Soutenons Nadia Remadna, licenciée par une école catholique : manif !

Nadia Remadna est licenciée par l’institution scolaire catholique dans laquelle elle travaille parce qu’elle s’est exprimée contre l’islam politique, et a dénoncé les processus de radicalisation dans les cités, pris la défense des mères de familles confrontées aux islamistes et autres caïds des cités.

 Nous sommes en France, en 2021, après les attentats contre Charlie Hebdo, L’Hyper Casher, le Bataclan, les terrasses mitraillées, le Stade de France à Saint-Denis et la décapitation de Samuel Paty. Les dirigeants de France, les ministres, les hauts fonctionnaires, les rectorats ont tous peur de tout. De l’islam et surtout de son ombre. 

Cette femme n’a pas trouvé la compassion des catholiques de cette école.

Cette fameuse compassion dite catholique, manifestement, n’existe pas dans cette école. La direction, à travers monsieur Monthury et madame Jouclas, utilise un discours d’excuses en affirmant que c’est pour assurer la sécurité des élèves, celle des professeurs, celle de la direction, et trouve juste de licencier cette femme au même titre, d’ailleurs, que le rectorat avait songé à sanctionner le professeur Samuel Paty.

On peut le constater : cette direction scolaire d’un établissement catholique est du même tonneau que les lâches qui grouillent dans les rectorats, les syndicats, les mairies et autres administrations publiques.

Qu’avait-elle dit de si gravissime pour cette direction scolaire, au sujet des élus de gauche comme de droite ? « Ils ont autant de pouvoir à cause du soutien des élus de gauche, de droite (…) Par ex, j’ai été virée parce que j’avais dit que les jeunes des quartiers avaient besoin de logements, de travail, pas de mosquées à chaque coin de rue« . (Source)

Nadia Remadna et Mila, les « pestiférées » de la République

 

Je me suis toujours posé la question de cette soudaine conversion des pays sous occupation islamiste. Comme, par exemple, l’ex-Empire de Byzance, chrétien depuis plus de mille ans – qui est devenu la Turquie actuelle – et fut converti quasi entièrement en à peine 50 ans après la chute de Constantinople.

Comme de cette conversion rapide de l’Afrique du Nord, malgré cinquante ans de combats des Berbères qui étaient chrétiens, juifs, ou animistes contre les envahisseurs arabo-musulmans. C’est la violence, c’est surtout la peur agitée de cette violence. C’est surtout la peur de subir qui a été à l’origine de ces conversions si rapides. C’est cette violence qui a éradiqué l’idée même que les Berbères ne sont pas des Arabes. C’est tout dire.

Les chrétiens de France et d’Europe n’ont plus cette détermination d’autrefois, cette envie de résister. Ils n’ont plus cette flamme d’autrefois qui les poussait à résister et à combattre. Les chrétiens ne sont plus ces Blandine affirmant, face à Rome, la foi chrétienne. Beaucoup, comme cette affligeante direction d’école catholique, n’ont même plus le courage d’affirmer, comme les prêtres d’autrefois, la protection du fugitif. Celui-ci savait que l’Église le protégerait, que le prêtre serait son soutien.

Aujourd’hui, en France, la simple idée qu’une femme courageuse comme Nadia Remadna soit l’objet de menaces, qu’elle puisse se battre et se défendre contre ces menaces, qu’elle puisse aller sur des plateaux de télévisions, sur des radios, et alerter de ces menaces bien réelles contre les mères et leurs enfants, est jugée comme dangereuse pour ces petites gens étriquées qui prétendent éduquer, orienter des enfants et les scolariser. Quel pitoyable exemple donnent-ils donc à ces enfants ?

Que disent-ils aux parents de ces enfants ? Le message est clair : couchez-vous, prosternez-vous, baissez les yeux, embrassez le sabre de l’immonde système totalitaire que professe l’islam totalitaire.

