Soral à Marine : "Si je t'aime, prends garde à toi !"

RESUME DES EPISODES PRECEDENTS

Les relations entre Alain Soral et Marine Le Pen sont toujours un peu compliquées, surtout de son côté à lui. Comme il y a plein de lecteurs de Riposte Laïque qui ne sont pas au Front National, et qui n’ont pas suivi tout le feuilleton, ça m’oblige à faire un résumé des épisodes précédents. Donc, je résume :
Alain Soral est un « intellectuel français dissident » (d’après lui), un pourfendeur de la connerie ambiante (toujours d’après lui), un admirateur de lui-même à l’égo démesuré (d’après un peu tout le monde, mais le monde se trompe), un « compagnon de route et de coeur » de Dieudonné, un admirateur d’Ahmadinejab et de la « résistance islamique » (tout ça d’après le blog de ses amis … si si si c’est bien des zamis) ; toujours d’après ces mêmes zamis, il n’est pas du tout judéophobe mais juste judéo-sceptique et anti-Israël, et de plus, il n’est absolument pas nazi, car, comme le rappellent ces zamis, qui sont très forts en histoire, sur leur site : « On oublie trop que dans le national-socialisme, il existe deux tendances : celle de droite, dominée par Hitler et les SS. L’autre, celle de gauche, foncièrement marxiste, est marquée par Ernst Röhm, communiste, lieutenant d’Hitler et chef des fameux SA (…) assassiné lors de la Nuit des Longs Couteaux à Berlin, le 30 juin 1934 (…) Et si (…) Alain Soral était notre Röhm à nous, français du XXI° siècle ? ».
Nous voilà rassurés !
Soral est aussi un ancien adhérent du parti communiste passé au FN qu’il entreprit d’ancrer à gauche (sa gauche à lui). En 2007, lors de l’élection présidentielle, il fit l’analyse que les banlieues ethniques allaient voter en masse pour Jean-Marie Le Pen une fois qu’il (c’est à dire lui, Soral) leur aurait montré de façon lumineuse les convergences peu visibles mais profondes entre l’islam et le programme du Front National (c’est le rôle des intellectuels que de faire ainsi oeuvre de pédagogie auprès du peuple toujours un peu myope). Car Soral, comme il nous l’a dit, « préfère le foulard au string ». Il est pour « la gauche du travail et la droite des valeurs ». Et il n’aime pas trop que les femmes commandent.
Fin janvier 2009, Alain Soral claque la porte du Front National sur un grandiloquent : « Marine m’a tuer ». Toujours aussi courtois avec les dames, ce chantre assumé de la supériorité masculine qualifie la vice-présidente du FN de « Rachida Dati de souche » et dénonce «  »la bande à Marine, cet agglomérat de multi transfuges, de marchands du Temple et de cage aux folles. »

AUX GRANDES GUEULES

Les choses en sont là quand, le 9 février 2009, Marine est l’invitée, sur RMC, de l’émission « Les Grandes Gueules ». Un coup de fil annonce un invité-surprise : c’est Alain Soral. La vidéo de ces moments immortels a été conservée :
[http://rapiddigger.com/watch-19084717-alain-soral-vs-marine-le-pen.html->http://rapiddigger.com/watch-19084717-alain-soral-vs-marine-le-pen.html
A l’annonce du nom de l’invité, Marine ne montre aucune surprise :
« Ah ! ça m’aurait étonnée qu’il rate une occasion de se faire de la pub », commente-t-elle avec le sourire.
Soral a des attitudes ambigües et semble vouloir rentrer en grâce sans assumer de le demander : « Je m’engueule avec Marine au Front, mais, à l’extérieur, je la soutiens de façon inconditionnelle » ; « Ne comptez pas sur moi pour devenir un opposant du Front ».
Devant tant d’amour pour le Front, le journaliste demande pourquoi Soral ne porte pas ses couleurs aux élections européennes. C’est Marine qui répond :
« Parce c’est pas lui qui décide, le pauvre ! »
La conversation continue ainsi. Marine « complimente » Soral : c’est un homme libre, et, à la limite, l’erreur, c’est juste qu’il ait essayé de s’intégrer dans une structure comme le Front. Elle lui suggère de monter son propre parti (il a d’ailleurs monté une petite structure appelée Egalité et Réconciliation) et d’essayer d’être utile au Front de l’extérieur.
On se quitte sur des embrassades (téléphoniques) :
Lui : « Je voudrais saluer le courage de Marine face à l’ennemi »
Elle : « Merci, Alain »
Lui : « Je t’embrasse, Marine. »
C’est-y pas touchant ?

