Soupe au lard : pas d’amalgame entre juifs et musulmans, svp !

Publié le 29 novembre 2010 - par - 288 vues
Share

C’est avec exaspération que j’ai lu le courrier d’un lecteur qui fait allègrement l’amalgame entre Juifs et musulmans.
La communauté juive est discrète. Le prosélytisme est strictement interdit.
Jamais personnes n’a exigé que des repas cashers soient servis dans les cantines.
La communauté a suffisamment d’écoles où les écoliers, lycéens et étudiants peuvent manger casher et étudier dans le plus grand respect du programme de l’Ecole de la République.
La communauté a toujours respecté la laïcité.

La communauté a des commerces, des restaurants, de la VPC où l’on trouve tous les produits cashers que l’on veut.

Vous noterez qu’il n’y a jamais d’annotations en Hébreu sur les emballages en supermarchés.

Pas d’aliments cashers « cachés » ni en fast-foods, ni ailleurs. Il faut dire que les produits cashers sont assez onéreux.

La communauté n’a jamais revendiqué des soupes populaires cashers. Par contre, aider les plus démunis est un acte noble et qu’il soit casher ou non c’est une Mitzvah. Pendant la guerre les Juifs qui n’avaient rien à manger consommaient du porc car la vie est plus importante que la cashrout. On ne gagne pas le paradis en se laissant mourir simplement parce qu’on ne veut rien transgresser. Vivre est la priorité dans le Judaïsme.

Cet amalgame entre Juifs et musulmans a un relent d’antisémitisme tout simplement nauséabond.

La République n’est pas en danger à cause de la communauté Juive que je sache. Ni la laïcité.

Israël est un pays laïque, démocratique, moderne. Et les Israëliens sont très attachés à cette laïcité.
Ben Gourion disait « d’abord on construit le pays, ensuite seulement nous construirons les synagogues ».

Le danger en France ce ne sont pas les synagogues et encore moins leur prolifération.

En outre, j’aimerais rappeler que 47% des prix Nobels sont Juifs car l’éducation, l’instruction, la recherche sont des priorités.

Si la communauté voulait offrir des soupes cashers, elle le ferait sans tambour ni trompette.

D’ailleurs, l’aide et le soutien aux plus démunis sont naturels dans la communauté, qu’ils soient en France ou en Israël.

Pas de problème donc pour la soupe au lard et bon appétit à tous !

Catherine Madry

RL se mobilise contre l’intégrisme et la montée de l’islam dans notre beau pays. Alors, ne mélangeons pas tout s’il vous plaît

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.