Soyons réalistes, demandons l’impossible !

Fulgurance du temps et de l’Histoire, fulgurance tragique, en l’occurrence, couleur de deuil et de désespoir.

Les images, parfois, les images, souvent, disent plus et mieux que des mots la réalité du monde.

Vingt-cinq ans, c’est bien court, un souffle, une étincelle qui jaillit dans la nuit et s’éteint aussitôt.


Naître en 1962 et voir un million de Français expulsés de leur terre natale – celle de leurs parents et aïeux – devoir se réfugier en Métropole pour ne pas périr sous le couteau des égorgeurs d’Allah.

Vingt-cinq ans plus tard, parvenu à l’âge d’homme, voir les manifestations de défi, triomphales et provocatrices, des enfants de ceux qui les avaient chassés venus en nombre occuper notre pays. Une génération seulement et la smala d’Abd el-Kader, autrefois vaincue, s’était installée sur notre sol :

exodeoccupation

Une autre génération encore, le temps de passer de l’âge de père à celui de grand-père :

generationmusulman2

En tout, un demi-siècle à peine, du cri primal aux cheveux de sel, et deux images qui glacent le sang, deux raccourcis saisissants.

Une anecdote, vraie ou inventée, rapporte qu’un officier allemand, pendant l’Occupation, visitait l’atelier d’exposition de Pablo Picasso à Paris. Ce pouvait être aussi Otto Abetz, l’ambassadeur alors en poste du régime nazi. L’homme s’arrête devant une reproduction de Guernica, la célèbre toile évoquant le bombardement par des avions allemands de la petite ville basque en 1937, puis, désignant le tableau et s’adressant au Maître :

C’est vous qui avez fait ça ?

Picasso lui aurait répondu :

Non, c’est vous !

Devant les deux illustrations ci-dessus, devant ces deux témoins implacables de la ruine annoncée d’une civilisation, d’une culture, d’un peuple ancien façonné par des siècles d’Histoire, si un juge aux ordres, un journaliste stipendié, un politicien corrompu ou quelque autre complice du pouvoir en place s’avisait un jour de nous demander :

C’est vous qui avez fait ça ?

Nous pourrions lui répondre, sans la moindre hésitation :

Non, c’est vous !

Certains, pourtant patriotes sincères, indiscutables, irréprochables, nous disent parfois que l’on ne peut pas remonter le temps, que cette France que nous aimions, ethniquement et culturellement homogène, a disparu et ne reviendra plus. Voire.

Il y a parfois un signe encourageant qui nous parvient au milieu des décombres de notre nation.


Une mienne amie qui vit dans une zone fortement islamisée, faute de moyens suffisants pour habiter parmi les bobos immigrationnistes mais préservés de la promiscuité multiculturelle, m’a dit avoir vu une image affichée sur un mur dans le commissariat où elle était allée déposer une plainte (une de plus) en raison du harcèlement et des menaces dont elle est victime de la part de cette population à jamais étrangère. N’ayant pas songé à la photographier ou n’ayant osé le faire, elle m’a demandé d’en restituer l’esprit, ce que j’ai fait en suivant à la lettre ses instructions particulièrement pointilleuses. Le résultat obtenu est très proche, à l’en croire, de ce qu’elle avait alors observé dans son poste de police :

onestcheznous

Il y a donc encore en France (mais dans quelles proportions ?) des policiers qui osent braver leur hiérarchie et leur ministre de scélérate tutelle pour affirmer sereinement leur identité, notre commune appartenance. Il y a donc peut-être encore (mais combien ?) d’autres Geronimo, d’autres Sébastien Jallamion, si chers à notre cœur, des hommes qui pourraient être demain le fer de lance d’une grande armée de reconquête nationale.

On ne peut pas remonter le temps ? Ce n’est pas si sûr.

Pendant deux mille ans, des Juifs dispersés dans le monde entier se sont quittés et retrouvés sur ces mots : « L’an prochain à Jérusalem ! ». Ils devaient être fous, sans doute, irréalistes, inconscients ou sots de croire à une telle fable.