Nous sommes bien loin de l’église d’antan. Nous sommes trop loin d’Isabelle la Catholique. Nous ne sommes qu’au début de la conquête de l’Espagne par l’islam, grâce à la traîtrise des rois wisigoths. Et nous sommes donc à des années-lumière de 732 et de Charles Martel à Poitiers.

Nous sommes en France, que diable ! Celle de nos rois très chrétiens, celle des Lumières, de nos géniaux empereurs, et même des Républiques hier encore conscientes de notre destinée, et non dans cette France vaseuse, peureuse, timide, tremblante qu’est celle de ces dirigeants-là d’école catholique de la honte.

Cette école licencie une femme de courage, comme elle enverrait à la mort une martyre dans l’arène, comme des collabos dénonçant la résistante, comme celle de ce commissaire obéissant aux ordres de déportation.

Alors oui, je sais, je fais de l’amalgame, je fais du point Godwin, je fais des raccourcis et ils sont sans doute exagérés. Mais c’est pour démontrer la lâcheté d’une école catholique qui aurait dû permettre la protection de sa salariée plutôt que d’évacuer son bureau dans la cour, dans un local vitré, lors de vacances scolaires, en douce, et ainsi l’exposer, de fait, aux possibles altercations.

C’est comme s’ils l’avaient mise sur une croix, dans la cour de l’école, et  signalée aux islamistes.  C’est comme si les collabos l’avaient attachée à un poteau pour faciliter le travail de mise à mort des nazis.

Cette école catholique issue de l’Ogec dont le responsable est Philippe Montury et sa chef d’établissement madame Nathalie Jouclas, avaient tous deux crucifié cette femme en l’exposant sciemment. Aujourd’hui, ces gens pensent marquer de l’infamie cette résistante par un licenciement indigne et injuste, et ils pensent se laver les mains de son devenir, comme Ponce Pilate. 

Quel crime aura-t-elle commis que la morale chrétienne réprouverait ? Elle affirme seulement que la paix voulue par tous était menacée. Et qu’il ne sert à rien de se réfugier dans des trous de souris, comme le fait la direction d’une école catholique dite ouverte, généreuse, et charitable mais qui pourtant abandonne une de ses salariées.

Honte à ces gens. Honte à cette direction scolaire. Honte à tous ceux qui se terrent et se trouvent des excuses pour ne pas agir.

Je remercie tous ces professeurs qui la soutiennent, toutes ces radios-télévisions qui lui ont donné la parole. (André Bercoff, Éric Brunet, etc.). On notera que ce n’est pas le cas de Radio-France qui, pour le coup, aurait pu faire un édito, elle qui déteste tant les chrétiens. Mais pour cela, il aurait fallu donner les raisons du licenciement de Nadia Remadna, ce qui n’aurait pas été politiquement correct pour cette antenne bien-pensante. (Source)

Rassemblement ce lundi 25 janvier, à 10 h 30, à Paris, à l’angle de la rue Madame et de la rue d’Assas (face au 64 rue d’Assas), pour soutenir Nadia Remadna, présidente de l’association « La brigade des mères », face :

  • Aux menaces de morts des islamistes ;
  • Aux menaces de licenciement voulu par des catholiques ayant oublié leurs devoirs !

Gérard Brazon

image_pdfimage_print

66 Commentaires

  1. Bonjour Mr brazon

    Marre que vous défendiez des arabes, défendez plutôt des français de souche.

    J en ai assez , ce sont avec vous des gens des pseudo patriotes de la 25 eme heure que nous perdrons la bataille politique.

    Moi Mr Brazon, je suis un vrai patriote et de plus de la première heure .

    Vive Marine 2022

    • Sommes nous si nombreux pour refuser de tendre la main à ceux qui cependant pensent comme nous ?

      • En effet la question se pose vraiment et notre histoire récente le prouve compte tenu du nombre restreint de Français ayant rejoint De Gaulle à Londres.

