Stop aux baisses d’impôts consenties aux plus riches par Macron !

Le titre est le résumé d’un article publié par Alternatives économiques… Édifiant.

L’auteur, Christian Chavagneux, commente le dernier rapport de la Cour des Comptes, cruel pour Macron.

En 2018-2019 il a baissé les prélèvements de 40 milliards d’euros, entre 2019 et 2021 il les a baissés de 25 milliards d’euros, et les baisses annoncées pour 2022 sont autour de 15 milliards. Soit 80 milliards de moins pour que l’État fonctionne, autant de moins pour l’État qui, dans le même temps, dépense toujours plus et jette nos sous par les fenêtres, notamment pour l’immigration et pour soutenir dans le même temps l’Afrique. Cherchez l’erreur.

La cerise sur le gâteau ? Pendant ce temps, Macron a continué à nous endetter de plus de 600 millions de dollars !!!! Soumettant de fait la France au régime de Bruxelles, FMI et OMS, la troïka qui a interdit aux Grecs toute liberté, tout choix.

Or, l’OCDE vient de sortir un rapport montrant que l’on devra augmenter drastiquement les impôts pour financer les nouvelles dépenses de retraite, de santé, d’éducation et je ne vous parle pas de la dernière marotte, la « transition écologique »… « Fous sont les dirigeants qui vont dans l’autre sens. Ils préparent les futures crises de la dette publique de leurs pays » nous dit Christian Chavagneux.

« Et, sauf à tuer nos services publics et à décourager définitivement ceux qui voudraient y travailler (soignants, enseignants, etc.), il faudra bien améliorer les conditions de travail et de rémunération. »

Tuer nos services publics ? Tiens, tiens… cet objectif non dit serait-il l’une des explications de la chose ?  Le mondialiste ultra-libéral Macron serait-il en passe de réaliser le rêve des ultra-libéraux, la concurrence folle, sans filet, offerte aux entreprises, même pour l’école, même pour les retraites ? Ben oui, l’école, c’est parti avec les écoles autonomes et le recrutement sauvage d’enseignants, les retraites, c’est l’objectif avec les réformes retraite dont les fonds seront confiés vraisemblablement à la société américaine Black Rock dont Macron a décoré le président de la légion d’honneur.

Or, on pourrait récupérer l’équivalent des 80 millions d’euros offerts aux plus riches, et notamment les aides aux hydrocarbures, oui, vous avez bien lu, les niches fiscales qui enrichissent les plus riches et les avocats fiscalistes… Surtout, il y a une mine d’or à trouver avec les pratiques de fraude et d’évasion fiscale. 80 à 100 milliards par an. Ben voyons !

La dynamique structurelle des économies riches va dans le sens de plus grandes dépenses publiques. La Cour propose plusieurs pistes pour récupérer des recettes fiscales, dont les niches fiscales mal contrôlées et à l’efficacité peu évaluée, en ciblant notamment le crédit d’impôt recherche (7,4 milliards d’euros en 2022) et les aides bénéficiant directement aux hydrocarbures (coût de 5,2 milliards en 2021), ces dépenses fiscales « ayant un effet défavorable sur l’environnement ».

La Cour veut également s’attaquer aux niches sociales, toutes ces exonérations de cotisations qui plombent les recettes de la Sécu, comme les primes exceptionnelles défiscalisées ou encore la suppression du forfait social. Résultat, « pour 2022, les pertes brutes de recettes liées à ces allègements dépasseraient 83 milliards d’euros », selon les estimations du gouvernement, un montant que la Cour considère « sous-évalué ».

Il faut y ajouter une lutte plus sévère contre les pratiques de fraude et d’évasion fiscale. Selon le syndicat Solidaires-Finances publiques, les pertes de recettes s’élèvent entre 80 et 100 milliards par an. Le gouvernement avait demandé à la Cour de vérifier ce montant mais l’institution s’est déclarée incompétente. On ne peut en rester là, il faudra bien que ses experts acceptent de se pencher sur la question.

Chavagneux propose des solutions ou plutôt des alternatives qui nous montrent qu’on est bien au bord du gouffre, on s’en doutait mais ça va mieux en le disant.

