Sol Invictus-Noël : nous sommes dans le fleuve de vie de notre clan

Haut les cœurs : gardons courage ! 
Devise : « Noël Omicron, Pâques sans Macron » !
Chers compatriotes gaulois de naissance, de cœur ou de branche…
Depuis début 2020, des marionnettes aux ordres du Veau d’Or et des pseudo élites transhumanistes et messianistes de la super-classe oligarchique ont imposé aux peuples des souffrances physiques et psychologiques en plus de saboter intentionnellement l’économie au profit des multinationales « amies » des mondialistes (Great Reset, Grande réinitialisation).
En ces moments du Soleil invaincu – Sol Invictus– nous devons renouer le fil qui nous permet de transmettre le souffle de vie, les connaissances, la spiritualité de la transcendance pour ne plus être prisonniers du scénario des mondialistes diaboliques qui veulent nous limiter à un troupeau consommateur matérialiste lobotomisé (et piquouzé au poison Pfizer ou Astra Zeneca ou autre).
Nous devons retrouver la longue mémoire du temps de tous ces siècles où les générations naissent, vivent, souffrent, luttent, aiment, construisent et transmettent le flambeau….
Tour de Jul
 » De la bûche au sapin, Noël est païen »
Pourquoi fêtons-nous le solstice d’hiver ?
Pour comprendre le sens de ce moment, il faut savoir que le solstice d’hiver est un culte solaire. Le 21 décembre correspond au jour le plus court, et à la nuit la plus longue de l’année. C’est donc la renaissance du soleil au moment le plus obscur de l’année que nous fêtons ce soir.
 Solstice vient du latin « SOL » « SOLIS » qui veut dire soleil, et du verbe « STARE », s’arrêter. C’est donc le soleil qui s’arrête.
Le solstice d’hiver c’est Noël, et Noël en Celto-Gaulois se traduit par NOÏO-HEL( nouveau soleil).  Noël est pour nous, Païens, ce qui reste de plus intact de la tradition Européenne. Les origines de cette fête sont ancestrales, et ont su traverser les âges grâce notamment à l’hermétisme de nos pères. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux progressistes, fils et petit-fils idéologique des bourreaux catholiques d’antan, veulent effacer de la mémoire collective cette fête, dans une volonté manifeste de négation de la tradition primordiale. Les attaques récentes contre le sapin en sont un exemple parmi tant d’autres.
Quand à L’église, elle décida que très tardivement, au IVe siècle, de remplacer la renaissance du soleil, (un culte païen), par la naissance d’un certain Yeshoua, né dans une étable d’un désert de Judée. Pas très Européen tout cela, vous en conviendrez.
Mais revenons un peu à la symbolique. Les symboles sont très présents lors de ce culte, peut-être plus que dans toutes les autres fêtes et cultes de la tradition. Sans vous en rendre compte, vous célébrez depuis votre plus jeune âge, un rite païen quand vous fêtez Noël. Tout d’abord la figure incontournable du père Noël, qui n’est pas sans rappeler une autre figure incontournable de la mythologie Nordique, Odin le bien nommé.
Odin, le rusé, Odin le farceur, dont une des particularités était de se déguiser. Et en quoi se déguise Odin le soir du solstice d’hiver? Et bien il se déguise en père Noël!
Et d’où vient ce père noël? Il vient du nord. Tout comme Odin, il a une à une grande barbe. Le père Noël à un chariot tiré par huit Rennes, tout comme Sleipnir le cheval d’Odin à huit pattes. Tout comme Odin, le père Noël, c’est l’ancêtre qui revient par la cheminée, véritable vortex entre le ciel et la terre, dans le but de transmettre aux plus jeunes, et les cadeaux sont ces symboles de  transmission et de connaissances.
Et que dire du sapin ?
Le sapin, cet arbre qui reste vert toute l’année, vert d’ailleurs, comme la couleur initiale qui représente le Père Noël, avant la figure de Saint-Nicolas. Et bien ce sapin c’est l’arbre de vie !
Yggdrasil chez les scandinaves, Irminsul chez les Germain,
Erk, le chêne, arbre sacré des Druides de nos contrées. Le sapin c’est l’axe qui soutient le monde. C’est l’arbre des contrées du nord, ce qui nous ramène directement aux origines polaires de notre civilisation. C’est aussi et pour comprendre la violence faite par les tenants de la religion du désert aux peuples européens, l’idole qu’il faut abattre dans la bible.
Enfin la bûche. Cette bûche, que vous allez mettre au feu dans la soirée, est traditionnellement en boulot. Pourquoi en boulot? Parce que le boulot était symbole de renaissance pour les Celtes.  Premier arbre de l’Ogham (alphabet celtique), il est synonyme de commencement. Quoi de plus logique comme symbole pour représenter ce nouveau soleil, cette nouvelle lumière, et nous l’espérons tous en ces temps obscurs, de nouveau départ pour l’Europe et les Européens.
Nous aurions bien des raisons de reprendre la main sur ce culte, tant il est chargé de symboles Païens, et rempli d’hermétisme et d’occultisme. Mais il faut bien avouer qu’il est bien plus plaisant  de constater la victoire du vrai sur les légendes du désert, alors  laissons les chrétiens et non chrétien décorer l’arbre de vie, symbole païen par excellence.
Profitez bien de ce moment unique de l’année, sous l’œil bienveillant du père Odin.
Bon solstice à tous, et que le soleil revienne dans vos demeures.
Fière Celtie
Communauté Païenne Identitaire
*****