        • Il y avait la Manche à traverser, ce qui compliquait grandement les choses ! D’ailleurs, je ne sais plus quel Anglais a dit « Si les Nazis avaient pu traverser le Channel aussi facilement que la Meuse, croyez-vous qua l’Angleterre aurait pu leur résister mieux que la France ? »
          Aujourd’hui, la Manche a traverser se sont les universités, les profs, les syndicats, les politiciens et les journalistes et nous manquons de tout pour construire les bateaux nécessaires au passage..

    • Des pseudo patriotes dans votre genre on n’en veut pas vous êtes contre productifs. Contre la menace musulmane c’est de l’union de tous dont nous avons besoin.

    • Et donc, il ne faut pas défendre les justes, se battre contre l’injustice, ceux qui défendent la France, les patriotes, les Français. Où sont les Dupont, les Durant, et autres? Relisez votre histoire de France et comprenez que la France ne s’est pas construite uniquement sur le sang dit Français.

  2. Nos dirigeants ne savent faire que des commémorations en enfonçant des portes ouvertes.On appelle Jean Moulin une école ou une rue, François Verdier une station de métro toulousaine.Mais quand il faut écrire l’Histoire, détourner ou combattre le danger, il n’y a plus que des lâches, des couards, des collabos, des traîtres, des renégats, des sans-couilles (oui, puisqu’ils y tiennent tant…D’ailleurs, nos chers amis les coupent et te les mettent dans la bouche …).Il faudrait que nos zélites aient peur …du peuple ! Ah ça ira ça ira…à la Lanterne !

  3. « la traîtrise des rois wisigoths »

    Ah, je ne savais pas ça !

    Ils ont capitulé en rase campagne ? Ou l’arianisme était encore puissant en Ibérie ?

    Si vous avez des détails, je serais assez curieuse d’en savoir plus.

    • C’est le comte Juan qui a ouvert les colonnes d’Hercule aux berbères islamisés pour venger le viol de sa fille Fiorinda sur les bords du Tage par le roi Roderic (Rodrigue). Comme toujours et aussi maintenant l’islam s’est installé grâce à la traîtrise de certains.

    • Pire, pour une question d’héritage. L’un des héritiers Wisigoth appela le Calife du Maroc, un Berbére, pour lui donner un coup de main afin d’obtenir sa couronne. Les berbères musulmans répondirent à l’appel et en profitèrent pour s’installer comme le coucou, et mirent fin au règne des Rois wisigoths pour plus de 700 ans.

  4. « Les chrétiens de France et d’Europe n’ont plus cette détermination d’autrefois, cette envie de résister. »
    En même temps ils en ont marre d’être systématiquement traités de pétainistes à tendance quasi-nazie dès qu’ils osent défendre leur héritage exclusivement chrétien je le précise et non judéo-chrétien comme trop souvent insinué sur RL.

    Charles 2 Gaulle : « Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.“

    • Excellent Charles ! (sur ce point précis) …
      GB devrait en prendre de la graine …

  5. Ecole catholique? De qui dépend cette école? D’ ici à ce que soit une école diocésaine sous contrat…

  6. DHIMMITUDE ATTITUDE : c est la phase 3 ; faire peur pour soumettre . ce pourrait etre le debut de la fin . c est incontestable! sans un ENORME SURSAUT , ce sera LE LIBAN A PARIS …

  7. souvenez vous de ces jeunes qui l’année dernière avaient été virés d’une université catholique pour avoir renversé un étendoir de propagande dans une rue!

  8. M. Brazon, l’Eglise catholique de France est un cadavre en poussière.
    Guerre des franc-maçons gagnée depuis Vatican 2.
    Si vous n’avez pas lu Monseigneur Lassus. Je vous y invite, tout ce que cet homme craignait est arrivé.
    Ecole Catholique, c’est un logo comme Mac Donald qui dit vous vendre du Boeuf.
    Et francement, tant mieux car cela permettra peut être le renouveau d’un vrai Cristianisme.

