Squatteurs : quand la loi de la jungle remplace l’Etat de droit

Publié le 13 février 2018 - par - 30 commentaires - 1 648 vues
Share

La tiers-mondisation gangrène chaque jour un peu plus notre société. Le recul de l’Etat et l’affaiblissement de son autorité mettent désormais en péril la liberté et la sécurité des Français.
Qui ne se souvient de « La France orange mécanique » ? Cet ouvrage de Laurent Obertone paru en janvier 2013 décrivait « l’ensauvagement » progressif de notre pays. C’était bien avant les sanglants attentats du Bataclan et de la promenade des Anglais. L’ignoble assassinat des Policiers de Magnanville et l’horrible meurtre du Père Hamel en l’église de Saint-Etienne du Rouvray. C’était avant que l’état d’urgence soit déclaré en France et que l’on voit des soldats patrouiller dans les rues.

A l’époque, on n’imaginait pas qu’un « Etat islamique » allait s’enraciner entre la Syrie et l’Irak. Encore moins qu’il enverrait des commandos suicides pour faire couler le sang dans notre pays, en Europe et ailleurs dans le monde. On ignorait tout autant que des millions d’Africains n’attendaient qu’une occasion pour traverser la Méditerranée afin de gagner le continent européen. Le signal sera donné par l’exode massif des réfugiés Syriens et Irakiens fuyant leur pays ravagé par la guerre.

Cela c’était avant l’irruption de la barbarie sanglante de Daech. Il y a cinq ans… il y a un siècle ! Et Laurent Obertone va devoir rajouter de nombreux chapitres à son livre tant la situation s’est dégradée depuis.
Quelques exemples ? Rien qu’en ce début d’année 2018 alors que le pouvoir macronien est aux affaires depuis neuf mois, le délitement de l’autorité de l’Etat est palpable et se vérifie dans nombre de domaines. Dans le métro parisien, les stations « Marcadet-Poissonniers » (ligne 4) et « Max Dormoy » (ligne 12) ont été carrément abandonnées aux dealers et toxicos amateurs de crack qui exercent depuis des mois leur commerce illicite à même les quais et sous l’œil des caméras de vidéo-surveillance. Pour que les pouvoirs publics bougent enfin, il a fallu que les conducteurs de rames prennent la décision de ne plus desservir ces stations « par sécurité » pour les voyageurs et le personnel de la RATP. Une action relayée au niveau politique par une démarche commune d’Anne Hidalgo et Valérie Pécresse d’accord – une fois n’est pas coutume – pour demander que « des mesures urgentes et sérieuses soient rapidement mises en œuvre ».

Le pouvoir a capitulé en rase campagne

Et que penser de l’attitude du pouvoir dans l’affaire de Notre-Dame des Landes ? Que l’on soit pour ou contre la construction de l’aéroport on ne peut que constater le recul de l’état de droit. En annonçant l’abandon de ce projet vieux d’un demi-siècle, le pouvoir a capitulé en rase campagne. La résistance de quelques centaines de zadistes a prévalu sur 179 décisions de justice et sur la volonté populaire qui s’était exprimée par référendum local en faveur de la construction d’un nouvel aéroport. C’est la loi de la force qui l’a emporté sur le droit !

L’impuissance du pouvoir est tout autant manifeste sur le dossier de la jungle de Calais qui se reconstitue sitôt qu’elle est démantelée. Comment un état digne de ce nom peut-il accepter les scènes de brigandages qui se déroulent de nuit sur la rocade ? Sans parler des affrontements violents entre migrants comme ceux qui ont opposés Afghans et Érythréens le 1er février dernier faisant une vingtaine de blessés au total dont quatre par balles. « Un degré de violence jamais atteint » a commenté Gérard Collomb, sans se risquer à proposer une solution contrairement à Natacha Bouchart, la maire de Calais qui suggère avec une certaine naïveté « le placement des migrants dans des lieux où ils doivent être encadrés ». Faut-il répéter, une fois de plus, que la solution du problème ne se situe pas en France, mais en Grande-Bretagne, pays où veulent se rendre les migrants ! Que d’autre part la police française n’a pas vocation à se substituer à celle de sa Gracieuse majesté. Elle a suffisamment à faire par ailleurs !

L’aide de la cité voisine

Enfin, deux affaires survenues récemment à quelques jours d’intervalle viennent illustrer l’inadaptation de notre système judiciaire à la réalité quotidienne. Elles concernent le droit de propriété. La première se déroule à Garges-les-Gonesse (Val d’Oise). Youcef, un retraité de 76 ans qui n’occupe pas régulièrement son pavillon découvre la présence d’une quinzaine de Roms à son domicile. La police ne peut intervenir car, passé un délai de 48 heures, les squatteurs ne peuvent être délogés. C’est la loi ! L’infortuné propriétaire commence alors à entreprendre des démarches pour récupérer son bien. Mais heureusement pour lui, Youcef va recevoir l’aide de la cité voisine.