Rêvons un peu et imaginons un monde dans lequel Emmanuel Macron n’a pas jeté 80 milliards d’euros de recettes fiscales aux orties, un monde dans lequel on récupère 50 milliards sur la fraude et l’évasion fiscale, on supprime 80 milliards de niches fiscales et sociales (on garde celles qui sont utiles). Suivant le consensus des économistes, une véritable taxation du patrimoine est mise en place, on remet la taxation du capital au niveau de celle du travail (une étude récente a montré que les entreprises diminuaient alors la distribution de dividendes et augmentaient leurs investissements), sans même évoquer une taxation exceptionnelle des super-profits et des super-patrimoines liés à la pandémie et à la guerre. Tout celait ferait l’équivalent de plus de 10 points de PIB de recettes fiscales.

Un tel scénario créerait-il un enfer fiscal qui ferait hurler les libéraux ? Non, il s’agit en fait simplement d’une nécessité pour répondre aux besoins de dépenses supplémentaires qui s’annoncent. C’est aussi la seule option pour éviter de futurs déficits publics et une progression dangereuse de la dette.

Il y a bien sûr une alternative : tailler sévèrement dans le plus gros de nos dépenses publiques, à savoir la protection sociale. Alors les gilets jaunes n’auront été que des petites échauffourées. Et le Rassemblement national aura la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Faites votre choix.

Article de Christian Chavagneux ici :

https://www.alternatives-economiques.fr/christian-chavagneux/baisses-dimpots-faut-arreter-quoi-quil-perde/00103988

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/07/13/stop-aux-baisses-dimpots-consenties-aux-plus-riches-par-macron/

image_pdfimage_print

13 Commentaires

  1. Une telle proposition ne serait pas injuste ! Il faut mettre un terme à l’uberisation de l’économie, de la fiscalité et des dépenses improductives qui relèvent du clientélisme politique.

  2. Christian et Christine : C’est le trotskisme lambertiste qui remonte ?
    Chavagneux a fait partie du groupe alter-mondialiste Attac qui est une référence.

    Bien sûr, on peut revoir le code fiscal (déjà tellement compliqué pour le commun des mortels) mais bon si on s’attaquait d’abord :
    – A l’immigration (200 milliard / an selon Gérard Pince, réactualisé de 2013 à 2022)

    – Les fausses cartes vitales et la fraude sociale (50 milliards selon C. Prats)

    – Le nombre de fonctionnaires revu progressivement au même niveau que l’Allemagne soit 50 au lieu de 80 pour 1000 habitants (économie de 120 milliards / an + économie sur les retraites futures)

    • exactement! immigration, fraudes nombre de fonctionnaires inutiles…. ce sont les priorités.

  3. Tout le monde connaît la solution mais elle est tellement impopulaire qu’on s’abstient d’y avoir recours dans l’immédiat.

  4. 1-
    Tout ce que raconte ce gars c’est DE LA PROPAGANDE, de L’ENFUMAGE et techniquement du superficiel et de l’erreur. ENCORE DU BARATIN RACCOLEUR, politicard. C’est le discours de cette oligarchie de gauche qui ENFONCE LA FRANCE depuis 50 ans.
    Si on reprenait tout ses sujets sérieusement et en profondeur, et non superficiellement et fallacieusement comme il le fait, LES CONCLUSIONS SERAIENT OPPOSEES.
    Cette caste a commis les pires erreurs, les pires magouilles, s’en est foutu plein les fouilles, et encore une fois, veut SPOLIER, voler, les classes moyennes et les épargnants de toute une vie ! C’est déjà en cours avec l’inflation.

    Bien sûr la grosse ficelle HABITUELLE c’est « SUS AUX RI..IIICHES ET A LA FRAUDE FISCALE » pour chauffer à blanc le bon peuple qui n’y connait que dalle et veut de la tune. En vérité, les « riches » ne seront pas égratignés !

