1

Stephen Smith rêve d’une Europe africaine

Vous n’aviez pas encore assez de raisons pour être excédé, découragé, dégouté? Je vous en rajoute une… enfin, c’est Stephen Smith qui nous raconte “La ruée vers l’Europe: la jeune Afrique en route pour le Vieux Continent”…

Rien que ce titre suffirait déjà…

“ Aujourd’hui 510 millions d’Européens vivent au sein de l’UE (Royaume Uni toujours inclus) et 1,3 milliards d’Africains sur le continent voisin. Dans 35 ans, ce rapport sera de l’ordre de 450 millions d’Européens pour quelque 2,5 milliards d’Africains, soit 5 fois plus; par ailleurs, la population européenne aura continué à vieillir dans l’intervalle alors que, en 2050, les deux tiers des Africains auront toujours moins de 30 ans. En somme il y aura 1 Européen plutôt âgé, proche de la cinquantaine, pour 3 Africains dont 2 dans la fleur de l’âge.”

“ 2/3 des séropositifs dans le monde sont des Subsahariens, tout comme les 2/3 des enfants soldats”

“Les Africains “mondialisés” s’évadent grâce à la parabole ou la Toile. Leur “vraie” vie se situe ailleurs bien avant que leur corps ne se mette en route vers le rêve à la portée: le chef lieu le plus proche, une ville de province, la capitale, une métropole régionale, dans un pays voisin mieux loti, enfin l’Europe, l’Amérique, la Chine…”

“ le vieillissement des populations européennes ne pourra être compensé en vue de maintenir le niveau de vie actuel que grâce à des “bras” et des “cerveaux” venant d’ailleurs.”

Les 270 pages sont à l’avenant, mais, les auteurs qui écrivent ce genre de livres ne tiennent pas compte d’un tas d’autres paramètres.

Exemple:  les migrants non formés qui nous arrivent, quel travail pouvons-nous leur offrir si déjà nos quinquas formés  n’en trouvent pas?

On ne parle que de rationalisation et suppression d’emplois et fermetures d’entreprises. Des milliers d’emplois son remplacés par les “nouvelles technologies” les self-service, les scanners au lieu des caissières, l’@banking, les bancomat et l’@mail au lieu des postes etc. En réalité on a besoin de moins en mois de personnes et il en arrive de plus en plus. Que va-t-on pouvoir leur faire faire?

N.B. il faut des gens pour que leur travail paye nos pensions. Mais pas du tout! Il suffit que les machines qui prennent le travail des gens payent autant de contribution sociale que les gens qu’elles remplacent au lieu que ce soit le propriétaire de la machine qui empoche le bénéfice.

Les migrants vont devenir “les cerveaux” pour inventer notre futur? Combien de générations vont-elles être nécessaires avant que les cerveaux des nouveaux-venus soient formatés à l’occidentale? Cela signifie leur intégration et surtout l’intégration des générations futures dans nos systèmes d’éducation. Les migrants vont-ils s’intégrer ou bien vont-ils recréer “chez nous” leur modes de vie de “chez eux”? Vont-ils former autour de nos villes des banlieues ethniques comme nous en avons déjà comme  à Bruxelles le quartier congolais de Matonge voir wiki, ou le plus célèbre Molenbeek, mais aussi les communautés, turque, espagnole, portugais, italiens…même chinois et japonais… plus ou moins 95 communautés différentes mais qui ne se dissolvent pas dans la population autochtone…  Déjà actuellement il y a des bagarres entre communautés qui ne s’aiment pas mais qui n’ont rien à voir avec les “Belges d’origine”.

Le Tiers Monde va-t-il venir en Europe et s’européaniser et booster la civilisation européenne ou plus simplement importer le Tiers Monde et tiers-mondisme l’Europe?  La deuxième solution semble plus actuelle.

Mais il y a un autre aspect: ce n’est pas que les Européens vont vivre toujours plus vieux. Chaque génération qui nait hérite et accumule des méfaits de toutes les pollutions que les générations précédentes ont subies. Entre autres les perturbateurs endocriniens et produits cancérigènes absorbés dans l’alimentation.

En Belgique la presse dit que 33% de la population est concernée par le cancer et que d’ici 2030 on prévoit une augmentation de 75%…

Les nouveaux venus sont tout aussi vulnérables que les autochtones. Qu’est ce que cela va produire? L’augmentation de la population toujours moins active et toujours plus dépendante?. Combien de temps le système sanitaire va-t-il résister?

Et pendant ce temps que se passe-t-il en Afrique? L’Afrique est le continent le plus riche de la planète, les Africains quittent l’Afrique pour laisser la voie libre à tous les prédateurs qui font la chasse aux métaux rares qui sont indispensables aux nouvelles technologies…

Les migrants que nous rencontrons en rue sont tous collés à leurs téléphones portables. Smith commente: “les usagers africains ont pu s’approprier la téléphonie mobile de mille façons créatives; pour autant, ils n’ont pas la maitrise de cette nouvelle technologie de communication, qui a été importée et continue d’être développée, pour l’essentiel, en dehors de leur continent” alors que c’est eux qui en possèdent les matières premières …

Lisez « La guerre des métaux rares, la face cachée de la transition énergétique et numérique » de Guillaume Pitron.

Mais aussi « Carnet de route d’un Africain » de Loïc Le Floch Prigent.

Tous ces textes se recoupent et en fait nous sommes conscients de notre situation.

Ne serait-il pas plus logique qu’au lieu d’émigrer ils se mettent à exploiter eux-mêmes leurs richesses chez eux au lieu de faire place aux exploiteurs étrangers… Ou bien les lobby mondialistes poussent-elles les Africains à quitter leur pays justement pour pouvoir y instaurer un nouveau colonialisme? De nombreux articles dénoncent la complicité des ONG.

Relisez l’article de Jean d’Acre « ONG humanitaires : les négriers des temps modernes » sur Riposte Laïque https://ripostelaique.com/ong-humanitaires-les-negriers-des-temps-modernes.html

Un autre facteur doit aussi être pris en considération : les Européens vont-ils continuer à se laisser “envahir” par des migrants?

Les 4 de Višegrad ont dit Non, l’Autriche n’en veut pas non plus. La Suisse a voté contre l’immigration de masse. l’Italie veut remigrer 500 000 clandestins et limiter les entrées. Les identitaires démontrent qu’il est possible de bloquer les frontières françaises.

Jusqu’à présent la résistance s’est limitée à des clôtures en fil de fer. Que se passerait-il  le jour où les Européens adoptaient la méthode russe envers les embarcations de migrants qui seraient tout simplement coulées comme le montre  la vidéo des Russes avec les pirates somaliens?

https://blog.sami-aldeeb.com/2011/11/09/methode-radicale-des-commandos-russes-avec-les-pirates-somaliens/

Bien sûr nos gouvernements temporisent car personne ne veut mettre le feu aux poudres, mais l’un ou l’autre imprévu pourrait bien s’en charger. Cette fuite en avant effrénée pourrait bien soudain imploser, par exemple avec la crise financière internationale qu’on nous annonce de tous côtés.

Anne Lauwaert