Soros : après les Femen et les No Borders, l’affaire Panama Papers…

Soros_2Qui est George Soros, dont on entend souvent parler en ce moment dans l’affaire des Panama papers, scandale financier que beaucoup d’élus font mine de découvrir, avec une hypocrisie qui force le respect ?

D’après le site georgesoros.com, il « a été un partisan international de premier plan des idéaux et des causes démocratiques depuis plus de 30 ans. Son organisation philanthropique (Open Society Foundations – OSF) soutient la démocratie et les droits humains dans plus de 100 pays. » Jusqu’ici, tout va bien, parce qu’un philanthrope est une « personne qui est portée à aimer tous les hommes » (Le Robert). Tous les hommes ? Pas exactement, parce que tous les hommes ne se valent pas, selon ce milliardaire sulfureux.

De son vrai nom György Schwartz, George Soros est né en 1930 à Budapest, dans une famille hongroise juive intellectuelle ; son père était médecin, avocat et écrivain. La situation politique dans son pays, devenue hostile aux juifs et proche du régime nazi, le contraint à changer de nom. Il parvient toutefois à éviter la déportation, tout en négociant des devises sur le marché parallèle hongrois. Plus tard, il admettra s’être approprié des biens de juifs déportés, se justifiant ainsi : « Si je ne l’avais pas fait, d’autres l’auraient fait. Parce que, si je n’avais pas fait ça, je n’aurais jamais eu d’argent. » L’argent, ou le baromètre moral de Soros !

En 1947, Soros part s’installer en Grande-Bretagne pour fuir le régime communiste et y poursuivre des études. En 1956, il s’installe aux États-Unis avec l’irrépressible envie de devenir riche. Il exaucera son vœu au-delà de toutes ses espérances, puisqu’il est à ce jour l’une des plus grandes fortunes mondiales.

Il crée alors un fond d’investissement, le Soros Fund Management. En 1973, il fonde, avec Jim Rogers, Fond Quantum, dont les gains vont dépasser les 30% pendant une dizaine d’années. C’est en 1992 que le monde fait sa connaissance, tandis que l’Europe traverse une crise monétaire. Cette crise sera d’ailleurs l’un des arguments majeurs pour la monnaie unique.

Soros, par ses spéculations sur la livre, contraint l’Angleterre à sortir du système monétaire européen, profitant des faiblesses du marché pour s’enrichir, en bon financier qui se respecte ! On le surnommera même « l’homme qui fit sauter la Banque d’Angleterre ». Dit plus crûment, ça donne : « Etant donné la situation économique de l’Angleterre et le niveau des réserves de change, une attaque spéculative d’ampleur pourrait obliger l’Angleterre à sortir du Système Monétaire Européen (SME) et à dévaluer sa monnaie. En vendant à découvert la livre sterling, ce serait alors le jackpot. » En ce sens, Soros incarne à merveille la finance internationale qui se fout allègrement des conséquences humaines de telles pratiques !

Mais Soros se veut aussi philanthrope : il crée plusieurs fondations, regroupées autour de l’OSF, « dont le but est de défendre les droits humains et promouvoir la gouvernance démocratique », et étend son influence au terrain politique. Mégalomane, il se définit comme un « chef d’État apatride ». Sa générosité ne connaît pas de limites, avec pour but de changer le monde, ce qui fait joli sur le papier : pas dans la réalité.

Ainsi, il chapeaute des associations et des projets qui, tous, convergent vers un seul but : détruire l’identité des Nations occidentales. En 2009, il finance une étude en France sur les contrôles au faciès ; en 2012, il offre 35 000 euros au Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Cette association défend le port du voile, prône un « islam identitaire agressif », tel que rapporté dans un article du Figaro. Et ça, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, car cette association « profite de ce combat légitime pour faire avancer des causes plus suspectes », selon le Huffington Post, site d’information pourtant très « propre » sur lui idéologiquement !

Dans la crise des migrants – décidément, cet homme ne s’épanouit que dans les crises ! –, Soros joue son rôle en finançant les « No Border », groupuscule d’ultra-gauche qui refuse les frontières et soutient le flux migratoire sauvage en Europe. Flux migratoire qui charrie aussi des terroristes, nous le savons à présent.

Auparavant, il y aura la crise ukrainienne. Sur CNN, Soros déclare avoir pris une part importante dans les événements de Kiev, en soutenant les pro-Européens, car, pour lui, la Russie a « une autre vision du monde où la violence remplace l’État de droit ». Comprenez : la conscience identitaire est haïssable. D’où son rejet pour toutes les Nations qui la revendiquent, dont Israël, via une organisation comme Human Rights Watch, abondamment arrosée par ses dollars, ou l’Arab Regional Office.