Et pourtant…

C’est arrivé, ils ont remonté le temps. Ils sont retournés sur cette terre qui était la leur et dont ils avaient été chassés vingt siècles plus tôt. Ils y ont même fait revivre une langue morte.

Ils étaient un peuple, ils se sont constitués en nation au moment même où les états-nations, un peu partout dans le monde, commençaient à être voués aux gémonies.

Ils ont démontré, les armes à la main, aux ennemis innombrables acharnés à leur perte qu’il ne serait plus aussi aisé, dorénavant, de les persécuter, de les parquer, de les anéantir.

Il fallait être fou, bien sûr, pour oser simplement en rêver. Et pourtant, ils l’ont fait…

Mais oui j’ai vu Jérusalem

Coquelicot sur un rocher

J’entends toujours ce requiem

Lorsque sur lui je suis penché

Requiem pour six millions d’âmes

Qui n’ont pas leur mausolée de marbre

Et qui malgré le sable infâme

Ont fait pousser six millions d’arbres

(Salvatore Adamo, Inch’Allah, 1967)

Et nous, sommes-nous fous, inconscients, détachés de toute réalité de rêver encore d’une France recouvrée comme une mémoire, d’espérer en un pays enfin débarrassé de ces intrus, de ces troupeaux d’écornifleurs venus bâfrer à notre table, de ces occupants sans titre que des dirigeants félons ont laissé nous envahir sans coup férir ?

Si c’est le cas, alors je veux bien être fou ! Une psychiatre, médecin-chef dans un hôpital spécialisé, m’a dit un jour au cours d’une conversation : « Rien de grand ne s’est jamais fait dans l’Histoire du monde sans un peu de folie ».

Cette folie-là, je la revendique et nous la souhaite à tous, patriotes français blessés mais encore debout, résistants calomniés, traqués, injuriés, à bout de patience devant le spectacle d’une France défigurée, d’une patrie à l’agonie, d’un peuple en voie de disparition.

Fous peut-être, fous sans doute, mais lucides cependant. Nous savons bien qu’un simple bulletin de vote ne suffira pas à cette reconquête, qu’il faudra beaucoup plus que cela même si, bien entendu, notre voix ne manquera jamais au camp des patriotes. Une victoire dans les urnes ne pourra être qu’une première étape, comme le fut celle du Front Populaire en 1936, suivie de grèves, manifestations et occupations d’usines qui permirent d’en obtenir bien plus et bien plus vite que ce qui avait été promis dans son programme électoral.

Soyons tous des fous lucides, soyons des rêveurs éveillés, soyons une avant-garde de l’imagination et de l’espérance au service de la Reconquista française et européenne.

Surtout, entretenons sans cesse le feu sacré de notre colère, ne le laissons pas mourir au vent mauvais du découragement et de l’abandon.

Soyons de marbre et de bronze devant nos dirigeants de faïence.

Soyons exigeants et intraitables.

Soyons réalistes, demandons l’impossible !

Raphaël Delahaut

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. Ta vue cette année à lamecque ils sont étiquetées mouhaahaa ces pour identifier les cadavres et ces encore le diable qui va gagné cette année tu crois

  2. Tous les peuples disposent d’un droit inaliénable, celui à disposer d’eux-mêmes., C’est un des fondements mêmes de l’organisation des Nations Unies.
    Sachons nous en souvenir.

    Merci Monsieur Delahaut pour vos écrits et surtout de nous rappeler de ne pas s’abandonner au désespoir.

    • Monsieur  » désabusé »…les peuples a disposer d’eux mêmes…
      ah ! cela fait mal de lire cela devant autant de division….

  3. La suite:
    Si les 20 M de musulmans sont expulsés, on revient à une France de 46 M d’ha, dont 40 M de FDS; à peu près celle des années 1960, mais avec une population un peu vieillie. Qu’est-ce qui a le plus de chances d’avancer dans le futur? Une France de 66 M d’ha, dont 20 M de musulmans, ou bien une France de 46 M d’ha, vidée des 20 M de musulmans, mais analogue celle des années 1960 qui a déjà prouvé qu’elle réussissait?

