1

Succès du rassemblement de Montpellier : 350 personnes contre l’immigration-invasion

liguedumidi6-2

Ce samedi 6 février 350 personnes dont une dizaine d’élus et un certains nombre d’officiers et sous-officiers étaient présents devant la Préfecture de Montpellier pour cette journée européenne de manifestation contre l’invasion migratoire.

Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, a commencé par conspuer le gouvernement pour l’interpellation du général de corps d’armée en retraite Piquemal à Calais aujourd’hui, alors qu’il manifestait son soutien aux manifestants calaisiens.

Philippe Gibelin, président de l’association Nationalité, Citoyenneté et Identité, a dénoncé les excès du droit du sol et de la bi-nationalité, particulièrement chez certains ministres du gouvernement actuel.

Daniel Pollett, responsable Gard-Hérault de Résistance Républicaine, auteur du livre « Citoyens, ce roman est le vôtre » ( Edilivre) et de nombreux articles sur le site de Résistance Républicaine, a comparé la situation des années 30, la montée du nazisme et la lâcheté des démocraties avec la situation actuelle avec la mondialisation et l’islamisation. A ce propos, il a fait une citation de Maurice Vidal.

Michèle Bros, responsable de Ligue du Midi-Alès, a insisté sur la question des femmes, « c’est elles qui ont le plus à perdre avec l’Islam », et sur le renvoi des envahisseurs accompagnés des collabos. Elle a invité les femmes à rejoindre le collectif « Femmes en colère ».

Jean Théron, responsable Résistance Républicaine-Provence, accompagné d’une délégation, a appelé « à choisir son camp », celui de la France souveraine, de la démocratie et des Lumières. Il s’élève aussi contre le recrutement de jihadistes sur notre sol.

Ester Gallego, présidente du parti nationaliste-identitaire SOM Catalans, a exprimé de longs remerciements et sa fierté d’être parmi nous. Elle a dénoncé la colonisation démographique et l’expansion musulmane en rappelant l’histoire de l’Espagne et a appelé à une nouvelle Reconquista. « 53% des enfants catalans sont non-européens ». Elle souhaite la reconquête pour tous les pays européens. En guise de remerciement, la foule a chanté le premier couplet de la Coupo Santo, chant d’amitié catalano-occitan. Son discours en catalan fut traduit en direct par Llorenç Perrié Albanell de Terre et Peuple Catalogne-Nord.

Alain De Peretti, président de Vigilance Halal, a souhaité un mouvement anti-immigration dans son Pays Basque. Il a présenté Vigilance Halal, sa motivation initiale a été la santé des gens et le traitement des animaux mais c’est devenu une motivation identitaire à cause du Halal. « Le Halal sert à envahir et à islamiser, c’est un cheval de Troie et un marqueur de l’islamisation ». Il insiste sur l’importance de l’union dans la reconquête et qu’il faut se réarmer moralement.

Pierre Vial, fondateur de Terre et Peuple, a fait référence à Dominique Venner pour dire que pour « la première fois dans l’Histoire, les peuples européens ne règnent plus sur leur territoire, spirituellement, ethniquement et politiquement. Nous sommes entrés dans le système du nihilisme et du chaos. Seules la fermeté de l’esprit et la résolution du cœur pourront nous sauver. Il faut éveiller la conscience des autres. Ceux qui veulent détruire notre identité ne supportent pas que l’on parle de nos ancêtres les gaulois. Ils n’ont de cesse que de faire disparaître cette longue mémoire. La révolution du 21° siècle sera identitaire avec le réveil des peuples que nos ennemis nomment populisme. Chaque peuple a droit à son identité. Vive le droit à notre différence. Il faut un front uni des patriotes dans tous les pays européens. Le réveil des peuples et des patries charnelles est en train de se développer ».

Olivier Roudier, porte-parole de la Ligue du Midi, déclarait pour clore le meeting « il faut mettre des mots sur un phénomène historique majeur. Les récents événements sont une invasion, une colonisation, une guerre et un génocide. L’extrême gauche et le capitalisme veulent supprimer nos frontières. Le droit du sol est une imposture. Les dirigeants ne nous ont pas entendus lorsque nous annoncions ce qui arrive aujourd’hui. Nous voulons bien payer la croissance en sueur mais certainement pas avec les larmes et le sang des nôtres. L’invasion n’a aucune légitimité et n’engage en rien l’initiative populaire ». Il terminait par un appel a rejoindre les différents mouvements de résistance.

Le rassemblement s’est terminé par la Marseillaise.

Richard Roudier