Mais l’ingratitude étant ce qu’elle est, BDS (Boycott Apartheid Israël) a récemment mis en demeure ce mécène de l’islam : « Nous appelons toutes les organisations palestiniennes, arabes et internationales, qui ont reçu des fonds des fondations Soros, à faire pression sur M. Soros pour qu’il nettoie son portefeuille d’investissements dans des violations des droits de l’homme, et à s’abstenir de demander des fonds de ces fondations s’il ne parvient pas à le faire. » Voici donc l’arroseur arrosé !

Soros déverse aussi son fric sur les Femen et LGBT, évidemment, puisque ça participe de la déconstruction des identités et qu’il faut normaliser l’indétermination sexuelle dans le meilleur des mondes du milliardaire !
Cependant, la preuve de l’échec du modèle Soros, c’est le soulèvement de ces identités un peu partout en Occident. Ce prédicateur économique et politique devrait se souvenir qu’« On ne gouverne jamais une nation contre ses habitudes. » (Louis XVI)

Quant à l’affaire des comptes offshore du Panama, Soros est-il derrière ou pas ? Disons que la présomption d’innocence, étant donné son pedigree, est difficile à admettre !

Charles Demassieux

image_pdf
0
0

24 Commentaires

  1. Vous avez de la chance! Vous dites la meme chose que moi mais RL ne voys censure pas!

  2. A partir de 2025, il faudra que les réseaux de résistance européens unifiés aient réussi à être suffisamment organisés pour avoir pu développer leurs propres services secrets et que ce ceux-ci soient en mesure d’organiser des actions ciblées prioritaires.

  3. Censure censure riposte laique.
    Je prefere boulevard voltaire. Au moins tu peux t’exprimer.

  4. L’Open Society Foundation de M.Soros n’a rien à voir avec l’Open Society (and it enemies) du philosophe Karl Popper, c’est en réalité tout le contraire de ce que Popper défendait dans ses ouvrages; sous couvert d' »ouverture « et de « démocratie » , c’est une société de plus en plus contrôlée et verrouillée idéologiquement qui se profile à l’horizon.Enfin c’est une vision sociale et sociétale qui détruit tout le modèle européen de société qui pré existe depuis plus de 2000 ans.
    Cela dit toute cette mascarade des Panama Papers n’est qu’une salve grotesque de plus envoyée dans le jardin de Poutine qui d’ailleurs a fort bien répondu.Peut-être aussi contre Trump qui a érigé en son temps de gloire dans l’immobilier la plus haute tour de Panama City la Trump Tower!
    Cameron est lui aussi dans la liste , et les arroseurs vont finir arrosés.

  5. Un bémol à cet article toutefois.

    En ce qui concerne le financement des Femen par Soros, c’est un bruit qu’une journaliste a fait courir sans aucune preuve, et qui circule depuis abondamment sur internet, mais PERSONNE n’en a jamais fourni la moindre preuve, et vu les moyens des Femen, en France en tout cas (hébergement dans un ancien local industriel squatté, etc.), on peut légitimement penser que c’est totalement faux, et qu’elles s’auto-financent, comme le dit leur site, par la vente de tee-shirts et autres produits dérivés.

    • le CRIF et l’UEJF portent plainte et mettent en difficulté ceux qui osent dénoncer l’islamisation de la France: un bruit qui court.
      l’UEJF suivi du crif et la licra qui portent plainte contre Valeurs actuelles (meme motif) un bruit qui court là aussi . quand on n’a plus d’arguments soit on se rend à l’évidence (c’est mon cas) soit on invente des bruits qui courent.
      des exemples il y en a des centaines .

    • le financement des femen ne vient pas que de soros mais du gouvernement français dont elles touchent les royaties pour figurer NOTRE MARIANNE c’est insolent d’aller cher des putes ukrainiennes pour représenter LA REPUBLIQUE FRANCAISE comme si chez nous, nous n’avions rien à faire figurer, c’est l’oeuvre d’un « artiste » ami de bouffi qui en est l’instigateur et vous trouvez çà normal ? je n’achète plus ces timbres je préfère payer un tout petit peu plus et coller un autre timbre plus intelligent qui parle autrement de NOTRE FRANCE il m’a fallu expliquer le pourquoi du comment à une postière de st gilles qui ne connaissait rien de ce qu’elle vend c’est le comble de l’incompétence signé paule di Malta

      • Au fait : si vous ne voulez pas acheter le timbre censé représenter Inna Shevshenko, mais qui soit dit en passant ne lui ressemble absolument pas, vous n’avez pas besoin de payer plus cher. La valeur faciale d’un timbre ne dépend pas de l’image qu’il y a dessus, mais du service qu’il offre : affranchissement prioritaire, lettre verte ou courrier non urgent.

