1

Statistiques ethniques : Marine tombe dans le piège de l’antiracisme

Bien sûr que quand Sibeth Ndiaye parle, au nom de Macron, de remettre en cause l’interdiction des statistiques ethniques en France, c’est pour qu’on ne sache pas que la majorité des prisonniers, en France, sont issus de la diversité africaine, et majoritairement des musulmans. Chacun a compris que c’était pour mettre encore davantage de discrimination positive dans notre pays, donc de discrimination négative à l’encontre des Français. Il n’empêche qu’en s’opposant à la notion même de statistiques ethniques, au nom de l’idéal républicain, Marine Le Pen désarçonne son camp, voire le désarme.