Souvenirs de vacances dans le Bade-Wurtemberg: l’invasion muzz

Le Land préféré des gourmets et des épicuriens a de quoi séduire grâce à la conjugaison de ses paysages variés, de ses richesses culturelles, de sa gastronomie, de ses vins et de ses bières.

On se régale chez les étoilés, qui subliment avec simplicité la gastronomie allemande tout comme dans une simple ferme-auberge avec le fameux jambon fumé, ou encore en dessert, la délicieuse Forêt Noire, cette génoise gourmande fourrée de cerises à l’eau-de-vie et de crème fraîche.

« Der Schwarzwald » « La Forêt Noire », est bien connue des amoureux de la nature et prisée des randonneurs, baigneurs, kayakistes, vététistes, parapentistes et autres amateurs de sensations fortes et tient aussi une grande place dans le cœur des fins gourmets.

Mais voilà que cette région doit subir une population qui « détonne quelque peu » dans ce paysage idyllique, par sa tenue vestimentaire et son comportement.

Loin de toutes règles de bienséance, du respect le plus élémentaire des us et coutumes du pays hôte, cette population s’impose, pour les femmes, par une tenue vestimentaire totalement inadaptée à la pratique d’activités physiques et pour les nombreux enfants qui les accompagnent, par une absence totale d’éducation.

Dans les parcs d’attractions, voilées de noir de la tête aux pieds, ces dames pratiquent la luge d’été toutes voiles dehors, alors qu’il est recommandé de ne rien laisser dépasser de la luge (membres comme vêtements) cela représentant un danger d’accrochage dans les passages en sous-bois.

Dans les espaces aquatiques elles se baignent, recouvertes de la tête aux pieds d’une tenue, type combinaison de plongée sur laquelle flottent d’amples vêtements noirs et font du toboggan, en dehors de toutes règles d’hygiène les plus élémentaires et surtout de sécurité. Rappelons-nous les recommandations vestimentaires qui nous prescrivent une tenue de bain correcte et adaptée à la baignade et excluent tous maillots extra-courts comme extra longs dits boxer-shorts, car trop amples donc peu hygiénique. Mais cette règle ne s’applique évidement pas pour tous…

Cette population s’impose également par leurs nombreux enfants qui les accompagnent. Ceux-ci, essentiellement des garçons n’ont que faire de votre présence et par leurs cris, leurs hurlements, on pourrait penser qu’ils sont venus se baigner non pour profiter de la baignade et de ses attractions, mais tout simplement pour « emmmerder » tout le monde. En effet, ils y réussissent : dès leur arrivée les plus gênés s’en vont et obtiennent ainsi ce qu’ils recherchaient : avoir la piscine pour eux seuls. Les surveillants de baignade d’habitude si prompts à réprimer, voire chasser le moindre contrevenant, ont à cet instant subitement disparu ou tournent le dos… il ne faut surtout pas créer de problèmes ! Il est bien loin le merveilleux « vivre ensemble » des politique ! Surtout lorsque certains ne veulent pas vivre avec vous.

Peut-être qu’ici aussi, comme dans tant d’autres pays que nous connaissons bien, au nom de la paix sociale ont-ils reçu des consignes du style : « Mieux vaut voir partir les papis mécontents et entendre leurs petits-enfants pleurer que de risquer de créer une émeute, en tentant de faire respecter le règlement à ces sauvageons et à ceux qui les accompagnent ».

Vous, comme moi lorsque nous choisissons notre lieu de détente, de vacances, c’est bien en fonction de nos goûts et pour profiter de tout ce que celui-ci peut nous offrir ; tout en mettant un point d’honneur à respecter les biens et les personnes qui nous accueillent et si affinités nouer des contacts avec la population locale.

Alors la question se pose : pourquoi venir dans un lieu festif, de détente, avec une tenue inadaptée, de surcroît religieuse ?

Pourquoi ne pas se conformer aux règles les plus élémentaires de notre mode de vie en commun sans lesquelles rien n’est possible ?

Pourquoi ne pas comme le fait naturellement tout un chacun respecter l’autre, son hôte et le bien d’autrui ?

Un tel comportement est tout simplement celui de l’envahisseur qui au lieu de venir vous combattre par les armes, vient vous combattre par son attitude, au nom de sa religion, en vous imposant ses femmes en burqa voire en burkini.

Ces femmes et leurs enfants sont bien sûr le bras armé de ces envahisseurs dont le but est bien de nous envahir, pour mieux nous soumettre et nous asservir !

Et ce n’est pas la peine d’aller en Autriche pour passer des vacances comme avant… là aussi la tenue halal est de rigueur.

Johan Zweitakter

image_pdfimage_print
29
1

15 Commentaires

    • Oui,exact c est un trouduc !!!!Et maintenant, elle part ,la larme à l’œil cette blondasse !

  1. Ne jamais oublier que ce sont des primitifs qui savent peu, ou rien, qui ne comprennent rien, et qu’ils vivent dans un Moyen Age fantasmé. Ils sont au sens propre arriérés, ils sont tout ce que l’Europe a su combattre pendant des siècles.

    • Vrai Pucciarelli, tellement vrai ! Quand on voit leur niveau et celui des convertis….

  2. Heureusement que l’auteur a précisé; sur le coup, j’ai cru qu’il parlait de la France…

  3. j’ai connu nos belles vacances en Allemagne et nos belles journées dans la Forêt Noire. J’ai aussi connu l’Autriche, sans ses minarets, ses mousmées et ses barbus arrivant en conquérants.

Les commentaires sont fermés.