1

Soirée des César : ça sent l’Afrique du Sud ou la Rhodésie

Personnellement, je n’ai pas regardé leur cérémonie des César.
J’écris « leur » car ce n’est pas la mienne.
Je ne m’y reconnais pas, tout simplement je ne m’y sens pas représenté, ce n’est pas ma tribu, c’est la tribu d’à côté qui se congratule, pas celle à laquelle j’appartiens.
C’est comme ça, je ne regarde que ce qui me concerne, moi et les miens, pas ce qui concerne ce qui m’est étranger.
J’ai regardé les commentaires postés par quelques internautes sur les sites qui font état de leur soirée.
Pas joli-joli.
Non pas que les commentaires ne soient pas jolis-jolis, non : c’est leur soirée qui est apparue à pas mal de monde pas jolie-jolie du tout.

Certains attendent la suite d’évolution :
« il y aura deux sortes de César – les noirs et les blancs -, donc on attend la suite de l’évolution ».
Certains continuent de s’étouffer :
«Et ça recommence… y’avait longtemps qu’on ne nous avait pas parlé des méchants Blancs et des gentils Noirs. Quand comprendront-ils qu’ils sont comme les autres et qu’ils n’ont pas à revendiquer parce qu’ils sont noirs ? Ils sont noirs, ils sont noirs. Y’a les « Jaunes » dont on n’entend absolument jamais parler, jamais de polémique. Ce serait bien d’en faire autant ».

Certains cherchent encore à trouver le schmilblick qui relierait la famille Traoré aux César et au 7e art :
« Cette cérémonie est de plus en plus ridicule ! Et que vient faire le nom de Traoré dans cette comédie ? ».
Une réflexion d’enragement est particulièrement « likée » :
« Et c’est reparti avec la repentance… ».
Sur les colorations, les commentaires allaient bon train en se répondant :
« C’est à la mode comme dans les pubs à la télé, c’est pour faire bonne figure ».
« Exactement, c’est ce que je me disais en regardant hier soir une pub pour Uber, aucune personne de couleur blanche dans la pub, est-ce que bientôt il va falloir avoir honte d’être blanc ?? ».
« Vous avez raison, et cela commence à être sérieusement fatiguant, j’ai l’impression qu’on leur doit tout ».
« Vous n’avez pas que l’impression ! ».
« Ainsi que dans les catalogues VPC ; j’en ai reçu un où la majorité des vêtements est sur des mannequins noires. Trop, c’est trop ».

Dans le texte du journaliste qui rapporte le déroulé de la soirée, cette phrase d’un césarisé :
« Chaque génération doit trouver sa mission, l’accomplir ou la trahir », a déclaré Jean-Pascal Zadi en recevant son prix, citant le penseur du post-colonialisme Frantz Fanon.
Belle citation que l’on peut reprendre ainsi :

« la génération blanche de France qui vient va devoir trouver sa mission, l’accomplir ou la trahir dans la reconquête de son pays et pour l’avenir de ses propres enfants blancs ».

Car il faut le reconnaître maintenant, quiconque se promène dans les rues et dans les quartiers, devant les magasins et dans les squares, sur les marchés et devant les CAF,

il va devenir urgent pour le Blanc de France de s’organiser pour entrer de plain-pied dans l’ère du post-colonialisme africain afin de redonner les couleurs du Lys à ce pays.

Comme le dit un internaute : trop c’est trop.
De toutes les manières, les finances publiques vont finir un jour par jouer les juges de paix.

En effet, pourquoi un travailleur blanc ou une travailleuse blanche avec des enfants blancs continuerait à payer des impôts et subir autant de prélèvements obligatoires pour n’avoir plus aucun droit dans son propre pays et se faire quotidiennement pisser dessus par les encore minoritaires ????
Car il devient urgent de voir loin :

quand les minorités haineuses seront majorités par l’effet démographique et l’importation hors de contrôle, telle que celle d’aujourd’hui, quand le pays croulera sous la submersion migratoire, ça va sacrément craindre pour la minorité blanche compte tenu de l’état d‘esprit de l’allogénat.

Comme en Afrique du Sud et au Zimbabwe, ils exproprieront les paysans blancs français de souche de leurs terres.

Est-il sain d’attendre jusque-là pour que la génération blanche qui lève se trouve une mission ?

Jean d’Acre

https://actu.orange.fr/france/les-cesars-rompent-avec-le-passe-et-sacrent-deux-meilleurs-espoirs-noirs-CNT000001xJEC9/photos/jean-pascal-zadi-remporte-le-prix-du-meilleur-espoir-masculin-lors-de-la-46e-edition-des-cesars-a-l-olympia-a-paris-le-12-mars-2021-36b647ee9c27ceb1d75f76fa359cb857.html?