MARINE, C’ EST POUTINE !

Comme l’amour est un oiseau rebelle que nul ne peut apprivoiser, celui d’Alain pour Marine éclata encore dans une vidéo du 22 juillet 2010, où il est interviewé par un certain Franck Abed :
[http://frenchcarcan.com/2010/07/29/marine-le-pen-fait-de-la-politique/->http://frenchcarcan.com/2010/07/29/marine-le-pen-fait-de-la-politique/]
Notre intellectuel dissident alla jusqu’à la proclamer son égale sur le plan intellectuel … si, si, si … :
« Comme elle est intelligente et qu’elle fait une analyse qui est celle que je fais … »
Soral nous développa effectivement des analyses extrèmement complexes et des récits de billard à quatre bandes tel qu’il les imagine : le système mondialiste aurait un projet pour Marine, celui de « sparring partner » (boxeur payé pour perdre) mais il est possible qu’elle réussisse à échapper à ses marionnettistes. Elle ne trahit pas l’extrème-droite, non non non, elle a surement une stratégie complexe elle-aussi, ce qui explique que Soral la soutient sans être d’accord avec sa ligne politique apparente (Soral a beaucoup de neurones, et ils font beaucoup de circuits, c’est pour ça que nous, on a un peu de mal à suivre tous les méandres ; souvenons-nous que c’est un penseur).. Donc, il nous zexplique :
« Ma ligne non-anti-musulmane est sans doute la meilleure, mais elle est la meilleure sur 15 ou 20 ans »
Cependant, comme Marine et son père ne sont pas des penseurs comme Soral, mais de simples politiques, ils sont obligés de penser tactique à court terme alors que lui pense stratégie à long terme. Il les comprend. Il ne leur en veut pas :
« Le Pen est suffisamment intelligent, et Marine, pour savoir que l’anti-islam est rentable électoralement. C’est du court terme et du coup par coup, mais on est obligé quand on gère une PME ».
Ah ! la politique … Il poursuit :
« Il fallait aussi lever l’hypothèque, que Le Pen n’a jamais levée, de la soumission à un certain lobby. Et mentir ou se taire sur la question. Marine le fait sans se déshonorer. Elle fait de la politique. »
S’il le dit …
En même temps, Alain comprend que Marine ne développe pas les thématiques chéries de la bande à Dieudonné :
« Y a pas que la question des chambres à gaz qui pose problème … ça c’est peut-être marginal comme question. Peut-être que la vraie question courageuse demain sera la frontière plutôt que les sujets historiques. »
Comme il aime beaucoup Marine, si si si (d’ailleurs, le lecteur est témoin de tout ce qu’il fait pour l’aider), il la compare avec admiration à Poutine :
« A mon avis, Poutine a baissé les yeux pour que Elstine le nomme, puis, quand il a été nommé, il a relevé les yeux ».
Marine a-t-elle trahi l’extrème-droite ? Pas encore, veut croire Alain, qui reste quand même vigilant :
 » … ça devient une stratégie poutinienne. C’est pour ça que moi je ferme ma gueule. Je critiquerai la trahison quand elle sera effective. »
Quand l’amour déçu devient de la haine … Voilà Marine traitée à demi-mot de crypto-négationniste.
Si tu ne m’aimes pas, je t’aime … et si je t’aime, prends garde à toi !
Mon Dieu, préservez-moi de mes amis. Mes ennemis, je m’en charge.
Alain, s’il te plait … y a pas que Marine, dans la vie. Laisse la tomber. Elle n’est pas digne de toi. Montre lui ton mépris en lui lâchant les baskets définitivement.
Fais ça pour la France !
Catherine Ségurane
Marine, enfant de Poutine :
[http://www.parti-de-la-france.fr/actualite/1388/marine-enfant-poutine->http://www.parti-de-la-france.fr/actualite/1388/marine-enfant-poutine]
Site d’Alain Soral :
http://www.alainsoral.com/
Site d’ Egalité et Réconciliation (le groupuscule de Soral) :
[http://www.egalitereconciliation.com/Du-bleu-Marine-au-rouge-Melenchon-4543.html->http://www.egalitereconciliation.com/Du-bleu-Marine-au-rouge-Melenchon-4543.html
Alain Soral présenté par ses amis (si, si, si, ils l’aiment, j’vous jure) :
[http://alainsoral.wordpress.com/->http://alainsoral.wordpress.com/]
Présentation d’Alain Soral sur Wikipedia :
[http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Soral->http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Soral]

image_pdf
0
0