  5. 2-
    La France est DEJA le N°1 MONDIAL DES IMPOTS ET LE N°1 MONDIAL DE LA REDISTRIBUTION dont L’ASSISTANAT GENERALISE excessif, mortel car générant des populations de plus en plus assistées et démotivées. L’oligarchie est intéressée à ce système qui permet de rendre docile et asservir peuple, et d’acheter des voix.
    Les gouffres qui ruinent la FRANCE depuis des dizaines d’années :
    – l’invasion migratoire complètement FOLLE et SUICIDAIRE voulue par les oligarchies au Pouvoir : 100 milliards d’e/an.
    – le nombre très excessif, GLOBALEMENT, des fonctionnaires et l’énorme surcoût qui en résulte. Par exple, doublons avec les collectivités territoriales.
    – la fraude sociale 50 Mds d’euros.
    – Etc.
    L’évasion fiscale n’est pas la fraude. C’est chercher à payer moins d’impôts dans le respect de la réglementation : un impératif pour tout contribuable.

    • Faux et n’a pas de sens. Ce qui compte c’est chaque ménage.

      Les « pauvres » : très vague comme notion. Cela permet TOUS LES ENFUMAGES INEPTES et la PROPAGANDE mensongère permettant aux oligarchies de gauche et de fausse droite de RESTER AU POUVOIR, D EFFONDRER la FRANCE avec une démocratie de pure forme : puissance des médias aux ordres, censure sous ttes ses formes à des niveaux permettant de l’assimiler à la censure totale, pensée unique, inversion des valeurs, éduc nat, « justice ».

      Les « pauvres » ?
      56,1% des ménages ne payent pas d’IMPOT SUR LE REVENU !
      Les « pauvres » ne payent pas ce RAPT des DROITS DE SUCCESSION ; ne payent plus la taxe d’habitation.
      Sur l’alimentation, gros % de leur budget, LA TVA EST à 5,5%, NON à 20%. Sur les loyer : pas de TVA.
      C’est eux qui bénéficient PLEIN POT de TTES LES AIDES SOCIALES : au logement, alloc fam, à la rentrée scolaire, exo ou aides pour cantine, colonies, prime d’activité en cplt du salaire, RSA, ETC.

  6. les baisses d’impôts sont comme l’arlésienne… chavagneux en est encore à la lutte des classes et va se faire égorger en criant mort aux salauds de patrons qui embauchent des salariés pour avoir le plaisir sadique de les licencier ensuite

  7. en France on paie trop d’impots, la politique gauchiasse ça suffit! compris? ou alors rejoignez la nupes.

  8. Il faut aussi comprendre (pour le particuliers du moins), qu’il y aurait peut-être plus de « consentement à l’impôt » si on avait l’impression qu’il servait au peuple et pas seulement à payer les politicards et leurs copains ainsi que les (environ) 1800 comités théodules (dont beaucoup avec président voiture avec chauffeur + logement parisien) et les centaines d’assuces le fric comme les aides pour migrants, crif, licra, sos tout et n’importe quoi, alors que les services publics ne sont que des sévices publics( école, santé, police, justice, défense)

    MAIS OU PASSE NOTRE FRIC !
    Lorsque je paye mes impôts, j’ai l’impression de mettre mon argent à la poubelle !

  9. Si on regarde bien, le seul service public qui fonctionne très bien en franconnie, c’est celui du racket fiscal, là nous sommes le pays le plus taxé du MONDE, on vient juste de passer devant le Danemark, pour une fois qu’on est en pôle position, on peut faire cocorico, c’est pas si souvent.

    Allez, pour rigoler : « Les inconnus » Rap-tout assez bien dit sur le fond !
    https://www.youtube.com/watch?v=fy5ewMwLvMc

  10. L’europe du fric a ses lobbies anglo-saxons, la France a les siens.
    Tous contribuent à saigner les Nations au profit exclusif des plus nantis. Et ça fonctionne formidablement bien, en périodes de difficultés pour le petit peuple.
    Un exemple: la fortune de B Arnaud, de LVMH, 2nde fortune mondiale, a augmenté de 75% durant un an de pandémie. Qui dit mieux?
    Les niches fiscales sensées remercier les contributeurs aux décisions de l’état, sont une rémunération déguisée attribuées aux pilleurs de la Nation. Gagne-petit des classes moyennes, ces niches enrichissent surtout les plus riches.
    Pour les plus pauvres, macron a ses aumônes distribuées aux pauvres, des primes, des aides, mais jamais de solutions pérennes.
    Les dames patronnesses savent bien reproduire ces « largesses » à chaque sortie de messes… et les jésuites aussi, à chaque élection.

Les commentaires sont fermés.