1

Soutien aux habitants de Saint-Brevin, à qui on veut imposer 120 migrants

Message de soutien du Comité d’Organisation contre le projet « Horizon » de Callac.

Bonjour à tous,

Samedi s’est tenue notre manifestation contre les deux projets de la municipalité de Callac.
Il y avait près de 1 000 personnes (600 selon la police).
Ce qui est sûr c’est que nous étions plus du double de participants par rapport à notre première manifestation, le 17 septembre, devant la Mairie de Callac.

Le maire a refusé de recevoir une délégation souhaitant discuter avec lui de ses projets.

Les élus municipaux, avec leurs écharpes tricolores, sont allées se réfugier au meeting des antifas.
Une pancarte, devant l’estrade où ils trônaient, annonçait :
« Réfugiés, ne nous laissez pas seuls avec les français ».
Peuvent-ils dire plus clairement la haine qu’ils ont pour la France et les Français ?
Honte à ces élus qui sont des vendus au mondialisme qui veut détruire notre pays, notamment en le noyant sous un flot d’immigrés venus de l’autre bout du monde.

Au lieu d’aider les Français pauvres, comme ce couple avec 4 enfants obligé de vivre, à Ploërmel, sur un terrain insalubre parce qu’il n’y a pas de logement social pour eux.
Ceux qui sont prioritaires pour ces logements sociaux, ce sont les immigrés. C’est un scandale !
Normalement, ce devrait être « priorité aux Français ». D’autant que les parents de cette famille travaillent, payent leurs cotisations sociales et leurs impôts.

C’est pareil à Callac. Pas d’argent pour les Français pauvres, ni pour les jeunes, mais il y a des millions pour les immigrés qui n’ont jamais payé 1 euro de cotisations sociales ou d’impôts, et qui auront des logements neufs et vivront d’aides sociales sur le dos des Français.

De plus, les participants antifas de ce meeting soutenu et financé par la municipalité de Callac ont voulu attaquer notre meeting devant la mairie.
Ils ont été bloqués par les forces de l’ordre qui les ont dispersés sans ménagement.
Ce qui nous occasionna de respirer abondamment quelques fumées de gaz lacrymogènes.

Tout est fait pour que nous baissions les bras et que nous laissions ces élus réaliser leurs projets immigrationnistes.
Qu’ils le sachent, nous ne baisserons pas les bras !
Le combat continue à Callac jusqu’à la victoire.

A Saint-Brevin, vous êtes confrontés à un problème du même type.
Vous avez tout notre soutien, tout comme nous remercions vos représentants pour votre soutien, notamment Elsa qui était présente à notre manifestation avec d’autres personnes de Saint-Brevin.

Ne lâchez rien, battez-vous contre ce projet qui vous frappe et ne peut qu’amener de nombreux problèmes dans votre commune qui était jusque-là paisible.

Courage mes amis, défendons tous ensemble la France, notre culture et notre identité.

Vive la France !

Bernard GERMAIN
Porte parole du Comité d’Organisation de Callac