Sud-Radio : Lemoine-Cassen ou Ramadan-Lasfar-Lozes, deux logiques inconciliables

http://rutube.ru/tracks/4886424.html

Pourront-ils encore dire qu’il n’y a pas de problème avec l’islam, les Mélenchon et autres candidats socialistes à la présidentielle qui ont botté en touche de façon calamiteuse sur ce sujet, entre autres, lors du dernier débat des primaires ?

Après le rapport de Gilles Kepel, accablant, qui a montré le repli  communautariste lié à l’islam, plus personne ne peut nier l’évidence. L’islam n’est pas compatible avec la République.

Les musulmans qui sont en effet intervenus ce matin, Amar Lasfar, le recteur de la mosquée de Lille en tête, ont tous réclamé le droit à marquer partout leur spécificité musulmane, contraire à la République une et indivisible. Droit au halal. Droit aux vêtements et pratiques sociales importées de l’étranger. Droit aux mosquées. Droit à encore davantage de moyens, d’attentions et de génuflexions de la France… – on s’interrogera au passage sur l’absence, à l’antenne, de « nés musulmans » hostiles à l’islam, et ils sont nombreux en France. Filtrage de Robert Ménard ? Pourquoi ?

Ils ont tous nié de façon éhontée les problèmes de l’islam, réussissant même, pour certains d’entre eux, à mettre en question les juifs !!! L’agressivité de plusieurs intervenants, auditeurs musulmans, contre le thème même de l’émission de Robert Ménard montre toute leur stratégie d’intimidation et de victimisation. Bien entendu, Tarik Ramadan a rappelé clairement que c’était à la France de s’adapter à l’islam, avec une menace voilée qui rappelle celles de Houria Bouteldja : si vous n’êtes pas plus tolérants avec nous, si vous n’accueillez pas l’islam, la France prend de gros risques ! Propos repris sans état d’âme par l’ancien Président de l’association communautariste le Cran, Patrick Lozès, qui ose par ailleurs postuler à la présidentielle sur des bases communautaristes. Ce ne sont tous, comme l’a dit Pierre Cassen, que de bons militants politiques ou politico-religieux qui sont dans une stratégie de conquête, une stratégie d’islamisation de la France, tout simplement.  Et c’est pourquoi, comme il l’a dit et comme Xavier Lemoine l’a montré : « rien ne marche » et rien ne peut marcher.

Un grand merci à Xavier Lemoine, qui a été excellent et n’a pas  manié la langue de bois : oui ce sont les musulmans qui ont créé les ghettos parce que leur mode de vie fait fuir ceux qui veulent vivre à la française. Oui la moitié de la population de sa ville n’est pas française et ne parle pas français. Quant à l’alibi du chômage, il tombe brutalement avec Xavier Lemoine qui explique que 50 personnes sont payées pour aider les populations de sa municipalité à trouver du travail… Non ce n’est pas le prix des cantines ( un euro !) qui empêche les musulmans d’y mettre leurs enfants mais le fait que ce ne soit pas halal.

Non ce n’est pas la République et la France qui ne veulent pas des musulmans,  c’est l’islam qui ne veut pas de la France et de la République.

Rappelons la conclusion de Pierre Cassen (16’30 sur la vidéo), il n’y a rien d’autre à dire, et l’agressivité contre la France des différents intervenants en faveur de l’islam l’a prouvé, si tant est qu’on en ait eu besoin : «La situation est grave. Il faut un plan d’urgence contre l’islamisation de la France et d’abord arrêter une immigration massive arabo-musulmane que rien ne justifie en période de chômage de masse».

Christine Tasin

Résistancerépublicaine

image_pdf
0
0