre 3 pourcents du PIB lié à la dette de la SNCF. Donc avant de taper sur le statut des cheminots pourquoi ne pas lutter efficacement contre le travail non déclaré? Marre de taper et de stigmatiser les salariés de la SNCF qui ne demandent rien d’autre de travailler sans que des merdes gouvernementales… lire la suite

MAUREL

Je cherche des fonctionnaires qui ne demandent qu’a travailler je n’en ai pas encore trouvé. A part nous ressortir vos acquis sociaux vous ne devez pas faire grand chose .

Lucie

Maurel, n’importe quoi!

Paulo

Lucie : Maurel a raison, allez dans n’importe quelle administration ils sont tous cachés derrière leur bureau personne ne bouge, on a l’impression que nous les dérangeons Plus souvent à la machine à café ou de fumer à l’extérieur une cigarette.
Bravo Maurel pour votre analyse mais la vérité fâche ces gens là

Lucie

Une analyse? Non, juste un cliché, et qui sert bien le gouvernement qui veut liquider les services publics.

Paulo

Lucie Peut être un cliché mais qui en dit long Vous reconnaissez que vous avez bien des avantages par rapport au privé vous nous bassinez sans arrêt avec. Reconnaissez que le privé est beaucoup plus rentable et que nous payons des impôts pour vous payer, vous et vos avantages. La dette de 35 milliards c’est les Français qui vont payer. Une entreprise du privé quand elle est en faillite met les ouvriers au chômage car ils n’ont pas la sécurité de l’emploi comme vous. A un moment il faut arrêter donc une reforme est nécessaire

Jaky

cb38110 Tu as raison pour le travail au noir surtout quand c’est des cheminots pas trés fatigués qui le font. J’en connais quelques uns qui posent des jours de congés pour travailler au black, faire de la maçonnerie, de la peinture, de la plomberie ou du jardinage et gardent toujours leurs statuts. Reprends le travail, la réforme va se faire à juste titre. Une entreprise privée en déficit virerait tout simplement les employés. Regardes le cas des magasins casino! personne ne dit rien même pas ce minable de martinez. En plus la plupart de la CGT ont voté macron alors… lire la suite

cb38110

On verra qui pleurera comme une fillette quand Macron t’aura tout dépouillé. Avec des mecs comme toi Macron doit bien se marrer et se dire avec sa mamie Brigitte « regarde ces cons de français ils se disputent pour un petit statut de naze alors que j’ai supprimé l ISF ET L EXIT TAXE »… Comme le traitait un article de riposte laique sur le faible QI des français. Eh bien nous y sommes. Vous êtes plus déterminé à vous battre contre les cheminots que contre ce gouvernement qui vous DEPOUILLERA AUSSI. Age de depart à la retraite en hausse suppression d’un… lire la suite

Jaky

cb38110 Tu oublies que la majorité de l’administration à voter macron, conseillée par les nuisibles mélenchon et martinez. En train de pleurer comme des fillettes c’est un mec comme toi qui se fait enfumer par martinez. Quand tu parles de la limitation de vitesse il faut de l’argent pour payer la dette de la SNCF(Société Nationale de Concentration de Fainéants), payer les salaires de la fonction publique c’est à dire les improductifs guider par la CGT ( Centralisation de Glandeurs Tranquilles) La réforme doit passer et elle passera. La CGT pensait que les tous les travailleurs allaient suivre, on a… lire la suite

Marcus

Les annonces d’investissements sont aussi prévues dans le rapport page 70 recommandation n°12, point 6).
– Les cheminots grévistes sont manipulés par toutes les organisations syndicales, et pour le moment, ils font grève pour voir le rapport Spinneta (et donc la réforme) appliqué, car la reprise de la dette est à la condition de voir le statut d’EPIC de SNCF Réseau devenir une une société nationale à capitaux publique pour l’empêcher de s’endetter.
Conclusion: plug anal taille xxl pour les cheminots, et plus encore pour les grévistes, joyeusement enfilé par l’État et les « partenaires sociaux ».
Lisez ce rapport et attendez la suite….

Marcus

Je souhaiterai vous faire remarquer que la reprise d’une partie de la dette de sncf réseau est clairement inscrite dans le rapport Spinetta, page 71, recommandation n°13. Ce qui signifie: – que l’état avait prévu depuis ce rapport de reprendre la dette (en une ou plusieurs fois) et de la transférer dans la dette publique, – que l’annonce d’un début d’accord est une tromperie éhontée vu ce qui est dit plus haut, donc que le compte rendu de la CGT du 25 mai 2108 déclarant, je cite: « Ces annonces sont à mettre évidemment au crédit de la lutte en cours,… lire la suite

Spipou

EDF est bien plus endetté que la SNCF, mais personne n’en parle jamais. Pourquoi ?

Ca n’aurait pas un léger rapport avec les centrales nucléaires, par hasard ?