  4. En 1962, la France avait 46 M d’habitants, dont 42 M de FDS, qui produisaient le 5ième PNB mondial, avec une situation de plein emploi, un taux de croissance de 8%, et un niveau de sécurité très élevé.
    En 2016, la France compte 66 M d’habitants, dont moins de 40 M de FDS, mais probablement 20 M de personnes d’origine musulmane. Son PNB, en stagnation chronique depuis des années, est déjà tombé à la 9 ième place mondiale, et est menacé d’effondrement. Il y a plus de 10 M de chômeurs. Qu’est-ce qu’a bien pu apporter de positif à l’économie française cet apport de 20 M de musulmans sur les 40 dernières années?
    A suivre.

    • L’invasion parasitaire musulmane est una escroquerie,imposée par une idéologie destructrice pour l’ensemble des FRANCAIS.
      Si nous retombions à une population de 40 millions de FRANCAIS,nous pourrions remonter notre agriculture,beaucoup de nos industries,exporter et moins importer,développer une démographie de souche ( enfin !!)et,finalement diminuer considérablement le chômage.
      Je rêve ???En êtes vous sûr ?

  5. Ce que vous écrivez me plaît beaucoup. Du style, de l’humour et de la réflexion.
    Oui, rien n’est jamais joué. Tant que dans qu’une âme française fait battre son cœur, notre nation ne s’éteindra pas.
    L’organisation de la libération nationale s’impose. C’est à nous Français sans nom que cette tâche échoit car ceux dont la fonction est d’assurer notre vie nationale, qui sont élus et payés pour cela ont failli à leur devoir. Ils acceptent ou projettent notre remplacement par des immigrés d’Afrique. Mais nous allons remplacer nos dirigeants actuels. Notre peuple regorge de personnes compétentes dans de multiples domaines, courageuses et honnêtes, qui feront avantageusement le change.

  6. J’ai vecu personnellement l’exode des pieds-noirs en 62 a Bone en Algerie, je voyais ces pauvres familles arriver en voiture et montant a bord ,i8ls laissaient leur voitures personnelle sur le quai, libre a qui le voulait de partir avec sans payer i centime, une famille de pieds-noirs m’ont donnéles clefs de leur maison qu’ils avaient construit et habité pendant des generations, celle-ci etait entouré d’un vignoble de xxxhectares, ,je les revoie avec leur trousseau de clefs qu’ils me tendaient avec tristesse ,te voila proprietaire d’une ferme en plein rendement, pensez-vous,j’avais a peine 20 ans et soldat appelé,,qu’aurai-je fais avec un tresor rouillé,(?

    • Ce souvenir que vous nous offrez, cher Carlo, me touche infiniment. Mes grands-parents aussi, retraités, durent abandonner l’appartement qu’ils avaient acquis après une vie de travail à deux. Mon grand-père avait même exercé deux métiers simultanément : fonctionnaire le jour aux Contributions et musicien le soir à l’Opéra d’Alger. Quelques mois avant leur départ, leur femme de ménage (une musulmane « modérée », bien sûr) leur déclara effrontément, désignant leur logement et tout ce qu’il contenait : « Bientôt, tout ça sera à moi ». Une belle âme, en vérité, aux nobles aspirations !
      Nous leur avons laissé des trésors, en effet, et ils les ont laissé rouiller.
      Merci encore, M. Martelli.

      • C’est révoltant de voir que ces gens n’ont pas l’esprit de développer leur pays de se mettre en-avant par les progrès qu’ils pourraient faire.
        ON PEUT DIRE QUE LEURS COMPORTEMENTS NE PEUT LEUR ATTIRER QUE DU MÉPRIS

  7. Emouvant article .En effet, il y a des millions de Chrétiens et de Juifs qui ont eu à choisir entre la soumission à l’Islam et l’exil ( quand ils n’ont pas été trucidés auparavant, par milliers ). Je ne vois pas pourquoi on ne forcerait pas les musulmans de France et d’Europe à faire ce choix.