Alertés par les réseaux sociaux ils sont venus à une quarantaine avec fusils à pompe et chiens : « Maintenant cassez-vous, on vous donne deux minutes ! » menacent les «  justiciers ». Les Roms préfèrent obtempérer et vider immédiatement les lieux. Une justice expéditive, primitive s’est substituée à la Justice légale. « Quand la justice française est incohérente on utilise la force » souligne le commentaire qui accompagne la vidéo visible sur les réseaux sociaux. Un avertissement sérieux pour le pouvoir !

Serge, lui, ne pourra pas compter sur l’aide de la cité. Cet habitant de Neuilly-sur-Seine âgé de 60 ans était venu à Nice pour rendre visite à son père malade. A son retour, il constate que son appartement de 60 m2 est occupé par des squatteurs. Ils sont entrés par effraction, ont changé les serrures, modifié le contrat EDF et se sont installés chez lui. Ils ont même appelé le concierge en se faisant passer pour Serge afin d’obtenir un badge de parking.

C’est ce qui a alerté le gardien qui a aussitôt prévenu Serge. Sûr de son bon droit, celui-ci a fait appel aux policiers. Mais le délai de 48 heures permettant à la police d’intervenir en flagrant délit étant dépassé, Serge se voit contraint d’entamer une procédure judiciaire qui sera longue et coûteuse. Car, comme le souligne Laurence Havel de l’Institut pour la Justice « les failles de la législation sont bien connues et utilisées tout à fait sciemment par les squatteurs ». Sait-on par exemple qu’il suffit d’un ticket de livraison de pizza pour se faire reconnaître comme occupant d’un logement ? Choquant et révoltant n’est-ce pas ? Si vous voulez en savoir plus, il vous suffit de consulter sur internet le « Guide juridique de l’occupant sans titre » et vous aurez tous les conseils utiles. Il est plus que temps pour le gouvernement de se pencher sur la question. Il appartient au législateur de rétablir l’état de droit avant qu’il ne soit trop tard !

Alain MARSAUGUY

Print Friendly, PDF & Email
Share
Cette affaire montre que si vous n’avez pas de moyen de pression sur lui, vous ne comptez pas pour les dirigeants de l’Etat. Les arabo-musulmans ont une force, celle d’être solidaires. Les français ne le sont pas. Ils sont individualistes et divisés en deux camps par le matérialisme. De plus ils ont délégué tous leurs pouvoirs à un Etat centralisé, par idolâtrie de la République. Arithmétique politicienne : des français divisés, ça compte moins qu’une Oumma solidaire ! Le suffrage favorise le politicien clientéliste, qui n’osera affronter une Communauté diversitaire liguée par l’islam. Voici comment l’Etat échappe au contrôle du… lire la suite

Nous sommes donc alertés par les réseaux sociaux du problème de Serge, alors qu’attend-on nous pour être solidaires, le soutenir et l’aider à déloger ces voyous comme l’on fait les amis de Youcef ?

alors expliquez moi, on ne peut déloger des squatters, par contre un locataire avec un bail en dû forme, a un moment donné ne peut plus payer son loyer, alors vite fait, bien fait, il est vireé de son logement avec l’aide d’huissier et de la police.
Conclusion ; il faut mieux squatter un logement plutôt que de louer en bonne et dû forme

Difficile d’avoir des chiffres concernant l’accueil des syriens et des irakiens. Plus de 10 000 syriens et plus de 1 200 irakiens ? Très peu de chrétiens irakiens en tout cas. Les autres sont des réfugiés économiques : Albanie, Afghanistan, Haïti, Soudan, Guinée, Érythrée, Côte d’Ivoire … Plus de 100 000 n’ont pas déposé de dossier. Et ce n’est pas fini, donc les squats vont augmenter et se répandre. L’état de droit brandi à tout propos par les hommes politiques serait-il un leurre qui ne sert que lorsque cela les arrange ? Le législateur attend quoi au juste ?

Cas individuels de squatt ? Oui ! Scandaleux ! Loi indigne !
MAIS ! Cas collectifs de squatt de la France par les migrants !
Et là ? Pas 48 h, mais 2/3 ans d’accueil financé ! Sinon éternel…

Vive la censure ! on ne peut plus dire se qu’on penses ! Pauvre France !

ne racontez pas n’importe quoi. Le dit Serge louait sans bail son logement depuis des années. Et il connaît très bien ses squatteurs.

Tu vient de l inventer petite gauchiass!

la loi de la jungle, mais la loi française me semble faite sur mesure pour les truands, contre les honnêtes gens!

Pour ce qui me concerne si devanture cela devait m’arriver , je ne ferais pas appel aux forces de l’ordre mes à mais propre force a moi qui serais bien plus expéditive que la leurs ..