  9. Les prétendus catholiques de certaines écoles sont avant tout des fonctionnaires. Ces derniers ne sont généralement pas connus pour être des foudres de guerre, surtout lorsque les temps sont à l’orage. Quant à leur catholicité c’est souvent un vernis chrétien pour faire genre. Il serait intéressant de savoir combien d’entres eux vont à la messe le dimanche et surtout appliquent l’Evangile au quotidien.
    Plus loin:  » Nous sommes bien loin de l’église d’antan. Nous sommes trop loin d’Isabelle la Catholique ». Un article en parle avec passion:

    https://www.dreuz.info/2012/10/21/une-eglise-apostate/

    • Merci Alpha ! Jai repondu ds le meme sens à Hourquette quant à la soi disante foi de pseudo chretiens qui ne sont en réalité que des thuriféraires à satan et qui salissent l’eglise. Leur evangile est centré sur leur nombril et ils sont ce que le Christ nomme les tiedes. Les pires. Il les vomit. Ne parlons pas de l’institution scolaire catho : elles sont devenues des annexes gauchistes qui se couchent devant l’envahisseur et executent les courageux croisés

    • Malheureusement dans beaucoup d écoles catholiques les classes débordent peu à peu de la diversité islamique .Des parents musulmans conscient du danger de la racaílllisation musulmane/africaine préférent mettre leurs gosses,chez les catholiques qu’une école publique remplie de racailles de leur propre communauté .Bientot les écoles catholique se videront de non musulmans pour faire place à ceux qui fuient leur propre merde.

      • Bravo Monique vous avez bien décrit la situation et la fuite en avant est actée. Même les écoles catholiques sont envahies et les gens fuient comme les quartiers racailleux. ….la solution finale on la connaît ; soit ils partent (ça paraît difficile) ou c’est le grand embrasement !

  10. Excessif, Gérard Brazon et pas très raisonnable de mettre de l’huile sur le feu dans cette France au bord de l’explosion. Votre article est même écœurant pour nous catholiques.
    Un lieu professionnel n’est pas une tribune politique, comme Samuel Paty, Nadia Remadna aurait du s’exprimer à titre individuel ou dans un parti politique. Et Mila n’avait pas à dire où elle était lorsqu’un collège militaire l’a accueilli pour la protéger.
    Oui, les chefs d’établissements doivent maintenir le calme et la sécurité dans leur établissement, c’est pas facile mais ils le font. Merci a eux.

    • Au contraire, il faut une bonne fois que ça explose pour que les Français soient mis une bonne fois devant leurs responsabilités communes et leur choix de société. Ce n’est la paix que nous vivons aujourd’hui, c’est une pré-guerre qui dure depuis 40 ans et qui ne peut se transformer qu’en guerre ouverte. Soutenons ce genre de personne sincère comme cette Nadia qui nous montre l’exemple de la résistance.

    • M.BRAZON n’est pas excessif : il dénonce une réalité ! Etre excessif qu’en qualité de parents où vous mettez vos enfants ds une institution catholique et que vous voyez des mères arabes venir voilees ?? Les ecoles catho sont gangrenées et son discours est juste et terriblement lucide sur la lâcheté. En vous lisant, je retrouve le troupeau des « pas de vagues ». Jai travaillé 11 ans à l’educ nat ds des quartiers sensibles et mis les enfants en privé. Je connais donc bien le pb et quant aux proviseurs ou principaux, peu ont le courage chevillé à leur conscience. Il ne compte que leur carrière et salaire de fin de mois et vite trouver un établissement plus calme. Je ne partage pas votre analyse. Je suis moi même chretienne ms ecoeuree par 1 nbre certains de brebis qui se pretendent catholiques

    • Vous avez raison, il est bien que les non invités et les invités mettent les pieds sur la table. Adepte du vous n’aurez pas ma haine, c’est ça. Toutes les opinions se respectent. La vôtre est un monument. Une synthèse de soumission. Pitoyable.