Nous sommes forts de nos solidarités !

 

Que la violence des traîtres comme mini Macron, Bill Gates, Karl Schwab, George Soros, le caniche alibi de l’OMS ou autres nous fasse retrouver l’instinct de survie et surtout le bon sens qui a été bafoué depuis près de 2 ans.
Renouons nos liens, refaisons clan pour lutter contre l’arbitraire de la démocrature qui nous opprime ! 
Le poison de l’état providence a tué les solidarités traditionnelles.
A nous de retisser le lien social !
Retrouvons nos racines, revitalisons notre identité qu’il faut réactualiser sans perdre ses valeurs essentielles, imprégnons-nous à nouveau à la source de notre humanisme de la France d’avant la tragique rupture de 1789, d’avant l’invention néfaste du poison de la religion des droits de l’homme et de l’homme universel (cf Les valeurs chrétiennes devenues folles de Chesterton).
Retrouvons l’énergie mobilisatrice du paganochristianisme qui a permis de domestiquer les aspects destructeurs du christianisme primitif en récupérant et renommant l’héritage païen millénaire (audio Thomas Ferrier 15mn : Noël, Jul, Natalis Solis) !
Nous sommes des « mammifères sociaux », « mâles et femelles » (binaires, complémentaires à l’image de l’univers Yin-Yang) qui ne peuvent survivre sans la résilience du groupe, du clan de nos proches liés par le sang ou le cœur par l’adoption.
Retrouvons, sous l’anesthésie de la société de consommation matérialiste, le courage de nos ancêtres encore présent chez les poilus de 1914-18 !
*****
LA RENAISSANCE DE LA FRANCE PASSERA PAR ZEMMOUR EN 2022
Ecoutez Eric qui nous parle en toute simplicité et franchise, loin des artifices des politicards professionnels (marchandisés comme des paquets de lessive) qui sont cornaqués par les conseillers (« spin doctors » : experts en relations publiques et communication).
Z, le modeste banlieusard devenu un bourgeois parisien ( ! ) va au contact de la France éternelle enracinée devenue « périphérique » avec la « modernité » (cf Guilluy) :
55mn
IMMERSION AVEC ERIC ZEMMOUR À LA CAMPAGNE
Zemmour est dans le pré !
Plus précisément dans une cressonnière, cultivée de père en fils par une famille de maraîchers. Visite sous les serres par Jean-Yves Simian qui dirige l’exploitation , échanges sans concession avec d’autres agriculteurs au sujet de la pénibilité de leur métier, de la difficulté de transmettre, mais aussi de la fierté de nourrir les hommes.
Enfin, Éric Zemmour nous a accordé un entretien exclusif et apaisé, au coin d’un feu de cheminée, autour de la ruralité, de ses souvenirs de Noël, de la rudesse et de l’intensité de ses premières semaines en tant que candidat.
Plongez avec nous au cœur de la campagne présidentielle, auprès d’un de ses candidats les plus emblématiques !
Sommaire : 00:00Introduction 02:54 – Visite de la ferme 15:17 – Pot avec des agriculteurs et la famille
18:40 – Entretien au coin du feu 52:56 – Bonus (avis sur les écrivains : Péguy, Balzac, Stendhal, Pagnol, …) !
Claude Lefranc
Pot-pourri musical par Christian Combaz au NOVAX bar de Campagnol…
La vie sociale s’est réfugiée au coin du piano qui remplace avantageusement la télé ces jours-ci.
Joyeux Noël à toute la communauté des résistants du No Vax Bar et des fidèles spectateurs de Campagnol TVL !
Chaque lundi midi, écoutez la chronique de la France profonde sur Campagnol TV :
image_pdfimage_print
7
2

2 Commentaires

  1. ils veulent faire table rase du passé, d’autres plus sérieux avaient bien essayé ! mais surtout vive la france

Les commentaires sont fermés.