Souvenirs de trois procès où Tubiana proféra des saloperies

La loi juive demande de ne pas se réjouir de la mort d’un ennemi. Mais je ne suis pas pratiquant orthodoxe.

Car avec son patronyme juif d’Algérie, le défunt a attisé le ressentiment, non seulement chez les déchets anti-juifs incurables, mais aussi chez beaucoup d’autres indécis. Hélas, le défunt n’était pas seul. D’autres, à la LICRA, à l’UEJF, au CRIF, dans les merdias en général, et dans les merdias juifs en particulier, s’étaient faits comme lui des défenseurs zélés des déchets nazislamistes, même contre leurs coreligionnaires.

Ainsi à trois reprises, entre 2002 et 2005, dans la sinistrement célèbre XVIIe chambre correctionnelle du TGI de Paris, j’ai entendu le meneur de la LDH (Ligue des humanoïdes) proférer d’énormes mensonges et diverses insanités à l’encontre d’un méchant petit site satirique, qui dénonçait les délires des Juifs de « gauche ». Petit site, lauréat 2003 du prestigieux concours d’islamophobie du MRAP (Mouvement du retour d’Allah et son Prophète).

En 2002, acquiesçant le réquisitoire du représentant de la LICRA, et d’une même voix que le meneur du MRAP, le représentant de la LDH osa qualifier d’antisémite un jeune Juif qui disait dans son blog ce qu’il pensait d’un ramassis de Juifs « de gauche ». Dans « l’immonde », en pleine terreur anti-juive, ces salopards soutenaient les déchets nazislamistes. Durant ce procès inique, le tonitruant TUBIANA se démena contre un témoin de la défense pour lui faire dire qu’il avait de la sympathie pour ce méchant petit site. À tel point que le président intervint pour lui rappeler que ce n’était pas le sujet du procès.

Les deux autres procès furent celui intenté en 2003 par des parents d’élèves musulmans, contre Louis CHAGNON. Ce prof d’histoire avait eu le culot de raconter la vraie vie du « prophète » à une classe de terminale. Ces mêmes officines publiques de soutien aux nazislamistes se portèrent parties civiles avec enthousiasme. La même année, la LDH et TUBIANA étaient avec le MRAP, plaignant, contre un trio d’amis patriotes bien connus : Guy MILLIÈRE, Gilles-William GOLDNADEL et Alexandre DEL VALLE. Dans ce procès aussi, TUBIANA trouva le moyen de citer le « méchant petit site ».

Le temps passe. Le meneur du MRAP a rejoint… enfin, il n’est plus de ce monde. Lors de sa disparition, je m’étais fendu d’un petit papier. J’y disais que si le MRAP était exécrable, son dirigeant d’alors était une personne chaleureuse, plutôt sympathique, malgré nos positions opposées irréductibles. De la même façon, je tombai un jour sur un débat entre le dirigeant de la LDH et des sympathisants nazislamistes. Et j’ai assisté à un festival grandiose de sophismes et d’oxymores : TUBIANA défenseur de l’existence de l’État d’Israël, tout en soutenant les plus fanatiques partisans de sa destruction.

En ce temps-là, les Juifs étaient bien seuls face aux déchets nazislamistes. Comme prévu, peu d’Occidentaux furent convaincus que les auteurs du méga-attentat du 11 septembre 2001 étaient de la même mouvance que les déchets qui assassinaient des Juifs en Israël et commettaient des attentats anti-juifs ailleurs. Peu, mais il y en avait quand même. Notamment presque tous les pieds-noirs et dans les milieux patriotiques, par exemple le site SOS-Racailles.

On vit pour la première fois des Juifs appeler à voter pour Jean-Marie LE PEN en 2002, contre Chiracaille. C’est ainsi que je devins l’un des rédacteurs, puis l’un des administrateurs du site France-Echos du regretté Francis Percy Black (son pseudo, Roger HEURTEBISE sur RL), ancêtre de Riposte Laïque. Pour être complet et honnête, l’écrasante majorité des Juifs et la quasi-intégralité des vrais pieds-noirs, c’est-à-dire les rapatriés d’Algérie, savaient et disaient, dès l’année 2000, et même longtemps avant pour les PN, que les hégémonistes musulmans feraient à la population française (et occidentale) ce qu’ils faisaient aux Juifs.

Comble de l’ironie, aujourd’hui, c’est un fils de Juifs PN qui est le champion des Français qui souhaitent le rester. Et comble du ridicule, les mêmes Juifs tordus de gauche le traitent de pestiféré, presque d’anti-juif. Mais désormais, ces tordus ne comptent plus rien du tout.

Ainsi va la vie…

Charles DALGER

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Les plus à plaindre dans cette affaire sont les employés des pompes funèbres qui ont porté la caisse du lascar!

  2. Sous couvert d humanisme, ces associations et ces gens gauchistes ont en fait toujours affaibli, critiqué, méprisé la nation France et ses valeurs. D un autre temps …

  3. Tubiana était un professionnel du droit-de-l’hommisme (et il est loin d’être le seul). Ce qui l’intéressait avant tout c’était de recevoir sa fiche de paye toutes les fins de mois (sans compter les pots de vin venant de loustics pas très droit-de-l’hommistes.) Les bouddhistes disent : « Tu n’emporteras rien de matériel avec toi après ta mort, pas même une allumette brûlée. » De son vivant le vénal Tubiana aurait pu méditer sur ce précepte… mais, pas de bol Tubiana, maintenant c’est trop tard! Fallait y penser avant ainsi tu aurais peut-être servi ta cause un peu plus sérieusement!

    • J’ai omis de préciser que nous avons chez nous un équivalent de ce précepte bouddhiste : « On n’a jamais vu un coffre-fort à roulettes suivre un corbillard. »

  4. J’apprend que la LDH vient de perdre l’un de ses meilleurs commerciaux, son chiffre d’affaires frôlait la correctionnelle, lieu précisément qui était son terrain de jeu pour le financement de la LDH. De là à croire que certains juges recevaient des commissions en retour, il n’y a que Tubiana qui pouvait le dire.

Les commentaires sont fermés.