    • Et donc, comme Ponce Pilate, vous justifier le licenciement de Nadia. Vous vous couchez, vous serez demain le premier à accepter la dhimmitude. En fait, nous n’avez rien appris au delà du bout de votre nez. Affligeante démonstration.

    • Vous êtes victime du syndrome de la grenouille qui ne se rend pas compte qu’elle va mourir ébouillantée à petit feu. Il existe un terme pour cela : lâcheté.

    • Je suis né et j’ai vécu au sein de la religion catholique.J’ai vecu la trahison des clercs au moment de la guerre d’Algérie.Si je le pouvais je me convertirais à l’orthodoxie .A88 ans, croyant en Dieu, je préfére le jour venu être enterré civilement plutôt que reconnaitre l’héresie de Pachamama, la divinité du sinistre Bergoglio !!!!

  11. Un chef d’établissement catholique doit faire régner la charité catholique et rien d’autre. Cette femme na rien fait d’autre que pratiquer la charité catholique voulue par Dieu Lui-même. C’est pour cela qu’elle doit être exécutée ???
    La Vérité doit être dite, quel qu’elle soit. C’est donc le mensonge qui doit prévaloir ? Le mensonge vient de Satan et non de Dieu. Le came et la sécurité dans les établissements ne se peuvent être efficaces que dans la Vérité; c’est cela l’Amour/Charité, c’est ce que nous a enseigné Dieu Lui-même !

    • Vous ne connaissez pas la vérité et vous prenez pour argent comptant les propos tenus par cette femme !!! Il est facile de cracher sur les écoles sous contrat sans savoir !!!

  12. « C’est comme s’ils l’avaient mise sur une croix »
    Ben faudrait déjà en trouver une, il y a belle lurette que même dans les écoles catholiques, les croix ont disparues des salles de classe.
    Alors une de la taille réelle, même pas en rêve.
    Ils préfèrent l’auto-flagellation de François.

  13. Cette école n’a de catholique que le nom….elle est plus proche du satanisme que du Christ ! Cette Dame, Nadia Remadna, dont le prénom et le nom nous laisse supposer que ses origines sont maghrébines donne une leçon aux petits franchouillards sans cojones. C’est pour moi une vraie « Dame Française » qui mérite d’être soutenue moralement et financièrement . On ne doit pas laisser une résistante dans la mouise sauf à être un collabo ! La France à déjà eut une conduite de salope à l’égard des Harkis, qu’elle ne recommence pas la même saloperie !

  14. Je sais que je vais encore être censurée pour je ne sais quelle raison. Toujours est-il qu’on a connu Mr Brazon mieux inspiré. On ne demande à cette enseignante son avis sur ces questions. On lui demande d’enseigner. Qu’on ne vienne pas accabler ici une école catholique !

    • C’est pas faux, mais quand on enseigne dans une école catholique il n’est pas non-plus absurde de parler de ce qui n’est pas Chrétien ou des préceptes catholiques. Pourtant ce ne serait que moi, il n’y aurait plus d’écoles privées de confessions.

  15. véridique , j’ai mis ma fille dans une école « catho » jusqu’a ce que je sois dans le bureau de la directrice et que j’y voie un crucifix a l’envers et la statue de st Joseph outragée dans la cour de l école sans réaction des enseignants , avec un bâton et de la peinture enfoncés a l endroit du sexe par les enfants . c’etait en region parisienne dans les annees 90 et en plus ça coute la peau des fesses ! bien sur les catho eux n’y sont pour rien si les infrastructures sont pourries de satanistes tout comme le Vatican qui n’est qu’une pustule , ça doit etre pire aujourd hui !

  16. Les collabos sont dans la plaine prêts à tous les compromis, voire compromissions.

  17. Avec des responsables d’établissements catholiques de cet acabit, pas besoin de conversion et de convertis à l’islam. Ces soumis et traîtres sont à vomir.

