Suède : deux sociologues ont osé évoquer l’origine des criminels sexuels…

Les professeurs Kristina Sundquist et Ardavan Khoshnood, de l’université suédoise de Lund ont mené des recherches approfondies sur le profil des auteurs de violences sexuelles en Suède. L’étude qu’ils ont publiée les place sous la menace d’une « lourde sanction » de la part de la « Commission d’éthique » du ministère suédois de l’Education

***

Ces recherches, portant sur un échantillon de 3.039 condamnations dans des affaires de viol, ont été faites sans a priori, soulignent les chercheurs – Ardavan Khoshnood est lui-même d’origine extra-européenne –. L’origine ethnique des auteurs de crimes sexuels n’était qu’un des paramètres étudiés parmi de nombreux autres : santé physique et mentale, statut social, emploi, antécédents familiaux, etc. « La Suède a connu une augmentation des taux de viols et de crimes sexuels. Il était donc important pour la prévention de savoir qui sont les auteurs de ces crimes » insistent les deux sociologues en introduction à leurs travaux.

Selon les données, en effet, du Conseil national suédois pour la prévention du crime, 23.200 crimes sexuels ont été signalés à la police en 2019, dont 8.820 (38 %) étaient des viols et des viols aggravés. 5,6% de la population totale âgée de 16 à 84 ans a été victime de crimes sexuels. Sans surprise, davantage de femmes (9,4 %) que d’hommes (1,4 %) ont déclaré avoir été victimes de crimes sexuels. Le Conseil national suédois souligne également que les crimes sexuels sont fortement sous-déclarés, les victimes redoutant des représailles au cas où elles porteraient plainte.

***

Les résultats établis par les deux chercheurs sont sans appel : la majorité, 59,2%, des auteurs de crimes sexuels sont des immigrants, pourtant minoritaires dans le pays. 47,7 % d’entre eux sont nés hors de Suède. Pour ce qui concerne ces derniers, le groupe le plus important est originaire du Moyen-Orient/Maghreb (34,5 %), suivie de l’Afrique noire (19,1 %).

***

Cette étude n’a analysé que la période 2000-2015, et ne tient donc pas compte de la situation créée par l’énorme afflux de migrants du Moyen-Orient et d’Afrique en 2015. Les résultats de l’étude s’alignent sur la tendance observée dans d’autres rapports et études réalisés dans le passé en Suède concernant les agressions sexuelles et les viols collectifs. Dans tous les autres domaines de la criminalité, les immigrés sont largement surreprésentés.

***

De telles études sont rares, mais jusqu’à présent, personne n’a été menacé de poursuites pour avoir mené de telles recherches scientifiques. Ce n’est pas le cas pour les Pr Sunquist et Khoshnood, dont l’étude a été soumise à la « Commission d’appel pour examen éthique » – un organe relevant du ministère suédois de l’Education. Selon cette commission, les deux co-auteurs, en publiant des « données sensibles » ont outrepassé la « licence éthique » qu’ils avaient reçue de l’organisme d’Etat afin de pouvoir débuter leurs travaux.

https://dailyarchives.org/index.php/news/4818-swedish-scientists-prosecuted-for-finding-that-most-rapes-are-committed-by-non-white-invaders

***

« C’est une honte ! » a déclaré à la presse le professeur Khoshnood. « Nous sommes accusés d’avoir mené et publié des recherches illégales ! Le but de l’étude n’était pas d’évaluer le paramètre « immigration » dans les crimes sexuels. Cette variable s’est avérée être assez importante, mais nous ne savions pas à l’avance ce que l’étude montrerait. Nous voulions simplement créer un profil de l’agresseur, pour savoir qui est l’agresseur type ! » s’est insurgé le chercheur.

Les deux chercheurs pourraient être lourdement sanctionnés par la Commission d’éthique, qui critique non seulement la prise en compte de la variable « immigration » dans l’étude qu’ils ont publiée, mais également le fait que cette étude « n’indique pas comment réduire l’exclusion et améliorer l’intégration ». Question : comment proposer des mesures pour « réduire l’exclusion et améliorer l’intégration » sans parler d’immigration ?…

La menace de sanction disciplinaire qui plane sur les deux chercheurs – qui pourrait aller jusqu’à leur exclusion de l’université de Lund – est clairement une mesure d’intimidation qui vise à dissuader les chercheurs à se pencher sur le lien entre immigration et violence.

***

En France, on se souvient de l’affaire Pétré-Grenouilleau, dont le livre de synthèse sur les traites négrières avait scandalisé la bien-pensance. Dans cette ouvrage, l’historien ne se contentait pas d’étudier la traite transatlantique, mais abordait les deux autres traites, la traite intra-africaine et la traite arabo-musulmane, concluant qu’elles avaient été beaucoup plus meurtrières que la traite transatlantique, seule reconnue comme crime contre l’humanité par la loi Taubira (loi no 2001-434 du 23 mai 2001).

