Sous Hollande, la France n’a expulsé que 109 clandestins

« Bienvenue aux réfugiés », c’était début 2016 et la foule allemande alignée des deux côtés, acclamant et applaudissant ce million de « migrants » syriens qui arrivaient, épuisés, d’un pays en guerre.

Fin 2016 le « point de rupture » est atteint et l’Allemagne rétablit ses frontières et décide d’expulser 6400 maghrébins (2600 Algériens, 2400 Marocains et 1400 Tunisiens) qui ne sont guère des « demandeurs d’asile », leurs pays n’étant pas en guerre.

Mais un problème existe, la Tunisie, l’Algérie et le Maroc n’acceptent, avec une mauvaise volonté évidente, de n’accueillir que leurs ressortissants munis de documents d’identités officiels, or, la très grande majorité de ces 6400 maghrébins a pris bien soin, dès leur arrivée à Lampedusa (Italie), de se débarrasser de ces documents officiels afin de se faire passer pour de véritables réfugiés syriens, demandeurs d’asile, et éviter ainsi l’expulsion.

C’est le cas de ces 1400 Tunisiens que les Allemands ont décidé d’expulser après l’attentat du marché de Noël à Berlin. Il s’agit là d’une partie des 25.000 tunisiens arrivés depuis 2011, auxquels les autorités italiennes ont accordé des titres de séjour provisoire et qui se sont répartis entre la France, la Belgique et l’Allemagne.

Le gouvernement tunisien refuse de les recueillir, malgré un tout récent entretien téléphonique entre le président tunisien Béji Caïd Essebi et la chancelière allemande Angela Merkel.

D’ailleurs, le premier ministre tunisien, Youssef Chahed s’est montré très ferme sur ce point : «L’État tunisien n’est pas favorable au retour de ces tunisiens qui sont partis, ni des 2926 terroristes qui ont rejoint les rangs Daech. Ceux qui reviendront seront immédiatement arrêtés et jugés selon la loi antiterroriste. Nous les connaissons un par un et nous avons toutes les données sur eux».

En ce qui concerne la France, elle se trouve dans une situation identique avec des milliers «d’expulsés» sans papier, que leurs pays d’origine refusent d’accueillir et qui bénéficient de la bienveillance des autorités françaises.

Le ministère de l’Intérieur signale que depuis 2012 il n’y a eu que 109 expulsés, dont une trentaine en 2016, les deux derniers samedi 31 décembre dès leur sortie de prison car «considérés comme dangereux».

Les milliers de «non-expulsables» attendront patiemment leur régularisation puisque «être clandestin» n’est plus, depuis 2012, un délit en France.

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

10 Commentaires

  1. ah !!!ils ont pris soin de  » perdre  » leurs papier pour qu’on ne puisse les refouler !!!!
    JE VAIS T’EN FOUTTRE MOI !!!!
    ils sont bien venus de quelque part…SIMPLE ou tu dis d’ou tu viens? ou on te remet dans un zodiac et tu rames.
    on est bien tolérant avec ces gens qui se moquent de nous,( nous que l’on rackette )
    alors dehors !!!!
    et pour ceux qui trouverait que je manque d’humanité,je n’ose trop leur rappeler qu’ils peuvent toujours les loger chez eux en les prenant en charge !!!

  2. Ces pays qui refusent de reprendre leurs nationaux sont aussi ceux qui reçoivent nos abondantes aides financières sans lesquelles ils seraient incapables de payer leurs fonctionnaires. Vous refusez? On ferme le robinet !
    Comme ces aides vont aussi dans les poches profondes de leurs dirigeants, on peut penser que ceux – ci reverront leur position.

  3. Leur pays n’en veut pas? on s’en fout un peu! expulser et qu’ils aillent où ils pourront! bien sûr cela exige des frontières !! Un barrage en mer contre l’arrivée des zodiacs et autres, les repousser, tirer à vue sur ceux qui accostent malgré tout…ça ne durerait pas longtemps! ils réfléchiraient avant d’embarquer s’ils savaient qu’ils ne seraient pas accueillis! …ça suffit ces palabres idiotes en temps de guerre et d’invasion …Ce que je dis là peut paraître cruel, mais eux, quand ils nous massacrent…ils sont gentils?On a assez vu et compris ce qu’ils viennent faire en Europe !!! Je ne comprends toujours pas comment les français peuvent continuer à garder ces pourritures criminelles qui nous gouvernent !!!!!!

  4. Non, ce chiffre n’est pas celui des expulsés, mais celui des demandes d’expulsions qui ont été prononcés par des tribunaux. Pas du tout sur que ça a été suivi d’effet…

  5. Expulsé quelques uns sans doute revenus tranquillement ! (pub pour prendre quelques points )

  6. Pendant le « Bourgeonnement nazislamiste » ce que les escrocs appellent le « Printemps Arabe » les prisons tunisiennes ont été vidées, L’Europe a tout ramassé.
    Pas cons les tunisiens n’en veulent plus, Ils n’en ont pas besoin car l’islam est une fabrique de « déséquilibrés », de toutes sortes.

  7. Au pain et à l’eau à casser des cailloux sur une île bien pourrie, ils retrouveront vite leurs papiers ces connards !

  8. D’un côté les pays maghrébique en tant qu’état musulman ont pour but de favoriser l’islamisation de l’Europe donc c’est clair qu’ils vont pas récupéré leurs colons fraîchement débarquer en Europe. La seul solution c’est une reconquête de nos territoires et de soumettre de nouveau les pays arabe !

  9. « N’a expulsé que 109 clandestins » Lesquels sont peut être déjà revenus !

Les commentaires sont fermés.