Sous Hollande, l’humour va être de plus en plus à hauts risques

TaubiraminuteLa Une de minute serait donc raciste ?

Jean-Marc Ayrault aurait saisi la justice !

Voyons d’abord ce qu’en pensent ceux qui font des commentaires sur cet article du Figaro…

http://www.lefigaro.fr/politique/2013/11/12/01002-20131112ARTFIG00561-indignation-apres-la-une-de-minute-sur-christiane-taubira.php

Ils sont en ce mardi soir près de 300 à avoir réagi … et contrairement à la nouvelle levée de boucliers politico-médiatique quasi unilatéro-unanime  ils semblent, eux, interpréter tout autrement cette Une. Quoi ?  300 nouveaux procès en plus à prévoir en sus de celui de Minute ? Le Figaro : un repaire de l’extrême droite raciste ???

Ces lecteurs là du Figaro relèvent plutôt l’aspect provocateur avec des jeux de langage persifleurs, moqueurs et donc avant tout à visée humoristique. Mais visiblement pas raciste. Blagueries douteuses et de mauvais goût ? Jetant inutilement de l’huile sur le feu hystérique du délire victimaire racialiste qui semble s’être emparé de cette classe politique à bout de souffle ? Humour très grinçant imitant visiblement celui d’un Charlie Hebdo et visant en fait à exprimer ce que la France d’en bas pense : à savoir son exaspération vis à vis de l’instrumentalisation excessive de la thématique de la France éternellement raciste et donc coupable ?

Nous verrons ce que la « justice » en dira. Mais le scénario parce que nous l’avons tous déjà observé maintes fois est cousu de fil blanc.

Il semble pour l’instant du simple point de vue des « faits » objectivement constatés  que le procureur de la République de Paris ne puisse rien juridiquement reprocher à cette drôle de Une… sauf à juger de « l’intention raciste ». Terrain extrêmement glissant qui lui ferait faire de la science fiction juridique de type Minority Report.

Et c’est pourtant cela qui se passera : après une première condamnation « politique », pour l’exemple,  il y aura en appel un second jugement qui défera le premier. Le parquet fera alors appel de ce jugement et tout cela nous mènera à la quasi fin du mandat de Hollande. Mais qu’importe  : la classe politique aura eu son jugement médiatique.
La presse complice jouera, elle, un jeu très dangereux car elle appuiera ici l’ouverture d’une boite de pandore liberticide.

Mais cette classe médiatico-politique parce qu’elle sent que le vote populaire lui échappe se soucie t-elle encore de cette « intendance là » ?

Cette « réaction » là pose d’ailleurs une autre question :

Doit-on désormais faire de l’humour ethnico-religieux ? J’entends pas là s’interdire de blaguer sur une personne parce que la forme de la blaque pourrait être interprétée par rapport à la race de celle-ci ou/et son appartenance religieuse avérée ou supposée ?

Dire en Une d’un journal d’un dirigeant « mahométan » qu’il est copain comme cochon avec quelqu’un sera t-il considéré comme intentionnellement « raciste » ? Ou en commentant son action politique utiliser le terme  « cochon qui s’en dédie » : cela tombera t-il sous le coup de la loi ?

Si des Indiens manifestent avec une photo de singe pour critiquer Obama sont-ils des racistes ?
Heron1
Autrement dit si une personne non blanche et même d’une couleur se rapprochant du noir met en avant ce type de caricature : est-ce du racisme ?

Quand Sarko est dans un journal américain caricaturé en singe cela ne serait donc pas raciste parce qu’il est … blanc ?

Heron2
Il y aurait donc un humour permis sur les blancs et pas sur les noirs ? Et où est la frontière entre le blasphème raciste et la liberté d’en rire ? Ne faudra t-il pas interdire aux « noirs » de faire des blagues sur les « blancs » car cela exprimerait le stéréotype d’un refoulé raciste anti-blanc ?
Devons-nous dédommager les belges, et inversement, pour cette curieuse propension à l’anecdote frontalière ?

De même, il y aurait donc un humour « licite » sur le « nain » Sarkozy mais aucun possible ou « drôle » sur son successeur qui mesure comme on le voit avec madame Obama exactement la même taille ?

Heron3
Le dirigeant mal aimé ou adversaire politique a toujours été caricaturé en singe comme ici Napoléon III :
Racisme anti « petit » là aussi?

Heron4

Voir même Lepen …
Racisme anti-Breton ?
Heron5

Bref… une fois encore cette classe médiatico-politique préfère la plongée dans l’émotionel pavlovien, et son dangereux discours proche de l’hystérie, plutôt que d’affronter le réel. Et les mesures de sauvetage que réclame courageusement la France d’en bas. Qui ne supporte plus leurs pénibles et grossières tentatives de diversions.

PS : la même condamnation de Minute par Marine Le Pen tient-elle à un contexte plus particulier depuis quelques années de confrontation quasi frontale avec ce journal. Minute n’est pas « Mariniste » et Marine n’est pas « Minutiste ».

Jean Héron

image_pdfimage_print