Bravo, c’est exactement se qu’il faut faire ! je suis entièrement de votre avis. Je me ferait un plaisir de les sortir a grand coup de pied dans le cul !

Hé oui, tout le monde n’a pas 40 CRS pour garder sa maison en cas d’absence.
Je ne suis pas sûr mais il me semble qu’une modification de la loi en 2015 a supprimé ce délai de 48h.

Si les francais ne se reveillent pas ce n est pas Macaron et son gouvernement incompétent qui vont défendre le bien. Je pense même qu il est trop tard. Il faut se préparer à faire le dos rond et prendre des coups.
A moins qu’ un gouvernement militaire provisoire se mette en place en cirant la bande d incapables.

Quest-ce que les députés attendent four changer cette loi scelerate !?!

C est les deputees qui ont voter la loi des 48 heurs ( je vous garentie que si les skaters
s empererais d un bien dune de cest pourritures gauchiass islamos collabos mondialistes
IL n aurait plus 48h qui tienne ! )

L’aide des marxistes aux squatteurs leur est acquise en vertu de leur haine pour la propriété privée au nom de la lutte des classes à qui nous devons la destruction de notre industrie et notre chômage de masse, mais il y a toujours des brillants cerveaux sur ce site et dans les institutions pour croire encore à cette idéologie qui ne conduit qu’à la trahison

YVES ESSYLU MERCIE EN PLEINE DANS LE MIL 100%100 OK AVEC TOI !

Qui a fait voter cette loi ? Quels ordures ont approuvé cette loi ?

Article 61 de la loi 91-650 du 9 juillet 1991 :
Sauf disposition spéciale, l’expulsion ou l’évacuation d’un immeuble ou d’un lieu habité ne peut être poursuivie qu’en vertu d’une décision de justice ou d’un procès-verbal de conciliation exécutoire et après signification d’un commandement d’avoir à libérer les locaux. S’il s’agit de personnes non dénommées, l’acte est remis au parquet à toutes fins.
Signé par mitterrand et sa clique : aubry – sapin – charasse – bérégovoy – quilès – cresson – nallet – marchand.

Mercie Joel m etonne pas une belle liste de traitres gauchiass islamos collabos mondialistes anti france
Maintenan ils Faudrait s avoire pour qui les proprietaires spoiler par les skaters ont voter
Avant qu ils ne fasse passer pour victimes

Anonymous tu a poser les seul question importante
( ils Faudrait les nons et photos adresse et tel de ces pourritures! )

Patience, c’est pour bientôt…

stop! au départ j’ai pris fait et cause pour Serge la victime.
or, il s’avère que ce Serge dont on ne connait meme pas encore le nom ni aperçu son visage, louait au noir son appart par période de 6mois .

il a d’abord délogé les occupants qui avaient cessé de payer avant d’etre délogé à son tour. voilà pourquoi il savait que les squatteurs-locataires mauvais payeurs avaient installé un frigo américain et un écran géant.
alors attendons la suite et d’en apprendre plus sur les protagonistes.

Desoler sa change rien au probeme de la loi scelerate des 48h !

D’après LE FIGARO du 11/02/18 Neuilly-sur-Seine: le propriétaire chassé louait son appartement illégalement Cet homme, âgé de 60 ans, n’aurait pas été délogé de son appartement par des occupants illégaux comme il l’a affirmé cette semaine. Il connaissait parfaitement ses «squatters», selon des voisins. La justice devra trancher. L’homme, âgé de 60 ans, ne vivrait plus dans cet appartement depuis une dizaine d’années, valorisé 550.000 euros, et le louerait illégalement par tranche de six mois. Autrement dit, les actuels occupants ne seraient pas des «squatters» mais des locataires… sans titre. «Il n’y a pas de signature de bail chez le… lire la suite

il n’y a pas que le figaro ; cherchez sur Google vous verrez que plein de médias ont saisi l’affaire et on arrive à la meme conclusion.
grace à un détail (conversation rapportée entre les 2 adversaires) j’ai meme une petite idée sur le genre de personnes.
mais pour l’instant je la garde pour moi.

Vous en dites trop ou pas assez …

Comme quoi, si vous faîtes partie de ce que j’appelle « l’espèce protégée », vous avez tous les droits, mêmes celui de faire justice vous-même à la place de la justice du pays appelé France !!! A un moment ou à un autre, je n’arrête plus de l’écrire régulièrement, il y aura le ou les morts de trop, et là, ça basculera !! Le scénario du roman d’anticipation de Laurent OBERTON  » GUERILLA  » me semble de loin le plus près du futur proche vers lequel nous nous dirigeons toutes & tous !!! Il n’y a que l’effondrement économique qui nous sauvera,… lire la suite
Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Scénario hautement probable.

Bobbyfr94 quitte a s qu un resistant patriote / natio declenche la deflagration au moment oportun pour accelerer le processus d un future ineluctable!