  18. Le seul catholique courageux s’appelait ‘Jésus Crist ‘ et ils ont préférer le laisser mourir !

  19. Voilà où en est l’ église catholique officielle et aussi ce qu’ est la dhimmitude de cette église !!!!!!!!!!!!!

    • l’eglise ce n’est pas les catho ni les chretiens c’est juste au delà du batiment un lieu infesté par les mecreants , les demons qui ne sont là que pour devoyer et utiliser a leur profit la liturgie et le dogme a leur profit mercantile

  20.  » la protection du fugitif. »….mdr…à condition qu’il ne soit pas hérétique bien sûr….

  21. Bravo Madame, Votre courage vous honore.
    Par contre, honte à ces couards qui font le lit de l’islam politique pour le plus grand malheur de notre société.

    • les mosquées et les synagogues sont privées et appartiennent aux musulmans et aux juifs les eglises qui ont été volées par les revolutionnaires republicains appartiennent entre guillemets a l etat personnifié diaboliquement par merdacron qui dit quil est laic et sous ce pretexte hypocrite n entretient donc pas les batiments voir les demolit il y a un probleme de conflit d interet non ?

      • « volés par les révolutionnaires »? Je te signale bénêt aux multiples pseudos, que tes églises sont entretenues par nos impôts dont les miens. Le Vatican préférant garder ses trésors de guerres religieuses, tes églises seraient en ruine si la République ne les entretenait pas. C’est pas avec tes deniers du cul-te qu’elles pourraient le faire.

  22. Feisstritz
    Si c’est pour le seul motif invoqué, pour être licenciée d’un établissement soit-disant catholique,pour avoir dit « que les jeunes des quartiers avaient besoin de logements, de travail, pas de mosquées à chaque coin de rue », et s’exprimer contre l’islam politique, je trouve cela inadmissible.
    La France est catholique depuis des siècles. Certains catholiques ont mal appliqué les décisions issues du dernier concile Vatican 2, les ont trafiquées au point de les dénaturer, aboutissant ainsi à une baisse foudroyante de la pratique dominicale par exemple. Il faut vivement un nouveau concile de Contre Réforme, type tridentin, pour remettre de l’ordre dans la vénérable institution (à suivre).

  23. Feisstritz
    La France a toujours été accueillante, de par son histoire, par sa tolérance, suite à la colonisation, ou pour faire appel à de la main d’œuvre qui lui manquait, notamment pendant les Trente glorieuses, multipliant les naturalisations des immigrés travailleurs ou ayant combattu à ses côtés. Le problème actuel est l’immigration clandestine contre laquelle elle ne déploie pas suffisamment d’efforts pour la limiter, voire l’éliminer, même en renvoyant chez eux, voire en expulsant les indésirables, véritables dangers pour nos concitoyens.

  24. Le contenu de cet article ne reflète pas l’exacte vérité. Il est facile d’entendre qu’une version des faits !!!Je trouve triste que Riposte Laïque accepte de publier cet article sans connaître tous les faits. Facile de citer des noms pour les salir sachant qu’ils n’auront pas le droit de réponse. »

    • Ils ont le droit de répondre. Il suffit qu’ils la demandent. Mais le feront-ils ? J’en doute fort. Quand aux protagonistes, le directeur et la Chef d’établissement, ils sont les acteurs de ce licenciement. Je me base sur les dires de la concernée qui subit, qui est la victime pour ses faits de résistance.

  25. Hommage à cette femme admirable et honte à l' »église » de Bergoglio le fourbe.

  26. Le licenciement est probablement illégal mais attention aux affirmations du genre : »Cette école catholique issue de l’Ogec dont le responsable est Philippe Montury et sa chef d’établissement madame Nathalie Jouclas, avaient tous deux crucifié cette femme en l’exposant sciemment ». Cette version est elle exacte ? Que veut dire « crucifié » ?

