Spectaculaire coup de gueule de Pierre Jovanovic contre la censure

Pierre Jovanovic a été journaliste dans les grands médias, comme Le Matin de Paris ou le Quotidien de Paris. Il connaît donc forcément l’expression des vieux typographes, qui, à l’époque du plomb, s’amusaient à faire « prendre un bœuf » à un copain, ou à un journaliste. Ce jeu consistait à provoquer suffisamment son interlocuteur pour que celui-ci éclate d’une spectaculaire colère, pour le plus grand bonheur de l’assemblée présente.

Eh bien, c’est un beau « bœuf » que prend Pierre Jovanovic, sur cette vidéo où il dénonce la censure dont il est victime.

Cela commence par une chaîne de librairie, « Le Furet du Nord », dont l’obscur responsable de l’événementiel, nommé Jean-François Callens, dernier fils des fondateurs, a décidé d’annuler une signature prévue depuis quatre mois par le libraire de Lens. Le prétexte vaut son pesant d’or : l’homme affirme ne pas vouloir, en cette période où la France est profondément divisée, de livres clivants ! On croit rêver.

Ensuite, Pierre exprime les différentes censures dont il est victime de la part de Facebook et de Twitter. C’est scandaleux. Puis il dénonce les pratiques de YouTube, dont a été victime, entre autres, TVLibertés.

Il y voit la main-mise des géants américains, qui, soutenus par Macron, entendent confisquer l’information, et ne permettre que l’expression de ceux qui défendent le mondialisme et l’Union européenne, tout en payant peu d’impôts en France et en Europe.

C’est vraiment un beau « bœuf » que prend Pierre Jovanovic, qu’il faut féliciter pour cette vidéo. Mais hélas, le pire est à venir, avec la loi Avia, que les députés se préparent à voter, qui imposera aux hébergeurs de virer en 24 heures tout article incitant à la haine contre une personne en raison de sa religion, forfaiture que j’avais dénoncée dans cette vidéo.

Pour information, comme bien d’autres sites de la réinfosphère, Riposte Laïque subit un traitement semblable, que nous avions dénoncé, il y a quelque temps.

D’abord sur Twitter. La combine est fort simple. Nous avions des milliers d’abonnés, et nos tweets étaient très relayés. Et soudain, des chiffres ridicules ! Explication : nous avons été blacklistés comme site sensible, et pour recevoir nos tweets, il faut programmer son compte d’une certaine façon, ce que personne ne sait.

Personnellement, je suis bien placé, sur YouTube, pour savoir qu’il est impossible d’émettre la moindre critique sur l’islam sans se faire immédiatement supprimer la vidéo, en risquant de perdre la chaîne si trois « délits » sont signalés en trois mois, ce qui peut aller très vite. Donc, j’ai choisi de taper comme une brute sur Macron et son équipe, sur YouTube, et de me taire sur l’islam, réservant mes articles sur ce thème pour Riposte Laïque.

Il y a quelques mois, Jeanne Bourdillon avait également énuméré les différentes censures dont nous étions l’objet, sur Facebook et YouTube. C’est à peine croyable…

AIDEZ-NOUS À LUTTER CONTRE LA CENSURE GOOGLE-FACEBOOK

https://ripostelaique.com/aidez-nous-a-lutter-contre-la-censure-google-youtube.html

Compte de secours de TV Libertés censuré

Nous sommes bien placés, à Riposte Laïque, pour savoir que la chaîne YouTube, qui appartient à Google, a entamé, comme nombre d’autres réseaux sociaux, une guerre contre la liberté d’expression, essentiellement quand on s’attaque à l’islam. La combine est simple : des musulmans ou des gauchistes, soigneusement organisés, signalent des vidéos qui ne respecteraient pas les règles de YouTube, et vous passez à l’as. Vous pouvez multiplier les réclamations, la plupart du temps, elles demeurent inopérantes.

Et nous découvrons, sur cet article du site « Clubic », l’ampleur de la censure YouTube. En un trimestre, 58 millions de contenus jugés « problématiques », parmi les vidéos, et 224 millions de commentaires !

La plateforme YouTube a procédé à un grand nettoyage en supprimant plusieurs dizaines de millions de contenus divers jugés « problématiques », parmi lesquels des vidéos et des commentaires.

Le 13 décembre, Google a annoncé avoir supprimé, rien que pour le troisième trimestre 2018, plus de 58 millions de vidéos et 224 millions de commentaires de YouTube, sa plateforme vidéo. Ces chiffres, colossaux, sont la conséquence de la violation de ses règles. Par ce tour de force, YouTube a voulu montrer les progrès réalisés en matière de suppression du contenu jugé « problématique. »

Des contenus retirés de plus en plus rapidement

Plusieurs responsables gouvernementaux et groupes d’intérêts américains, européens et asiatiques ont encouragé des services comme YouTube ou Facebook à identifier et à supprimer au plus vite les contenus dangereux, haineux et extrémistes, qui incitent à la violence (à tel point d’ailleurs que le Parlement européen a décidé de déléguer la censure du Web aux GAFA…).

YouTube n’a pas hésité à redoubler d’efforts pour nettoyer sa plateforme, « la plupart du contenu supprimé » étant du spam, reconnaît la filiale de Google. Des algorithmes permettent d’automatiser l’identification rapide du spam, avec des résultats encourageants, puisqu’en septembre, près de 90 % des 10 400 vidéos supprimées pour extrémisme ou des 279 000 pour des problèmes de sécurité des enfants ont été vues moins de 10 fois avant d’être retirées.

10 000 modérateurs veillent au grain

Pour mener à bien cette traque aux contenus problématiques, Google possède une armée de modérateurs aguerris (ils seraient plus de 10 000 !).

Et tout cela a permis la suppression d’environ 1,67 million de chaînes, et les 50,2 millions de vidéos qui y étaient hébergées.

https://www.clubic.com/television-tv/video-streaming/youtube/actualite-848631-youtube-supprime-60-videos-220-commentaires-3e-trimestre.html

Rien d’étonnant, dans un tel contexte, bien qu’il ne procède jamais à des provocations inutiles, que Pierre Cassen ait eu, en moins d’un mois, deux de ses vidéos censurées par YouTube, sans que nous en connaissions les raisons.

Nous avons donc été obligés, par sécurité, de mettre, à partir de dimanche, nos vidéos sur notre chaîne russe, TVS 24, et de les placer, par ailleurs, sur notre troisième chaîne YouTube.

Chez Hanouna, les djihadistes ne sont pas musulmans !

Pierre Cassen revient sur l’émission de Cyril Hanouna, « Touche pas à mon poste » (C8), du 14 décembre 2018, à laquelle Sébastien Jallamion était invité. Il dénonce les mensonges grossiers des musulmans présents sur le plateau (Karim Zeribi, Jimmy Mohamed et Mounir Mahjoubi), qui osèrent affirmer que les terroristes jihadistes ne sont pas des musulmans. Pierre Cassen blâme le comportement d’Éric Naulleau, qui empêcha, avec ses trois complices musulmans, tout débat sur cette question, au nom de la « République » et des « droits de l’homme ».

Salvini a raison : dehors les jihadistes !