En septembre 2005, un an après la publication de son livre, l’historien accorde au Journal du dimanche un entretien qui lui vaut un dépôt de plainte d’un collectif d’Antillais, Guyanais et Réunionnais pour « négation de crime contre l’humanité ». Ce collectif sera finalement débouté, mais l’affaire laissera des traces dans la recherche historique française, dissuadant de nombreux chercheurs d’aborder ce genre de « sujet sensible ». C’est pour la même raison qu’il n’existe plus de chercheurs sur certains aspects de la Seconde guerre mondiale, le risque de se retrouver devant la 17ème Chambre – au détour d’une phrase mal formulée… – étant trop important…

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdfimage_print
16

13 Commentaires

  1. ces 2 chercheurs n avait pas besoin de faire sa , car tous le monde un peu censé le sait déjà , de plus j estime que les chiffres sont faux car pour moi 100% des actes d agression sexuels sont le fait des envahisseurs , ces chiffres sont trop bas pour être honnête

  2. En réalité, entre 85 et 95% des crimes sexuels sont commis par des barbares immigrés venus d’afrique. C’est un fait, point final

    • d’afrique ou du moyen orient, bref très majoritairement des muzz qui n’ont pas appris les codes

      • Appris les codes ?? mais, ils sont muslims…pour le muslims la femme est un être inférieur et encore, la femme muslims ! pour les autres, elles ne valent rien, elles sont considérées comme esclaves ou esclave potentiel, future…donc ils ont les codes, mais les codes muslims. Ce que les occidentaux ne VEULENT pas comprendre c’est que les muslims n’estiment QUE les muslims, les autres sont des incroyants (Hindou, Bouddhistes Shinto, etc) ou des infidèles (gens du livre, donc les chrétiens et les juifs) et les muslims doivent, soit les convertir, soit les tuer. C’est ça le code muslim et rien d’autre !! ils l’ont toujours appliqué, il est appliqué et le sera toujours tant que l’islam existera !!

  3. Tous les suédois savent ca. J´habite Helsingborg où 49.6 % de la population
    est d´origne etrangère : deux parents extra européen. Les zones sensibles
    s´étendent de jour en jour. C´est pouquoi nous avons déménagés à Påarp
    banlieu tranquille à 10 km du centre de Helsingborg. Malgrè cela notre maison a été cambriolés fin novembre et en dehors des dégâts matérials mon épouse y a perdu tous ses bijoux.1 des 14700 cambriolages recensés en 2020.
    Les voleurs, pilleurs (chantiers, cables en cuivre arrêtent les trains etc.)
    les violeurs, les assassins, les vendeurs de drogues, les détrousseurs etc etc arrivent de partout et s´abattent sur la Suède comme les sauterelles sur un champs de maïs.

  4. Cette étude ne fait que confirmer ce que nul n’ignore :
    l’immigration est un foyer de criminalité, tous genres confondus ;c’est pourquoi les stats sont interdites.

  5. Même constat de dégénerescence en Suède , pays pourri mentalement par les liberalosocialopes ALIAS MONDIALISTES , qu ‘en « Oxydant » .
    Faisons – la façon Narkozy : « Vous voulez être débarrassés de ces racailles tueuses , violeuses ; eh bien , créez des groupes de liquidation de crapules et éliminez – les impitoyablement ; en plus , renvoyez hypermassivement ces racailles au muzzistan ; concluez des traités de remigration léonins avec les pays concernés

  6. A lire l´article de Samnytt ce jour : Viktor Banke, 37 ans, gauchiste,
    a facturé à l´état suédois 10,8 millions de SEK (disons un million d´euros)
    en 2021. Ses clients : les membres des clans criminels et violeurs qui minent la Suède de l´intérieur. Le bonhomme est en faveur de l´immigration incontrôlée.
    Tiens encore un autre aussi lu sur Samnytt : des gamins de 10 ans tiennent en main (contrôlent) une zône sensible de Ludvika.

  7. Que voulez vous tous ces migrants arrivent de l’Afrique du nord ou d’autres contrées ,mais tous du même continent ,ou l’impunité ,la violence , les viols sont leurs quotidiens .
    Et c’est ce que veulent ces « islamôgôchistes » pour nos enfants et petits enfants ?
    « Vous pouvez mettre une vache dans une écurie , vous n’en ferez jamais un cheval » . Ces populations ne veulent pas s’assimiler . Et si rien n’est fait ,la guerre civile viendra de là . « Tout effet a une cause »

  8. Les couilles molles suédoises et de gauche ont toujours cru être compatible avec les envahisseurs
    Ils sont tellement cons qu’ils croyaient qu’ils suffisaient d’être anti Israël pour que les envahisseurs se comportent bien chez eux
    Mais les envahisseurs ne respectent que les forts et surtout pas des couilles molles chretiens
    Ils ont ce qu’ils merittent

Les commentaires sont fermés.