  27. Le courage de cette femme est indéniable. Et son licenciement honteux. Dans la droite ligne du sieur Bergoglio. ….qui par son attitude compassionelle est en train de mettre en état de soumission le catholicisme. Soumission à la pensée  » correcte  » spirituellement et politiquement. Ce qu elle a dit est plus que cohérent.

  28. Entre 1993/1994 j ai été président des parents d élèves de l école privée catholique Notre Dame de Bellegarde à Neuville sur Saône. Je souhaitais qu une croix soit fixée sur le mur de la cour du primaire (non visible depuis la rue ) pour que les enfants aient présent à l esprit l importance de ce symbole Ô combien important pour les chrétiens en général et les catholiques en particulier. Ils ( les enseignants tous de gauche je le sais) m ont rétorqué que c était un excès de prosélytisme. Même la présidente de l Udapel Rhône m a dit que c était secondaire. C est juste un exemple de la soumission de l école catholique aux idées  » progressistes ». La croix n a pas été installée. Le directeur de l école en question s est chié dessus. La présidente de l Udapel Rhône également.

    • Même remarque que j’avais faite aux lycée Carcado de Paris il y a 15 ans. La direction Catholique a retiré toutes les croix en classe pour ne pas offusquer les non catholiques.

  29. Oui, l’Eglise n’est plus celle d’autrefois. Des siècles de campagnes de dénigrement, de calomnies, de moqueries, d’infiltration de traitres et de taupes, l’ont affaiblie et neutralisée. Je ne sais pas si vous allez à la messe, Gérard, mais si vous n’y allez pas, gardez vos réprimandes… Il ne reste plus dans la maison que des personnes d’un certain âge, dont beaucoup d’esprit soixante huitard.
    Les autres ont été incités à aller s’amuser, à faire du sport, des balades, à surfer sur internet. Ou à ne rien faire.
    Aller à la messe, c’est ringard.

  30. Je suis désolée pour Nadia Remadna, j’espère qu’on lui trouvera une solution.
    Le chef d’établissement n’est pas très courageux, mais est-ce à lui de l’être ?
    Malgré toute ma volonté de protéger cette femme si courageuse, laisserais-je mon enfant exposé au risque d’être un dégât collatéral ?
    Il faut qu’elle soit protégée par la police, pas par les enfants.

    • Vous m’excusez de penser que c’est justement la différence entre ceux qui laissent faire, et ceux qui agissent. On ne peut pas rester sans rien dire, ni protester contre l’injustice et dans le même temps, passer des heures à râler sur internet. Nadia a des enfants. Elle est menacée et que fait-elle? Elle résiste. Et vous, que feriez-vous? Vous venez de l’écrire. CQFD

  31. Bravo pour le soutien de Nadia. Honte à tous les vendus à l’islam politique.

  32. La seule flamme des chrétiens d’aujourd’hui est hélas celle qu’ils tendent pour allumer leur propre bûcher…
    Quant à Nadia, je la respecte infiniment parce qu’elle refuse la servitude et elle en paie le prix….injuste.

  33. Je souhaite revenir sur le licenciement de Nadia Remadna.
    Non il est faux de dire que l’on a évacué « son bureau » dans la cour.
    Il y avait une raison pour cela. Faut il encore la connaitre ! Je trouve injuste ce déchainement contre les établissements Catholiques sous contrat d’association et le Pape François.
    Il y des croix dans les salles de classe et dans de nombreux établissements. Mais la question n’est pas dans le fait d’avoir des croix sur les murs mais : que viennent chercher les parents dans un établissement catholique ?
    Il ne viennent pas chercher une transmission de la Foi (pour au moins 80%) ! Non ils viennent pour mettre leurs enfants à l’abri d’une école publique en déficit !
    Mon vœu le plus cher est que l’éducation publique retrouve sa splendeur.

Les commentaires sont fermés.