  8. Les français n’ont pas assez de couilles pour virer toute cette racaille comme eux l’ont fait et c’est pour cette raison qu’il nous emmerdent. Peuple de couilles molles !!!

    • Les FRANÇAIS DÉPENDENT DE LEUR GOUVERNEMENT,ET CE DERNIER NE NOUS RESPECTE PAS…MAIS SI VOUS INTERVENIEZ PERSONNELLEMENT,CE GOUVERNEMENT VOUS  » TOMBERA  » DESSUS………

  9. Ils ont viré les pieds-noirs d’Algérie par la force alors que ce sont eux qui avaient fait de ce désert un pays civilisé et maintenant qu’ils sont en train de nous remplacer dans notre propre pays pour en faire un désert et qu’ils ne nous amènent que du mal, nous, nous les dorlotons.
    Comme le dit Raphaël, « soyons réalistes, exigeons l’impossible »
    RETROMIGRATION!

  10. La loi de Dieu ou loi naturelle pour ceux qui ne croient pas est la suivante :

    – Un peuple par territoire et pas plus

    Ceux qui ne sont pas sur leur territoire d’origine peuvent l’occuper un temps mais finissent toujours par en être chassés.

    Pieds noirs d’Algérie, musulmans d’Andalousie

    Le seul moyen pour une tribu allogène de se maintenir sur un territoire étranger est d’en exterminer les indigènes : Indiens et Mayas des Amériques.

    Ce ne sera pas possible pour la France et l’Europe : l’Europe parce qu’elle est sous garde française et la France parce qu’elle est sous la garde de Dieu.

    • Permettez que l’on rappelle pour la 100 millième fois que les Pieds Noirs ont crée une Nation qui n’existait pas auparavant, sur un territoire qui était « Terra Nullus » .
      Il n’y a aucune comparaison possible avec l’Andalousie.
      Par contre il est vrai que la France a fait ce qu’aucun autre colonisateur a fait en colonisant.
      Au lieu d’exterminer et en voulant assimiler … elle s’est fait foutre dehors.
      En voulant apporter ses valeurs civilisatrices elle s’est faite traiter de nazie. Un comble !
      Et aujourd’hui elle est en demeure de demander pardon … ce que les communistes, auteurs de 150 millions de morts dans le monde, n’ont jamais fait !

    • Merveilleux optimisme….Mais risqué si l’on pense aux 8 siècles d’invasion de l’Espagne.

  11. «L’an prochain à Jérusalem ! ». Ils devaient être fous, sans doute, irréalistes, inconscients ou sots de croire à une telle fable.»

    Mais non, M. Delahaut, ni fous, ni sots, ni inconscients. Simplement ils ont gardé la foi en le Créateur qui les tient dans Sa main. Croyez-vous vraiment que ce retour dans leur Terre Promise aurait pu s’accomplir sans la protection du Tout-Puissant ?

    «Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront…» Les musulmans et leurs complices occidentaux se fourrent le doigt dans l’œil jusqu’au coude, ils perdent leur temps, leur entreprise était vouée à l’échec de toute éternité.

    • exact Atikva Jerusalem on y tient , nous ne l avons jamais OUBLIEE , c aussi Vrai que sans l aide de Hachem , jamais nous ne serions revenus a la maison , la preuve Vivante nous sommes les seuls a etre encore les Vrais Temoins de l Histoire ,ceux qui ont tt fait pour nous effacer ont disparus ,,,ou le seront bientot Amen

    • Sauf qu’a supporter,ils ont tuer plus de 250 personnes….ALORS  » TOLÉRANCE ZÉRO
      Ne perdons plus de temps….( Mais comment faire vraiment ? )

Les commentaires sont fermés.