        Vu comme vous connaissez les timbres, je pense que votre histoire avec la postière, c’est du pipeau.

    • Quant à ceux – je suis bavard aujourd’hui – qui me mettent des « J’aime pas », amusez-vous bien, mais vous feriez mieux de vérifier ce que je dis si vous ne me croyez pas, tout est disponible sur internet.

      Quand je vois le niveau de la plupart des commentaires, je me dis que le niveau d’intelligence et de réflexion des troupes pour lutter contre l’islam est bien bas. Il faudra que j’envisage de m’exiler au Grœnland si je veux pas devenir musulman.

      Marrant ! Le captcha anti-robot, sous ce commentaire, c’est « Azeri ». Quand on parle d’islam, on en voit la queue !

  6. Moi j’aime les Femens et les LGBT, enfin je veux dire ils ne me gênent pas, c’est pas parce que mon fils a eu un intervenant contre l’homophobie à l’école, qu’il va devenir homo, et quand bien même c’est sa vie, je la lui ai donnée pour qu’il en fasse ce qu’il veut et non ce que JE veux, la possession est l’opposé de l’amour… donc je m’en fous un peu de Soros, qui d’ailleurs est contradictoire, s’il finance à la fois les Femens et l’islam, ce qui me fait douter de la véracité des faits…

  7. C’est clairement un tir de représailles envers Poutine qui, il ne faut pas l’oublier, a vidé en 2014 et 2015 les ong de soros du territoire russe en les classant parmi les organisations criminelles, la Chine lui a emboité le pas.
    Le grand instigateur du nouvel ordre mondial tire sur Poutine, sur Trump, sur Marine…on sait donc pour qui ces peuples doivent voter pour garder leur indépendance et leur liberté.

    • Dernièrement, Israël a fait de même, toutes les O.N.G. ont dû plier bagage.

      • C’est faux en ce qui concerne Israël, seules les ONG instillant des mensonges éhontées et non fondées non plus été autorisées à répandre leur venin. En France, on ferait bien de faire la même chose avec les « no borders » et autres canailles qui vivent et s’engraissent sur le dos des Français.

  8. je lisais récemment sur RR que madame Tasin se refusait à parler de complot; pourtant’elle reconnaissait tous les faits énumérés par soros et sa clique.
    et elle affirmait que seul l’islam était notre ennemi; alors pour elle c’est quoi un complot?
    non ,l’islam est un instrument aux mains du machiavélique soros et sa bande.
    les musulmans y trouvent leur compte pour le moment.
    après le chaos on verra.
    si un gus donne un flingue à un autre gus pour me tirer dessus, ce ne sera pas le flingue mon ennemi mais les 2gus .

    • c’est exactement ça mais peu de gens en ont conscience. et pour cause: meme quand on nous parle de re-conquista en Espagne on occulte les instigateurs de l’invasion .

    • Décidément, vous êtes un vrai obsédé du complot « juif » international et du Protocole des Sages de Sion ! Si je suis votre raisonnement le messianisme totalitaire encouragerait l’islamisation de l’Europe, étonnant, étant donné que les premières cibles de la haine de l’islam sont les Juifs. Donc les Juifs se mettraient volontairement la tête sous le billot pour mieux se faire décapiter par des musulmans qu’ils auraient encouragés à s’installer en Europe ! Le serpent qui se mord la queue. Waouh, pour être tordu comme raisonnement, c’est vraiment tordu. Respirez un bon coup, cela ira mieux.

      • à chaque fois que quelqu’un dénonce l’islamisation de la France, qui porte plainte? l’UEJF et le CRIF et ça depuis des années.ça ne vous interpelle pas? et puis ne confondez pas les zélites qui font la pluie et le beau temps et le reste de la population les + nombreux mais n’ayant aucun pouvoir et dont se foutent les » élites. »

  9. Toujours la plume incisive Charles DEMASSIEUX
    Soros est un bel exemple du bolchevique subsidiairement juif quand ça l’arrange et artisan de l’internationale socialiste désormais alliée avec l’Oumma par opportunisme
    un vrai marchand du Temple

Les commentaires sont fermés.