Sous le feu des kalachnikovs, la nullité chronique et complice du gouvernement…

Publié le 11 février 2015 - par

VallskalachnikovIl en faisait une tête, le violoneux de Matignon, ce lundi, à Marseille…

Dame, les “chances pour la France”, dont il nous vante l’apport positif de discours en effets de tribune, lui avaient réservé un accueil plutôt tonitruant pour sa venue en “grande pompe”, accompagné de l’ectoplasme de Beauvau (qui cultive sa vanité  pour masquer sa vacuité ) et de l’ex envoyée spéciale du Roi du Maroc, présentement ministre de la destruction de l’Ecole laïque, gratuite et obligatoire…(1)

Lui qui était venu se féliciter (on n’est jamais si bien servi que par soi-même) des “succès” de la lutte contre la délinquance à Marseille (les statistiques, ça a quelque de chose de manipulable qui sert toujours à qui sait les manier!) s’est vu confronté à une véritable guerre de gangs dans la cité bien connue de La Castellane, guerre à coups d’armes lourdes tournées même vers la police et son chef local (qui ont essuyé quelques rafales…), guerre préparée depuis de longs mois par ceux là mêmes qui tiennent la Cité et dont les pantins ministériels évitent soigneusement de voir qui ils sont vraiment.

Car, du Camp des Mille où il s’était rendu en début d’après midi (ce camp de concentration local ouvert en 1939 et qui, à partir de juillet 1940, a interné “les indésirables français” grâce aux pleins pouvoirs votés à Pétain par les prédécesseurs socialistes et radicaux du premier ministre actuel…) à la Préfecture et à la Mairie de Marseille, lui et ses pantins ministériels n’avaient aucune chance de goûter à la mixité sociale qu’ils nous imposent, de pratiquer le multiculturalisme auquel ils nous contraignent, d’adhérer au communautarisme islamique dont ils vantent les mérites quotidiennement… tous éléments (entre autres) qui caractérisent “la sociologie” du quartier!

Car, La Castellane, on connaît, à “Riposte Laïque”: il y a un an maintenant qu’un de nos rédacteurs a consacré un article à cette zone marseillaise de non droit, qui vient de rappeler, au nez à la barbe des incompétents du pouvoir en place, qu’elle n’entendait pas déroger à ses habitudes, même quand ceux qui sont censés imposer la loi républicaine viennent se pavaner sous les sunlights des media et devant la cour caquetante et “lapante” de la presse soumise.

Rien de ce qui est intervenu ce lundi dans cette cité n’était imprévisible : à écouter les témoignages de quelques habitants (et les paroles mêmes de la  maire-sénatrice socialiste du secteur), c’était le lot quotidien de la vie dans ce quartier où règnent la peur et “la loi de la jungle”, et ils s’attendaient vraiment à cette explosion qui va en appeler d’autres…(2)

Car, comme l’écrivait mon ami “Empédoclatès” en février 2014 :(3)

La Castellane », c’est plus de 7000 habitants  presqu’entièrement issus de l’immigration depuis sa création à la fin des années 60, une population où s’entassent donc les strates successives de plusieurs générations d’immigrés, essentiellement du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, les  immigrés originels  y ayant rassemblé, par le biais du regroupement familial cher à Giscard et à Mitterrand (et à leurs successeurs) les « clans » originels, y ayant fait naître des « français » par le droit automatique du sol ou par l’acquisition de la nationalité par « cadeaux Bonux »,  y ayant organisé la pratique de l’immigration illégale….

Aujourd’hui, ce quartier est soumis à la loi des bandes de délinquants de toutes sortes, à la pratique massive de toutes les formes de l’économie illégale, allant du travail « clandestin » au recel du « tombé du camion » en passant par les trafics de drogue, de cigarettes, la prostitution, la mendicité organisée….

Et il est ouvert à l’accueil sans frein de la manne publique par le biais de l’assistanat social, des subventions associatives, des emplois bidons du Conseil Général ou de la Région, de l’Etat aussi (car, que sont les « fameux emplois d’avenir aidés » inventés par la clique hollandaise?)… par l’utilisation de toutes les formes de l’humanitarisme » où les naïfs (pour être aimable) des « Restos du coeur » ( pour ne prendre que ce seul exemple parmi les « éthérés » qui prétendent pratiquer la charité envers le prochain…et dont les bénéficiaires des Cités se gaussent allègrement) distribuent des victuailles qui sont revendues « sur le marché du soleil », un peu plus bas, vers le centre de la ville…

Mais, bien plus, ce quartier est aussi cette zone de non-droit (et la veille policière le démontre suffisamment) où s’exprime non seulement la violence du voyou mais encore la loi religieuse, stupide et obscurantiste de l’imam, qui prêche ce qu’il veut car personne ne le contrôle, qui impose la chosification de la femme comme les autres principes de la charia, les messages télévisuels venus de l’ oumma  salafiste  et captés par les paraboles le justifiant .”

Ajoutons ici que s’est répandue abondamment en ce lieu la manne de la “politique de la ville” dont l’effet le plus évident a été de nourrir la “voyoucratie locale”, les structures actives des religieux musulmans, les petits escrocs en tous genres…et de fournir des voix au parti socialiste comme le démontre, pour un quartier voisin, les pratiques de la députée socialiste Andrieux, passée devant les tribunaux pour cela!

Aussi avons-nous avec ces ministres itinérants et imbus d’eux mêmes (et avec le scootériste de l’Elysée qui les pilote) les responsables directs de cette situation, responsables depuis deux ans maintenant, mais responsables aussi depuis 1981 (Mitterrand),  depuis 1997 (Jospin)…sans oublier leurs responsabilités issues de leur domination locale sur le Conseil Général et la Région.

Oui, s’il y a “un apartheid” en France, c’est celui des zones de non-droit comme La Castellane, à Marseille, et vous, socialos, écolos, Front de Gauche des différents lieux de pouvoir vous en êtes les principaux responsables…

D’accord, leurs doubles de l’UMP et du Centre ont chaussé les mêmes lunettes pour ne pas voir le réel, et agité les mêmes paroles pour ne rien changer à cette situation désastreuse.

S’il y a  solution à cette question de la délinquance urbaine, de la voyoucratie de quartier, de leurs liens avec l’immigration tous azimuts et l’islamisation active des lieux, elle ne passe ni par les promoteurs actuels de ce qui conduit à la maladie constatée, ni par les pseudo médecins d’hier dont le nettoyeur à haute pression n’était qu’une maquette…

Soyons donc positifs: lors des précédentes municipales, Stéphane Ravier, du mouvement de Marine Le Pen, a été porté à la tête du secteur municipal voisin par le suffrage universel..

Il y a là comme un espoir…

Robert Albarèdes

1 – http://www.lepoint.fr/politique/la-tres-mauvaise-journee-de-manuel-valls-09-02-2015-1903668_20.php

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/02/09/01016-20150209ARTFIG00372–marseille-les-gangs-tirent-sur-la-police-a-la-kalachnikov.php

2 – http://www.laprovence.com/article/actualites/3259393/marseille-des-tirs-de-kalachnikov-cite-de-la-castellane-le-quartier-boucle.html

3- https://ripostelaique.com/marseille-la-realite-dun-quartier-ou-le-peuple-de-france-a-ete-remplace/

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi