1

Soldat inconnu pas français : Aphatie est le chef des crétins

AphatieBugeeaud.jpg

Aphatie est en colère. En colère contre ceux qui sont en colère parce qu’on a enlevé le drapeau tricolore de l’Arc de Triomphe. Il s’indigne contre ceux qui s’indignent de cette disparition.

Et à l’appui de sa charge vengeresse, il a un argument imparable : « le Soldat inconnu était peut-être allemand » ! On frémit : un Boche, un Fritz, sous le monument dédié à nos morts et à nos victoires !

Aphatie a certainement des preuves à l’appui de ses tourments interrogatoires. La dépouille du Soldat inconnu a été installée en 1920 sous l’Arc de Triomphe. Les militaires chargés de cette tâche ont certainement vérifié l’uniforme que portait ce glorieux mort. Mais une autre hypothèse s’impose et c’est sans doute celle qu’a retenu Aphatie.

Il s’agissait vraisemblablement d’un soldat allemand qui avait revêtu un uniforme français. Il espérait ainsi tromper nos généraux et nos maréchaux afin de reposer sous l’Arc de Triomphe et de jouir ainsi d’une vue imprenable sur les Champs-Élysées…

On conclura, à l’attention d’Aphatie, avec une délicieuse histoire juive. Un jour, un Président étranger vient en visite officielle en Israël. Comme le veulent les usages, on l’amène devant le tombeau du Soldat inconnu. Et là-bas, que voit-il ? Une plaque où est marquée « Abraham Goldstein. 1918, 1948 » !

Le Président étranger interloqué s’étonne auprès de son homologue israélien. « Mais qu’est-ce que ça veut dire ? ». Le Président israélien lui répond : « comme soldat il était très inconnu mais comme tailleur… »

Aphatie est très peu connu comme journaliste. Mais il est très connu comme crétin.

Benoit Rayski