Paul

Spipou Ils ont au moins l’intelligence de ne pas faire grève et de faire chier les personnes qui travaillent et qui font vivre la France. On peut remarquer que la grève est une spécialité de l’éducation nationale et de la SNCF

BERNARD

Bjr Mr Guillemain, Ayant été Ingénieur de l’armement à la DGA, certes à la Direction des Engins et non pas dans la construction navale, le PA CDG a coûté à la base 10 G€, sans compter les 3000 tonnes de plomb qu’on a ajouté autour des deux réacteurs nucléaires, ce qui n’avait pas été prévu à l’origine, en ré-utilisant la conception initiale on pourrait réduire le coût vers les 7G€ (probablement), soit de quoi faire « environ » 5 porte-avions, mais pas 10 !!

lupus

1°En quoi, les cheminots qui ne sont que des exécutants sont-ils responsables de la dette?
2°Les 35 milliards , ne sont pas un cadeau de l’état,; C’est nous qui allons payer et l’état, le prendre dans nos poches.
3°Le but de l’état, n’est pas d’améliorer la gestion du réseau mais de le privatiser sur injonction de l’Europe.

Trannod

j’ai fait la même analyse que vous
les 35..non …..les 50 milliards sont le fait des politiques pour satisfaire leurs égos
parlons aussi du déficit dans l’entretien du réseau routier….
du déficit de la sécurité Sociale..c’est drôle on en parle plus (150 milliards)
c’est vrai si on en parlait on RE parlerait de l’AME et des cadeaux aux pays étrangers
chut secret défense

Service Actions

en quoi ? billets gratuits … retraites (liberté-EGALITE-fraternité) ça vous dit quelque chose !!!, durée de travail….
N’insultez pas votre intelligence en disant bla bla bla les entreprises PRIVEES, qui sont PRIVEES et non pas financées par le contribuable !!!

Trannod

parlons des billets gratuits
dites combien
je connais des cheminots ne prennent jamais le train ils bossent
sinon comme vous en déplacements c’est le patron qui paie même dans le privée il me semble
retraite vérifier avant de dire des contres vérités …versement au prorata du nombre d’année cotisée
et arrêtez de monter le privée contre les autres car sans les autres plus de privée
vous ne crachez pas sur les aides versées aux entreprises et aux au sans droits

Jaky

Trannod Parles nous plutôt du beau privilège qui est la sécurité de l’emploi. Salaire supérieur au privé, bonne retraite à 50 ou 55 ans selon les services. Pourquoi es tu rentré à la SNCF si le privé est plus avantageux ? Il faut être vraiment un bel idiot, tu es manœuvré par l’abruti de martinez qui veut tout simplement prouver son bon salaire. 30.000 adhérents de moins à la Cgt certains sont partis ils ont compromis que l’abruti les berne. Certains moutons suivent par manque de niveau intellectuel.

Reforme

Trannod tu es un minable qui ne comprends rien Les billets gratuits leur servent à partir en vacances ou à faire bénéficier la famille. Tu doit être au chômage pour tenir un tel raisonnement, tu es un assisté qui profites des aides. Tu te trompes plus de privé plus d’administration Qui va les payer? Réfléchis un peu le mou du cerveau

Lucie

Billets gratuits? Et alors? Ils n’ont pas des salaires mirobolants, pourquoi les jalouser?

Dunois

Mr Guillemain, vous n’avez donc jamais pris le train ?

Yohann le debattant

La France, pays socialiste d’assistés inreformable, la SNCF et ses cheminots manipulés par la CGT en est l’exemple parfait. Nos enfants paieront la note de cette fuite en avant…

Joël

Dire qu’il suffirait de ne plus subventionner les syndicats pour que toute cette chienlit s’arrête. Acheter la paix sociale à coup de millions (83 M€ en 2017) ne marche plus depuis longtemps. Donc les contribuables payent à la fois la dette de la SNCF (et leurs billets) et en plus la poignée de connards qui empêche les trains de rouler.
Le même gaspillage d’argent public que les plans banlieues.

Dupond

Le réseau ferré conçu au XVIIII siecle n’est plus adapté a la repartition de la population de l’éxagone . Le chemin de fer n’est rentable qu’avec les marchandises ,mais des desert s entiers sont nés dans les années cinquante ,il n’y a plus de mine en vendée ,ni a decazzeville ,l’énorme centre minier du nord pas de calais est mort ,en lorraine il n’y a plus de mine de fer ni de hauts fourneau ….nous n’avons plus que des bureaucrates , et bientot plus qu’un cultivateur par commune qui expédie son blé par camion . Le tissus rural a disparu… lire la suite

Spipou

Le chemin de fer n’est rentable qu’avec les marchandises ? Pas forcément ! Il y a des réseaux privés au Japon qui ne transportent que des voyageurs et qui sont très rentables (je ne parle pas des réseaux issus de la privatisation des JNR). Mais la façon de travailler des japonais n’est pas la même que la nôtre… La gestion des réseaux ferroviaires sont un peu plus complexes que ce que vous semblez croire, et on transporte encore des produits agricoles en France, notamment sur des rails privés depuis toujours. Mais ce qui est vrai dans l’article, c’est que tant… lire la suite

Stratix

Macron va encore faire une réforme qui ne fera qu’aggraver les problèmes.Les cheminots garderont la majorité de leurs privilèges ( âge départ à la retraite,nombre de jours de congés et d’absentéisme etc..) et les lignes rentables seront opérées par des compagnies étrangères plus compétitives car payant moins d’impôts et faisant travailler plus leurs immigrés. Il ajoute du désastre au désastre mais il doit plaire à ses ex chefs. Il y aura encore plus de déficit et encore plus de chômage.

Kader Oussel

Ce ne sont pas les cheminots qui sont à plaindre. Ils ne perdront pas leurs privilèges. En plus, les français vont payer la dette. L’état, c’est vous, il ne faut pas l’oublier.
Ensuite, les trains rouleront enfin, mais sous pavillons allemands.