1

Soignants et pompiers suspendus : la trahison de leurs collègues

Ils ont osé suspendre des milliers de soignants et de pompiers tout simplement parce que, en toute connaissance de cause, ils ont refusé de se faire vacciner.

Les faits leur donnent raison, aujourd’hui, plus personne ne prétend que le vaccin est efficace, et de plus en plus d’effets secondaires se multiplient, faisant trembler les vaccinés les plus conscients.

Mais alors que la crise de l’hôpital s’aggrave, et que les incendies se multiplient dans toute la France, le gouvernement se refuse à réintégrer les salariés suspendus, voulant punir ceux qui ont osé lui résister.

Soignants et pompiers suspendus, pour les empêcher de parler à leurs collègues

Mais le plus révoltant, dans cette histoire, aura été la trahison de leurs collègues de travail, celle de leurs syndicats et de toute la gauche, et le silence complice de tous devant la plus terrible agression contre les droits des salariés commises depuis un siècle, en France.