Stop à l’islam dans les cantines scolaires

Publié le 19 janvier 2021 - par - 13 commentaires - 772 vues
Traduire la page en :

Une fois pour toutes, Stop à l’islam dans les cantines scolaires ! Une fois pour toutes, supprimons les menus de substitution !

Depuis de trop nombreuses années, ce ne sont que récriminations de la part de musulmans concernant ce que leurs enfants ont dans leurs assiettes à la cantine qui ne serait pas conforme avec l’islam. Ils demandent donc que des exceptions soient faites pour les satisfaire. Il ne devrait pourtant pas y avoir contestation possible si l’on s’en réfère à une loi du 13 août 2004 qui indique que la cantine est “un service facultatif et qu’il n’existe donc aucune obligation pour les collectivités locales d’assurer un service de restauration scolaire, ni a fortiori, de prévoir des menus de substitution  en raison de pratiques confessionnelles ou de convictions philosophiques des élèves et des familles” :

https://www.senat.fr/notice-rapport/2015/r15-757-notice.html

Seulement la loi est imparfaite car s’il n’y a pas obligation de prévoir des menus de substitution à motif religieux, il n’est pas non plus interdit d’en proposer :

– d’où réclamations pas trop modérées de la caste jamais contente des musulmans à la pratique d’un islam qu’on dit pourtant modéré en France, afin d’obtenir ce qu’exige leur confession dans les établissements scolaires,

– d’où possibilité des élus locaux de s’assurer des votes en répondant aux exigences des musulmans,

– d’où montée au créneau d’associations pro-islam qui s’offrent ainsi une visibilité à bon compte comme on vient de le voir dernièrement à Béziers, dans cette commune gérée par Robert Ménard, car celui-ci a supprimé les menus de substitution quand est servi du porc. Et SOS Racisme, et la Libre pensée, mises en branle rapidement par des parents d’élèves qui tirent les ficelles, de crier au scandale au motif impropre d’atteinte à la laïcité. L’atteinte à la laïcité c’est de demander un régime spécial pour les musulmans !

https://www.valeursactuelles.com/societe/atteinte-la-laicite-des-parents-deleves-de-beziers-revoltes-par-la-suppression-des-menus-sans-porc-la-cantine-127185

Certains maires courageux ont déjà par le passé  supprimé ces menus de substitution malgré les protestations, malgré les plaintes qui les ont traînés au tribunal souvent pendant des années de procédures. Ils avaient les textes de loi pour eux mais la justice, ce qui est un comble, a donné tort aux maires qui voulaient que soit appliqué le principe de laïcité, et ceci au motif que ce serait une mesure discriminatoire envers une catégorie de Français !

– Le maire de Castanet-Tolosan, Arnaud Lafon :

https://www.dailymotion.com/video/xl4j5h

– Le maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret :

https://www.youtube.com/watch?v=4CAOMb7rxY4

https://www.lejsl.com/politique/2020/12/11/menus-de-substitution-retoques-le-maire-de-chalon-refuse-de-les-retablir

– Le maire de Beaucaire, Julien Sanchez :

https://www.youtube.com/watch?v=EWdQHG21Eck

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/01/09/01016-20180109ARTFIG00109-beaucaire-le-maire-fn-supprime-les-menus-sans-porc-dans-les-cantines-scolaires.php

D’autres maires qui ont eu aussi des problèmes avec les musulmans pour les mêmes raisons pourraient être cités, mais pas trop d’échos dans les médias, ces mêmes médias n’ayant pas envie d’alimenter la majorité silencieuse des Français qui en a marre des revendications des musulmans et qui souhaiterait un référendum sur l’immigration et l’islam !

https://fl24.net/2020/09/19/resistance-des-musulmans-veulent-des-repas-sans-viande-a-lecole-le-maire-refuse/

Il y a des maires qui, pour avoir la paix et ne pas batailler avec les parents, ont tout simplement supprimé le porc des menus !

Il y aussi des maires comme Roland Ries (PS) à Strasbourg qui déjà, en 2011, donnait satisfaction aux revendications confessionnelles autres que chrétiennes :

http://capvesprol.over-blog.com/article-nous-servons-de-la-viande-halal-par-respect-pour-la-diversite-mais-pas-de-poisson-par-respect-pour-la-laicite-71533828.html

“Oui, disait-il, nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson le vendredi par respect pour la laïcité !”

Pas étonnant que devant une telle attitude de soumission, les musulmans vont exiger de plus en plus de viande halal. Les maires qui ont supprimé les menus de substitution l’ont fait aussi parce qu’ils se rendaient compte que trop d’enfants qui ne mangeaient pas de porc et à qui on donnait autre chose, laissaient de plus en plus même les autres viandes parce que les parents leur avaient interdit d’en manger car celle-ci n’était pas halal. Il y avait ainsi du gaspillage de nourriture et les familles en profitaient pour faire le forcing comme en témoigne Robert Ménard :

Les services municipaux ne reçoivent jamais de revendications des familles de confession juive, au contraire de certaines familles de confession musulmane qui, en plus de bénéficier de repas sans porc, étaient de plus en plus nombreuses à demander de la viande certifiée halal”…

Une fois pour toutes, puisque les positions suivant les maires sont si divergentes, il faut changer la loi telle qu’elle est actuellement pour qu’elle soit plus précise et que les élus n’aient plus à batailler seuls dans leur coin. Donc, il serait très juste de suivre l’exemple de Robert Ménard : plus de menus de substitution à la viande de porc mais menu normal pour tous ou menu végétarien au choix. Cela aurait le mérite :

– de mettre tous les enfants sur le même plan d’égalité sans avoir à les trier et qu’ils trient dans les assiettes !

