1

Soutenue par Biden, l’Ukraine déclenche les hostilités contre la Russie

Depuis plusieurs jours un déluge de feu s’est abattu sur le Donbass, des armes lourdes sont utilisées par l’armée ukrainienne malgré les « accords de Minsk » qui ne sont plus qu’un chiffon de papier pour Kiev. Malgré les déclarations apaisantes de Kiev, des chars sont massés à la frontière ukrainienne, et tout indique une offensive majeure imminente de Kiev, comme je vous l’avais indiqué ici « entre le 18 et le 22 février« . Nous y sommes.

Biden veut la guerre contre la Russie

Hier, Kiev a décidé d’évacuer le gouvernement et le parlement à Lvov, ville à l’ouest du pays à quelques kilomètres de la Pologne.

Aujourd’hui, après de nouvelles informations du Renseignement du Donbass, les républiques de Donetsk et Lugansk ont décidé l’évacuation des femmes, enfants et personnes âgées vers la Russie. Vladimir Poutine a ordonné la mise en place d’urgence de structures d’accueil dans la région et une somme de 10 000 roubles (120 euros) sera attribuée à chaque arrivant, en plus de logement, repas et soins médicaux. On attend 700 000 réfugiés.

Les évacuations ont débuté ce soir à 20 h (Moscou – 18 h Paris) et les premiers cars de réfugiés sont attendus vers 22 h (20 h à Paris). Les premiers ont été les orphelinats de Donetsk : tous ces enfants ont eu leurs parents tués par les Ukrainiens ces dernières années, ils sont évacués en Russie.

Les hommes de 18 a 60 ans sont invités à rejoindre les forces de défense, plusieurs milliers se sont déjà inscrits.

Ce matin les forces de sécurité du Donbass ont intercepté un commando de saboteurs ukrainiens qui voulaient, semble-t-il, faire exploser une usine de produits chimiques. Deux saboteurs tués et 3 arrêtés. Il y a quelques heures plusieurs véhicules piégés ont explosé à Donetsk, visant les responsables gouvernementaux.

Ce soir Donetsk est une ville morte où arrivent des volontaires de Russie et de plusieurs pays d’Europe, alors que les bombardements ukrainiens redoublent d’intensité.

Malgré cela l’Ukraine persiste à dire qu’elle n’a pas l’intention de prendre le Donbass par la force. Et dans ce festival de menteurs, Biden tient bien sa place, il accuse la Russie de vouloir envahir l’Ukraine et demande l’arrêt des bombardements… à Moscou ! On notera qu’hier à Moscou le vice-ambassadeur des États-Unis a été expulsé pour des raisons liées à la situation au Donbass.

Toutes les informations sur les événements à venir à dater de maintenant sont classifiées, je n’en donnerai donc pas et me contenterai de commenter les faits passés et actuels. Toutefois :

Considérant que Vladimir Poutine a qualifié la situation actuelle de « génocide par l’Ukraine »,

considérant que plus d’un millions de citoyens des républiques de Donetsk et Lugansk sont citoyens russes,

considérant que la Russie n’abandonne jamais ses citoyens où qu’ils soient,

considérant que la Russie s’est habituée aux « sanctions » dont beaucoup nous ont d’ailleurs été bénéfiques,

considérant que les Russes n’ont pas la réputation de courber l’échine…

La conclusion coule de source.

Boris Guennadevitch Karpov
https://boriskarpov.tvs24.ru