– d’éviter de jeter de la viande

– de ne pas céder aux revendications de l’islam

– d’aller dans le sens de la loi Egalim : depuis novembre 2019, un menu végétarien doit être proposé au moins une fois par semaine (pour une durée de 2 ans). Les menus végétariens sont du point de vue nutritif parfaitement équilibrés, donc c’est un peu excessif d’entendre pleurer du côté de Béziers que les enfants musulmans manqueraient de protéines en devant opter pour un menu végétarien.

Emmanuel Macron, qui a dit de façon solennelle vouloir en finir avec le “séparatisme” pour ne pas avoir à parler de “communautarisme” (sous-entendu bien sûr celui des musulmans), a reconnu “que certains maires envisageaient d’imposer des menus confessionnels à la cantine”… Il a reconnu l’existence de “menaces” contre les élus locaux. Alors enfin, la loi changera-t-elle pour remettre chacun à sa place ? Tout de suite, on peut répondre non ! Il serait bien le premier Président à remettre à leur place les musulmans ! D’ailleurs, très rapidement il a embrayé en utilisant plutôt le terme de “laïcité”. Donc retour à la case départ ! Rien ne bougera sauf les musulmans et leurs suppôts gauchistes !

Nicolas Sarkozy devait lui aussi s’occuper, entre autres problèmes dus à l’islam, de la demande de repas halal : il ne l’a pas fait ! Avec lui aussi, il ne fallait pas parler de problème avec l’islam mais de problème avec la laïcité !

François Hollande en 2012, entre les 2 tours de la Présidentielle, avait déclaré : “Sous ma présidence, rien ne sera toléré en terme de viande halal dans les cantines de nos écoles” : il ne l’a pas fait ! Le halal est resté au menu à Strasbourg et ailleurs !

Emmanuel Macron ne le fera pas ! Le projet contre le séparatisme dont il a parlé pour la 1re fois début 2020 et qui prévoyait une application en 2021 est encore dans les tiroirs et l’on doit parler maintenant de projets confirmant “les principes républicains” (sic) !  J’ai ainsi entendu dernièrement Miss Simplette alias Marlène Schiappa, qui a bien appris la leçon, reprendre sèchement une personne qui n’utilisait pas le terme adéquat : “La loi sur le séparatisme, non ! Conforter les principes républicains !”

Le communautarisme musulman n’a donc pas de souci à se faire car nos politiques de droite comme de gauche se soumettent à l’islam en ne voulant pas légiférer une fois pour toutes contre les dérives de la progression de l’islam en France.

Françoise Lerat 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Kristo87

Les gelules de médicament sont faites avec du porc… a bon entendeur

Laure

Ma cantine n’est pas obligatoire , c’est un service rendu par la mairie. Personne n’est obligé d’y aller et peut manger ce qui lui plaît chez lui.

et alors !

Faudra pas se tromper de bulletin en 2022 car la France a déjà un genou à terre !
Peuple de France réveille-toi !!!!!!!!

jéjé

j’ai un pote qui bosse en cuisine centrale ,,,j’vous raconte pas les kilos de saindoux que les futurs chance pour la france bouffent et on bouffé depuis 4-5 ans !!!!!!!

adagiocrescendo

bravo

fouquet bernard

Multicarte et fournisseur de cantines scolaires, j’ai proposé à un de mes clients ( les cantines scolaires de Montfermeil 93 ) de la charcuterie artisanale bretonne. Enormes
rires des acheteurs (le chef de cuisine et son second) qui m’ont expliqué que le maire
avait cédé aux revendications d’une délégation de mères musulmanes qui exigeaient
que l’on ne serve plus de porc.
C’était en 1986, il y a donc 34 ANS

CE PROBLEME NE DATE DONC PAS D’HIER

lionel malein

En effet, ça ne date pas d’hier : en 1986, les époux de ces mères musulmanes étaient de jeunes pourceaux, aujourd’hui en 2021, ils sont devenu des vieux cochons.

patphil

coran 2:174 il ne nous a interdit que ce qui meurt de mort naturelle, le sang et la chair du porc, mais pour celui qui y est contraint par la nécessité, ce ne sera pas un péché

sans commentaire, les jeunes musulmans ne pêcheront pas ….

Heraklite

Très bonne idée : une loi qui éviterait à chacun de se positionner. Il suffirait aussi d’interdire l’abattage rituel et bien entendu l’importation de viande issue de cette pratique. Quant au porc, effectivement pas de menu de substitution. Que leurs mères se demerdent pour leur cuisiner un plat adapté. Ils économiseront en plus sur les frais de cantine.

Barge

Oui vous avez raison.La cantine n’est pas obligatoire .

Elie Barnave

Ce n’est pas qu’en fermant les synagogues en Espagne pendant l’inquisition qu’on a fait disparaitre le judaïsme dans la péninsule Ibérique . Les nouveaux Torquemada de l’assiette ne manquent pas de sel mais manquent de courage ! car, à chaque fois qu’il s’agissait de nourritures confessionnelles ,ils ne citaient jamais mes coreligionnaires!

Pussycat

Le “menu normal pour tous ou menu végétarien au choix” de Robert Ménard, c’est quand même céder au revendications de l’islam.
Dans le collège où j’ai travaillé, quand c’était choucroute ou cassoulet il y avait toujours un menu de substitution, comme tous les autres jours d’ailleurs, mais quand c’était couscous, c’était couscous pour tout le monde, j’en ai parlé à l’intendante et elle m’a dit qu’on ne pouvait aborder le sujet (c’était il y a plus de 10 ans).

jéjé

le maire va-t-il leur donner de la pisse de chameaux comme boisson ?

Lire Aussi